La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Hemba:

Les Hemba constituent une ethnie établie au Sud-Est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Ils pratiquent l’agriculture et la chasse. Longtemps soumis à leur voisins, les Luba, ils héritèrent de certaines de leurs pratiques religieuses, culturelles ou artistiques. Les Hemba vouent le culte aux ancêtres et leur confèrent ainsi un grand pouvoir au niveau de la justice et de la médecine. Par ailleurs, ils les honorent à travers des statues à leurs effigies. Les statues Singiti étaient glorifiées lors de cérémonies et sacrifices. En dehors, elles étaient gardées par le fumu mwalo. La chefferie des Hemba s’organise selon l’hérédité. Toutefois, les sociétés secrètes ont un grand pouvoir de décision au sein du village. Parmi elles; la société féminine bukibilo et la masculine bukazanzi. Les Hemba ont produit de nombreux objets usuels mais également des masques et des statuettes. Leurs œuvres sont très appréciées.


Statuette Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Hemba

Ex-collection art tribal africain suisse.
Sculpture tribale d'ancêtre, intermédiaire entre les hommes et les dieux, dotée d'une tête surdimensionnée et figurée dans une attitude assurée. Le crâne rasé est délimité par un diadème frontal composé d'une succession de barrettes. Le visage est agrémenté d'une barbe, associée à la sagesse et l'expérience de l'aïeul. Généralement réalisées dans de l'iroko, ces sculptures rituelles étaient vénérés par un clan particulier et entreposées dans des locaux à usage funéraire dans la maison du chef. Patine brun foncé huilée, localement abrasée. Base endommagée. Les Hemba, établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba, ont longtemps été soumis à l'empire luba voisin qui a eu sur leur culture, leur religion et leur art ...


Voir la fiche

180,00

Pipe cérémonielle Hemba
Art africain > Pipes africaines en bois, en bronze > Pipe Hemba

Ex-collection art africain belge.
Pipe anthropomorphe sculptée figurant un ancêtre masculin. Ici l'abdomen nommé difu, soit "segment de lignage", forme l'orifice de l'objet. La tête majestueuse porte des traits soigneusement ciselés. La coiffe, derrière le bandeau traditionnel, est rassemblée en multiples chignons. Au-dessus, la pièce s'évase en annelures. Patine satinée. Fissures de dessication.
Les Hemba se sont établis dans le sud-est du Zaïre. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant ...


Voir la fiche

180,00

Masque Soko Mutu Hemba
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Hemba

Ex-collection art africain allemande.
Ce masque africain incarne l'esprit d'un primate. Sous les arcades sourcilières entre lesquelles pointe un long nez, la grimace s'inscrivant dans un menton renflé plisse les paupières en grain de café. Abrasions laissant apparaître des vestiges d'un pastillage polychrome. Cassure sous le menton.
Seuls deux types de masques Hemba ont été identifiés: celui d'un type anthropomorphe aux traits réguliers, dont le menton en pointe rappelle la statuaire, et ceux figurant des singes,les soko mutu , et dont les fonctions restent peu connues, mais qui appartenaient probablement, selon J. Kerchache, aux sociétés secrètes bugabo et bambudye . Les exemplaires les plus réduits ( une vingtaine de centimètres) auraient été portés à la main lors de rites ...


Voir la fiche

290,00

Fétiche Luba Hemba Soko muntu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Hemba

Ex-collection art africain belge.
Les pièces dénommées soko mutu , suku muntu , (du Swahili," frère d'homme", et du KiHemba, ibombo ya soho : "face de singe") appartenaient au culte des ancêtres et existaient sous deux formes : d'une part de larges masques utilisés au cours de danses rituelles, et d'autre part, de petits masques ou statuettes servant de cadeaux, étaient pendus dans les cases en guise d'amulettes de protection. Ces masques ont été récemment renommés mwisi gwa so'o , ce qui exprime un concept selon lequel c'est un esprit de chimpanzé qui s'incarnerait dans le masque. Cette statuette protectrice est pourvue à des fins rituelles d'un orifice au sommet de la tête.

Patine brun foncé satinée, zones abrasées de couleur brun clair doré.
Maîtrisant ...