La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Kota:

Les Kota sont installés à l'Est du Gabon. Leurs reliquaires ont fortement contribué à l'essor de la découverte de leurs objets dans l'art tribal. A l'instar des crucifix dans la religion catholique, ceux-ci sont consacrés au gardiennage des ossements humains.


Figure de reliquaire Kota Mahongwe
Art africain > Reliquaires > Statue Kota

Ex-collection art africain française.
Le culte des ancêtres, le bwete (Kota du Nord) était au coeur de la vie sociale et religieuse des Kota et présente beaucoup d'analogies avec celui des Fang . En la présence exclusive d’initiés, les grandes décisions du clan étaient prises au cours de cérémonies durant lesquelles les reliquaires étaient sortis et utilisés. Afin d'en réactiver la charge magique, les initiés frottaient la relique avec du sable. Chez les Kota , ces figures ont atteint un degré de stylisation et d’abstraction stupéfiant : réduit aux épaules et aux "bras" surmontés d'un grand visage, ce dernier peut être concave (féminin) ou convexe (masculin). Le visage en ogive surmonté d'une petite excroissance tubulaire offre ici deux yeux cabochons munis d'une pupille de ...


Voir la fiche

440,00

Figure de reliquaire Kota
Art africain > Statues statuettes > Statue Kota

Ex-collection art africain française.
Ce type d'effigie avait pour fonction de garder les reliques mortuaires des ancêtres de haute lignée, fragments d'ossements placés à cet effet dans des paniers en vannerie ou en écorce , jouant en quelque sorte le rôle de gardiens nommés ngulu . . . En la présence exclusive d’initiés du culte du bwete , les grandes décisions du clan étaient prises au cours de cérémonies au cours desquelles ces sculptures étaient sorties et utilisées par les banganga .
Afin d'en réactiver la charge magique, les initiés frottaient la relique avec du sable. Des sacrifices et des offrandes étaient ensuite administrés dans le but de protéger la communauté ou la famille des forces néfastes.
Figure de reliquaire dite mbulu-ngulu , sa morphologie ...


Voir la fiche

380,00

Monnaie primitive / Manille Kota Bikone
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Kota

Collection art africain française.
Au XIXe siècle, selon Günther Tessmann, le cuivre, sous la forme de câbles et de tuyaux, était importé par voie maritime au Gabon par les Européens. Il remplaça alors le fer pour la réalisation des bijoux. Les câbles principalement étaient fondus, coulés dans des moules ouverts, afin de fabriquer des parures tels que des anneaux de cou,de bras, de chevilles, et des bagues. Des motifs décoratifs y étaient ensuite gravés. Certaines parures trop pesantes devinrent des monnaies de troc et constituaient la dot. Cette barre de cuivre appelée bikone , est issue d'une région du haut Ogoué dans laquelle sont établis les Mbaamba, une tribu Kota.( Exemplaire similaire dans "The Perfect Form" R. Ballarini, p.224) En Afrique, avant la période coloniale, les ...

Figure de reliquaire Kota Mbulu-Ngulu
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Kota

Art africain des Kota
Coiffé d'amples coques latérales en aplat s'achevant en deux pendeloques obliques, ce singulier visage concave surplombé d'un front ovoïde est plaqué de bandes de cuivre rouge contrastant avec le métal doré garnissant le reste de la sculpture. De fines agrafes , ainsi que des clous tapissiers, fixent le tout sur l'âme de bois. Les Kota de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des ...

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Figure de reliquaire Kota

Cette pièce d'art africain de style obamba (région de Franceville) symbolise la dualité entre le monde des vivants et celui des morts. Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures bien spécifiques jouant en quelque sorte le rôle de gardiens des reliques nommés ngulu. La pièce se distingue par sa tête coiffée d'un cimier en croissant et de coques latérales porteuses de cabochons aux extrémités. Sous un haut front bombé, deux yeux circulaires aux pupilles marquées, un nez droit et acéré, une bouche absente. Plaquée de lamelles de cuivre et de laiton de couleurs contrastées, la pièce est gravée de lignes parallèles formant des triangles, et d'un galon soulignant les contours de la coiffe. ...


Voir la fiche

Vendu

Grande figure de reliquaire Kota Obamba
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Ex-collection art africain française.
Cette figure stylisée d'ancêtre provient des Obamba du Haut-Ogooué. Des feuilles et lamelles de cuivre et de laiton offrent un contraste de couleurs dorées et cuivrées sur une face, l'envers n'ayant pour seule ornementation qu'un volume sculpté en losange. Le cimier et les coques latérales sont ornés de motifs géométriques gravés au repoussé et sertis de clous tapissiers. Des fils de cuivre forment un tressage sur le piètement dont la base est érodée. Les yeux, au sein d'une face concave striée et ornée de cabochons évoquant une tête de mort, sont formés de croissants sculptés dans de l'os, qu'animent des pupilles de laiton. Des excroissances métalliques, malgré le sourire gravé sur le visage, figurent des larmes. Ce type d'effigie avait pour ...

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Figure de reliquaire Kota

Culte des ancêtres dans l'art africain
Figure de reliquaire dite mbulu-ngulu , sa morphologie s'apparente au type Obamba. Elle présente une forme ovoïde au front proéminent évoquant un visage, d'où percent deux yeux-cabochons en grains de café entre lesquels pointe un nez triangulaire. La parure typiquement kota dotée de coiffes latérales à cabochons , est tout comme l'ensemble de la pièce, plaquée de cuivre martelé et soulignée de fines agrafes, soulignant sa courbure. Le cou est régulièrement strié. La base qui figurerait les bras n'est qu'en partie recouverte de métal .
Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures bien spécifiques jouant en quelque sorte le rôle de gardiens ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Kota

Culte des ancêtres dans l'art africain
Coiffe atypique pour cette figure de reliquaire dite mbulu-ngulu, qui présente un visage concave dans lequel la bouche est absente et où les yeux composés d'éclats de corne sont percés d'une pupille métallique. Un nez acéré se prolonge de deux incisions linéaires, en obliques, évoquant des scarifications. L'ensemble de la pièce est plaqué de feuilles de cuivre martelé, fixé au bois par de fines agrafes.Le cou est régulièrement strié. La base qui figurerait les bras n'est qu'en partie recouverte de métal .
Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures bien spécifiques jouant en quelque sorte le rôle de gardiens des reliques nommés ngulu. En ...


Voir la fiche

Vendu

Grande figure de reliquaire Kota Mbulu-ngulu
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Art africain Kota.
Spectaculaire reliquaire Kota décoré de lamelles de cuivre et de laiton au contraste de couleurs dorées et cuivrées , apparenté au style Kota de la vallée de la Sébé, affluent de la rive droite de l' Ogooué. Le cimier et les coques latérales sont bordées de rangées de pointillés gravés au repoussé et d'une bande centrale de traits parallèles horizontaux. La particularité de cet objet réside dans le front bombé contrastant avec la face concave, symbolisant une tête de mort. Les yeux circulaires sont en cabochon et la bouche absente. Des fils de cuivre sont enroulés sur le piètement, accompagnés de larges anneaux de métal.L'envers de la sculpture présente un bois brut fortement érodé. Cette sculpture preestigieuse symbolise le lien entre le monde des vivants et celui ...

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Art  africain sculptural des Kota.
Cette effigie gardienne de reliquaire, évoquant les ancêtres, adopte la coiffure traditionnelle : une coiffe sommitale dotée de coques en aplat s'achevant en deux couettes . Le visage présente un haut front bombé, un arc sourcilier en coeur sous lequel s'inscrivent des fentes palpébrales étirées mi-closes. L'ensemble est plaqué d'un réseau de lamelles métalliques bicolores, savamment agencées, qu'un fin cloutage fixe à l'armature de bois. . Ce type de sculpture jouait le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur les descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires ...


Voir la fiche


Vendu à 350,00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Tambour à membrane Kota
Art africain > Objets usuels > Tam-tam Kota

Ex-collection art africain belge.
Le piètement de ce tam-tam Kota, qui accompagnait les danses rituelles, est composé de deux supports incurvés et de deux figures de reliquaire miniatures, caryatides reposant sur un anneau.Ces effigies abstraites incarnant les ancêtres , nommées ngulu, surmontaient les paniers bwété dans lesquels étaient conservées les reliques des anciens de haute lignée. La membrane du tambour, fixée par de grosses chevilles de bois autour desquelles sont tendues des cordelettes de raphia, revient largement sur la caisse de résonnance. Des frises de motifs contrastés en animent la surface. Les effigies gardiennes de reliquaire étaient fichées dans les paniers dans lesquelles étaient introduites les ossements et reliques des ancêtres. En la présence exclusive ...


Voir la fiche

490,00

Figure de reliquaire Kota Mbulu-ngulu
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Kota

Art sculptural africain des Kota
Cette effigie gardienne de reliquaire, évoquant les ancêtres, adopte la coiffure traditionnelle : une coiffe sommitale dotée de coques arrondies en aplat s'achevant en deux courtes pendeloques. Le visage est doté d'une face concave au front volumineux en surplomb ,d'un arc sourcilier en coeur, de cabochons pour les yeux, le tout évoquant une tête de mort. L'ensemble est plaqué d'une alternance de feuilles de cuivre et de laiton, qu'un fin cloutage fixe à l'armature de bois. Les Kota Obamba de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants.Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , ...

Reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Reliquaire Kota

Ex collection privée française d'art africain.

Spectaculaire reliquaire plaqué de cuivre et de laiton à motifs gravés. Le cimier et les coques latérales de la coiffe sont ornés de cabochons et présentent un décor de pointillés en galon sur leurs pourtours.Le visage ovale porte un front bombé surmontant de grands yeux enfoncés en amande, la bouche quant à elle se résume en un cercle évidé. Cette pièce, concave, symbolise un ancêtre mâle, en lien avec la dualité entre le monde des vivants et celui des morts. Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures jouant en quelque sorte le rôle de gardiens des reliques nommés ngulu.

En la présence exclusive d’initiés, les grandes ...


Voir la fiche


Vendu à 130,00 Trouver un objet similaire

Monnaie Kota Osele
objet vendu
Art africain > Monnaies > Monnaie Kota

Collection art africain française.
Les Kota habitent la partie orientale du Gabon, qui est riche en minerai de fer. Le forgeron, aussi sculpteur sur bois, fabriquait les outils destinés aux travaux agricoles ainsi que des armes rituelles, tel ce couteau disposant d'une lame en forme de bec d'oiseau, appelé osele ou musele .Il produisait également les figures de reliquaire plaquées de métal. La poignée de ce couteau cérémoniel est abondemment décorée de clous à tête ronde et gainée de fil de cuivre. La lame dispose d'une fine bordure ornementative sur son contour.Patine oxydée. Socle compris. Couteau seul : 217 gr. 27/22 cm. En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, ...


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Tabouret Kota Mahongwe M bara
objet vendu
Art africain > Chaise > Tabouret Kota

Habileté des forgerons Kota dans l'art africain
Trois différentes figures de reliquaire Mahongwe soutiennent l'assise circulaire de ce tabouret africain Kota. Ces effigies abstraites incarnant les ancêtres , nommées ngulu, surmontaient les paniers bwété dans lesquels étaient conservées les reliques des anciens de haute lignée. Gainées de fil de cuivre, ces statues métamorphosées en piètement d'assise, disposent d'une face concave dans laquelle surgissent deux yeux ronds . Des narines ont été percées dans le fin nez triangulaire. Sous le cou annelé de métal, le corps est formé d'une ogive arrimée sur la base de l'objet. La surface plane est plaquée de feuilles de cuivre gravées au repoussé, tandis que des lamelles de laiton voisinent avec du fil de cuivre sur les effigies ...


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook