La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statue d ancêtre Fang
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Ex-collection art africain française.
Cette figure masculine d'ancêtre Fang reprendrait les proportions du nouveau-né : long buste et membres courts potelés, évoquant une continuité avec les disparus. Les yeux sont incrustés de miroirs, et des placages métalliques ornent cette sculpture d'art africain. Elle est également associée aux trois classes de la société tribale Fang : "ceux qui ne sont pas encore nés", les vivants et les morts. Bois érodé, mat. Acquis par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art tribal africain. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de sa collection est cependant issue de « cabinets de ...


Voir la fiche

Vendu

Génie Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Génie Dogon

Ex collection art africain française.

Le personnage est agenouillé, les mains sur les cuisses. Le visage est figé, la bouche ouverte. On remarquera une disproportion entre la tête et le reste du corps. Les yeux sont exorbités. La pièce porte de nombreuses dessiccations. Les génies de l'eau, nommo, sont à l'origine d'un culte dogon très important : le culte du binu qui trouve une partie de son explication dans le mythe dogon d'origine de la mort.

Les Dogon constituent un peuple renommé par leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye

Ex-collection art africain belge.
Statuette-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe , ses bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant. Cette statue africaine Songye arbore également un pagne de fibres végétales auquel sont attachés des bandelettes de fourrure animale, une corne métallique et un fruit sêché, participant à la vertu protectrice de l'objet. Au centre de sa coiffe se dresse une corne , scellant l'orifice dans lequel une charge magique était insérée. La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond souvent dans une barbe, les commissures de la bouche écartées en rictus,et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Patine brune, satinée. ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Bwa
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mossi

Les sculptures d'art africain des Bobo , Bwa , Kurumba et Mossi , vivant au Burkina Faso , reprennent et combinent fréquemment des éléments stylisés empruntés aux hommes, aux animaux ou encore aux insectes. Ce sont les esprits de la nature qui sont censés déterminer le bien-être et la prospérité d'un individu, et l'adversité sera considérée comme le résultat de négligences des rites collectifs. Reconnue depuis une quarantaine d'années, la statuaire Bwa, souvent confondue avec celle des Bobo, demeure assez rare. Les lignes verticales sous les yeux, "motif des larmes" évoquent les pleurs lors des décès, tandis que les scarifications au coin de la bouche sont en lien avec les poteaux de soutien des maisons des ancêtres. Des anneaux métalliques enserrent les chevilles. Les ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Couple de statues reliquaires Ambete, Mbede
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Ambete

La variété des reliquaires dans l'art africain des Mbede
Les Mbete sont réputés pour leurs statues antropomorphes dotées d'un creux dorsal en guise de reliquaire participant au culte des ancêtres. Ces pièces exceptionnellement bien conservées sont typiques de l'art tribal africain des Mbete , Ambete . Leur abdomen cylindrique recèle en effet, au dos, une cavité rectangulaire scellée par une porte dans laquelle étaient conservés les ossements des ancêtres du lignage. Placé dans la moitié inférieure de la tête,sous un large front triangulaire, le visage présente une physionomie caractéristique, avec des cauris évoquant d'étroites paupières mi-closes, une bouche géométrique évidée lui conférant un aspect grimaçant. La coiffure sur laquelle sont dessinées les tresses est réunie ...


Voir la fiche

Faire offre

2450,00

Statuettes Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Ibedji

Gémellité dans l'art africain
Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo , les statuettes Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant. Les statues sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit en prendre soin ; elle les oignent d'huile et les nourrissent régulièrement. Si elle disparait c'est le jumeau restant qui prend le relais. Considéré comme bien plus qu'une représentation physique d'un être cher, Les statues ibedji influencent la vie de la famille, c'est pourquoi cette dernière continue à leur adresser des prières et à leur vouer des cultes et libations. Ces statues ibedji font partie des objets d'art les plus connus de l'ethnie Yoruba. En effet, l'occurence de gémellité dans cette ethnie est ...


Voir la fiche

Vendu

Tête Oni Ifé
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Tête Ifé

L'habileté des sculpteurs Ifé dans l'art africain.

Le courant artistique dont ces têtes font partie porte le nom de l'ancienne capitale religieuse du Nigéria, Ifè, l'une des nombreuses cités-états établies par les Yoruba, et qui succéda à la civilisation Nok.

Elles étaient fabriquées selon la technique de la cire perdue, technique qui pourrait avoir été importée du Soudan ou rapportée des abords de la Mediterranée par des forgerons sculpteurs itinérants qui l'utilisaient pour la fabrication de couteaux et de cloches.

Le titre d'oni désigne le chef religieux d'Ifè. Lors de l'accession au trône, le roi envoyait des présents à l'oni en fonction. Ce dernier lui répondait par trois objets symbolisant le pouvoir et l'autorité : un bâton, un bonnet et ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Kongo Yombe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Figure Kongo

Ex-collection art africain belge.
Figuration naturaliste mettant en scène des personnages portant un prisonnier. Sur les épaules, l'esclave présente des scarifications en losanges qui cernent d'autre part son abdomen. Ces entailles effectuées à l'aide d'aiguilles, de couteaux et de rasoirs, étaient ensuite enduites de charbon ou de cendres afin d'accélérer la cicatrisation et former des motifs saillants. La coiffe est haute, le visage est incisé verticalement. Patine brun clair, lisse et satinée, localement matifiée. Fissures de dessication.Acquis par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection d'art tribal africain. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Boki
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Boki

Les statues Boki dans l'art africain sont extrêmement rares. Les Boki, Bokyi, vivent le long de la frontière du Nigéria au Nord-Ouest de Mamfe. Ils parlent un langage éponyme et font partie des Benoué. La plupart sont christianisés.

Les Boki pratiquaient le culte de l'Esprit du Léopard, dont le caractère agressif et imprévisible était exprimé par des symboles.
Cette énigmatique représentation d'ancêtre porte un casque-cimier sur lequel des plumes étaient fixées, les orbites des yeux sont concaves, les marques courbes des scarifications se prolongent dans le cou. Le torse et les mollets sont gravés de chéloïdes en relief, et les bras, qui mettent en évidence la saillie abdominale, siège des connaissances, sont petits et fléchis. Sous une forme de pagne circulaire aux ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette d ancêtre Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Délicate figurine d'ancêtre dont la pose, mains près des seins, évoquerait la fertilité et la maternité, elle est également associée aux secrets royaux. Elle est coiffée d'un bandeau frontal s'achevant en une toque sommitale puis un diadème dans la nuque. Des insertions métalliques rehaussent la physionomie, et des scarifications en losanges dites "en épi" ,"code mnémonique tactile" , couvrent l'abdomen,le creux des reins et le bas-ventre, mettant en valeur les courbes harmonieuses. L'ombilic est en saillie, son importance égalant celle de la poitrine. La patine est d'un ton chocolat au toucher satiné.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée Ashanti Akuaba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Ashanti

La production d'art africain Ashanti

Ces effigies stylisées en bois étaient portées par les femmes enceintes, serrées dans leur pagne, afin d'assurer leur fécondité. L'écrasante majorité de ces statues est féminine, dotées de seins.

Les Ashanti sont une des ethnies du Ghana faisant partie du groupe des Akans, habitant une région recouverte de forêts. Tout comme d'autres populations vivant dans la partie centrale et méridionale du Ghana, elle parle un langage du groupe Twi. Ce peuple considère la femme comme arbitre final de toutes les décisions. La fertilité et les enfants sont les thèmes les plus fréquents représentés dans les sculptures en bois Ashanti.

Cette poupée féminine est appelée Akuaba (pluriel Akua'mma); sa tête est plate et circulaire sur un corps ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kongo Nkisi Nkondi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Collection art africain française.
Attitude agressive mais assurée, jambes campées autour d'un chien - médium nkisi qui lui est soumis , les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cette statue nkisi sont dissimulés dans un reliquaire sur l'abdomen, dans laquel apparait la tête trophée d'un ennemi. Son visage exprime une agressivité renforcée par les dents taillées et le regard vitreux en transe. Fourrure et poils d'animaux, duvets d'oisillon et crin adhérent à la coiffe du personnage,et sont attachés autour de son cou, tandis que des fibres végétales séchées tapissent les parois de la cavité abdominale. Ces divers éléments participent à l'action offensive ou protectrice du fétiche. Les ingrédients magiques "bilongo" étaient dissimulés dans le réceptacle situé ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe de divination Yoruba Agéré Ifà
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Coupe Yoruba

Scénettes Yoruba et divination dans l'art africain
Les coupes à offrandes votives destinées au dieu de la divination Ifa nommé Orunmila, dont le visage orne la coupe, contenaient généralement des noix de kola ou autres présents de choix. Figures allégoriques d'art tribal véhiculant des messages à l'intention des adeptes, elles existent sous des formes très variées. Celle-ci se présente sous la forme d'une effigie féminine portant son enfant dans le dos. Un flûtiste et un porteur de coupe se tiennent sur ses genoux. Patine beige grisée. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et ...

Fétiche Gurunsi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Gurunsi

Cette effigie anthropo-zoomorphe représente un esprit de la brousse. La tête est formée du masque facial phacophère, avec ses défenses latérales, et décoré des motifs géométriques propres aux Gurunsi. Elle arbore un costume de toile et de raphia teint en rouge violet. Les statues Gurunsi, liées à la divination, étaient installées sur les autels.
Les masques africain gurunsi sont célèbres dans l'art africain pour leurs représentations zoomorphes extrêmement stylisées. Ils sont ornés de motifs géométriques généralement contrastés à l'aide de kaolin et autres pigments.Toujours zoomorphes, les masques africains des Gurunsi sont partagés par les sous-tribus des Gunrusi : Nuna, Nunuma, Léla et Winiéma. C'est en outre chez de nombreux peuples voltaïques que les masques animaliers ...


Voir la fiche

Vendu

Paire de jumeaux Yoruba Ibedji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Ibedji

Art africain et gémellité
Ces deux Ibedji , typiques de la région d'Oyo au Nigéria , présentent une coiffure composée de tresses relevées en chignons et teintés d'indigo. Sculptés par le "babalawo", ils affichent des entailles frontales et quatre scarifications parallèles sur les joues propres à la noblesse. Les pupilles sont percées dans de grands yeux en amande. Nus et juchés sur de petits socles circulaires, ils arborent de multiples quolifichets composés de perles rondes et tubulaires de différentes couleurs, de bracelets de métal , et de colliers de cauris, autrefois utilisés comme monnaie.
Patine satinée chocolat .

Dans la langue du peuple Yoruba, ibedji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé.
Cet ...

Statue Mossi Biga
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mossi

Ex-collection art africain française.
Cette figure anthropomorphe schématisée nommée "biga" (enfant) a été sculptée par la caste des forgerons. L'aspect de la tête variant selon les régions, cette statue tribale Mossi représente un esprit avec lequel une relation s'établit. Attribut de fertilité, la poitrine ici se fond avec les épaules. La tête anguleuse, stylisée, dotée d'une coiffure en cimier indique le rang social de la femme. Des incisions parallèles évoquent les scarifications de l'ethnie, et des colliers de perles tubulaires agrémentent l'objet. Patine brune satinée. L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Mossi Nakomse
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mossi Nakomse

Le corps est droit, les bras légèrement fléchis le long du corps. Le visage porte des scarifications sur son contour ainsi que sur les pommettes. On observe une crète sagittale très fine et gravée de lignes simulant la chevelure. La patine est brute et présente de belles traces de dessication.

La société mossi a été structurée et hiérarchisée par ses envahisseurs dès le XVème siècle. Les deux populations se mélangèrent et eurent descendance au cours des décennies. L'appellation Nakomse désigne les descendants des aristocrates cavaliers islamisés parmi lesquels on choisissait toujours les chefs politiques. Les chefs religieux étaient quant à eux toujours issus de descendants des autochtones, aussi appelés Tengabibisi.

Il n'est pas surprenant de retrouver chez ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Luba

Ex-collection art africain belge.
Une figure féminine luba se dresse au centre d'une coupe munie d'un manche. Sa coiffe complexe composée de de chignons étagés, de plumes et de tresses en cordelettes évoque les coiffures des femmes luba au début du XXe siècle. Sa position , mains positionnées près des seins, rappelle que les secrets de la royauté appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. Les chefs étaient également incarnés par des effigies féminines. Il s'agit d'un nkishi , objet doté de propriétés magiques utilisé dans le bugabo, puissante association précoloniale consacrée à la chasse et à la guérison.La cavité est remplie d'éléments magico-thérapeutiques , bijimba , dont du duvet d'oisillons. L'extrémité du manche est enveloppée de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Lega Sakimatwematwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lega

L'art africain lega et les supports d'initiation
Statue tribale africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) appartenant à un initié du Bwami, parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, sa structure se présente sous la forme d'un tronc central sur quatre pieds sur lequel figurent alternativement quatre groupes de têtes. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d ancêtre Hemba Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Statuette masculine d'art africain dotée d'un visage fin et symétrique souligné d'une barbe en collier, elle est positionnée jambes à demi fléchies sur un socle. Le personnage présente la coiffe tribale cruciforme dans laquelle les Luba perçaient fréquemment un orifice afin d'y introduire des substances magiques. Les mains positionnées autour de l'abdomen insistent sur l'importance de sa lignée. Le personnage est vêtu d'un pagne de raphia sur lequel un fragment de fourrure a été fixé. Patine lisse et satinée.


Les Luba , ou Baluba en tchiluba, sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Nkisi Kongo/Yombé
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Cette sculpture réaliste Nkisi Nkondi de dimension réduite , à usage domestique,( mpezo ) était destinée à protéger les familles, à conserver la santé par exemple ou à favoriser la fertilité. Les ingrédients magiques "bilongo" étaient dissimulés dans le réceptacle situé sur l'abdomen de la figure que scellait un miroir aujourd'hui absent. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ces figures consacrées. La sorcellerie agressive kindoki est le mal absolu qu'il faut combattre. A cette fin, des figures protectrices nkisis sont fabriquées et chargées par les nganga de tous les ingrédients nécessaires pour atteindre ce but. Ce n'est ...


Voir la fiche

Vendu