La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Fang:




Statue Fang Mvaï
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Figure Fang

Art africain Fang.
Cette figure masculine était destinée à être fichée par le pédoncule postérieur sur le panier abritant les reliques des ancêtres . Coiffée d'un cimier en trois coques caractéristique des guerriers Mvaï de la vallée du Ntem, cette effigie d'ancêtre tenant une corne à offrandes affiche un visage concave dans lequel sont serties des pupilles de laiton. Bois mat, résidus de poudre d'écorce ocre (généralement de la poudre de padouk mêlée à de l'huile), éclats et abrasions localisées, fissure de dessication. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient ...


Voir la fiche

Vendu

Figure d ancêtre Fang Ntumu tricéphale
Art africain > Statues statuettes > Statue du Byeri

Ex-collection art africain française.
Coiffées d'un bouquet de plumes, ces trois visages creusés en coeur, dotés d'une mince bouche formant une moue, affichent les caractéristiques du style des Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale. Du rotin torsadé et huilé forme ici un collier, des bracelets de bras, et une ceinture au personnage. Des dépôts granuleux sont apparents sur la surface lmsse et satinée. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci ...

Statue de reliquaire Fang Byeri
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri s'illustrent dans l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le ...


Voir la fiche

280,00

Masque Fang du Ngil
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Fang

La sobriété des masques africains Fang.
Cet exemplaire illustre dans l'art africain l'aspect énigmatique des masques Fang. Deux hautes cavités orbitaires de part et d'autre d'un long nez droit abritent deux minces fentes . Une incision horizontale forme la bouche. Bois tendre, surface abrasée, patine sèche veloutée. L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil qui n'existe plus de nos jours. Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie. Le ngil était un rite du feu purificateur symbolisé par le gorille. Les porteurs de ces masques , toujours en grand nombre, faisaient leur ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le pédoncule ...

Monnaie primitive / Collier Fang
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Manille

Collection art africain française

Au XIXe siècle, selon Günther Tessmann,le cuivre, sous la forme de câbles et de tuyaux, était importé par voie maritime au Gabon par les Européens. Il remplaca alors le fer pour la réalisation des bijoux. Les câbles principalement étaient fondus, coulés dans des moules ouverts, afin de fabriquer des parures tels que des anneaux de cou,de bras, de chevilles, et des bagues. Des motifs décoratifs y étaient ensuite gravés. Certaines parures trop pesantes devinrent des monnaies de troc.(Exemplaire du même type au Musée Barbier-Mueller à Genève)Socle sur demande. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, ...

Statue de reliquaire Fang Byeri
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Ex-collection art africain belge.
Figure anthropomorphe guardienne du reliquaire contenant les ossements des défunt, sur lequel elle était fichée par le pédoncule postérieur. Cette statue dispose d' un buste étiré dans lequel l'ombilic tient une place d'importance. Cette protubérance est en relation avec l'orgueil attaché à la filiation. Le regard exhorbité doté de pupilles en métal appartient à un individu en transes qui serait en médiation avec le monde de l'au-delà. Une légère torsion des membres inférieurs vers l'intérieur est à noter, détail fréquemment rapporté par les sculpteurs Fang, symptôme consécutif à certaines atteintes physiologiques . La patine brun noir ,lisse et huilée, devient claire à partir de l'ombilic. Une inquiétante réputation de cannibales a accompagné le ...


Voir la fiche

200,00

Masque heaume Fang du Ngil
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Fang

Ex-collection art tribal française.
Ce masque africain des Fang illustre l'une des nombreuses variations stylistiques des masques Fang du Ngil,à partir d'un volume tout en longueur dans lequel de hautes cavités orbitales sont creusées , abritant de minces fentes pour les yeux , un très long appendice nasal et une bouche communément réduite, voire absente. Des incisions représentent les scarifications, sur le front et en diagonale sur une joue. L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil qui n'existe plus de nos jours. Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie. Le ngil était un ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Ex-collection art africain belge.
Cette statue de gardien de reliquaire du Byeri, longiligne, affiche des placages de cuivre, le métal étant doté, pour de nombreuses tribus africaines, de vertus apotropaïques. La tête particulièrement expressive dispose d'orbites profondément enfoncées dans lesquelles percent des cabochons sertis d'une pupille de laiton. La bouche s'inscrit en moue. Bois brut érodé. Les peuples connus sous le nom de Fang, ou "Pahouins", qualifiés de guerriers conquérants, ont envahi par bonds successifs, de villages en villages, toute la vaste région entre la Sanaga au Cameroun et l'Ogooué au Gabon, entre le XVIIIe et le début du XXe siècle. Ils n'ont jamais eu d'unité politique. La cohésion des clans était maintenue par l'intermédiaire des associations religieuse et ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Fang hybride du So o
Art africain > Masque Africain > Masque Fang

Art africain Fang.
C'est au cours de l'initiation des jeunes gens chez les Fang et les Ntumu du sud Cameroun, lors des cérémonies du so ou antilope rouge, qu'était exhibé ce masque africain anthropozoomorphe muni de cornes. Le regard formé de deux minces fentes horizontales abrité sous l'espace frontal coloré de rouge, la grimace de la bouche dévoilant des incisions figurant les dents, le contraste de couleurs, livide et sanguine,ne manquaient pas, lors des apparitions nocturnes du masque Fang, de provoquer une certaine émotion chez les initiés. Fissure du bois sur la zone jugale. Les Fang,autrefois nommés Pahouins,se répartissent en plusieurs sous-ensembles dans trois pays, Cameroun, Gabon, et la partie continentale de la Guinée-Equatoriale. Principalement chasseurs, ils ...


Voir la fiche

280,00

Masque Fang du Ngil
Art africain > Masque Africain > Masque Fang

Ex-collection art africain hollandaise.
Cet exemplaire du masque africain Ngil est couronné ici d'une calotte heaume à l'image de certaines des coiffures traditionnelles en usage parmi les Fang. Ces masques d'art premier se caractérisent communément, en dépit de certaines variantes, par un volume frontal bombé tel celui de cet exemplaire longiforme, des arcades sourcilières en relief abritant de petits yeux scrutateurs, un appendice nasal étiré, et une bouche en moue logée dans le menton en pointe. Une décoration pyrogravée accompagne l'objet, évoquant les scarifications de l'ethnie. Le masque a été badigeonné de kaolin. L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, était censée provoquer l'effroi. Ce type de ...


Voir la fiche

280,00

Couple de statues Eyema Fang Byeri
Art africain > Statues statuettes > Statues Fang

Ex-collection art tribal française.
Sculptures rituelles de l'art africain Fang.
De proportions majestueuses, ce couple de statues gardiennes de reliquaire " eyema " ( de yem : connaître) présente la morphologie caractéristique des fétiches protecteurs de reliquaire liés au rite traditionnel du Byéri, culte des ancêtres chez les Fang du Gabon, du sud Cameroun, et de Guinée équatoriale. Ces statues apparaissaient également lors des rites de la société du So qui structurait la société Fang. Les rites du Ngil,redoutés par la population, accomplissaient par ailleurs la justice sociale en démasquant les sorciers. Les initiations au So se déroulaient tous les trois ans, au cours desquelles les boites contenant les reliques des ancêtres, les masques et les statues étaient présentés ...


Voir la fiche

Faire offre

19500,00

Tête reliquaire Fang
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Tête Fang

Ex-collection art premier française.

Art africain et rites funéraires
Cette sculpture offre la face concave distinctive du style Betsi, avec un regard hypnotique formé de deux têtes de clous tapissier. La coiffure soigneusement nattée se divise pour se réunir ensuite dans la nuque. Une moue caractérise généralement ces figures d'ancêtre, comme c'est le cas pour cet exemplaire. La poignée qui était introduite dans le panier reliquaire est partiellement érodée. Patine brun noir satinée et granuleuse. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une ...


Voir la fiche

Vendu

Figures d ancêtres Fang Byéri
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Gardiens de reliquaire dans l'art africain du Gabon
Cette rare figure double s'élève à partir de membres inférieurs communs, musculeux et semi-fléchis. Lourde sculpture tribale pouvant évoquer un couple établi sur un même fondement, elle était conservée par l' esa , le plus vieil homme de la famille, et vraisemblablement destinée à un reliquaire dans lequel étaient conservés les ossements des ancêtres. Patine lustrée, brun noir. Fissures de dessication. Ce type d'objet était placé dans un coin sombre de la case. Les reliques des ancêtres les plus remarquables étaient conservées dans des boites cylindriques en écorce près de la couche du chef de lignage, initié du culte familial du Byéri . Surmontées d'une effigie humaine qui affirmait leur identité, elles contribuaient à la ...


Voir la fiche

280,00

Couteau-faucille Fang
objet vendu
Art africain > Monnaies > Couteau-faucille Fang

Ancienne arme de main, cet objet d'art africain figurait parmi les objets de prestige grâce à la figure d'ancêtre du Byeri surmontant le manche de la lame. Evoquant le pouvoir des anciens, elle est sculptée sur le modèle des effigies gardiennes de reliquaire. La morphologie du personnage, tronc cylindrique, membres courts et trapus, mains se rejoignant sur l'abdomen,est analogue à celle de ces pièces Fang du Cameroun et du Gabon, où chaque famille possède un "Byeri", boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Le visage évoque cependant les figures de gorille Bulu, de la famille Fang également. Les boites reliquaires étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue dont l'aspect est ...


Voir la fiche

Vendu

Grande Porte Fang
Art africain > Objets usuels > Porte Fang

Productions artistiques des Pahouins dans l'art africain du Gabon
Porte et son bâti, munie d'une large poignée, sculptée de frises comportant des visages et des figures d'ancêtres rappelant l'aspect formel des têtes de reliquaires du Byeri. Ces motifs symboliques d'art tribal africain ont valeur de protection, les défunts étant censés, pour les peuples Fang, maîtriser les puissances occultes. Des chevilles de bois fixent les panneaux. L'arrière de la porte est muni d'une barre horizontale entravant l'ouverture du battant. Les peuples connus sous le nom de Fang, ou "Pahouins", qualifiés de guerriers conquérants, ont envahi par bonds successifs, de villages en villages, toute la vaste région entre la Sanaga au Cameroun et l'Ogooué au Gabon, entre le XVIIIe et le début du XXe ...


Voir la fiche

Faire offre

3700,00

Reliquaire Fang Byéri
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Fang Byéri

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.
Chez les Fang du Cameroun et ceux du Gabon, chaque famille dispose d'un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boîtes étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade.
Cette boite est surmontée d'un ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Fang Ngil
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Fang Ngil

La fonction judiciaire dans l'art africain du Gabon

Le nez constitue ici l'élément majeur de ce masque africain. Son arête se prolonge de deux sourcils jointifs, en coeur, abritant des cavités dans lesquelles deux minuscules yeux ont été percés. Le dessin de la bouche se fond jusqu'à disparaître dans le menton. Les masques Ngil Fang revêtaient une fonction judiciaire, mise en évidence par la sévérité des sourcils saillants et les minuscules incisions à la place des yeux, qui conféraient une solennité toute particulière à ces sculptures tribales.
Ils étaient portés par les autorités (notables) en charge de désigner les responsables de délits.
La culture Fang est facilement reconnaissable dans de nombreux phénomènes typiques que l’on retrouve partout où s’est ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le pédoncule ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Figure de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain associé au Byeri. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire dans lequel étaient entreposées les reliques des ancêtres dispose d'une figure masculine sculptée en ronde-bosse symbolisant le lignage. Elle est munie d'une corne à offrandes. L'ombilic saillant, la représentation du sexe, le modelé des muscles, évoquent la vigueur et la fécondité. Ces bâtons étaient également utilisés en tant qu'acteurs des rites d'initiation théâtraux associés au melan, au cours desquels les Fang appelaient individuellement leurs ancêtres pour les présenter aux jeunes initiés. Erosions, surface abrasée résultant en une patine du brun moyen à clair. Les peuples connus sous le nom de Fang, ou "Pahouins", qualifiés de ...

Masque Fang du Ngil
Art africain > Masque Africain > Masque Fang

L'art africain et les masques tribaux liés à la justice
L'apparition de ces masques enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), au milieu de la nuit, pouvait provoquer l'effroi. Ce type de masque était utilisé par la société masculine ngil qui n'existe plus de nos jours. Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie. Ce masque africain n'a pas été épargné par les insectes. Il demeure impressionnant, doté d'une polychromie qui souligne ses traits. Il a conservé une collerette de raphia et d'osier sur laquelle sont également nouées des bandelettes de coton. Une réparation indigène, à l'aide d'une feuille de laiton, a été effectuée sur la face interne abrasée. Le ngil était un rite du feu purificateur symbolisé par ...


Voir la fiche

380,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook