La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Couple de figures de divinité  Alusi Igbo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Couple de figures de divinité Alusi Igbo

Ex-collection art africain belge.
Destinées à être placées dans les obu (Sing. : obi), maisons des hommes de la Cross River ,ces statues cultuelles grandeur nature, polychromes, sont vêtues de pagnes et arborent des agencements capillaires complexes dits "à bouchons". que l'on retrouve également sur les "masques de jeune fille". Les visages, évoquant le monde des défunts mais également la beauté de la jeunesse, sont soulignés de pigment noir tandis que les corps portent des motifs corporels nommés " uli ". Les marques corporelles régionales, tatouages et scarifications, indiquaient le grade atteint dans la société d'initiation. Caractérisant les notables ,le port de bracelets aux bras et aux chevilles sculptés en relief, contrastent avec la patine de kaolin blanc dont les corps ...

Figure Nkisi Nkondi Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Nkisi Nkondi Kongo

Ex-collection d'art africain Colmant.
Cette figure NKisi Kongo est figée dans l'attitude du vainqueur, le pied posé sur un chien - médium nkisi qui lui est soumis, les éléments bilongo lui conférant des pouvoirs supplémentaires étant dissimulés dans une boîte rectangulaire placée sur l'abdomen et dans une sacoche le long de sa colonne vertébrale. Symbole graphique dépouillé, le cercle sur l'abdomen renvoie à différentes notions d'ordre religieux et cosmique. le personnage adopte la pose telema lwimbanganga - attitude sacrée adoptée par la noblesse Kongo et par les devins en signe d’autorité absolue. Son visage exprime une agressivité renforcée par les dents taillées et le regard vitreux en transe. Les multiples clous et lames de fer qui percent son buste et parsèment son dos ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Fang Byéri
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure de reliquaire Fang Byéri

Collection art africain française.
Effigie féminine d'ancêtre dont la tête ronde est inhabituelle. Les pieds sont manquants, le pédoncule postérieur érodé. Des rondelles de métal dont le centre est composé d'un cabochon de laiton forment le regard halluciné du personnage. Le sculpteur a opté pour une bouche géométrique, dévoilant des dents incisées. Les jambes, écartées, disposent de cuisses massives et de tibias disproportionnés. Les peuples connus sous le nom de Fang, ou "Pahouins", qualifiés de guerriers conquérants, ont envahi par bonds successifs, de villages en villages, toute la vaste région entre la Sanaga au Cameroun et l'Ogooué au Gabon, entre le XVIIIe et le début du XXe siècle. Ils n'ont jamais eu d'unité politique. La cohésion des clans était maintenue par ...


Voir la fiche

320,00

Statue Bambara
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Ex-collection art africain Aidara.
Rondeurs et saillies se répondent harmonieusement chez cette effigie féminine d'art tribal africain Bambara du type guandoudou ,ou reine Bambara. Le haut cimier doté de deux courtes nattes latérales et d'une plus longue dans la nuque est régulièrement quadrillé. Deux petites pastilles composent les oreilles. Les seins-obus sont en lien avec la fertilité. Assise, mains posées sur les genoux, l'allure est concentrée, paisible. Une patine grasse huileuse accorde à la pièce un fini mat. Etablis au Mali central et méridional, les Bambara ," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Animistes, ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Vili Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Vili Kongo

Ex-collection art africain belge.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo,dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils ont produit une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Une base ovale supporte ce personnage féminin qui maintient, face à lui, une effigie similaire de taille réduite, enfant ou jeune initiée. Selon Robert Farris Thompson,il s'agirait d'une mère qui soumet au guérisseur un problème que rencontre son enfant, conférant à l'objet un but thérapeutique. Son efficacité dependra cependant du nganga guérisseur chargé de la ...


Voir la fiche

Vendu

Boîte reliquaire Fang Byéri
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Boîte reliquaire Fang Byéri

Collection art africain Saverio.
Appartenant à un lignage Fang, ce réceptacle à hautes parois cylindriques en écorce contenait les reliques des ancêtres, dont l'esprit est figuré par la statue masculine fixée sur le couvercle. Soutenu par un pédoncule, le gardien assis, muni d'une coupe à offrandes, présente les attributs ornementaux distinctifs de la statuaire tribale Fang, dont la capsule ventrale en saillie, dans ce cas rehaussée d'un cloutage, bracelets de bronze, colliers de perles anciennes et incisions corporelles sur le dos et les cuisses. La musculature du sujet est soigneusement mise en évidence. Aux proportions particulièrement équilibrées du visage se joint une coiffure composée de cinq coques s'achevant dans la nuque en deux tresses parallèles. Patine témoin de son ...


Voir la fiche

Vendu

Boite à oracle Kongo Yombé
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Boite à oracle Kongo Yombé

Collection d'art africain Saverio.
Adossé à un réceptacle dont le couvercle est formé d'une calebasse, une figure féminine adopte l'attitude des notables Kongo , accroupie, mains posées sur les genoux. Le faciès aux oreilles largement écartées présente les caractéristiques du style kongo : la bouche béante dévoilant des dents effilées.Les yeux présentent des pupilles évidées évoquant la transe consécutive aux états visionnaires. Les scarifications tribales sont en outre encore distinctes sur les épaules. Cet objet était destiné au rituel de divination sous la conduite du nganga diphomba , spécialiste chargé de détecter toute forme de sorcellerie et ses conséquences sur la vie sociale, la santé, etc... Une patine mate granuleuse recouvre la pièce. Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, ...


Voir la fiche

350,00

Statue Setien Calao Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Setien Calao Senoufo

Représentation stylisée d'un oiseau mythique faisant partie des cinq animaux de la cosmogonie Senoufo. Evoqué pour des critères morphologiques et comportementaux, il décore, dans sa version miniature, de nombreux objets d'art africain senoufo. Fascinant depuis toujours les ethnies africaines, le calao au bec disproportionné détruit les animaux considérés comme nuisibles. Son mode de reproduction particulier en fait d'autre part un symbole de fertilité. Son long bec, "interprété comme la figuration de l'organe sexuel mâle" pérennisant la vie de la collectivité, revient se poser sur l'abdomen de l'animal.
Lié à la société du Poro qui initiait les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans ,cette effigie polychrome du Setien était ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Vili Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Vili Kongo

La conception religieuse dans l'art africain du groupe Kongo.
Cette sculpture réaliste de dimension réduite , à usage domestique,( mpezo ) était destinée à protéger les familles, à conserver la santé par exemple. Les nganga, à la fois, guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ces figures.Ils consacraient ces statuettes par des insertions de substances minérales et végétales considérées comme magiques destinées à renforcer la puissance de l'objet. Elles sont logées ici dans la cavité ventrale obturée par un miroir et dans la boite métallique aménagée au dos du personnage. Dans ce but l'adjonction de métaux, sous formes d'anneaux, de pointes,ou de fins clous,était également nécessaire.


Voir la fiche

Vendu

Statue Pombibele Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Pombibele Senoufo

Idéal féminin dans l'art tribal africain Senoufo
Figure tribale féminine Pombibele, " ceux qui donnent naissance", elle intervenait par paires au cours des processions de funérailles ou lors de cérémonies marquant la fin des rites d'initiation. Les initiés de la société du Poro , qui formait les garçons à partir de 7 ans, les portaient et martelaient le sol avec rythme au son des tambours, en ouvrant et fermant la marche. Les Senoufo du centre, quant à eux, les placent au mileu du cercle cérémoniel. Conservées ensuite dans un enclos, sézing ,elles étaient censées protéger ces jeunes initiés.
Dotée d'une coiffe agencée en trois coques , présentant de petits yeux en "grains de café" , une bouche rectangulaire dévoilant une dentition incisée , la position adoptée est ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Dogon aveugle
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon aveugle

Cette statue africaine répond aux canons esthétiques classiques de l' art africain dogon.
En effet, elle présente un parallélisme des plans ainsi qu'une finesse des membres rendant une impression de verticalité.
La sculpture est extrêment simplifiée, marquant ainsi encore davantage l'absence de visage et l'acte de circoncision en cours.
On retrouve dans l'art africain produit par diverses ethnies des masques de maladies et des pièces témoignant du questionnement relatif au handicap. Dans le cas des statues ou des masques aveugles, il s'agit de faire prendre conscience au spectacteur, d'une part, de la chance qu'il a lui même de ne pas souffrir de ce handicap, et d'autre part, d'illustrer ce que leur croyance indique comme étant une malédiction jetée par un sorcier ou ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Songye

Collection d'art africain belge
Alternance équilibrée de formes bombées et anguleuses pour cette statuette Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) dont les larges pieds viennent épouser un petit promontoire. Le visage évoquant le masque Kifwebe est plaqué de lamelles de cuivre garnies de clous, et des pointes métalliques forment la chevelure autour de la corne qui s'élève du crâne.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Yoruba Elesin Sango
objet vendu
Art africain > Cavalier bronze, cavalier bois, dogon, yoruba > Cavalier Yoruba Elesin Sango

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

C'est ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Dogon

Ex-collection d'art africain S.E. M. Lamine Aidara
Un enchevêtrement de cornes animales, maintenues par une cordelette, garnit une structure de bois anthropomorphe.L'ensemble a été soumis à des libations constituant une croûte d'aspect terreux.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village.Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Kouyou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Kouyou

Ex-collection d'art africain S.E. M. Lamine Aidara.
Statue féminine liée à la société Ottoté , le personnage arbore un animal emblématique en guise de couvre-chef. Ce bel ouvrage de sculpture, aux multiples détails décoratifs, est plaqué localement de zinc, laiton et cuivre mettant en valeur le laquage brun et bordeaux des figures. Le visage de la femme porte des cicatrices tribales et des chéloïdes en damiers parcourent son abdomen et ses bras , que rehaussent des insertions de fins cabochons de laiton. Dans le même axe que la saillie ombilicale, accolés à ses hanches , deux éléments ovoïdes à visage anthropomorphe pourraient symboliser des enfants et donc renvoyer à la notion de fécondité. Les chevilles sont en outre cerclées de bracelets.
Jadis, les Kouyou étaient ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Tikar
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Maternité Tikar

Ex collection privée française d'art africain.
Représentation typique d’une maternité selon les canons de l’art Tikar. Assise sur un tabouret royal, elle tient sur ses genoux deux enfants. La parure qui orne ses épaules témoigne de sa haute lignée, tout comme sa coiffe et les scarifications traditionnelles qui recouvrent son ventre.
L'assise du tabouret est hautement travaillée et repose sur une base caryatide à cinq personnages. Les tribus qui habitent dans les Grasslands, au Nord-Ouest du Cameroun, font partie des peuples Tikar, répartis en plusieurs royaumes indépendants dans le royaume Bafut. La structure du royaume est constituée d'une grande chefferie subdivisée en quartiers : les résidences des reines, des enfants et des notables.
Les notables constituent la ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statuettes Ere Ibeji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Jumeaux Yoruba

Ex-collection art africain française.
Coiffés de tresses réunies en haut chignon conique, ces statuettes africaines de type Ibedji représentées juchées sur un socle circulaire, disposent des "abiku" parures de perles et grelots en métal.
Fissures de dessication.
Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo , les statuettes Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant. Les statues sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit en prendre soin ; elle les oignent d'huile et les nourrissent régulièrement. Si elle disparait c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Considéré comme bien plus qu'une représentation physique d'un être cher, liés au culte de Shango, les statues ibedji ...

Calao  polychrome Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Calao polychrome Senoufo

Le calao dans l'art africain
Les villages senoufo sont composés de grappes d'habitations nommées katiolo . Chacun d'eux possède sa propre association Poro qui initie les jeunes garçons dès l'âge de sept ans en une succession de trois cycles d'une durée de sept ans . Ils se rassemblent en un enclos sacré appelé sinzanga situé à proximité du village, parmi les arbres. Lors du décès de l'un des membres du Poro, ces statues étaient exhibées. La sculpture du nombril n'est pas anodine et témoigne d'une symbolique relative à l'origine ancestrale de l'Homme par ce vestige le reliant à sa génitrice. Bien qu'exclusivement masculine, la société Poro rend en en fait hommage par ces statues à la fondatrice supposée du sinzanga. Cette sculpture de grande taille , aux formes épurées, met en ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Debele Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Debele Senoufo

Le foisonnement artistique de l'art africain en Côte d'Ivoire
Statue figurative Debele Senoufo , parfois nommée " enfant du Poro " ou " esprit de la brousse ", elle intervenait par paires au cours des processions de funérailles ou lors de cérémonies marquant la fin des rites d'initiation. Les initiés de la société du Poro, qui formait les garçons à partir de 7 ans, les portaient et martelaient le sol avec rythme au son des tambours, en ouvrant et fermant la marche. Conservées dans un enclos, sézing ,elles étaient censées protéger ces jeunes initiés.
Dotée d'une coiffure en cimier figurant un oiseau, disposant du nez en flèche dans un visage ovale propre à la statuaire senoufo, elle présente des membres filiformes en contraste avec le buste arqué, déporté vers l'avant. Les ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de grands colons Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Colons Baoule

A l'origine dans l'art africain, les colons étaient des statuettes teintées avec des teintures végétales.
Elles représentent les blancs tels que perçus par les autochtones Baoulé.
Avec le contact des images pieuses, des religions occidentales et de l'école, une tendance au réalisme va se manifester.
Réalisé dans un bois dur, et une forte polychromie, belle représentation d'un couple.

Grand fétiche  Nkishi Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Grand fétiche Nkishi Songye

Impressionnante sculpture tribale africaine de type nkishi,cette statue présente les éléments de la statuaire des Songye : la tête de forme allongée abrite un visage concave dans lequel les yeux sont formés de cauris, lui conférant un regard mi-clos particulièrement pénétrant. Les sourcils et le menton rectangulaire sont soulignés de clous de laiton , le métal étant supposé accroître la puissance magique de l'objet. La coiffe quant à elle est ornée d'un toupet de plumes, de perles multicolores symbolisant des tresses, et de nattes de raphia. Sous l'abdomen saillant mis en évidence par la position des mains, un pagne constitué de bandes de toile. Des colliers de perles de verre multicolores agrémentent l'ensemble bardé de colifichets magiques, de petits sacs de jute remplis de charge ...


Voir la fiche

Vendu