La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Bambara:

Les Bambara , Bamana , vivent dans le Mali central et méridional. Leur nom signifie "incroyant" et leur a été donné par les musulmans. Ils appartiennent au grand groupe Mande , comme les Soninke et les Malinke. Animistes, ils croient également à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala, qui a 266 attributs sacrés. Un, par chaque jour des 9 mois lunaires qui dure la gestation d'un enfant. Ngala maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, maître du Verbe, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait pousser les fruits de la terre.


Statue Bambara Nyeleni
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Nyeleni

Collection art africain française.
Sculpture nommée "petite préférée", Nyeleni en Bambara, représentée frontalement, paumes vers l'avant, seins en "obus" sur un buste étroit s'élargissant vers un large fessier proéminent. Les jambes à demi-fléchies sont proportionnellement réduites. Le visage est coiffé d'une crête striée dont les nattes latérales encadrent des oreilles "en fer à cheval ". La pièce, striée d'encoches et de rainures parallèles, présente une patine mate brun-clair avec incrustations poudreuses beige ocré. Fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence ...


Voir la fiche

240,00

Statue de dignitaire Bambara Guantigui
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Grande statue de dignitaire Bambara

Ex collection art africain française.

Cette figure de dignitaire bambara se distingue par sa haute stature et par la solennité de son expression. Ses paupières sont baissées, ajoutant un caractère énigmatique, et la stylisation de ses traits rappelle celle de ses voisins Dogon.
Le personnage nu siège fièrement sur un tabouret, une arme dans chaque main. Il porte une coiffe ovoïde prolongée de nattes. Souvent accompagnée d'une " guandoudou ", figure de reine, ce type de sculpture était entourée de figures de serviteurs nommés guannyeyi lors des rites de la société Guan .
La patine sombre présente de belles traces de dessication et un beau vieillissement.

On retrouve les Bambara au Mali central et méridional. Ce nom signifie "incroyant" et leur ...

Cimier Ci wara Bamana figuratif
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cimier Ti wara

Version figurative du Ti-wara, Ci wara, dans l' art africain . Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". La pièce est rehaussée de fins motifs décoratifs relevés de cuivre.
Patine brune mate, résidus ocrés.
Les Bambara, Bamana, du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Animistes, ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait ...

Masque Cimier Bambara Tyi Wara Kun
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Ci Wara

Ex-collection art africain belge.
Oeuvre ayant participé à de nombreuses expositions aux Etats-Unis. Appartenant au type régional Goso kun, émanant de la région de Bamako, ce cimier horizontal est parsemé d'incisions triangulaires, de motifs et de hachures évoquant le pelage de l'animal. Ses oreilles effilées sont perforées à intervalles réguliers. Patine mate sombre.
Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn, association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient le champ en bondissant afin de chasser de celui-ci les nyama, effluves maléfiques, et de détecter tout danger, ou de débusquer les génies malfaisants pouvant ravir l'âme des plantes cultivées ...

Masque cimier Bambara Tyi Wara Kun
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Ti Wara

Ex-collection art tribal française.
Les Bambara dans l'art africain. Variante composite abstraite du Ci Wara, cette sculpture d'art tribal évoquant l'antilope s'élabore en un corps zoomorphe muni de deux têtes prolongées horizontalement de cornes,renvoyant probablement à une référence à la gémellité dans la création du monde bambara. Souligné de motifs losangiques et d'incisions parallèles, l'objet a été restauré in situ à l'aide d'agrafes métalliques et de fibres végétales. La patine huileuse mate est érodée à de nombreux endroits, révélant un bois clair dessiqué. Base rectangulaire métallique. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces masques tyiwara, plus généralement des cimiers, accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn, ...


Voir la fiche

390,00

Masque cimier Tyi Wara Bambara
objet vendu
Art africain > Ci Wara, Ti Wara, masques antilope Bambara > Masque Ci wara

Ex-collection art africain française.
Cette variante de la sculpture africaine Ci Wara des Bambara, Bamana, forme un élément de décoration prisé des collectionneurs. Sa dimension est ici plus grande qu'à l'accoutumée. Il s'agirait plutôt dans ce cas d'une pièce destinée à un autel. Des stries gravées sur la surface figurent le pelage, et une boucle de cuivre orne une oreille. Patine mate. Sculpté par le forgeron numu, jouant également le rôle de devin et de guérisseur, ce cimier vertical, stylisé, est représenté ici avec les arcs successifs figurant la crinière d'une antilope mâle. Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont ...

Masque cimier Ci wara kun Bambara
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bamana

Les Ti-wara, Ci wara, dans l'art africain.
Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambaras à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Ornée sur la tête et les flancs de placages métalliques gravés au repoussé, les oreilles et le museau sont en outre agrémentés de pompons de coton, de perles et de cauris. L'extrémité des cornes est en outre enveloppée de cuir et garnies de crin. Des arcs successifs figurent la large encolure porteuse d'une crinière. Les caractéristiques permettent de l'attribuer aux canons stylistiques de la région de Ségou. Patine mate veloutée.br /> Portés au sommet du crâne et maintenus en place par ...

Grand Ty wara, ci wara, vertical
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Cy Wara Bambara

Ex-collection art africain française.

Se déployant dans un format imposant, cette sculpture liée au culte ci wara symbolise un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Les formes de ces cimiers varient toutefois, à travers le Mali, de région en région. Cette sculpture était vraisemblablement destinée à un autel. Patine sombre, mate. Abrasions et fissures. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn, association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient le champ ...

Statue féminine Bambara
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Art africain chez les Bambara.
Cette statue africaine de "petite préférée", Nyeleni en Bambara,est représentée frontalement , jambes à demi-fléchies sur un socle circulaire. Le visage est coiffé d'une crête striée, des oreilles "en fer à cheval "se dessinent latéralement. Le corps scarifié affiche quant à lui les signes de maternité et de fécondité par les seins pleins et tendus, en obus, et l'abdomen proéminent. Patine grasse, huilée, résidus ocrés. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui ...


Voir la fiche


Vendu à 210,00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Cimier Ci wara, Tyiwara, Bamana
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Sogoni Kun Bambara

Les masques Ti-wara dans l'art africain.
Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Cette sculpture verticale de Ci Wara, où l'animal est plus réaliste que de coutume, est représentée surmontée de figures féminines assises dos à dos. Les masques dansaient généralement en couple. Patine mate, incrustations de métal, légères fissures de dessication et abrasions.

Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une toque en vannerie, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux agricoles. Les masques ...

Figure féminine Bambara Dyonéni, Nyeleni
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

Féminité tutélaire au sein de l'art africain bambara, cette sculpture de "petite préférée", Nyeleni en Bambara, est décrite fichée sur un socle arrondi. Le visage triangulaire est coiffé d'une crête incisée de lignes parallèles, des têtes de laiton formant les pupilles captent l'attention. Le corps scarifié affiche quant à lui les attributs de fécondité par les seins pleins et tendus, l'abdomen très légèrement bombé,  les hanches généreuses et la figuration du sexe. Patine grasse, manques localisés, fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala qui possède 266 attributs sacrés : un pour chaque jour des 9 mois lunaires ...

Masque Bambara du Ntomo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bambara

Ex-collection art africain française.

Ce masque africain du ntomo, société initiatique de jeunes non circoncis répandue dans la région du fleuve Niger, est considéré comme un masque masculin grâce à ses six cornes. Ce masque apparaît principalement à la saison des récoltes. Au sommet apparaît l'effigie de l'antilope " ci wara" . Il est agrémenté de boucle, de cauris et de pompons de coton. Patine très légèrement satinée. Etablis au Mali central et méridional,dans une zone de savane, les Bambara ," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, avec les Soninke et les Malinke. Majoritairement agriculteurs , mais aussi éleveurs, ils composent la plus grande ethnie du Mali. Animistes, ils croient à l'existence d'un dieu ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Bamana
objet vendu
Art africain > Cavalier bronze, cavalier bois, dogon, yoruba > Cavalier Bambara

Ex-collection art africain française.
Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait pousser les fruits de la terre. De grandes fêtes masquées cloturent les rites d'initiation de l'association dyo et le rituel du gwan des bambara dans le sud du pays bambara. Etalées sur une période de sept ans en ce qui concerne les hommes, elles sont moins astreignantes pour les femmes. Les nouveaux initiés fêtent alors, en groupes, de village en village, leur renaissance symbolique . Ce sont les fils des ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reine Bambara
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bamana

Ex-collection art africain française.
Ces statues féminines du nom de Guandoudou étaient entourées par des statues représentant leurs serviteurs guannyeyi, présentant des coupes à offrandes ou soutenant leur poitrine. Les forgerons de la société Dyo les utilisaient au cours des cérémonies marquant la fin de l'initiation.
Ce personnage assis arbore la coiffure distinctive des Bambara, une crête et deux nattes latérales, son enfant est placé contre son buste. La disproportion entre la partie supérieure du corps et les membres inférieurs, tronqués, forme un caractère récurrent pour ce type de sculptures. La patine brun sombre, huilée, révèle un bois clair sous les zones abrasées. .
Les Bambara ( ou "incroyant")du Mali central et méridional appartiennent au grand ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Bamana Lion
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bambara

Ex-collection art africain française.
Volumineux masque africain zoomorphe doté d'une mâchoire articulée par des liens de caoutchouc. Patine mate, sèche, localement craquelée révélant une ancienne peinture vive. Abrasions, craquelures et manques.
Etablis au Mali central et méridional,dans une zone de savane, les Bambara ," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, avec les Soninke et les Malinke. Majoritairement agriculteurs , mais aussi éleveurs, ils composent la plus grande ethnie du Mali. Outre leurs masques remarquables, les Bozo et les Bambara sont réputés pour leur marionnettes de dimension variées et fréquemment articulées, exhibées lors du théâtre de marionnettes Sogow bo qui s’organise à l’initiative des ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Bambara
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bambara

Ex-collection art africain française.

Parmi les différentes échelles du parcours d'initiation des sociétés secrètes dyo , chez les Bamana, la société Koré , qui concerne les aînés, est censée faire de l’individu un homme accompli et les prépare à un simulacre de mort. Le koré se divise en outre en huit classes d'apprentissage, dont quatre possèdent des masques zoomorphes qui apparaissent souvent ensemble. Le quatrième niveau de la formation est le kono , qui possède un masque éléphant ne se produisant que devant les initiés. Patine mate loclament abrasée. Etablis au Mali central et méridional,dans une zone de savane, les Bambara," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, avec les Soninke et les Malinke. ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Bambara
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Bambara

De l'agencement des formes coniques de cette effigie d'art africain Bambara résulte un bel équilibre. Sa physionomie méditative rappelle qu'elle est le réceptacle de forces spirituelles. Marquée de scarifications linéaires sur le visage et le buste, elle est coiffée à la façon des hommes et des femmes bambara, d'une crête sommitale se prolongeant au creux des épaules, et de deux épaisses tresses latérales. Supportée par des membres inférieurs charnus et fléchis, elle est aussi une évocation de la fertilité qu'accentue l'abdomen bombé au nombril proéminent. Le fessier et les hanches forment un demi hémisphère saillant sur lequel viennent reposer les mains.
Des adeptes de la société Guan lavaient et huilaient certaines de ces statues et leur offraient des sacrifices, tout comme les ...


Voir la fiche

Vendu

Masque cimier Ci wara Bambara
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bamana

Les Ti-wara, Ci wara, dans l' art africain .
Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Outre une décoration gravée de fins motifs géométriques, l'extrémité des cornes est enveloppée de cuir et de crin. Des arcs successifs figurent la large encolure porteuse d'une crinière. Les caractéristiques permettent de l'attribuer aux canons stylistiques de la région de Ségou. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Ci wara Bamana
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Ci Wara Bambara

Ex-collection art africain française.
La cinquième société initiatique Bambara, Bamana, se nomme tyiwara ( ci, cultiver, wara, fauve) et se pratique encore de nos jours dans quelques villages. Ces masques cimiers évoquant l'antilope, oryx ou hippotrague dagé selon les cas, se déclinent verticalement et horizontalement. Se présentant au public par paires, mâle et femelle, les porteurs des masques adoptent une chorégraphie symbolique en relation avec l'agriculture. L'antilope stylisée , dont l'appellation  Ci wara ou Sogoni kun signifie "fauve de la terre" s'élève verticalement à partir d'un socle , son petit sur le dos.
Les groupes d'artisans nyamakala , plus spécifiquement les forgerons nommés numu , sont en charge de la sculpture des objets rituels, dotés de la ...


Voir la fiche

Vendu

Cimier vertical Ci Wara Bamana
objet vendu
Art africain > Ci Wara, Ti Wara, masques antilope Bambara > Masque Ti wara

Les Ti-wara dans l'art africain. Ce serait un animal - génie appelé Ciwara qui aurait appris aux Bambara à cultiver la terre. Ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre. Ornée sur la tête et les flancs de lamelles de cuivre oxydé gravées au repoussé, les oreilles et le museau s'agrémentent des pompons de fil de coton. Le sommet des cornes inclinées vers l'arrière est également gainé de cuir et de crin. Cette sculpture de Ti wara proviendrait de la région de Ségou. Patine mate mouchetée. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, ces cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux ...

Cavalier Bambara
objet vendu
Art africain > Cavalier bronze, cavalier bois, dogon, yoruba > Cavalier Bambara

Collection art africain française.
Sculpture naturaliste de cavalier Bambara montant son cheval à cru, évoquant les courses traditionnelles. La pièce dispose d'une patine lustrée brun chaud. Etablis au Mali central et méridional,dans une zone de savane, les Bambara ," Bamana " ou " incroyants ", comme les musulmans les ont nommés, appartiennent au grand groupe Mande, avec les Soninke et les Malinke. Majoritairement agriculteurs , mais aussi éleveurs, ils composent la plus grande ethnie du Mali. Outre leurs masques remarquables, les Bozo et les Bambara sont réputés pour leur marionnettes de dimension variées. Les groupes d'artisans bambara nyamakala , plus spécifiquement les forgerons nommés numu , sont en charge de la sculpture des objets rituels, dotés de la nyama , ...


Voir la fiche

Vendu