La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Poupée Mossi Biga
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Nouveau produit

Sculpture anthropomorphe schématisée, dont l'aspect de la tête varie selon les régions, elle représente un esprit avec lequel une relation s'établit. Attribut de fertilité, la poitrine stylisée est mise en valeur sur le buste tubulaire marqué de scarifications en "v". La tête stylisée évoque les tresses arborées en cimier par les fillettes. Patine polychrome. L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la recherche de la fécondité se fait alors au moyen de rites intitiatiques. Des figures en bois seront ensuite sculptées, certaines reflétant les deux genres, revêtues dans bien ...


Voir la fiche

Vendu

Figure masculine Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mangbetu

Ex-collection art africain belge.
Cette figure d'ancêtre Mangbetu, dont les proportions suggèrent celles d'un enfant, dispose de la fameuse coiffure oblongue sur une large tête. De très larges oreilles percées se démarquent.Les yeux en grain de café sont clos. La pièce a été enduite d'une patine jaune aux reflets verdâtres.Pièce acquise par Monsieur Guy Mercier,aujourdhui décédé,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art tribal africain. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de sa collection est cependant issue de « cabinets de curiosité » qui ont foisonné dans les capitales européennes pendant les années 20. Elle provient en ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette de fertilité Bangwa
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette de fertilité Bangwa

La riche production d'art africain chez les populations du Grassland Camerounais s'illustre principalement par la statuaire sur bois : sculptures commémoratives de rois, reines, princesses et serviteurs titrés, ainsi que des parents de jumeaux.

Au sein de l'importante peuplade bamileke à l'Ouest du Cameroun, les Bangwa constituent un petit royaume. L'influence des Bamileke sur la statuaire bangwa est notable pardes traits faciaux et une morphologie relativement comparables. Cette figure Bangwa, assise sur un tabouret zoomorphe, honore la fécondité grâce au bombé de son abdomen gravide. Bois poli. Typiques du pays bamileke, les statues bangwa représentent souvent la fécondité mais aussi la puissance et la combativité. Elles sont souvent positionnées de chaque côté des ...

Figure d autel Yoruba polychrome
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Art africain et complexité iconographique de la statuaire yoruba
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko). Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare. Cette effigie masculine dont le rôle est de faciliter la communication avec l'au-delà met en scène sur un socle quadrangulaire un ancêtre divinisé ou un orisha ,un des 400 dieux du panthéon yoruba et qui pourrait trouver son équivalence chez les Saints chrétiens. Ce dernier s'appuie sur une figure miniature blanche qui peut évoquer le monde inférieur . Le personnage s'apprête à une offrande sacrificielle d'un pigeon. ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Couple d ancêtres bombou-toro Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Couple Dogon

Collection art africain italienne
Ces figures mythiques protectrices évoquent sans doute le couple primordial, associé aux Nommos , à l'origine de la création dogon. Leur style tribal est caractéristique de la partie centrale de la falaise de Bandiagara, bombou-toro. De petites têtes ovoïdes, aux scarifications jugales, surmontent des mentonnières discoïdes dont la forme se répète au niveau des épaules. Les membres étirés accompagnent un long buste dont l'ombilic saillant affirme le lignage. La disproportion des mains striées, placées sur leurs genoux, évoque des pattes d'insecte. Patine huileuse. Fissures de dessications. Cassure du poignet droit de la figure féminine. Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de ...

Maternité Dan Lü Mä
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Dan

Ex-collection art africain française.
Portrait de l'épouse favorite, cette effigie de mère tenant son enfant sur les genoux, dispose d'une physionomie comparable à celles du masque  africain zei-ge et deangle , pommettes hautes et front bombé. Chacune des trois coques parallèles formant sa coiffure est garnie d'une fine tresse revenant sur le visage de l'effigie. Les Dan y adjoignaient des fibres végétales. Des dons de femmes, de nourriture , des cérémonies festives et un statut honorable récompensaient autrefois les sculpteurs dan à qui ce talent était accordé au cours d'un rêve. Ce dernier constituait le moyen de communication de Du, pouvoir spirituel invisible, avec les hommes. La statuaire, rare, tenait un rôle de prestige auprès de son détenteur. Il s'agit principalement ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Elesin Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Cavalier Elesin Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
Le cavalier ci-contre arbore le faciès de la statuaire Yoruba, dont de larges yeux en amande, et des scarifications jugales en "griffes". Sa haute coiffe nobiliaire, son costume et les bracelets aux poignets le distinguent du commun des mortels. Une fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure. Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée Mossi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Mossi

Les rituels de fécondité dans l'art africain
L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la recherche de la fécondité se fait alors au moyen de rites intitiatiques. Des figures en bois seront ensuite sculptées, certaines reflétant les deux genres, revêtues dans bien des cas de perles et d'habits. Au cours de la période de réclusion, la poupée, qui devient un enfant qui demande à être nourri, lavé et oint au quotidien, devient le seul compagnon de la jeune fille. Après l'initiation, elles seront transportées dans le dos des femmes, ou attachées à leur cou. Les poupées de bois ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Sur une base circulaire est agenouillée une adepte du culte Yoruba. Elle porte sur la tête une coiffe constituée de deux têtes janiformes. Cette double coiffe évoque également la double hache représentant les haches de pierre que le dieu précipiterait sur terre au cours des tempêtes.La divinité du tonnerre, Sango ,ou encore Esu ou Elegba , est aussi représentée comme une figure équestre coiffée d'une double hache. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l'aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu .Les Yoruba ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Baoulé Blolo bia
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé

Ex-collection art africain belge.
Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien , ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les époux de l'au-delà, masculine, le Blolo bian ou féminine, le blolo bia . Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes et les masques. ...


Voir la fiche

Vendu

Statue cultuelle Vodou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Vaudou

Ex-collection art africain belge.
Statue africaine liée aux cultures des zones côtières de Côte d'Ivoire et Ghana (ethnie Ashanti), Togo et Bénin ( ethnies Fon) et du Nigéria chez les Yoruba, elle incarne un des esprits nommés lwa , orisha chez les Yoruba, et dispose d'un buste enduit d'agglomérats rituels, fourrures, fibres végétales, argiles. Une résille de corde durcie d'éléments terreux drape son dos. Elle est parée de multiples colliers dont la couleur rouge symbolise la pulsion de la vie, le flux sanguin, la fécondité. Selon Hélène Joubert, les cultes rendus aux dieux yoruba, les orisha, et ceux des dieux vodou, de même que leur structure religieuse, seraient en effet comparables à bien des égards. Les esclaves des différentes cultures ont en outre exporté leurs pratiques vers ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Pombibele Senoufo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Pombibele Senoufo

Formes harmonieuses des statues féminines Senoufo dans l'art africain.
Cette figure féminine d'art tribal africain dit Pombibele " ceux qui donnent naissance", intervenait par paires au cours des processions de funérailles ou lors de cérémonies marquant la fin des rites d'initiation. Les initiés de la société du Poro , formant les garçons à partir de 7 ans, les portaient et martelaient le sol avec rythme au son des tambours, en ouvrant et fermant la marche. Les Senoufo du centre, quant à eux, les placent au mileu du cercle cérémoniel. Conservées ensuite dans un enclos, sézing ,elles étaient censées protéger ces jeunes initiés.
Coiffé d'un cimier flanqué frontalement d'un bec d'oiseau , présentant des yeux étirés vers les tempes, une bouche souriante scarifiée de part et ...


Voir la fiche

Vendu

Poteau de concession Mossi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poteau Mossi

Collection art africain française.
La Haute-Volta, le Burkina Faso depuis l'indépendance, est composée des descendants des envahisseurs, cavaliers venus du Ghana au XVe siècle, nommés Nakomse , et des Tengabibisi , descendants des autochtones. Le pouvoir politique est aux mains des Nakomsé,qui affirment leur pouvoir par l'intermédiaire des statues, tandis que les prêtres et chefs religieux sont issus des Tengabisi, qui utilisent des masques au cours de leurs cérémonies. Animistes, les Mossi vénèrent un dieu créateur du nom de Wendé . Chaque individu serait doté d'une âme, sigha , liée à un animal totémique. Le Tengbosa , ou prêtre de la Terre, relie les hommes aux esprits des ancêtres au moyen de libations sur les autels, tel ce poteau personnel de chef enduit d'une couche ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d ancêtre Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Ex-collection art africain française.
Posture de cavalière plutôt atypique pour cette figure féminine : juchée en position agenouillée, elle présente de surcroît une physionomie révélant une profonde méditation. La barbe suggère une figuration hermaphrodite d'ancêtre, l'abdomen arrondi la grossesse. Selon Geneviève Calame-Griaule, ces statuettes, associées à la fécondité, la maternité, nommées dege constituaient des intermédiaires entre les hommes et les esprits ou génies. Une patine brun foncé recouvre l'ensemble de cette pièce dont le bois accuse l'empreinte de l'âge : fissures et craquèlements. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. ...


Voir la fiche

Momentanément indisponible

Fétiche pygmée Tikar
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Tikar

Ex-collection art africain belge.
Les Tikar peuplent la partie occidentale du Cameroun central qui se situe au sein de la forêt dense secondaire de moyenne altitude, longeant le Mbam. Au sein de cet écotone, la "plaine tikar" (qui tire son nom de ses occupants) constitue une dépression qui s'adosse respectivement à l'ouest et au nord au massif du Mbam (et de ses affluents Mapé et Kim) et aux premiers contreforts du plateau de l'Adamaoua. La structure du royaume est constituée d'une grande chefferie subdivisée en quartiers : les résidences des reines, des enfants et des notables. Les notables constituent la hiérarchie de la chefferie. Une volumineuse tête dont la coiffure est hérissée de cauris (dont quelques manquants)domine un petit buste tubulaire sur lequel les doigts du ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye Nkisi

Art africain et fétiches.
Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe , ses larges avant-bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant au centre duquel l'ombilic est évidé. De très larges pieds épousent un socle recouvert de métal. Le visage constellé de clous tapissier évoquerait, selon certains auteurs, les stigmates de la variole. Orné de colliers et bracelets de chevilles composés de perles rondes et tubulaires il arbore également des insertions métalliques . Naissant au centre de la coiffe, une tresse composée de cheveux humains s'achève dans le dos de cette statue tribale. La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les ...


Voir la fiche

Vendu

Trio de musiciens Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Trio de musiciens Mangbetu

Ex-collection art africain belge.
En Occident , les Mangbetu sont célèbres pour la diversité de leurs supports artistiques dont une vaste gamme d'objets usuels, d'instruments et de parures d'art africain. Cependant, ils sont également renommés parmi leurs voisins pour la qualité de leur architecture et en particulier leurs temples, ce qui leur valut d'être chargés par ces derniers de concevoir pour eux de pareils joyaux architecturaux. Les statues Mangbetu, bien que rares, sont facilement identifiables à leur bois clair orangé et à la coiffe caractéristique. Cette coiffe représente le canon idéal de beauté au sein de l'aristocratie mangbetu. Dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard,les ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité porteuse de coupe Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
Assise sur un tabouret évoquant une double hache, reproduite par ailleurs sur la coiffe qu'elle arbore , cette figure tribale votive représenterait une initiée dont la coupe à offrandes contiendrait des bienfaits prêts à être dispensés . L'emblème du dieu de la foudre et de la justice sociale, Shango ,consiste précisément en un ensemble de haches en pierre qu'il est supposé lancer depuis le ciel pendant les tempêtes. Les divinités des cours d'eau sont également représentées par des pierres et par l'eau des fleuves qui leur sont associées. Cette coiffe représentant de façon stylisée les haches de pierre signale la connexion entre le ciel masculin et la terre féminine, tandis que la haute poitrine dressée symbolise la fertilité. Une référence à la ...

Statue de maternité Baoulé Asye usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé

Ex-collection art africain française.
Propriété du devin komienfoué ,intervenant parfois dans les pratiques divinatoires du Mbra , cette effigie féminine évoquant un assié oussou , un "génie de la nature", est représentée installée sur une assise de type Akan. Une coiffe agencée en multiples coques crêpées, des scarifications en damier parsemées sur le corps, de nombreux bracelets , et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé. Des incrustations résiduelles témoignent des onctions d'huile qui ont été pratiquées lors d'usages rituels. Patine satinée couleur rouge. Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de ...

Statuette Lega Nkumba ou Mulima
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

Ex-collection art africain italienne.
Statuette tribale africaine janiforme dépourvue de bras et dotée d'un pied unique en "z", appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations. Ces effigies en zigzag seraient liées, selon Elisabeth L.Cameron, aux femmes de haut rang du Bwami dont le couvre-chef de forme phallique est également nommé nkumba . Lorsque la figure est portée tête en bas, elle est alors appelée mulima (chauve-souris). L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui ...

Poisson Bozo marionnette
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poisson Bozo

Les vives couleurs de l'art africain Bozo
Le poisson Bozo a adopté une couleur blanc cassé pour célébrer avec gaieté le génie de l'eau , "Faro". Ses formes arrondies sont rehaussées de noir, bleu et rouge. Les Bozo, pêcheurs et cultivateurs pour la plupart, vivent dans la partie nord du pays bambara dans le delta intérieur du Niger et demeurent de nos jours encore semi-nomades, déplaçant leurs habitations au gré des crues saisonnières. Peuple de langue mande , ils parlent le sorogama. Au sein de leur groupe, on distingue les Sorko ou Sorogo, les Hain, et les Tie. Outre leurs masques remarquables, les Bozo et les Bambara sont réputés pour leur marionnettes de dimension variées et fréquemment articulées, exhibées lors du théâtre de marionnettes Sogow bo qui s’organise à l’initiative ...


Voir la fiche

Vendu