La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Chamba:




Statue Montol
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Chamba

La statuaire chamba présente certains points communs avec celle des Mumuye. L'allure est assez élancée, les longs bras légèrement fléchis forment un losange et sont plaqués sur le buste.  Les jambes trapues sont représentées semi-fléchies.  Sur un cou annelé, le visage dispose de scarifications en moustaches de chat.
Une patine granuleuse, incrustée de pigments rouges, revêt le tout.  Fissure de dessication.
Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria. Ils sont connus pour leur célèbre masque-buffle avec ses deux mâchoires plates prolongeant la tête. La statuaire, moins fréquente, se divise en figures de protection ...


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Statue Chamba
Art africain > Statues statuettes > Statue Chamba

Collection art tribal de l'artiste peintre Jan Putteneers.
Cette rare figure Chamba a bénéficié de nombreuses libations, l'enrichissant d'une exceptionnelle patine rougeâtre, localement écaillée. Plus connus pour leurs masques buffle, les Chamba communiquaient avec le monde des esprits par l'intermédiaire de ces statues. Leurs fonctions demeurent toutefois peu connues. Dépouillée d'autres détails ornementatifs, la figure est coiffée d'une croûte argileuse qu'un tressage de raphia délimite, et sur laquelle subsistent quelques graines d'abrus. Le bloc que constitue la tête s'enfonce sur des épaules ramassées, se prolongeant de bras fléchis, accolés au buste concave. Les hanches ceinturées de fibres végétales forment un volume en relief au centre duquel le sexe stylisé apparaît en ...


Voir la fiche

2000,00

Monnaie Epée africaine Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Arme Chamba

Ex-collection art africain française.
Deux spirales de part et d'autre d'une pointe forment la poignée de cette arme. La lame qui se poursuit en pointe porte de fins motifs en lignes parallèles et brisées. Patine granuleuse oxydée. Cette pièce est vraisemblablement d'origine Chamba, au Nigéria. Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria. Ils sont connus pour leur célèbre masque-buffle avec ses deux mâchoires plates prolongeant la tête. La statuaire, moins fréquente, se divise en figures de protection (tauwa, sing. tau) qui sont gardées dans une case située à gauche de l'entrée de la concession, et en statues d'ancêtres, ...

Monnaie / Outil de type Chamba
Art africain > Monnaies > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait un peu partout sur le continent.La poignée se divise ici en deux motifs planes spiralés, et se prolonge d'une lame décorée de fines incisions parallèles.
Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de tissu, perles, cauris, sel, noix de kola, et surtout les métaux....Mais c'est surtout le fer qui attirait l'attention. Il est rapidement devenu l'unité ...


Voir la fiche

125,00

Couple de statuettes Chamba / Wurkun
Art africain > Statues statuettes > Statues Shamba

Ex-collection art africain française.
Ces sculptures de genre indéfini disposent d'une morphologie particulière composée de volumes arrondis pour les épaules répondant à celui des membres inférieurs, réduits. Le long buste tubulaire , dont la base est ceinturée d'un collier de perles, affiche une excroissance ombilicale. Des gravures parallèles, blanchies, renvoient aux scarifications de l'ethnie. Elles se répêtent sur les pieds dans le but d'indiquer les orteils. Le détail des visages fascinants est caractéristique de la statuaire régionale, avec des pavillons auriculaires circulaires, localement crénelés, qui évoquent l'usage traditionnel, masculin et féminin, d'insérer un disque dans les oreilles. Sous les yeux ronds, justes tracés dans le bois, des lèvres parallèles offrent comme ...


Voir la fiche

380,00

Monnaie primitive Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait un peu partout sur le continent.
Cette pièce particulièrement décorative est dotée d'une lame dont la poignée se divise en volutes. La lame est incisée de fines hachures composant des lignes parallèles et brisées. Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de tissu, perles, cauris, sel, noix de kola, et surtout les métaux....Mais c'est surtout le fer ...


Voir la fiche

Vendu

Paléomonnaie rituelle Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait un peu partout sur le continent.
Cette pièce particuièrement décorative se divise en deux éléments serpentiformes prolongés d'un pic. Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de tissu, perles, cauris, sel, noix de kola, et surtout les métaux....Mais c'est surtout le fer qui attirait l'attention. Il est rapidement devenu l'unité de mesure par ...


Voir la fiche

Vendu

Monnaie primitive Chamba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait à travers le continent.
Cette pièce particulièrement décorative est dotée d'un disque central se prolongeant d'une pointe dans sa partie inférieure et d'une section se dédoublant en croix. Les contours et le centre de la lame sont incisés de fines hachures composant des lignes parallèles et brisées. Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Chamba
Art africain > Statues statuettes > Statue Chamba

Ex-collection art africain belge.
Une patine exceptionnellement douce et lustrée valorise cette statuette tribale des Chamba. Une haute crête s'élève en oblique au sommet d'une tête ovoïde dont des incisions marquent les yeux et la bouche, des encoches, les oreilles, et un renflement, l'arête nasale. Sa particularité réside par ailleurs dans son long cou annelé. Les bras exempts de mains semblent s'appuyer sur l'espace en rectangle qui compose les hanches, lui conférant un semblant d'habit. Cette jolie pièce a été polie et satinée par la préhension. Légères fissures. Installés depuis le XVIIe siècle sur la rive sud de la Benue au Nigéria, les Chamba ont résisté aux tentatives de conquêtes des Fulani, nomades qui se sont installés en grand nombre au nord du Nigéria. Ils sont connus ...


Voir la fiche

350,00

Monnaie primitive / Houe Chamba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Chamba

Ex-collection art africain belge.
Les monnaies primitives africaines empruntent une grande diversité de formes, et celles-ci prennent parfois , dans l'art africain traditionnel, l'allure de sculptures tribales non figuratives particulièrement esthétiques. Cette pièce du type houe faisait partie de celles qui étaient utilisées dans les années cinquante au Nigéria afin d'acquérir un esclave ou une épouse. Il fallait en réunir une quarantaine pour un esclave, et elles constituaient à l'époque une partie de la dot pour la plupart des tribus bantoues. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. ...

Monnaie primitive en fer noir Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Chamba

L'art africain est très riche de ces monnaies que l'on retrouvait un peu partout sur le continent.
Ces lames de fer noir étaient utilisées comme monnaie d'échange mais aussi pour les offrandes, les dots de mariage et pour les grandes occasions festives et cérémonielles.
"Avant l'époque coloniale, les paiements en Afrique n'ont jamais été effectués au moyen de pièces de monnaie. Les transactions se faisaient au moyen de produits considérés comme précieux, parce que rares, utiles, ou désirables : bétail, pièces de tissu, perles, cauris, sel, noix de kola, et surtout les métaux....Mais c'est surtout le fer qui attirait l'attention. Il est rapidement devenu l'unité de mesure par rapport à laquelle toutes les autres denrées étaient évaluées." L. Adler

Paire de monnaies primitives Chamba
objet vendu
Art africain > Monnaies > Paire de monnaies primitives Chamba

Ex collection privée d'art africain Emile Robyn (Bruxelles, Belgique).
Paire de monnaies primitives Chamba.
On les nomme également monnaies « gonds ». Lors des cérémonies, leurs possesseurs les agitaient afin de conclure la vente.
Celles-ci servaient pour les offrandes, de dot de mariage et bien sûr pour les grandes occasions festives et cérémoniales.

C’est le grand-père d’Emile, Abel Robyn, qui débuta la collection en 1850.
Celle-ci fut transmise sur trois générations.
Au décès d’Abel en 1895, son fils, Jérôme Robyn hérita de cette collection qu’il continua à augmenter jusqu’à sa mort en 1968.
Emile Robyn hérita de son père et continua à étendre cette magnifique collection au fil de ses achats qui ne se firent qu’auprès de ...





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook