La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Kongo:




Crucifix Kongo Nkangi Kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Collection art africain traditionnel française.
Chez les chefs Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. Hauteur sur socle : 29 cm.
La croix ne serait ...

Figure de maternité Pfemba Kongo
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Maternité Kongo

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Sculpture tribale des Kongo, effigie féminine assise en tailleur, soutenant un enfant. Elle incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice, en témoignent les scarifications losangiques du buste. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de ce type de motifs de motifs losangiques en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche ouverte exhibe des dents limées traditionnellement. Ce type de figure ornait également le sommet des cannes de prestige, mwala . Patine satinée noire. Appartenant au groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. Chez ...

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle de ...

Figure de "colon" Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Colon

Ex-collection art africain belge.
Figure masculine sculptée dans un style naïf, en tenue de colon. Patine lisse légèrement abrasée.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de la côte gabonaise, les Vili se sont détachés du royaume Kongo au XVIe siècle et le royaume Loango devint un état puissant. A présent urbanisés pour la majeure partie, ils intègrent cependant encore des associations traditionnelles, ...


Voir la fiche

280,00

Masque Kongo Yombe ou Vili
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kongo

Ex-collection art tribal africain portugaise.
Ce masque africain, offrant des traits naturalistes, était utilisé par le nganga, prêtre-devin. Le sculpteur a mis en valeur l'ossature d'un visage aux pommettes saillantes. Masque médiateur, également présent dans les processus initiatiques, il servait également au féticheur au cours de rituels de guérison. Parallèlement, il pouvait servir à identifier les individus qui, par leurs agissements, pouvaient perturber l'harmonie de la communauté. Patine brun clair, résidus ocrés. Hauteur sur socle (incluant la coiffe) : 68 cm.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo , s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Kongo Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Kongo

Ex-collection art africain belge.
Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait d'instruments destinés à aider les chefs régionaux à faire respecter la loi. On clouait un objet en métal sur une figure en bois dès qu'une décision était prise, chaque clou évoquant un cas particulier : parties en litige, divorce, conflits entre communautés...Le nkondi voulait ainsi s'assurer que l'accord devant règler le conflit était bien appliqué, et que les individus redoutent les conséquences de leur comportement. Son apparence personnifiait donc la force y résidant. A partir de ...


Voir la fiche

180,00

Chien fétiche Kongo
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Chien fétiche Kongo Nkisi

Les fétiches kongo sont célèbres dans l'art africain.

Il s'agit ici d'un chien bicéphale dont les yeux sont incrustés de morceaux de verre. Le corps qui sépare les deux têtes est quant à lui couvert de clous au milieu desquels on aperçoit la cavité habitée par la charge magique. Les Kongo recourent à ce type d'objets pour tenter de résoudre une difficulté et d'intimider ou repousser la personne qui en est l'origine.

"Ces sculptures, anthropomorphes ou zoomorphes, ont longtemps été classées dans la catégorie d'esprits vengeurs, mais leur fonction est beaucoup plus ambivalente. C'est lorsque le nganga complète la réalisation du sculpteur en enfonçant les clous dans le nkonde que celui-ci acquiert sa charge magique. Son action ne revêt pas un caractère secret, sa mission est ...


Voir la fiche


Vendu à 220.00 Trouver un objet similaire

Statuette Nkisi Solongo ou Sundi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Kongo

Collection art africain belge.
Représentée nue afin d'intimider les forces opposées, la tête détournée, cette statuette tribale consacrée par le prêtre nganga, dispose d'une charge magique logée sur l'abdomen dans une cavité vitrée. L'amalgame ou bilongo se composait de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Ce fétiche de conjuration était donc censé influer sur la santé, la prospérité, les ennemis de son détenteur. Les cavités orbitaires évidées sont également scellées par du verre. La bouche est béante. Patine claire au toucher satiné. Fissure de dessication, érosions du socle.
Chez les ...


Voir la fiche

350,00

Figure féminine Kongo Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art africain allemande.

Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se composait d'instruments destinés à aider les chefs régionaux à faire respecter la loi. On clouait un objet en métal sur une figure en bois dès qu'une décision était prise, chaque clou évoquant un cas particulier : parties en litige, divorce, conflits entre communautés...Le nkondi voulait ainsi s'assurer que l'accord devant règler le conflit était bien appliqué, et que les individus redoutent les conséquences de leur comportement. Son apparence personnifiait donc la force y résidant. A partir de ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art africain belge.
Cette statue africaine Kongo présente un aspect qui pourrait être attribué aux Solongo d'Angola, son visage ovale dévoile des yeux écarquillés et fixes ,ce "qui constitue la prérogative d'un aîné. En effet, seules les personnes d'âge mûr peuvent nous dévisager avec une telle insistance afin de nous alerter sur des problèmes ou des impairs." Munie des attributs du chasseur, elle fait reposer sa machette sur une figure miniature, ennemi assujetti représenté ligoté. Entre ses pieds repose une tête tranchée, évocation du pouvoir et de la valeur guerrière. Elle est vêtue d'un habit constitué de cordelettes en tressage de raphia et de toile. Patine lisse et satinée enduite de poudre ocre. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient en charge ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Pfemba Kongo Yombe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yombe

Sculpture tribale des Kongo , cette effigie féminine assise en tailleur incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice, en témoignent les scarifications losangiques du dos. L'enfant sur ses genoux incarne la transmission matrilinéaire du pouvoir. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche dévoile des dents traditionnellement limées, les yeux sont vitrés, soulignant la capacité de l'aïeule à discerner les choses occultes. Patine vernie rougeâtre .
Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités.
Chez les Kongo , le ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Fétiche Kongo Nkondi Nkisi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statue Kongo

Les sculptures d'art tribal africain Kongo s'illustrent par différentes postures expressives. Le geste çi-contre reflète une attitude guerrière et agressive, confirmée par la présence de multiples clous et lames à visée apotropaïque mais également offensive. La physionomie du personnage renforce l'expression menaçante. Les éléments bilongo conférant des pouvoirs supplémentaires à cette statue sont placés dans la cavité abdominale qu'obstrue un miroir. Patine satinée, abrasions et érosions de la base principalement.

Chez les Kongo, le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La catégorie la plus influente des "minkisi kongo" se ...


Voir la fiche

Vendu

Statue "colon" Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex-collection art tribal africain britannique.
Figure masculine sculptée dans un style naturaliste, représenté vêtu d'un costume de colon. Patine bicolore. Bon état. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Présents le long de la côte gabonaise, les Vili se sont détachés du royaume Kongo au XVIe siècle et le royaume Loango devint un état puissant. A présent urbanisés pour la majeure partie, ils intègrent cependant encore des ...


Voir la fiche

490,00

Figure de maternité Pfemba Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kongo

Ex-collection art tribal africain italienne.

Sculpture tribale Kongo figurant une femme assise jambes croisées, soutenant un enfant. Elle incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice. Les Yombe ornaient leurs textiles, nattes et pagnes, de motifs losangiques en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale, tels ceux qui parsèment son buste. La bouche exhibe des dents traditionnellement limées et le regard indique la capacité de l'aïeule à percevoir l'au-delà, à discerner les choses cachées. Ce type de statuette ornait également le sommet des cannes de prestige, mwala. Patine satinée brun doré. Fissures et abrasions. Appartenant au groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo ...


Voir la fiche

390,00

Masque Kongo Yombe polychrome
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yombe

Ex-collection art africain britannique.

Ce masque africain constituait l'apanage du nganga, prêtre-devin. Ses capacités médiumniques, que les Kongo pensaient favoriser grâce à la prise de substances hallucinogènes, se révèlent par le regard vitré sur des pupilles noires. Ce type de masques portaient le nom de ngobudi en référence à une chose effroyable, terrorisante. Ces masques médiateurs, également présents dans les processus initiatiques, étaient utilisés par les féticheurs au cours de rituels de guérison. Parallèlement, ils servaient aussi à identifier les individus qui, par leurs agissements, pouvaient perturber l'harmonie de la communauté. Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Kongo
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Statuette Kongo

Collection art africain belge.
Cette petite sculpture anthropomorphe reprend en miniature les canons de la statuaire kongo. Ces figures forment l'incarnation vitale d'un esprit ou d'un ancêtre, intermédiaire selon la religion kongo entre les hommes et le dieu Nzambi. Très légère fissure de desication sur la base. Patine brun clair. Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde. Les sorciers nganga , à la fois guérisseurs, avaient ...


Voir la fiche

240,00

Statuette de colon Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kongo

Coiffé d'une casquette, vêtu d'un uniforme, ce personnage de colon adopte une attitude de "garde-à-vous". Patine de différents bruns ocrés. Léger manque sous un pied.
Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo, s'installa dans une région à la croisée des frontières entre l'actuelle RDC, l'Angola et le Gabon. Deux siècles plus tard, les Portugais entrèrent en contact avec les Kongo et convertirent leur roi au christianisme. Bien que monarchique, le système politique kongo présentait un aspect démocratique car le roi était en réalité placé à la tête du royaume à la suite d'une élection tenue par un conseil des gouverneurs des tribus. Ce roi, aussi appelé ntotela , contrôlait la nomination des fonctionnaires de la cour et des provinces. Les nganga, à la fois ...


Voir la fiche

180,00

Figure féminine Kongo Yombe Phemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Phemba

Ex-collection art africain allemande.

Les cultures Solongo d'Angola et Yombé ont été largement influencées par le royaume Kongo dont elles ont emprunté la statuaire naturaliste et les rîtes religieux, en particulier au moyen de fétiches sculptés nkondo nkisi. Cette figure de femme finement détaillée, portant une coiffe de dignitaire, symbole de l'ancêtre mythique vraisemblablement associée aux cultes de fécondité, est représentée agenouillée dans une attitude de respect ou de supplication. Des scarifications parsèment son buste. Ces entailles effectuées à l'aide d'aiguilles, de couteaux et de rasoirs, étaient ensuite enduites de charbon ou de cendres afin d'accélérer la cicatrisation et former des motifs saillants. Abrasions. Patine mate.
Au XIIIème siècle, le peuple ...


Voir la fiche

150,00

Appui-tête Kongo
objet vendu
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie nuque Kongo

Ex-collection art africain suisse.

Sculpture de prestige des Kongo, cet élément de mobilier est formé d'une figure de couple caryatide incarnant les ancêtres du clan, dont le dos porte des scarifications losangiques. L'enfant sur les genoux de la femme évoquerait la transmission matrilinéaire du pouvoir. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche dévoile des dents traditionnellement limées, les yeux sont blanchis, soulignant la capacité des aïeuls à discerner les choses occultes. Patine brun orangé satinée. Abrasions et fissures. Clan du groupe Kongo, les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Kongo Nkisi Nkondi zoomorphe
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

L'art africain Kongo et ses réceptacles spirituels
Cette figure zoomorphe emprunte les traits d'un chimpanzé et revêt une fonction protectrice, dans la culture tribale Kongo, contre la sorcellerie. Elle est qualifiée d'objet "nkisi" car le réceptacle cylindrique sur son abdomen est bourré d'ingrédients magiques "bilongo" (matières organiques et végétales) . Il est obturé par un miroir sur lequel des pigments colorés et une résine ont été appliqués. L'animal est représenté mains jointes autour d'un fruit, les bras reposant sur la cavité du bilongo. Il manque vraisemblablement dans le regard les pupilles et les éclats de verre constituant le fameux regard Kongo indiquant une capacité extralucide, une vision de l'au-delà. Socle fendillé. Patine satinée sur laquelle des libations ont ...

Statue Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex collection art africain belge.

Cette pièce monoxyle singulière est composée d'un personnage dont les pieds sont issus d'une base circulaire le maintenant en équilibre. Le personnage enserré au niveau du cou et des chevilles est adossé à une large planche.
Les traits faciaux imposants et expressifs, en particulier la bouche charnue entrouverte laissant apparaître d'épaisses dents, forment les caractéristiques naturalistes de la statuaire produite par ces groupes. Cette statue pourrait représenter un condamné lors d'une cérémonie judiciaire, ou un sorcier symboliquement entravé. Son usage demeure méconnu, mais il s'agit probablement d'une oeuvre rituelle à visée protectrice.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo ...


Voir la fiche

450,00