La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Makonde
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Makonde

Art africain Makonde.
Masque facial africain Makonde associé à un esprit ancestral. Cette sculpture africaine se caractérise par un regard profondément enfoncé mettant en valeur le relief des pommettes et des oreilles placées en hauteur. La coiffure forme une double crête. Un labret déforme la lèvre supérieure. Patine sombre satinée.
Hauteur sur socle : 37 cm.

Les Makonde du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie portaient des masques-casques appelés lipiko lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les Makonde vénèrent une ancêtre , ce qui explique l'abondance d'une statuaire féminine naturaliste. Outre les masques faciaux portés au cours des danses mapiko et des cérémonies ngoma qui instruisent les jeunes au sujet des exigences du marriage et ...


Voir la fiche

380,00

Statuette fétiche Ewe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Ewe

Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon
Cette sculpture représente une femme agenouillée sur une base circulaire, mains placées sous les seins. La physionomie est frustre. L'ensemble est enduit de pigments sombres croûteux. Fissure de dessication.
Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels suivant les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et médicinales mais en proposent également des versions prêtes à utiliser plus classiques.


Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus important du Togo. On les retrouve également comme minorités au Ghana, ...


Voir la fiche

280,00

Masque Lulua
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luluwa

Collection art africain luxembourgeoise.
Ce masque africain facial, coiffé d'un cimier frontal, adopte les canons de la sculpture traditionnelle, ainsi que les motifs curvilignes associés aux scarifications de l'ethnie. Selon Rik Ceyssens dans "Congo Masks" ( p.156 . ed. M.L.Félix) et comme l'attestent les croquis de H.M.Lemme qui accompagnait Frobenius lors de ses déplacements au Congo, ce modèle de scarifications en boucles étaient alors répandus dans différents sous-groupes Luluwa en 1905. Les Bakwa arboraient également ce type de cicatrices tribales. Ces masques sont utilisés au cours des rites de circoncision et aux funérailles de notables. Patine satinée.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna ...


Voir la fiche

280,00

Figure féminine Bambara Dyonéni, Nyeleni
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Féminité tutélaire au sein de l' art africain bambara, cette sculpture de "petite préférée", Nyeleni en Bambara, est décrite fichée sur un socle arrondi. Le visage triangulaire est coiffé d'une crête incisée de lignes parallèles, des têtes de laiton formant les pupilles captent l'attention. Le corps scarifié affiche quant à lui les attributs de fécondité par les seins pleins et tendus, l'abdomen très légèrement bombé,  les hanches généreuses et la figuration du sexe. Patine grasse, manques localisés, fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala qui possède 266 attributs sacrés : un pour chaque jour des 9 mois lunaires qui ...

Masque Douala Nyatti
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Douala

Ex-collection art africain française.

Masque africain planche, très graphique, surmonté de cornes en arceau. Il s'agit d'un visage stylisé, étroit, de bovidé (nyatti), flanqué de deux ailettes indiquant des oreilles. La pièce est agrémentée de motifs géométriques de couleurs contrastées. Une lame métallique figurant la langue prolonge l'ensemble. Patine abrasée. Sculptés par les sculpteurs de Douala dans la baie du Cameroun, ce type de masque zoomorphe étaient produits pour les initiés de la société ekongolo, toujours active, dans le but d'honorer les ancêtres à l'occasion de cérémonies rituelles, et se portaient comme un casque. Ce masque était également chargé, selon l'explorateur Zintgraff, de chasser les non-initiés, ce qui était également le rôle des masques Oku du ...


Voir la fiche

Vendu

Monnaie Guinza Gbo Banda
objet vendu
Art africain > Monnaies en bronze, en fer noir et autres materiau > Monnaie Guinza Gbo Banda

Dans l'art africain, les monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux, mais pouvaient aussi constituer des objets de parade ou des armes de jet.

Ces objets dans des formes proches se retrouvent chez les Gobu, les Mbugu, les Banda. Selon le groupe ethnique les noms varient : Bo, Nguindza ou Guindza gbo comme chez les Banda.

Leur forme les fait classer dans la catégorie des "haches de parade". Certaines formes plus ramassées servaient aussi de couteaux de jet.

Les plus anciennes seront faites d'un métal forgé assez léger avec une poignée nue. Les formes et la taille varient selon les lieux.

Ce spécimen présente une silhouette stylisée anthropomorphe, où l'on distingue une unique main dont les doigts sont dessinés, et un cercle ...


Voir la fiche

Vendu

Tabouret cariatidique Pende
objet vendu
Art africain > Tabourets > Tabouret cariatidique Pende

Ex-collection art africain belge.
La particularité de cette cariatide africaine réside dans sa posture : les mains derrière les oreilles, c'est son crâne qui supporte l'assise. Les yeux clos, elle semble en méditation, tandis qu'un petit personnage est assis sur sa hanche droite. Elément récurrent : les clous de laiton disposés en alternance sur le visage. La large assise lisse et brillante présente une patine d'usage et des traces de dessication.
On distingue généralement les Pende du Centre, de ceux de l'Est (Kasai) ou bien encore de l'ouest (Kwilu). Il existe une grande variété de statues et de masques Pende (au moins une soixantaine) souvent anthropomorphes mais parfois aussi zoomorphes.


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Planche sculptée Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain néerlandaise.

Cette sculpture réaliste émanant des Luba méridionaux, à vocation didactique, figurerait une scène de circoncision ou d'accouchement destinée à l'éducation des futurs initiés. La figure féminine représentée étendue au sol s'accroche aux contours de la planche garnis d'une décoration de dents, coquillages et pièces de monnaie. Son corps porte les scarifications distinctives traditionnelles tandis que des perles tubulaires de couleur bleue composent ses parures. Ce type de sculptures pouvaient également être utilisés en tant que support magique afin de favoriser les naissances dans le cadre du culte de fécondité. Patine sombre huilée, satinée, localement abrasée, manque au niveau du pied droit.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Figure de pouvoir Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Sculpture Luba

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture africaine plutôt atypique constituait un outil de communication avec les ancêtres utilisé par le devin lors des rituels de divination. Symbole, pour les Luba, de la puissance spirituelle dont disposerait la femme, la figure sculptée adopte la posture "mains sur la poitrine" indiquant son importance au sein de la royauté. Belle patine satinée brun chaud, légers éclats.

Les Luba , ou Baluba en tchiluba, sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo vénéré depuis sous la forme ...


Voir la fiche

290,00

Bâton de commandement Kusu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Kusu

Ex-collection art africain belge.
Ce bâton de prestige, parmi les regalia de chefs, comporte différentes sections sculptées formant un langage iconographique relatif à l'histoire de l'ancêtre ou celle de son clan, tels les kibangos des Lubas. Des colliers de perles sont enroulés autour de la partie centrale, emprisonnés dans un mélange argileux. Patine satinée brune orangée. Manques et fissures de dessication.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Kasongos forment un sous-groupe Kusu, à présent dispersés parmi les Luba, Songye et Hemba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de ...


Voir la fiche

350,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Fétiche africain Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye dont les pieds surdimensionnés reposent sur un piédestal. Cette sculpture plus réaliste qu' à l'accoutumée a été privée de certains de ses accessoires et talismans rituels, leur emplacement étant encore visible.
Patine tachetée abrasée, rehauts de kaolin.
Fissures de dessication, érosions.
Ces fétiches de protection contre divers maux joueraient le rôle de médiateur entre dieu et les hommes. Les exemplaires de grande taille sont généralement la propriété collective du village, les figures plus modestes étant réservés à un culte individuel.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. ...


Voir la fiche

380,00

Masque Teke Tsaayi Kidumu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Teke

Collection art africain belge.
Les pictogrammes des masques africains Téké du Gabon insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : leur surface s'agrémente de motifs géométriques peints de pigments polychromes. Outre un symbolisme lunaire, ces pictogrammes renvoient aux scarifications corporelles régionales. Il s'agit d' un masque planche que le porteur tenait entre les dents à l'aide d'un ruban tressé. Les perforations servaient à fixer des plumes et des fibres qui venaient parfaire l'harmonie du costume.
Patine mate veloutée, résidus granuleux de kaolin.
Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu ...


Voir la fiche

140,00

Statue Mumuye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mumuye

Statues tribales de prestige dans l'art africain Mumuye
Oeuvre du sculpteur nommé rati ou encore molabaiene,cette statue africaine des Mumuye dispose d'un buste étiré que supportent d'épaisses jambes semi-fléchies, et de bras naissant en v sur la poitrine, s'écartant du corps au niveau du coude, pour revenir s'appuyer autour de l'abdomen. L'attitude dynamique est accentuée par la position du corps en légère inclinaison. La tête proportionnellement réduite se démarque par les grandes oreilles circulaires et les cornes sommitales. Patine polychrome grisée, rouge et blanc. La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. Les ...


Voir la fiche


Vendu à 400.00 Trouver un objet similaire

Statue janiforme Mumuye
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mumuye

Les Mumuye dans l' art africain .
Au sud de la rivière Benoué, dans une région d'accès difficile qui les a isolés jusqu'en 1950, sont établis les Mumuye,qui sont organisés en groupes familiaux nommés dola . Leurs statues iagalagana étaient entreposées dans une case réservée à cet effet, alors qu' une autre case, java , abritait un individu disposant de pouvoirs magiques et s'entourant d'objets rituels liés a sa fonction et à son prestige. Les caractéristiques des figures Mumuye qui souvent erronément attribuées aux Chamba voisins, sont reconnaissables grâce au corps cylindrique, à l'espace formé par la disposition des bras autour du buste, aux jambes trapues , et, dans la majorité des cas, par la coiffe stylisée à pans latéraux. Cet exemplaire se dédouble à partir du buste en ...


Voir la fiche


Vendu à 400.00 Trouver un objet similaire

Cuillère de prestige Mangbetu
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Mangbetu

Collection art africain française.
Les cuillères anthropomorphes sont récurrentes dans l' art tribal . Celle-ci se distingue par son motif anthropomorphe reprenant les canons classiques qui valorisent la coiffure mythique. Quoique d'usage rituel, la cuillère est aussi très vite devenue un emblème de prestige.
Le royaume Mangbetu, au nord du Congo, a produit des oeuvres architecturales qui ont impressionné les visiteurs européens au 19e siècle. Leur mobilier, armes, parures, objets usuels et statuaire étaient empreints d'une qualité esthétique rare. L'ethnologue G.A. Schweinfurth en 1870 en a décrit la symétrie et le raffinement, tout en témoignant parallèlement des meurtres rituels et des sacrifices humains pratiqués par "le peuple des têtes allongées".
Hauteur sur ...


Voir la fiche

150,00

Cuillère Kongo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cuillère Kongo

Collection art africain belge.
Les cuillères anthropomorphes sont récurrentes dans l' art tribal . Celle-ci se distingue par la qualité et la finesse de la figure sculptée juchée sur le cuilleron. On retrouve les canons de l'art Kongo. Quoique rituelle, la cuillère est aussi très vite devenue un signe extérieur de richesse et de prestige.

Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde.


Voir la fiche

150,00

Cuillère rituelle Luba Hemba
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Spatule Luba

Collection art africain belge.
Les cuillères-emblèmes anthropomorphes sont récurrentes dans l'art tribal. Le manche de la spatule est sculpté d'un motif céphalomorphe classique, présentant une effigie au crâne traditionnellement rasé, un bandeau limitant la coiffe sophistiquée. les traits du visage, harmonieux, sont soigneusement modelés. Quoique rituelle, la cuillère est aussi très vite devenue un signe extérieur de richesse.
Hauteur sur socle : 56 cm.
Fissures et abrasions.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir ...


Voir la fiche

150,00

Masque Yoruba Ekiti
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yoruba

Collection art africain belge.
Les Ekiti de la partie nord-est de la région yoruba utilisent des masques africains heaumes polychromes associés au culte Epa, illustrant la prospérité de la communauté.
Ils apparaissent lors des funérailles ou des rites de passage.
La base du masque janiforme, nommée ikoko, est surmontée d'un plateau, puis d'un second aux bords dentelés, sur lesquelles différentes figures sont érigées. La sortie de ces masques qui auront été peints par leurs propriétaires, a lieu tous les deux ans. Malgré le poids des masques, les danseurs effectuent de spectaculaires démonstrations acrobatiques. Ces cérémonies sont également censées accroître la fécondité.
Patine polychrome croûteuse, abrasions.
Les Yoruba, plus de 20 millions, ...


Voir la fiche


Vendu à 490.00 Trouver un objet similaire

Masque-heaume Gelede Anago-Yoruba
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Gelede

Ex-collection art africain belge.
Le pays Gelede au Nigéria rend hommage aux mères, plus particulièrement les plus âgées d'entre elles, dont les pouvoirs seraient comparables à ceux des dieux yoruba, ou orisa , et des ancêtres, osi et qui peuvent être utilisés pour le bénéfice mais aussi pour le malheur de la société. Dans ce dernier cas ces femmes sont nommées aje . Les cérémonies masquées, à travers des performances utilisant les masques, les costumes et les danses, sont censées exhorter les mères à utiliser leurs qualités extraordinaires dans un but pacificateur et constructif, pour le bien de la société. Ce masque pourrait évoquer les musulmans dans la société yoruba, pour honorer leurs qualités commerciales et de leadership, mais aussi, parfois, pour moquer leurs tentatives ...


Voir la fiche

480,00

Appuie-nuque Rungu/ Holoholo tripode
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appui-tête Rungu

Collection art africain allemande.
Trois pieds supportent le plateau rectangulaire de cet appui-nuque africain orné de deux bustes similaires. Le plateau au bois lustré est d'un ton acajou tandis que les statuettes adoptent une patine sombre. Très légères érosions.
Tribu du groupe Tabwa, les Rungu sont établis dans une région comprise entre la R.D.C. ( Rép. Démocratique du Congo), la Zambie et la Tanzanie. Sous l'influence des Lubas et Bemba voisins, les Rungu ont produit des objets de prestige destinés aux dignitaires, tabourets, peignes, cuillères et sceptres, fréquemment ornés de figures de couples ou de jumeaux. Leur roi, appelé mwéné tafuna , vit en Zambie. Une association féminine, Kamanya , dispose de poupées telles celles des Tabwas.


Voir la fiche

180,00

Appuie-nuque Kaguru Tanzanie
objet vendu
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appui-tête Kaguru

Ex-collection art africain française
Appuie-nuque à base rectangulaire et colonnes. Le support central, à jambages, est orné de motifs linéaires agencés en losanges. Patine brun sombre veloutée, fendillements.
Dans la région méridionale du littoral de la Tanzanie, autour de Dar-es-Salam, un groupe relativement homogène a produit la majeure partie des productions artistiques. Il comprend les Swahili, Kaguru, Doé, Kwéré, Luguru, Zaramo, Kami. La seconde région est formée d'un territoire couvrant le sud de la Tanzanie jusqu'au Mozambique, où vivent certains Makonde et les Yao, les Ngindo, Mwéra, et Makua. Au Nord-est de la Tanzanie, les Chaga, Paré, Chamba, Zigua, Massaï, Iraqw, Gogo, et Héhé ont une production artistique présentant des similitudes avec l'art malgache et ...