La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Songye:




Soufflet de forge Songye
Art africain > Soufflets > Soufflet de forge Songye

Ex collection art africain J-P Hallet vendu lors de sa succession par la galerie Hemingway (New-York).
Ex collection privée diplomate argentin.
Soufflet récolté par l'ethnologue naturaliste belge durant les années 1940.
Traces importantes d'usage, les soufflets en cuir ont disparu.
Réparations indigènes à l'aide de fer.
Habituellement l'objet est posé à plat, et le forgeron actionne les deux bâtons dont la base en cuir souple produira l'air indispensable à l'augmentation de la température du feu.
Surmonté d'une tête, les traits du visage sont dans le plus pur style Songye.


Voir la fiche

Faire offre

950,00

Fétiche Songye Nkishi
Art africain > Fetiches > Statue Songye

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches traditionnels dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye plaquée de métal et sacralisée par le nganga , est parée de nombreux éléments magiques et symboliques, tels que clochettes et boules métalliques, coquillages et perles,cordelettes, sacoches de cuir, pagne de raphia, plumes, peaux de mammifères. Statue tribale nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle forme un fétiche protecteur des Songye. Ses colliers de perles tubulaires bleues sont associées au cycle septennal de l'association initiatique du bukishi . Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale marquée d'une capsule métallique, ...


Voir la fiche

450,00

Statue Nkishi songye
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Kalebwe

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye de style Kalebwe est parée de divers attributs, tels que cornes, fruits secs, calebasse, anneau métallique, écorces végétales et peaux animales, chacun doté d'un rôle spécifique. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche tribal des Songye, sculpture rituelle à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Du crin est enroulé autour de sa base. Les mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale , témoin du lignage, dans lequel l'ombilic simplement évidé devait contenir un composé de substances diverses. La physionomie rappelle les caractéristiques du ...


Voir la fiche

Vendu

Statue africaine Songye
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue africaine Songye

Statues tribales songye au rictus grimaçant
Alternance équilibrée de formes bombées et anguleuses pour cette figure d'art africain Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) dont les larges pieds dépassent d'un petit promontoire circulaire. Le visage rappelle le masque Kifwebe par la forme des yeux. Autour des reins des incrustations argileuses retiennent une épaisse toile rouge et brune formant pagne. Les mains sont positionnées autour d'un abdomen saillant évocateur du lignage. La présence de clous insérés sur le visage et d'anneaux de fer autour des chevilles est censée renforcer la puissance de l'objet. Patine polie brillante, brun-noir. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et ...


Voir la fiche

Vendu

Statue fétiche Songye
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches dans l'art africain des Songye. Sculpture magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), il s'agit d'un fétiche protecteur des Songye, composé d'un personnage juché sur un être hybride, cornu, à la physionomie menaçante.  Une large corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba ) étaient introduits, a été placée au centre du diadème qu'il arbore, parmi des éléments de même nature plus réduits, une dernière surgissant de son abdomen.  D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque . Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale, témoin du lignage. Des lanières d'osier, fermement enroulées, maintiennent sous les bras de l'effigie des bâtons ...


Voir la fiche

490,00

Masque Songye Kikashi
Art africain > Masque Africain > Masque Songye

Ex-collection art africain belge.
Cet exemplaire de masque africain Songye, le kikashi , dispose de paupières étirées vers les tempes et d'une crête naso-frontale réduite. La bouche tubulaire dispose d'un orifice. Des stries parallèles relevées alternativement de pigments noirs, rouges et blancs ornent la surface du bois, symbolisant le plumage et le lien avec la mort. Patine mate abrasée.
Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et ...


Voir la fiche

350,00

Statuette fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Collection art africain belge.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. La singularité de cet exemplaire réside dans l'absence de bras entourant l'abdomen saillant, témoin du lignage. Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain, nkondi (pl.nkisi) seraient liés à la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. C'est le cas ...

Statue Songye / Fétiche janiforme
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Art africain et agglomérats rituels songye
Cette statue fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) se dédouble en deux têtes chapeautées d'une corne et de plumes. Les bras cerclés de métal adoptent la position rituelle, positionnés autour de la saillie abdominale au centre de laquelle apparaît une tête métallique. Orné de colliers de perles blanches et bleues, en lien avec le collier symbole du cycle septennal de l'association du bukishi , le personnage est en outre drapé d'un pagne composé de cordelettes, de fruits séchés, de fragments de fourrure. La particularité de l'objet réside dans les motifs ornementaux sous la forme de placages métalliques sur les visages, insertions de cauris sur les bras, ceintures enduites de libations, le tout renforçant la fonction magique de ...

Fétiche Songye Nkondi
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal française.
Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain, nkondi (pl.nkisi) seraient liés à la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen,absents dans cet exemplaire, dans la corne, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie.De la peau animale constitue la chevelure de ce personnage au visage rappelant les masques de l'ethnie,il porte également un ...


Voir la fiche

350,00

Statue Songye Nkishi Kalebwe
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Une peau de mammifère drape cette sculpture africaine. Un fruit séché, souvent rempli de substances magiques, y indique la place de l'ombilic. Cette puissante effigie était déplacée grâce à des tiges placées sous les bras. Le visage duquel s'élève une corne est en forme du masque Songye Kifwebe . Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et les Songye du Sud-Est. Ils sont portés avec un long costume et une longue barbe faite de fibres ...


Voir la fiche

Faire offre

1500,00

Statue fétiche Songye Nkisi
Art africain > Statues statuettes > Statue Nkondi

Ex-collection art africain française.
Statue africaine Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) féminine des Songye, elle dispose d'une tête massive offrant des traits géométriques. Les bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant.  La particularité de ces fascinantes figures tribales  réside le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire qui reprend ici la physionomie du masque africain kifwebe, le rictus formé par la bouche,et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Dans ce cas la charge magique bishimba est obturée par un fragment de textile rouge. Patine brune, écaillée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, ...


Voir la fiche

250,00

Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art tribal belge.
Art africain Songye.Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Nombreux accessoires pour cette statuette destinée à un usage individuel : les clous de laiton dont elle est parsemée sont censés protéger de la variole. Une corne de bovidé, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne au centre de la coiffure composée d'un large diadème en fer et d'une chevelure en fils de coton torsadés. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Dans ce cas l'ombilic évidé en cupule joue ce rôle. Les larges mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Le pagne associe ...

Statue Songye Kalebwe
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Kalebwe Songye

Ex-collection art africain belge.
Les clous de laiton, insérés sur le visage de cette sculpture d'art africain seraient liés à la petite vérole. La région du Maniéma était en effet durement frappée par les épidémies et dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. Des ingrédients rituels étaient en outre introduits dans l'abdomen, dans la corne, parfois aussi dans des sachets joints au pagne, afin de renforcer la puissance de l'objet. Les textiles, plumes et colliers constituaient également des attributs nécessaires pour se prémunir contre la sorcellerie. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites ...


Voir la fiche


Vendu à 240,00 Trouver un objet similaire

Statuette fétiche de protection Songye
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Songye

Ex-collection art africain française.
Originaires du Shaba en République démocratique du Congo, les Songye sont apparentés aux Luba avec lesquels ils partagent des ancêtres communs. Toute en sobriété, cette figure anthropomorphe dépourvue de parures rituelles conserve les spécificités de la statuaire Songye, avec la physionomie du masque Kifwebe, le ventre bombé sans charge ventrale bishimba dans ce cas, sur lequel viennent se poser les mains, les jambes trapues, écartées, semi-fléchies, supportées par de larges pieds épousant un socle circulaire. Les Kuba ne produisaient pas de fétiches, ils se les procuraient auprès de leurs voisins Songye, considérés comme experts en la matière. L'objet ne pouvant être touché, on lui introduisait des tiges ou des crochets de fer sous les bras ...

Statue fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Songye

Ex-collection art tribal française.
Les fétiches traditionnels dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye est parée de nombreux accessoires, tels que clochettes et anneaux métalliques, cornes de bovidés, ceintures en peaux de reptile, colliers de perles. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale prolongée d'une corne dans cet exemplaire, témoin du lignage. Le soin apporté à la physionomie du fétiche est à noter, ainsi que le regard mi-clos formé de cauris. Base érodée. Ces fétiches de protection ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette fétiche Songye Nkisi
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Fétiche Nkisi

Ex-collection art africain belge.
Statue-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe , ses avant-bras sont positionnés autour d'un abdomen saillant au centre duquel l'ombilic est évidé.  Coiffé de longues tresses,il arbore également une corne animale au centre de son diadème, scellant l'orifice dans lequel une charge magique était fréquemment insérée.Il porte un pagne de fourrure. La particularité de ces objets résident le plus souvent dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les commissures de la bouche relevées en rictus,et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Patine brun doré, satinée. Très légères fissures de dessication de la base.
Ces fétiches de protection destinés aux ...

Statuette Songye Nkisi, Nkishi
Art africain > Fetiches > Nouveau produit

Ex-collection art africain française, estimée en salle de vente à 400 euros.
Le Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) est un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une étoffe de raphia forme une épais pagne. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. D'autres cavités présentes sur les statues pouvaient également recéler des ingrédients à visée apotropaïque. Les mains digitées soutiennent un abdomen saillant, témoin du lignage. Patine satinée. Socle sur demande non compris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille sont la propriété ...


Voir la fiche

300,00

Masque Songye Kifwebe
Art africain > Masque Africain > Masque Songye

Ex-collection art africain belge.
Cet exemplaire de masque africain Songye , le kikashi ,incarne une force positive et dispose d'yeux saillants, évidés, étirés vers les tempes et d'une crête naso-frontale réduite. La bouche tubulaire dispose d'un orifice. Des motifs en damiers, blanchis, sont creusés sur la surface du bois. Des zones d'abrasion et de légers manques sont à noter. Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts),de la société du même nom, se distinguent :  le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba ...


Voir la fiche

380,00

Masque Kifwebe Songye
Art africain > Masque Africain > Masque Songye

Ex-collection art premier belge.
Spectaculaire masque africain Songye, encore pourvu de sa résille de raphia et de sa barbe de fibres végétales, il est présenté avec un socle adapté, mettant en valeur l'élément conique postérieur, petite structure d'osier s'achevant par un bouquet de plumes. Ces volumes géométriques ont inspiré le mouvement artistique cubiste par leur aspect singulier L'arête du nez, plate et colorée de noir, se poursuit en haute crête arrondie .Les fentes palpébrales à demi-closes sont également prolongées de noir vers les tempes. Une bouche en parallélépipède s'avance, formant comme un chuchotement appelant au silence des initiés. Une bande noire verticale forme le menton, des orifices ont été pratiqués sur le pourtour afin de fixer la collerette de raphia. Masque ...


Voir la fiche

1800,00

Masque Songye / Kete
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Sognye

Ex-collection art africain suisse.
Les influences Songye, Kete et Kuba se mêlent sur ce masque tribal africain. Les cornes évoquent non pas un animal mais les tresses que portaient les notables dans certaines tribus du Zaïre, dont les Kuba. La bouche en projection, la crête et les rayures font partie des particularités des masques Songye Kifwebe ("masques de bois"). Un graphisme constitué de motifs géométriques contrastés, associés à un système codé mnémonique,orne la surface du masque. Des abrasions localisées sont apparentes. Les Kete, établis entre les Luba et les Songye, se sont mêlés aux Kuba et aux Tschokwe et tirent leur subsistance de la chasse, de la pêche au filet, et de l'agriculture. Leur société matrilinéaire voue un culte à un ancêtre nommé Sebu. Les rituels de ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Songye Kifwebe
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Songye

Ex-collection art africain belge.
Cet exemplaire de masque africain Songye, le kikashi , dispose d'yeux saillants, évidés, étirés vers les tempes et d'une crête naso-frontale réduite. La bouche en parallépipède dispose d'un orifice. Des stries parallèles incrustées de kaolin blanc ont été tracées sur la surface du bois, symbolisant le plumage et le lien avec la mort. Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts)se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre les Luba septentrionaux et les Songye du Sud-Est. Ils sont ...


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook