La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Fétiche rituel Béembé, Babembé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Babembé

Ex-collection art africain belge.
Les clous insérés sur l'abdomen de cette statue africaine, parmi un amas d'osselets, cordelettes, fibres végétales, poils d'animaux, agglomérés entre eux par des enduits argileux croûteux, étaient censés susciter, selon les croyances animistes Babembé, la faveur et la protection des esprits. Les yeux de ce personnage sont incrustés de corne, caractéristique de la statuaire des Babembé. Patine brun foncé satinée. Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé, Babembé, formaient à l'origine le royaume Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela élu par les gouverneurs. Le commerce de l'ivoire, le cuivre et les esclaves constituaient leurs principales ressources.Le responsable du village, ...

Poupée Mossi Biga
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Mossi

Ex-collection art africain française.
Variation de la poupée Biga sous la forme d'un buste janiforme, dont l'aspect de la tête varie selon les régions,et qui incarne un esprit avec lequel une relation s'établit. Attribut de fertilité, la poitrine stylisée est mise en valeur sur le buste tubulaire sur lequel, au lieu de l'ombilic, apparaissent des visages. Ces têtes qui symbolisent la reproduction arborent des scarifications ethniques, tandis qu'une laque d'un profond rouge bordeaux revêt le tout. Longues fissures de dessication. L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Punu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Punu

Très célèbres dans l'art africain pour leurs masques blancs à l'expression orientale, les Punu produisent aussi des figures antropomorphes, plus rares, aux traits stylistiques comparables à leurs masques.
Les yeux clos, en grain de café, sont surmontés de fines arcades sourcilières se rejoignant sous le fameux signe mabinda qui était gravé sur le front dès le plus jeune âge. Cette scarification en losange s'inscrit également sur l'abdomen du personnage, dirigeant le regard vers la saillie ombilicale, associée à la lignée. Une patine blanche à base de kaolin recouvre l'ensemble du corps, à l'instar des masques okuyi. Une coiffe sur laquelle sont gravées les tresses se dédouble en deux volumineuses coques.
Les Punu se sont installés au sud-ouest du Gabon suite à des ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Reliquaire Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain associé au Byeri. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire dans lequel étaient entreposées les reliques des ancêtres dispose d'une figure masculine sculptée en ronde-bosse symbolisant le lignage. Elle est munie d'une corne à offrandes. L'ombilic saillant, la représentation du sexe, le modelé des muscles, évoquent la vigueur et la fécondité. Ces bâtons étaient également utilisés en tant qu'acteurs des rites d'initiation théâtraux associés au melan, au cours desquels les Fang appelaient individuellement leurs ancêtres pour les présenter aux jeunes initiés. Erosions, surface abrasée résultant en une patine du brun moyen à clair. Les peuples connus sous le nom de Fang, ou "Pahouins", qualifiés de ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Effigie royale Kuba Ndop
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ndop

Sophistication de l'art africain Kuba
D'origine divine pour ses sujets, le roi Kuba est représenté assis en tailleur sur un socle, ne pouvant toucher le sol. Cet objet considéré comme magique était sculpté dans un bois résistant aux termites. Des symboles associés à son règne lui sont attribués (ibol), en l'occurence le tambour royal et un jeu,le lywl ,permettant de le distinguer de ses prédécesseurs. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong,"nyim", des capacités surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres lui étaient attribuées. Il veillait dès lors à la pérénnité de ses sujets, que ce soit via les récoltes, la pluie ou la naissance des enfants. Ces attributs magiques n'étaient cependant pas héréditaires.
Un parallèle entre les ndop et les ibedji ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Kongo Yombe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art africain italienne.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de figures ...


Voir la fiche

Vendu

Statue janiforme Zande
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Zande

L'art africain des tribus ubangiennes
Figure tribale stylisée dont les membres inférieurs sont pliés en chevrons, image du "ressort" qui pourrait constituer une allusion aux bonds de la danse des possédés du culte Mani-Yanda. L'une des faces de la statue dispose d'un buste divisé en deux volumes pyramidaux, la face arrière est plane, évoquant une image de complémentarité. Des boucles sont suggérées par des fils de laiton qui lient les oreilles. Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Baoulé du Mbra
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé du Mbra

Ex-collection d'art africain S.E. M. Lamine Aidara.
Cette figure associe des éléments zoomorphes et anthropomorphes . Elle évoque un singe cynocéphale dont les mains réunies présentent une coupe. Il existe plusieurs représentations du même type, dotées de noms différents selon l'usage qui en est fait. Souvent liés aux culte Mbra de divination et de possession, ils appartiennent au groupe des "êtres-force" ou amwin , intermédiaires entre Dieu et les hommes et donnés aux Baoulé par leur Créateur, tout comme les masques sacrés dont ils partagent la large mâchoire béante. Il s'agirait également d'une divinité mineure du nom d' aboya . A visée propitiatoire, ces sculptures devaient constituer l'habitacle des esprits auxquels des offrandes étaient présentées et sur lesquelles des ...


Voir la fiche

Vendu

Poteau-fétiche Dendi/Fon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Fon

Collection art africain Patzwahl.
Les Fon se trouvent actuellement dans une partie de la république du Bénin qui formait le royaume du Dahomey, et qui, selon la légende, naquit de la rencontre , avant le XVIIe siècle, d'une princesse d'origine yoruba et de l'esprit du léopard. Les Dendi quant à eux forment une minorité très restreinte vivant dans le Nord du Bénin. Leur culture et leurs caractéristiques stylistiques sont apparentés à celles des ethnies voisines, Ewe, Yoruba et Ashanti. Les Fon disposent de pratiques religieuses semblables à celles des Ewe. Ils pratiquent donc le vaudou. Suite aux rafles successives effectuées par les Occidentaux le long des côtes, il n'est pas étonnant de retrouver ces mêmes cultes en Amérique centrale où les esclaves furent déportés. Outre leur ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de reine Attié
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Attié

Ex-collection art africain belge.
Les populations lagunaires de l'Est de la Côte d'Ivoire comprennent majoritairement les Attié, Akyé, les Ebrié et les Abouré. Leurs sculptures offrent de nombreuses similarités. Ces royaumes disposèrent des premiers établissements commerciaux proposant de l'or, de l'ivoire, des esclaves et du poivre aux Occidentaux. Parmi le groupe des Akan , les Attié , d'Akye-Fo, "les détenteurs de la lame", se divisent entre ceux du Nord et ceux du Sud. Les Attié , producteurs d'huile de palme, récoltent également l'igname, le maïs, la banane. Leurs cérémonies traditionnelles et festives sont l'occasion de faire étalage d'une grande variété d'objets dont certains en or ou recouverts d'or.( source : Trésors de Côte d'Ivoire, F.Neyt) Une certaine variété de ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Lulua Bwanga bwa cibola
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lulua

Ex-collection art africain suisse.
Figures liée au culte de fécondité bwanga bwa cibola ayant également cours chez les Luba et Songye voisins, ces statues était enduites de libations terreuses avant chaque rite, puis nettoyées. Paré de bracelets, de colliers, le personnage est aussi pourvu d'abondantes scarifications, pratique courante à la fin du XIXe siècle en Afrique centrale. Ces marques constituaient des signes de beauté à valeur symbolique, révélateurs de qualité physiques et morales hors du commun. En effet la beauté physique, traduite par les nécessaires chéloïdes, allait de pair avec l'intégrité morale, censées conférer aux enfants une protection contre la sorcellerie. Les cicatrices temporales soulignent le lieu d'accès à l'intelligence, les cercles concentriques suggèrent ...

Maternité Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Senoufo

L'art africain des Senoufo

Les Senoufo, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et le Burkina Faso. Les conseils d'anciens, dirigés par un chef élu, administrent les villages senoufo. Régis par les traditions matrilinéaires,ils sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun d'eux possède sa propre association Poro qui initie les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans . Ils se rassemblent en un enclos sacré appelé sinzanga situé à proximité du village, parmi les arbres. Lors du décès de l'un des membres du Poro, les statues nommées pombibele étaient exhibées. Bien qu'exclusivement ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Asie Usu Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé

Ex-collection art africain italienne.
Propriété du devin komienfoué ,intervenant parfois dans les pratiques divinatoires du Mbra , cette effigie féminine évoquant un assié oussou , un "génie de la nature", est représentée installée sur une assise de type Akan ,dans une attitude qui témoigne de son assurance. Une coiffe agencée en multiples coques crêpées, des scarifications en damier parsemées sur le corps, , et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé. Des incrustations résiduelles témoignent des onctions d'huile qui ont été pratiquées lors d'usages rituels. Patine foncée satinée. Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un ...


Voir la fiche

Vendu

Statue janiforme Ambete
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ambete

Ex collection art africain suisse

Le culte des ancêtres, chez les Mbete, s'accompagne de ces statues dont une cavité dorsale joue fréquemment le rôle de reliquaire.Dans ce cas-ci cependant l'originalité consiste en deux personnages dos à dos La face plane présente la physionomie habituelle, avec des cauris évoquant d'étroites paupières mi-closes, une bouche évidée , conférant un aspect grimaçant. La coiffure est organisée en tresses rassemblées en coques et formant un unique cimier. Accolés au buste tubulaire, les bras sont repliés en angle droit. Les jambes musculeuses présentent un fléchissement évoquant la danse rituelle. Patine foncée érodée,traces résiduelles de kaolin et d'ocre-rouge extrait d'une écorce broyée dont les Mbete font usage. Fissures de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Vuvi / Mitsogho
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Vuvi

Les masques africains et les statues issues des groupes voisins des ethnies Punu Shira et Lumbo,les Vuvi, Galoa et Mitsogho, sont également enduits de pigments blancs à visée apotropaïque. Cette figure vêtue d'un pagne de raphia est rehaussée d'une polychromie bien conservée. Arborant un nez et une bouche triangulaire mis en valeur par le bombé des joues,le visage est marqué d'une bande médiane noire sur le front, celle traversant le menton suggérant la barbe portée par les dignitaires Vuvi. Le regard formé de paupières étirées constitue un critère de beauté nommé mighembe . L'ethnie Mitsogho est établie dans une région forestière sur la rive droite de la rivière Ngoumé. La société Bwiti que partagent d'autres groupes ethniques du Gabon, formait la cohésion des familles mitsogho. ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Fang Eyema Byeri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

La puissance de cette statuette du Byeri est évoquée au travers de la musculature saillante aux volumes arrondis et du regard hypnotique vitré. La tête rappelle l'aspect formel des têtes de reliquaires du Byeri. La patine lisse et satinée est abrasée sur les saillies. Traces  xylophages.Les peuples connus sous le nom de Fang, ou "Pahouins" durant la période coloniale, qualifiés de "guerriers conquérants", ont envahi par bonds successifs, de villages en villages, toute la vaste région entre la Sanaga au Cameroun et l'Ogooué au Gabon, entre le XVIIIe et le début du XXe siècle. Ils n'ont jamais eu d'unité politique. La cohésion des clans était maintenue par l'intermédiaire des associations religieuse et judiciaire telles que le so et le ngil . Au fond de leurs cases, dans un recoin ...

Statue Senoufo Deblé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Senoufo

Art africain traditionnel des Senoufo

Figure féminine au visage stylisé, figée dans une attitude classique, les paumes ouvertes autour de l'ombilic surdimensionné en saillie,les jambes disparaissant dans un socle formant pilon appelé " sedine " ou " dol " selon le dialecte. La figuration de bracelets autour des poignets est à noter : Dans le but d'honorer la sagesse et la connaissance des anciens, les Senoufo se paraient de bijoux qui pouvaient aussi être déposés sur les autels. Cet exemplaire est muni d'une excroissance sommitale garnie de cuir faisant office de poignée. Patine mate veloutée incrustée de dépôts croûteux. Très légères fissures de dessication, manque sur l'extrémité du nez. Ces statues tribales figuratives Debele , Deblé ("battes à rythme"), parfois ...


Voir la fiche

Vendu

Statuettes Ere Ibeji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Ere Ibeji

Les Ibeji , images de substitution dans l'art africain
Multiples colliers de perles rondes et tubulaires, bracelets de chevilles et pagnes de cauris constituent les "abiku", abondantes parures à la fonction apotropaïque de ces effigies " ere" (statues) de jumeaux. Les larges yeux globuleux percés d'une pupille, les hauts cimiers en croissant,illustrent les traditions esthétiques de l'art africain Yoruba, et plus particulièrement, dans ce cas, de la région d' Abeokuta dans l'état d'Egba. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Ibeji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Ibeji

Les Ibeji , images de substitution dans l'art africain
Les larges yeux globuleux, les hauts cimiers en croissant,les scarifications en griffes sur le visage,illustrent les constantes des traditions esthétiques de l'art africain Yoruba. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse, l'objet deveant support de fertilité. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d autel  Punu Lumbu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Punu Lumbu

Ex-collection art africain française.
Agenouillée respectueusement, cette effigie d'ancêtre féminin Punu , Lumbu , présente un visage similaire à celui des masques de la danse Okuyi-Mukudji, accompagné dans ce cas du motif central à damiers, chéloïde se répétant en rectangles temporaux. Juchée sur un haut tabouret plaqué de lamelles de cuivre, elle semble disposée à entamer une cérémonie rituelle, en lien avec les ancêtres,une cérémonie de guérision ou de divination. Les Punu sont un peuple bantou d'Afrique centrale établi principalement au sud du Gabon, également en République du Congo dans la région du Niari. Ils vivent dans des villages indépendants divisés en clans et en familles. La cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de ...


Voir la fiche

Vendu

Figures de jumeaux Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Jjumeaux Ibedj

Ex-collection art africain française.
Ces deux statues Ibedji, distinctives de la région d'Igbomina au Nigéria , présentent une coiffure tressée relevée en haut chignon teintée d'indigo. Sculptés par le "babalawo", ils affichent des entailles parallèles sur les joues propres à l'ethnie. De grands yeux en amande, des lèvres en "V" distinguent leur physionomie.De multiples colliers constitués de perles rondes et tubulaires de différentes couleurs accompagnent leur nudité. Ces statues Ibedji sont reliées l'une à l'autre par des enfilades de cauris. br> Patine satinée chocolat .
Dans la langue du peuple Yoruba, ibedji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé.
Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. ...