La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - :




Terre cuite Diola
Art africain > Terres cuites > Poterie Diola

Symboles de fécondité dans l'art africain traditionnel et rituel du Sénégal
Etablie en Basse-Casamance, l'ethnie Diola est formée des Floup, Baïnouk, Mandjak, et Balante. Ils tirent leur subsistance de la culture du riz, consommé réduit en farine. Les Mandjak pratiquent le tissage. Les forgerons, issus d'une caste de deux familles,travaillent également le bois et seraient censés transmettre la lèpre et la guérir. La vie artisanale des Diola s'illustre par la réalisation de bijoux, parures d'apparat, tissage, vannerie , travail du cuir et du métal. Outre la fabrication d' une abondante vannerie,  les Diola travaillent non seulement la terre cuite dans un but utilitaire mais aussi rituel,  les cultes animistes se maintenant malgré la présence de l'Islam.  Les étapes de la ...


Voir la fiche

480,00

Couple de statuettes Ibedji Yoruba
Art africain > Statues statuettes > Statues Ibedji

Art africain et gémellité
Ces deux Ibedji féminines arborent une coiffure tressée relevée en haut chignon. Sculptées par le "babalawo", elles présentent des pupilles percées dans de grands yeux en amande. Nues et juchées sur de petits socles circulaires, les statuettes arborent de multiples quolifichets composés de perles rondes de différentes couleurs. br> Patine granuleuse chocolat .

Dans la langue du peuple Yoruba, ibedji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé.
Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle disparaît, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Considéré comme bien plus ...


Voir la fiche

300,00

Siège à caryatide Luba Lupona
Art africain > Tabourets > Tabouret Luba

Collection art tribal mis en vente par Jan Putteneers.

Sacralité des assises sculptées, regalia de prestige, dans l'art primitif africain.
Cette effigie féminine d'ancêtre, "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts) supporte de ses doigts placés en éventail le plateau circulaire reposant sur sa coiffe cylindrique. Les scarifications saillantes en épis convergeant vers l'ombilic, "centre du monde" associé au lignage, celles du bas-ventre, la plénitude des volumes, témoignent de notions de fécondité. Ce tabouret nommé lupona ,ou kioni ,kipona , kiona , selon les sources, constitue le point de rencontre du souverain, son peuple, et des esprits et ancêtres protecteurs, où se mêlent symboliquement et spirituellement passé et présent. Il formait jadis l'assise sur ...


Voir la fiche

540,00

Statuette en terre cuite Diola
objet vendu
Art africain > Statuettes > Statue Diola

Symboles de fécondité dans l'art africain et rituel du Sénégal
Etablie en Basse-Casamance, l'ethnie Diola est formée des Floup, Baïnouk,Mandjak, et Balante. Ils tirent leur subsistance de la culture du riz, consommé réduit en farine. Les Mandjak pratiquent le tissage. Les forgerons, issus d'une caste de deux familles,travaillent également le bois et seraient censés transmettre la lèpre et la guérir. La vie artisanale des Diola s'illustre par la réalisation de bijoux, parures d'apparat, tissage, vannerie , travail du cuir et du métal. Outre la fabrication d' une abondante vannerie, les Diola travaillent la terre cuite dans un but utilitaire, mais aussi rituel, associée aux cultes animistes. Les étapes de la fabrication de cette exhubérante effigie féminine , par la potière ...

Statuette tutélaire Koulango
Art africain > Statuettes > Statue Koulango

Art africain Koulango.
Cette effigie féminine, déesse ou ancêtre, dispose de scarifications parallèles d'ordre tribal parsemées le long du buste, de la poitrine et du cou étiré. Le nombril proéminent, évocateur du lignage et de fertilité, est avantagé par les incisions en "soleil" qui l'entourent. Le visage à la physionomie méditative est coiffé d'un haut bonnet pointu dont les écailles pourraient représenter celles du pangolin, animal totem. Marque de prestige, les différents colliers soulignent ses formes. Patine satinée. br>Nommés Pakhalla par les Dioula, les Koulango formaient les Loron dans le territoire voltaïque. Les chefs Dagomba du royaume de Bouna les auraient ensuite qualifiés de " Koulam " (singulier : koulango , sujet, vassal). Leur histoire complexe a ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Lega
Art africain > Statues statuettes > Statue Lega

Ex collection art africain belge.
L'art primitif des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initation des aspirants. Chacune est une représentation disposant d'une forme et d'une signification particulière dont découle toujours une morale ou un dogme. La ...


Voir la fiche

280,00

Statue d ancêtre Ndengese
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Ndengese

Ex. collection  art africain belge.
Peuple d'Afrique centrale établi au Kasaï, voisin des Kuba, les Ndengese forment l'un des clans issus d'un ancêtre commun Mongo , certains d'entre eux étant originaires du Haut Nil. Ils ont produit des statues d'art premier aux membres inférieurs absents ou tronqués, couvertes de symboles graphiques, symbolisant le prestige du chef. La coiffure évasée surmontée d'une corne sommitale est caractéristique des coiffures acquises par les chefs Totshi appartenant à l'association ikoho et évoque des proverbes particuliers . Elle symbolise le respect, l'intelligence et la maturité. Le visage semble en méditation. Le cou présente des annelures qui se répètent sur le buste et les poignets et dont le nombre n'est pas anodin. La poitrine étroite, ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Songye Nkisi
Art africain > Statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal belge.
Art africain Songye.Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Nombreux accessoires pour cette statuette destinée à un usage individuel : les clous de laiton dont elle est parsemée sont censés protéger de la variole. Une corne de bovidé, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne au centre de la coiffure composée d'un large diadème en fer et d'une chevelure en fils de coton torsadés. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Dans ce cas l'ombilic évidé en cupule joue ce rôle. Les larges mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Le pagne associe ...


Voir la fiche

490,00

Statuette Lega  janiforme du Bwami
objet vendu
Art africain > Statuettes > Nouveau produit

Ex-collection art tribal belge.
Les codes Lega dans l'art africain
Cette statuette Lega anthropomorphe appartenait à un initié du Bwami et faisait partie d'un ensemble utilisé au fil des initiations. L'enseignant guidait l'aspirant lega dans un lieu où étaient exposés masques lega africains et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces objets, véritables métaphores se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami,le kongabulumbu ,à grands frais pour les familles. Chacunes de ces initiations se déroulait sur ...

Statuette Baoulé, Baulé Blolo bia
Art africain > Statuettes > Statue Baule

Les "doubles inversés" dans les sculptures d'art africain des Baule
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé , Baulé , dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien , ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les "époux "de ...


Voir la fiche

240,00

Couples de jumelles Ibedji Yoruba
Art africain > Statues statuettes > Statuettes Ibedji

Ex-collection art premier française.
Gémellité dans l'art africain Yoruba.
Monochromie pour ces exemplaires de statuettes ( ere ) Ibedji, dont la position des paumes est fréquente dans la statuaire de la région d'Abeokuta. Les statuettes se différencient ici par leurs coiffures tressées agencées en haut cimier, leurs ceintures de perles rondes , les profondes scarifications jugales , de multiples colliers de perles autour du cou et des bracelets ornés de cauris. L'une d'elles dispose également de larges anneaux de laiton aux poignets. Des résidus de libation matifient la surface lisse. Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo , les statuettes Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant.
Les statues sont alors traitées comme ...


Voir la fiche

250,00

Statuette Zande
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Zande

Ex-collection art tribal suisse.
L'art africain Zande et les formes primitives Figure anthropomorphe Zande au visage triangulaire dont les oreilles sont percées d'anneaux de cuivre. Des yeux en tête d'épingle, un profil dont l'aspect rappelle les oeuvres de Picasso, des bras tronqués,sont parmi les attributs de ce petit personnage, médiateur entre les hommes et le surnaturel. Patine satinée, résidus d'ocre rouge sur la tête. Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Kongo

Ex-collection art tribal luxembourgeoise.
Caractéristique de l'art africain des Solongo d'Angola, tribu du groupe Kongo, cette sculpture tribale, effigie masculine, est campée dans une attitude décidée, dans le but de maîtriser les forces auxquelles le personnage veut faire face. Les éléments bilongo qui exacerbent le pouvoir de la statue, consistent en des clous et des lames dont le buste est parsemé, et une charge magique dans une cavité scellée par un miroir et aménagée sur l'abdomen. La sculpture du visage, typique des personnages Solongo, emprunte une forme ovale. La volumineuse coiffure, placée haut sur le crâne et dégageant un front rasé, se compose d'un bouquet de plumes que maintient un cerclage d'osier enduit d'un agrégat résineux d'apparence croûteuse. Le chien évoque les ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Baoulé  Asye usu
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Baoule

Ex-collection art tribal belge.
Effigie anthropomorphe affichant une tête stylisée en forme de masque africain plat , elle associe des traits communs aux Senoufo, dont les scarifications jugales en oblique, le cou annelé ,et aux Baoulé voisins, par une attitude distinctive , mains jointes autour de l'ombilic, conjuguée à des membres inférieurs musculeux, écartés, à demi-fléchis. Selon A.M. Boyer dans "Baulé" (5Continents) la position serait un signe de bienvenue de la part des génies envers les devins quand ils les croisent. Acquise par Guy Mercier,consultant pour le groupe Solvay, qui entreprit au début du XX° siècle de rassembler une vaste collection. Tout en rayonnant en Afrique de l’ouest et centrale dans le cadre de son travail, et récoltant des œuvres in-situ, la majorité de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Ofika Mbole
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statuette Mbole

Ex-collection art africain belge.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques, avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient enterrés dans la forêt. C'est au cours des cérémonies de fin d'initation, présidées par un notable isoya , qu'étaient exhibées ces statues , présentées couchées sur une litière. Le sculpteur a doté son ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Bateba phuwé Lobi
Art africain > Statues statuettes > Statue Lobi

Les sculptures Bateba de l'art africain Lobi
Sculpté dans une position conventionnelle, ce personnage masculin est qualifié de "bateba ordinaire"(phuwé) par opposition aux Bateba figés dans des attitudes telles que bras levé, assis, etc... Une impression d'intériorité sereine se dégage de cette figure. Une longue nervure dorsale souligne sa colonne vertébrale . Des jambes massives prolongées de solides et larges pieds lui confèrent également une certaine puissance. Patine nuancée granuleuse. Cette effigie de bois, le Bateba, était placée sur l'autel après un rituel pour devenir le réceptacle d'un esprit de la brousse, le Thil, et devenir ainsi un être actif, intermédiaire qui lutte contre les sorciers et toutes autres forces néfastes.
Lorsqu’ils sont honorés, ces esprits ...


Voir la fiche

250,00

Figure féminine Mangbetu
Art africain > Statues statuettes > Statue Mangbetu

Art africain Mangbetu.
Des peintures corporelles et des scarifications, évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps de ce personnage d'art premier. De très larges oreilles sont à noter, ainsi qu'une extrusion des pupilles en lien probable avec la transe suscitée par les invocations médiumniques. La coiffure tribale en éventail est caractéristique de celle des femmes Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Les anciens nomment beli ces figures ...


Voir la fiche

280,00

Statuette Lega Kasangala
Art africain > Statuettes > Statuette Lega

Ex-collection art africain française.
L'art primitif des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initation des aspirants. Chacune est une représentation disposant d'une forme et d'une signification particulière dont découle toujours une morale ou un ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Chokwe
Art africain > Statues statuettes > Statue Chokwe

Singularité des oeuvres de l'art africain Chokwe
Cette statue d'art tribal glorifie un chef arborant un chapeau européen et assis sur un tabouret de prestige réservé aux notables. Il entoure de ses larges mains surdimensionnées un pot à tabac. L'usage de tabac était répandu parmi les Chokwe, et la fumée faisait partie intégrante des offrandes aux esprits ajimu L'application répêtée d'huile de ricin et de décoctions végétales colorantes a doté la sculpture d'une patine brune aux reflets glacés et rigidifié la ceinture de raphia qui orne ses hanches. (B. Wastiau) Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé ...


Voir la fiche

240,00

Figure tutélaire Bembé, Béembé Kitebi
Art africain > Statues statuettes > Statue Bembé

Les Beembé sont appréciés dans l'art africain pour le soin et les finitions apportées aux sculptures d'ancêtres destinées aux rituels de fertilité et de guérison
Figure masculine, jambes écartées à demi-fléchies , dotés de larges pieds, serait représenté en position de danse. Des tatouages chéloïdiens intriqués se dessinent en relief de la poitrine au pubis. Ces scarifications témoignent des stades successifs de l'initiation à laquelle un individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés d'un bois clair. Surface polie dotée d'une patine acajou et brun. Manque sur l'un des pieds . Socle en bois noir en sus sur demande. Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe ...

Figure de maternité Hemba / Luba
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Luba

Sculpture tribale africaine  associée à la maternité, dénuée d'ornements, hormis une coiffe composée d'un diadème et de nattes réunies dans le cou. De sobres scarifications verticales se dessinent sur les joues. Physionomie méditative aux larges yeux en grain de café. Façonnée comme remède contre la maladie,la stérilité, pour invoquer les esprits tutélaires, ou pour tout autre usage rituel, elle faisait partie des "mvidye", intermédiaires entre le monde spirituel et les individus, pouvant également incarner des esprits de la nature chez les Luba du Kasaï. Patine satinée brun et ocre. Fissures et érosions du bois. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut ...





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook