La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Teke:




Statuette fétiche Teke Buti
Art africain > Statues africaines > Fétiche Teke

Figure à la morphologie singulière, bel objet de décoration dépourvu de bras et doté d'un buste en tonneau annelé. Elle est portée par d'épaisse jambes dont les pieds sont endommagés. Ces fétiches étaient en général toujours chargés rituellement d'éléments magiques, ce qui n'est pas le cas ici. Patine brun noir satinée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié ,conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur ...


Voir la fiche

180,00

Figure de pouvoir Hermaphrodite Buti Teke
objet vendu
Art africain > Statues africaines > statue Teke

Ex-collection tribal art africain française.
Un cou massif est surmonté d'un visage à l'expression volontaire. La barbe rectangulaire surplombe un corps dont l'abdomen a été évidé pour contenir la charge mystique appelée "Bonga". Une différence de teinte entre le corps et les jambes démontre  l'ancienneté  de cette figure Buti Teke hermaphrodite (aucun sexe apparent). De même ce corps fut à l'origine enveloppé d'un tissu qui maintenait la charge dans la cavité abdominale. L'âge de la pièce explique l'absence actuelle de ce tissu. Le visage et le cou sont enduits d'une patine croûteuse sacrificielle.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, ...

Statue Teke janiforme Mpwau
Art africain > Statues africaines > statue Teke

Collection art africain française.

Accolés dos à dos, ces figures d'ancêtres Téké ou Biteke partagent un tronc commun évidé et aménagé de reliquaire, obturé par du verre, afin d' abriter la charge mystique appelée "Bonga". Le tout est ficelé et enduit de matières croûteuses. Les visages striés des  traditionnelles scarifications , bordés d'un large col incrusté de cauris, sont surmontés d'un ample croissant.
Figure incontestée de l'art Teke, cette statue adopte une position hiératique, la charge magique et les matières composites forment une oeuvre puissante  soulignant son usage rituel.
Patine mate croûteuse. Fissures, érosions.
Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi ...


Voir la fiche

380,00

Corne médicinale Téké
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Téké

Ex-collection art africain allemande
Cette corne a été remplie d'ingrédients auxquels des propriétés magiques sont attribuées. Deux têtes sculptées, portant les scarifications traditionnelles téké, en surgissent, maintenues par des cordelettes en textile ficelées à la base. Patine sombre lustrée.
Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Teke - Tsaayi Kidumu
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Teke

Collection art africain belge.
Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu est le nom de la société, de la danse, et du masque),  lors des funérailles de notables du village ou lors des mariages et autres cérémonies importantes. Ils apparaissent de plus en plus, depuis l'indépendance du Congo, aux fêtes de réjouissance. Cette sculpture reprenant le modèle du masque planche n'est pas aménagée de perforations pour les yeux et pourrait constituer un masque de case. Les pictogrammes des masque Téké insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : circulaires, ils sont divisés horizontalement par une bande et ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Fétiche Téké Biteke
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Biteke

Ex-collection art africain suisse.
Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes individuelles. C'est aussi d'après ses directives que le culte était rendu aux ancêtres. Les statues sans charge magique étaient nommées nkiba, les statues janiformes incarnant des chefs pwaw . Les ...

Rare fétiche janiforme Teke
objet vendu
Art africain > Fétiches > Statue Teke

Collection art africain française..
Evidé pour abriter la charge magique nommée " Bonga " ou encore "bilongo", ce fétiche biteke (figure sculptée) incarne un ancêtre du clan. Il symbolisait également la conviction Téké selon laquelle l'abdomen recèle la sagesse. Ces fétiches étaient disposés sur les autels des chefs. Patine semi satinée. Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Petit tambour à fente Teke
objet vendu
Art africain > Instruments de musique, harpes, djembe Tam Tam > Tambour Téké

Ex-collection art africain belge.
Ce tambour à fente figuratif reprend les caractères des sculptures buti incarnant les ancêtres du clan ou celles des statues à usage individuel. La caisse de résonance est gainée de peau animale fixée par de fines têtes de laiton. Le bâton, relié à l'instrument par une cordelette, offre quant à lui un embout délicatement sculpté d'une tête similaire. Patine satinée brun noir et acajou.
Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand ...


Voir la fiche

Vendu

Figure protectrice Teke Biteke
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Teke

Ex-collection art africain belge.
Ce fétiche Biteke (ou "figure sculptée"), dépourvu de bras, est enduit d'un agglomérat argileux emprisonnant trois figures similaires de taille réduite. Si les sorciers teke utilisaient une panoplie de sculptures vouées à la guérison ou la protection, les femmes en possédaient également dans le but de favoriser leur fécondité ou de protéger leur progéniture. Une restauration indigène a été effectuée sur l'un des pieds, encore gainé de caoutchouc. Patine mate, noire et ocrée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont ...


Voir la fiche

380,00 € 190,00 ( -50,0 %)

Sceptre fétiche Téké
promo art africain
Art africain > Fétiches > Sceptre Téké

Ex-collection art africain belge.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié ,conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui "chargeait" d'éléments magiques, contre rétribution, les statuettes individuelles, "mussassi". C'est aussi d'après ses directives que le culte était rendu aux ancêtres et aux génies de la nature. Leur société secrète, kidumu , utilisait des masques plats circulaires ornés de ...


Voir la fiche

180,00 € 90,00 ( -50,0 %)

Statue Teke janiforme Mpwau
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Teke

Ex-collection art africain belge.
Le buste en tonneau de cette statue Téké ou fétiche biteke, dont les visages sont surmontés d'un ample croissant revenant sur les fronts, a été évidé pour abriter la charge mystique appelée "Bonga". Un textile drapé autour de l'objet, aujourd'hui manquant, maintenait la charge dans son réceptacle. Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur et devin qui ...


Voir la fiche

250,00 € 125,00 ( -50,0 %)

Statue Butti Teke
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Téké

Ex-collection art africain belge.
Cette statue d'ancêtre Téké-Yansi, en position de danse sacrée nibiki , jambes à demi-fléchies, dispose d'un abdomen globulaire dans lequel des reliques ou une charge magique ( butti ) ont été introduits.  Des accessoires tels que plumes d'oisillon,  brindilles végétales,  osselets et dents,  sont accrochés au cerclage d'osier soulignant le volume du buste.  Des scarifications traditionnelles, en rainures parallèles (mabina) sont présente sur les joues. Incarnant un personnage puissant, guerrier, nganga, chasseur émérite, ou ancêtre familial, cette statue tribale était honorée dans le cadre du culte familial.
Emplâtres argileux, résidus de kaolin. Patine huilée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et ...


Voir la fiche


Vendu à 120,00 Trouver un objet similaire

Sceptre Téké Buti
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Sceptre Teke

Ex-collection art africain allemande.
Ce bâton de commandement est formé de deux statuettes disposant d'un abdomen quadrangulaire dans lequel des substances magiques (bilongo) ont été  introduites. Un miroir scelle ces cavités abdominales. Les scarifications traditionnelles, en rainures parallèles (mabina) recouvrent les visages. Incarnant un couple de personnages puissants, guerriers, ngangas, chasseur émérites, ou ancêtres, ces figures sont des réceptacles d'esprits chargés de lutter contre la sorcellerie, la maladie, etc... Patine mate, légères érosions loclaisées. Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Teke - Tsaayi Kidumu
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Teke

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu est le nom de la société, de la danse, et du masque), danse lors des funérailles de notables du village ou lors des mariages et autres cérémonies importantes. Ils apparaissent de plus en plus, depuis l'indépendance du Congo, aux fêtes de réjouissance. Ce masque est un masque planche discoïde : le porteur du masque tenait celui-ci entre les dents à l'aide d'un ruban tressé. Les perforations servaient à fixer des plumes et des fibres qui venaient parfaire l'harmonie du costume. Des ouvertures réduites sont dissimulées de part et d'autre du ...


Voir la fiche

Vendu

Fétiche Téké Matomba
promo art africain
Art africain > Fétiches > Statue Teke

Ex-collection art africain belge.
Quatre statuettes disposent d'un tronc commun, sphérique, dans laquelle la charge magique nommée " Bonga " ou encore "bilongo" est enveloppée de différents textiles. Les visages sont coiffés d'un chapeau conique, à rebords, souligné d'une étoffe rouge. Patine brune satinée, abrasions et fissure de dessication. Etablis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le ...


Voir la fiche

150,00 € 75,00 ( -50,0 %)

Figure d ancêtre Téké Butti
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Teke

Ex-collection art africain suisse.
Cette effigie d'ancêtre dont l'abdomen rectangulaire a été évidé pour abriter la charge magique appelée " Bonga " est campée sur des jambes mi-fléchies dotées de pieds massifs. Une moue prononcée renforce le caractère de détermination que traduit son attitude . Le visage est gravé d'incisures parallèles et se prolonge de la barbe de l'ancien. Son étrange coiffe de prestige se compose d'un élément circulaire surmonté d'un cimier dont l'extrémité vient mourir entre les sourcils. Atteintes xylophages, manques. Patine brun clair grisée et usage de kaolin. Etablis entre la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait ...