Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - liste des pays
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Idoma:

Les Idoma sont au nombre de 500 000. Ils sont principalement commerçants et agriculteurs. Les Idoma occupent la région du confluent de la Bénué et du Niger. L’esthétique de leurs productions fut influencée par leurs voisins; les ethnies de la Cross River, les Igala ou encore les Igbo. Ainsi l’on retrouve certaines similitudes stylistiques. Parmi les œuvres des Idoma, les masques et les cimiers sont utilisés par la société oglinye, glorifiant le courage, lors des funérailles ou festivités. Par ailleurs, les cimiers janiformes étaient de sortie lors des funérailles de notables. La société secrète kwompten utilisait quant à elle les statues goemai lors des rites de guérison. Les statues de fécondité sont également très connues. Elles adoptent une couleur blanchâtre et leurs dents sont incisées.


Statue Idoma Anjenu
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Idoma

Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans le cadre de rituels de guérison.
Ce personnage masculin en ...


Voir la fiche

Vendu

Monnaie primitive Idoma
Art africain > Monnaies > Paléomonnaie

Ex-collection art tribal française.
Cette monnaie primitive africaine prend la forme d'une lame évasée sous laquelle des bras en volutes se dessinent. La surface est martelée d'entailles formant un relief régulier. La base inférieure, en pointe, pouvait être fichée dans le sol. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux,pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi constituer des objets de parade ou des armes de jet. En Sierra Léone, les marchandises étaient évaluées par rapport à des barres de fer nommées ...


Voir la fiche

180,00

Monnaie primitive Idoma du Nigeria
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Idoma

Ex-collection art africain française.
Cette monnaie primitive africaine prend la forme d'un triangle se prolongeant dans sa partie inférieure d'un manche plat. Sa surface est martelée d'entailles formant un relief régulier. La base en pointe, pouvait être fichée dans le sol. Patine granuleuse ocre rouge oxydée. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux,pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi constituer des objets de parade ou des armes de jet. En Sierra Léone, les marchandises étaient évaluées par ...

Masque cimier Idoma
objet vendu
Art africain > Masque africain > Cimier Idoma

Ex-collection art africain belge.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. L'influence  de leurs voisins Igbo, celle des ethnies de la Cross River et Igala ont généré de grandes similarités tribales et des emprunts stylistiques. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont généralement exhibés aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans le cadre de rituels de guérison. ...


Voir la fiche

Vendu

Masque facial Okua Idoma
Art africain > Masque africain > Masque Okwa

Ex-collection art africain hollandaise.
Masque africain facial de type naturaliste, associé aux rites funéraires, il offre un visage enduit d'argile blanche marqué des traditionnelles chéloïdes en barrette verticale, également présentes chez les Igbos, des pommettes saillantes sous de larges cavités oculaires, une dentition taillée. Patine claire abrasée localement, rehauts noirs et ocre rouge. Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, ...


Voir la fiche

350,00

Monnaie primitive Idoma
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Idoma

Ex-collection art tribal africain italienne.
Cette monnaie primitive africaine prend la forme d'une lame évasée qui se prolonge d'un manche plat. Sa surface est martelée d'entailles formant un relief régulier. La base inférieure, en pointe, pouvait être fichée dans le sol. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, mais aussi les métaux, dont le fer plus particulièrement. Ces monnaies primitives servaient lors d'échanges commerciaux, sociaux,pour les dots en particulier, mais pouvaient aussi constituer des objets de parade ou des armes de jet. En Sierra Léone, les marchandises étaient évaluées par rapport à des barres de fer nommées barriferri. ...


Voir la fiche

Vendu

Grand masque Okua Idoma
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Collection art africain française.
Ce masque africain de type Okua des Idoma du sud, recouvert de kaolin, arbore une somptueuse parure colorée composée de cauris et de perles sur une structure de vannerie. Un bouquet de plumes s'élève au sommet du visage aux traits naturalistes. Si les scarifications en damier sont discrètes sur les tempes, le visage demeure classiquement balafré de marques tribales en diagonale de part et d'autre de la bouche.
Les Idoma vivent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye, ...


Voir la fiche

Vendu

Masque facial Okua Idoma
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex-collection art africain anglaise.
Masque naturaliste associé aux rites funéraires, il figure un visage enduit d'argile blanche marqué des traditionnelles chéloïdes, une structure osseuse bien visible, une dentition taillée. Un bois clair, veiné, affleure sous les vestiges de pigments blancs. Empreintes de xylophages. Fissure. Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des ...


Voir la fiche

350,00

Masque Okwa Idoma
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ce masque doté d'une patine blanche croûteuse offre une version monochrome plus sobre que celle du masque traditionnel Okua Idoma où le faciès est parcouru de scarifications en damiers. La large bouche dentée, répondant sur cette oeuvre au dessin des yeux, est cependant une constante stylistique. Fissure, érosions du contour.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye, glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également ...


Voir la fiche

380,00

Masque cimier Idoma
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex-collection art africain anglaise.
Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans ...


Voir la fiche

280,00

Statuette Ekwotame Idoma
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Fétiche Idoma

Ex-collection art africain française.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans le cadre de rituels de ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Idoma
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex collection art tribal belge.
Assez similaire dans l'art africain aux pièces Igbo pour la bouche et les traits du visage, la patine crouteuse en moins.
Le masque est coiffé d'un oiseau. La bouche est ouverte avec une dentition parfaite. Les yeux sont en amandes.
On remarque une polychromie axée sur le blanc, le noir, et le rouge passé.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les masques Okua sont portés chez les Idoma méridionaux pendant les funérailles de personnages importants et ont des cicatrices parcourant le ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Idoma
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Masque africain ancien Idoma à la bichromie noire et blanche, sculpté dans un bois léger. Le front , qu'une chéloïde ethnique vient diviser verticalement, est bombé au-dessus de petits orifices percés en rectangle tout comme le dessin des lèvres proéminentes. Le nez est finement dessiné. L'ensemble est coiffé d'une crête sommitale. Cette pièce présente l'usure du temps de même que des attaques xylophages désormais stoppées.

Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins.


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Masque cimier janiforme Idoma Ungulali
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex-collection art africain française.
Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans ...


Voir la fiche

Faire offre

390,00

Masque cimier Idoma
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex-collection art africain française.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala a engendré des emprunts stylistiques, et de grandes similarités tribales. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Patine sombre granuleuse. Légères fissures et abrasions.


Voir la fiche

270,00

Statue Idoma Ekwotame
Art africain > Statues africaines > Statue Idoma

Ex-collection art africain française.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues nommées goemai dans le cadre de rituels de ...


Voir la fiche

290,00

Masque Idoma Akweya
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Ex-collection art africain française.
Les Idoma , qui sont vraisemblablement descendants des Akopo, habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye , glorifiant le courage, utilisent des masques et des cimiers au cours des funérailles et des festivités. Ils produisent également des statues de fécondité au visage blanchi et exhibant des dents incisées . Les cimiers janiformes sont exhibés généralement aux funérailles de notables. Les membres de la société masculine Kwompten , quant à eux, utilisaient des statues ...


Voir la fiche

Momentanément indisponible