La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Lega Idumu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Ex-collection art africain suisse.
Ce masque africain Lega, offrant les caractéristiques classiques, indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades,et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu. Hauteur sur socle : 44 cm
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, ...


Voir la fiche

250,00

Masque Chokwe Ngulu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Ex-collection art africain française
Les Tschokwe, dans l' art africain , disposent d'une association masculine, la mukanda, qui fait usage d'une trentaine de masques à des fins sociales variées et liés aux ancètres dont ce type de masque animalier, le ngulu. On lui adjoignait également des tissus de coton colorés et divers petits objets. Le comportement obscène qui accompagnait son exhibition contrastait avec les autres danses masquées.
Patine brune satinée.
Les Tschokwe, de culture bantoue, s'étaient établis dans l'est de l'Angola, mais également au Congo et en Zambie. Suite à différentes alliances, ils se mélèrent aux Lunda qui leur enseignèrent la chasse.
Sources : "Chokwe", 5continents, B.Wastiau et "L' Art africain", Mazenod.


Voir la fiche

280,00

Charme sculpté Ubangi
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Sculpture Ubangi

Ex-collection art africain française
Parmi les nombreux objets sculptés relatifs à la chasse et à la magie, cette sculpture d'un type rare, destinée à être suspendue, est formée d' un panneau sur lequel un visage est encadré de cornes, et pourrait avoir fait office de charme pour les hauts gradés appartenant à la société Lombe. Belle patine brun foncé lustrée.
Les Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngandi vivent à l'est et les Ngombe au sud. L'initiation des jeunes, "gaza" ou "ganza" (qui donne la force) chez les Ngbaka et les Ngbandi, présente de nombreuses similarités, à travers des épreuves d'endurance, des chants et des danses. Les rites nécessitaient la présence de sculptures d'ancêtres. C'est après une période ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Zande
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Zande

Ex-collection art africain belge.
Divers angles rythment cette petite figure yanda dont le visage plane au menton incurvé porte des traits en léger relief. Des excroissances en pointe, encadrées de bras graciles, forment le buste. Les jambes écartées s'appuient sur des pieds en sabots. Patine satinée, fissures sur le pied.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de ...


Voir la fiche

150,00

Statue Kongo Solongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Solongo

Caractéristique de l' art africain des Solongo d'Angola, tribu du groupe Kongo, ce type d'oeuvre représentant une figure humaine juchée sur les épaules d'une seconde, était utilisée lors des rites de passation de pouvoirs. Manque à la base. Patine brune semi-satinée.
Connus pour avoir fourni au marché colonial des défenses en ivoire sculptées, les Solongo furent les premiers à être en contact avec les Portugais au XVe siècle. Leur statuaire réaliste se compose de figures de pouvoir nkonde lardées de clous, de sculptures de maternités, divers fétiches, masques et objets de prestige. Source : "le geste Kongo" Ed. Musée Dapper


Voir la fiche

170,00

Couple de statues Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Yombé

Ex-collection art africain française.
Ces statues Kongo formant couple disposent de physionomies légèrement différentes grâce au rictus de la figure féminne. Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cet objet d'art tribal nommé nkisi étaient logés dans la cupule formant reliquaire sur l'abdomen de la femme. Le métal réputé détenir des vertus protectrices est présent sous la forme de clous parsemant la sculpture. Patine satinée, résidus granuleux. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge les activités religieuses et la médiation envers le Dieu appelé Nzambi par l'intermédiaire de ces figures consacrées. La sorcellerie agressive kindoki est le mal absolu qu'il faut combattre. A cette fin, des figures protectrices nkisis sont ...

Masque Pende
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

Ex-collection art tribal africain espagnole.
Le masque africain çi-contre relèverait de la catégorie Kindombolo, les perforations symbolisant un visage atteint par la variole. Ce type de masque apparaît généralement lors de célébrations festives comme après la plantation du millet, se manifestant par un comportement vulgaire et désordonné. Enduit d'ocre, il dispose de paupières baissées propres aux masques pende et d'une bouche dévoilant des dents taillées. Sa spécificité réside également dans des détails tels que le haut front étroit et des joues renflées.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Baoulé Asie Usu
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Baule

Ex-collection art tribal africain française.
Pour les Baoule, apercevoir les organes génitaux d'une femme peut être fatal pour un homme. La représentation d'une figure féminine, nue, non voilée d'un pagne d'étoffe, forme une menace. Elle est probablement l'incarnation d'une déesse féminine. Représentée assise, présentant un enfant, la femme arbore les cicatrices chéloïdes traditionnelles, des colliers en perles de verre et une coiffure dont les tresses ciselées sur le bois forment d'amples coques. Patine brun foncé brillante. Manque à la base.
Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être ...


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier janiforme Idoma Ungulali
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Idoma

Ex-collection art africain française.
Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Lumbu / Punu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lumbu

Ex-collection art africain française
Figure africaine portant une coiffe trilobée du même type que celle des Punu voisins. La sculpture figure une femme de constitution solide aux formes arrondies, posant les mains sur un abdomen de parturiente, et établie sur des jambes semi-fléchies. Les statues Punu et Lumbu sont toujours féminines. Patine croûteuse de kaolin. Erosions.
Les Punu sont un peuple bantou d'Afrique centrale établi principalement au sud du Gabon, également en République du Congo dans la région du Niari. Ils vivent dans des villages indépendants divisés en clans et en familles. La cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de subjuguer les esprits malfaisants de la forêt. Au sein de ce même groupe prénommé Shira, les ...


Voir la fiche

280,00

Poupée Fanti de fécondité
Art africain > Poupées africaines > Poupée Fanti

L'art africain Fanti s'illustre par ses poupées de fécondité que portent les femmes enceintes, qui ne doivent poser les yeux sur un être difforme, de crainte de concevoir un tel enfant. Par contre, en regardant ces poupées, expressions de la beauté idéalisée, elles sont censées favoriser l'apparence de leur futurs enfants.
Cette statuette dépourvue de membres s'agrémente de fins colliers de perles de verre et dispose d'une patine brun moyen. Ces poupées sculptées chez les Fante ou Fanti, population akan des régions côtières du Ghana, ancienne côte de l'Or, forment une version diffférente de celles des Ashanti. Leur fonction est cependant plus ou moins similaire. La tête adopte ici une forme rectangulaire.


Voir la fiche

180,00

Masque heaume anthropo-zoomorphe Luba
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luba Mukisi a Kukaya

Ex-collection art africain belge.
Ce masque africain de la société de danse kifwebe, dont le Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren possède un exemplaire similaire, dispose d' une volumineuse collerette de raphia qui dissimulait le danseur. D'importante envergure, l'aspect impressionnant du masque est renforcé par la présence d'épaisses cornes recourbées encadrant le visage. Les traits soignés du visage forment une expression puissante. Il est probable que les cornes de buffle, sur ce masque, renverraient au héros mythique luba Mbidi Kiluwe , acteur de l'épopée du clan, décrit comme très beau. Le port de ce masque intervenait au cours de cérémonies commémoratives de l'histoire du ...

Masque Kumu Nsembu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Ex-collection art africain traditionnel allemande.
Parmi les masques d'art premier , ce masque africain nommé Nsembu se produisait par paire masculin-féminin, et était utilisé par la société de devins Nkunda au sein des clans vivant au nord de la région de l'Uituri.
Regard largement évidé et bouche dentée béante, aménagés dans un volume quasi plane, composent ce masque agrémenté de motifs polychromes.
Patine mate.
Hauteur sur socle : 51 cm.
Les Kumu, Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique ...


Voir la fiche

340,00

Masque Kumu Nsembu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Collection art africain luxembourgeoise.

Les masques africains nsembu , incarnant l'esprit de la divination, apparaissent en couple lors des rites de la société nkunda , babankunda . Cet exemplaire de faible profondeur dispose de traits minimalistes sous un front légèrement saillant. La bouche quadrangulaire révèle des dents en bois. Belle patine incrustée de résidus de kaolin. Fissures de dessication. Hauteur sur socle : 62 cm.
Les Kumu , Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique présente en outre de grandes ...


Voir la fiche


Vendu à 210.00 Trouver un objet similaire

Effigie de colon Bini Edo
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Colon Bénin

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture africaine figurant un soldat portugais, réalisée selon le procédé de fonte à la cire perdue, dispose d'un boutefeu . Richement vêtu, il porte une tunique traditionnelle, un poignard à la hanche, un casque, et des bracelets de chevilles. Patine grise nuancée. Les Portugais arrivèrent au XVe siècle à Bénin, dotés d'un arsenal militaire qui suscita un grand intérêt chez les rois. La puissance des armes à feu fut alors naturellement associée à la capacité de défense occulte contre les ennemis invisibles. Au XVIème siècle, les Européens jouèrent un rôle majeur à la cour de l'Oba : ils y importaient des coraux et des perles de verre, des manilles également, très convoitées par le roi et ses courtisans.
Parallèlement, leurs ...


Voir la fiche

780,00

Masque Kongo Yombe/Vili Ngobudi
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kongo

Ex-collection art africain belge.
Attribut du nganga,, prêtre-devin, ce masque africain offre des pupilles évidées soulignant les capacités médiumniques que les Kongo pensaient favoriser grâce à la prise de substances hallucinogènes. Ce type de masques portaient le nom de ngobudi en référence à une chose effroyable, terrorisante. Patine mate abrasée, rehauts indigo, érosions.
Ces masques médiateurs, également présents dans les processus initiatiques, étaient utilisés par les féticheurs au cours de rituels de guérison. Parallèlement, ils servaient aussi à identifier les individus qui, par leurs agissements, pouvaient perturber l'harmonie de la communauté. Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo , s'installa dans une région à la croisée des ...


Voir la fiche

240,00

Masque Guro/Bété
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Guro

Ex-collection art africain française.
Masque africain dont le front est partagé d'une arête verticale. Il s'agit d'une caractéristique marquante de la statuaire issue de la zone située entre les Guro et les Bétés.  La coiffure est soigneusement représentée par des stries parallèles. Ce masque, dont la fonction demeure peu documentée, symboliserait la force masculine, et peut-être également un puissant notable nommé "migone". Patine sombre lustrée, fissure de dessication.
Les Bété forment une peuplade établie sur la rive gauche du fleuve Sassandra au sud-ouest de la Côté d'Ivoire. Proches des Kouya et des Niabwa , la facture de leurs masques, ainsi que leur fonction, comportent de grandes similarités .

Les Bété sont divisés en quatre-vingt-treize groupes ...


Voir la fiche

340,00

Statue d ancêtre Luba/Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain française
Œuvre taillée dans un bois dense, cette figure féminine offre des proportions et une posture évoquant la statuaire hemba . La coiffure tressée organisée en larges coques parallèles et les scarifications du buste sont toutefois typiquement zela. Les larges globes abritent des paupières en amande, mi-closes, conférant une expression méditative dans un visage aux traits sereins.
Patine mate granuleuse. Érosions et fissures de dessication.
Les Hemba se sont établis dans le sud-est du Zaïre. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Luba Shankadi Nkisi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba Shankadi

Collection art africain belge.
Cette statue africaine rappelant les fétiches songye est utilisée par différentes sociétés Luba, plus généralement par les membres des sociétés bambuye, ou batambwe. Les devins Mbudye y avaient également recours. Il s'agissait, individuellement ou collectivement, de consulter les esprits des ancêtres par l'intermédiaire de spécialistes. Le visage présente des similitudes avec les Songye, une large tête surmontant un cou prolongant un buste sur lequel les mains viennent se placer. La coiffure étagée est typique des Shankadi, sous-groupe luba. Le bas du corps est occulté par un textile qu' une patine d'usage croûteuse fait adhérer. Légères abrasions d'usage.
Les Lubas (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est ...

Statue d ancêtre Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Luba

Ex-collection art africain française.
Statue africaine luba figurée dans une posture classique, frontale et mains sur la poitrine. Sa coiffe, derrière un large bandeau découvrant un front rasé, est en relation avec celle que portait les femmes luba au début du XXe siècle. Par son geste symbolique elle indique que les secrets de la royauté (les bizila) appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. Des scarifications en relief sur l'abdomen, horizontales sur le bas-ventre, parsèment son buste. Patine satinée brun noir.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Statue d ancêtre Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain belge.
Formes harmonieuses et posture associée à la fécondité et aux secrets royaux pour cette statuette africaine . Cette attitude indique que les secrets de la royauté , bizila,appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. La coiffure était composée de tresses et de fils de cuivre. Les scarifications dites "en épi", "code mnémonique tactile", sont récurrentes. Ce type de figure était également utilisée dans le cadre de rituels de fécondité : les jeunes femmes manquant de lait maternel venaient toucher la poitrine de la statue dans l'espoir d'allaiter plus abondamment.

Patine huilée.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) forment un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus ...


Voir la fiche

120,00