La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Yoruba:

Les Yoruba, plus de 20 millions, occupent le sud-ouest du Nigéria et la région centre et sud-est du Bénin sous le nom de Nago. Ils sont patrilinéaires, pratiquent l'excision et la circoncision. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l'aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu. Les royaumes d'Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs multiples dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination. Source: "Yoruba" B. Lawal


Statuette Ere Ibeji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Ibeji

Ex-collection art tribal allemande.
Les Ibeji , images de substitution dans l'art africain Les larges yeux globuleux, les hauts cimiers en croissant,les scarifications en griffes sur le visage,illustrent les constantes des traditions esthétiques de l'art africain Yoruba. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse, l'objet deveant support de fertilité. Support de ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe Cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Yorouba

L'iconographie complexe de l'art africain Yoruba
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà , la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko)dont de nombreuses statues. Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare . Cette statue de cavalier yoruba supporte une coupe à offrandes dont le couvercle est ornée d'une scène zoomorphe. Des résidus d'huile tapissent les parois du réceptacle. Patine mate. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Nigéria

Ex-collection art africain espagnole.
Ceintures perlées et larges anneaux de métal constituent les "abiku", abondantes parures à la fonction apotropaïque de cette statuette féminine " ere" (statues) de jumeau. La coiffure constituée de tresses relevées en coques est teintée d'indigo et le regard souligné de kaolin. L'espace formé par la position des doigts de la main illustre les traditions esthétiques de l'art africain des Abeokuta dans l'état d'Egba. Résidus granuleux de libations sur une surface satinée, fissures de dessication. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Gelede
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Gelede

Ex-collection art tribal anglaise.
Masque africain lié aux cérémonies du Gelede du sud-ouest du Nigéria, cette pièce monoxyle est composée d'un large casque représentant une tête coiffée d'une scène allégorique ou d'une métaphore associée à un proverbe. Un personnage juché de façon acrobatique tête en bas sur la partie postérieure du casque, se maintient aux cornes latérales qui s'élèvent de la pièce. Les physionomies des personnages, yeux globuleux et profondes incisions sur le visage, sont caractéristiques du style Yoruba. La patine sacrificelle est croûteuse, les teintes polychromes sont vives. Une particularité dans l'art africain,le culte Gelede est devenu un patrimoine contemporain, sur base des traditions ancestrales: l'Unesco l' a inscrit au PCI ( Patrimoine Culturel ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statuette de cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Cavalier > Guerrier Yoruba

Ex-collection art africain belge.
C'est dans une statuette sculptée destinée à figurer sur un autel yoruba que s'incarne ici un ancêtre divinisé. A moins qu'il ne s'agisse d'un des multiples dieux orisa ,comparables aux saints chrétiens, qui animent le panthéon des yoruba. L'équidé, rare dans la région, constituait un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains.
Cette sculpture présente certains éléments et caractéristiques constantes telles une monture aux proportions différentes de celles du cavalier. Le cheval juché sur un socle présente en effet une taille réduite. Le personnage au faciès typiquement yoruba dispose de trois incisions sur chacune des joues, d'une corne à offrandes et d'une lance. Patine brun acajou nuancée de noir . Résidus de ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statuettes Ere Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuettes Yoruba

Ex-collection art africain française.
Statuettes Ibeji, incarnation de l'enfant disparu dans l'art africain Yoruba De larges yeux globuleux en amande, des tresses montées en tiare et des physionomies identiques qui illustrent les traditions esthétiques dans l'art africain Yoruba. Etablis sur des bases circulaires ces effigies de jumeaux représentés nus sont parées des abiku parures magiques d'anneaux métalliques et de colliers de perles de verre, ces éléments étant associés au sacré. Patine chocolat, incrustations mates, traces d'indigo. Dans la langue du peuple Yoruba , ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé, statue "ere" sculptée par le "babalawo" . Ces statuettes africaines nommées ibeji sont alors ...

Sceptres Shango
Art africain > _1 > Sceptres Shango

Collection privée J.Putteners.

Les Oshe des yoruba servent lors des danses rituelles. Ceux-ci sont portés dans la main gauche par les danseurs. Ces figures représentent le dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango. Ce dernier est l'ancêtre mythique des rois d'Oyo.
Sango était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région.
Il s'agit d'une divinité crainte pour son imprévisibilité. Il est vénèré car il apporte aux cultures des pluies bienfaisantes. C'est également à lui qu'est attribuée la fertilité des femmes.

Un personnage agenouillé forme le sommet de chacun de ces insignes royaux, l'un présentant une coupe à offrande rituelle, le second vêtu d'un pagne et tenant un igname, symbole d'abondance des ...


Voir la fiche

240,00

Sceptre Oshe Shango Yoruba polychrome
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Sceptre Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Les Oshe , sceptres rituels yoruba , apparaissent lors des danses cérémonielles. Ils sont brandis dans la main gauche par les danseurs. Ces sculptures renvoient, au travers du symbole qu'est la coiffe en double hache, au dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango , ou Sango . Ce dernier est l'ancêtre mythique des rois d'Oyo. Sango , surnommé Baba Ibeji , père légendaire de nombreux jumeaux, en était par ailleurs le protecteur. L'occurence de gémellité était très fréquente dans la région. Cette adepte de Sango , également dieu de la foudre et de la justice sociale, est coiffée d'un motif plane symbolisant une double hache évoquant les haches en pierre qu'il est supposé lancer depuis le ciel pendant les tempêtes. Les divinités des cours d'eau ...


Voir la fiche

250,00 € 200,00 ( -20,0 %)

Masque facial Yoruba
Art africain > Masque africain > Masque Yoruba

Collection art africain italienne.
Masque africain au modelé arrondi, aux larges lèvres pulpeuses et yeux en amande étirée percés d'une pupille. Du crâne sphérique, au front dégagé,s'élève un cimier frontal en pointe entaillé de bandes parallèles. La richesse et donc le prestige se reflètent ici, dans la pensée africaine, grâce au traitement du menton en volumes renflés suggérant l'abondance de chair. Au dessous se déploie une collerette rainurée. Patine granuleuse localement écaillée. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en ...


Voir la fiche

250,00

Statue Yoruba
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Yoruba

Ex-collection art africain française.
La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se réunissent, eux, en une société appelée esusu . Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui vénèrent leurs dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.
Cette statue incarnerait un ancêtre ...


Voir la fiche

450,00 € 360,00 ( -20,0 %)

Maternité Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Yorouba

Ex-collection art africain anglaise.
Cette figure de maternité entourée d'enfants personnifie la déesse de la Terre, garante de l'abondance des ressources, de la fécondité et d'une santé prospère. Statue rituelle destinée à être disposée sur un autel, elle était vénérée par les membres de la puissante société Ogboni, ou Osugbo, chargée de la justice. Patine polychrome enduite d'un revêtement croûteux. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui vénèrent leurs dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination. ...


Voir la fiche

Vendu

Sceptre Eshu Shango
promo art africain
Art africain > _1 > Sceptre Shango

Les Oshe des yoruba sont utilisés au cours des danses rituelles. Ceux-ci sont portés dans la main gauche par les danseurs. Ces figures représentent au travers de leur coiffe en double axe, le dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango. Ce dernier est l'ancêtre mythique des rois d'Oyo.
Sango était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région.
Il s'agit d'une divinité crainte pour son imprévisibilité. Il est vénèré car il apporte aux cultures des pluies bienfaisantes. C'est également à lui qu'est attribuée la fertilité des femmes.

La poignée du sceptre est surmontée ici d'un socle rectangulaire sur lequel un personnage vêtu d'un seul pagne est agenouillé, présentant une boite à pharmacopée. Porteur des ...


Voir la fiche

180,00 € 144,00 ( -20,0 %)

Figures d autel Yoruba polychrome
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Figure Yorouba

Art africain et complexité iconographique de la statuaire yoruba
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko). Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare. Cette effigie féminine dont le rôle est de faciliter la communication avec l'au-delà met en scène un ancêtre divinisé ou un orisha ,un des 400 dieux du panthéon yoruba et qui pourrait trouver son équivalence chez les Saints chrétiens. Les visages sculptés, sur le sceptre et le pagne richement décoré, symboliseraient le dieu Ogun, dieu de la guerre et de la technologie, ou encore Orunmila, déesse de la divination. Les ...

Figure de cavalier Yoruba Sango
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Cavalier Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
C'est dans une figure sculptée, destinée à figurer sur un autel yoruba, que s'incarne ici un ancêtre divinisé. A moins qu'il ne s'agisse d'un des multiples dieux orisa ,comparables aux saints chrétiens, qui animent le panthéon des yoruba. L'équidé, rare dans la région, constituait en outre un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains. Cette sculpture présente certains éléments et caractéristiques constantes telles une monture aux proportions différentes de celles du cavalier. Le cheval juché sur un socle présente en effet une taille réduite. Le personnage au faciès typiquement yoruba dispose de trois incisions sur chacune des joues, d'yeux sertis de perles. Un personnage est juché à l'avant sur la selle, un ...


Voir la fiche

490,00 € 392,00 ( -20,0 %)

Tabouret Yorouba
objet vendu
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Tabouret Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
L'utilisation du terme yorouba , dérivé d'un mot haoussa qui désignait les yorouba du royaume septentrional d'Oyo, date du milieu du XIXe siècle, époque où il fut popularisé par les missionnaires. C'est surtout en faveur du royaume d'Oyo, qui étendit son hégémonie sur une grande partie de la région au XVIIe et XVIIIe siècle que s'est écrite l'histoire des yorouba. La langue yorouba n'est pas homogène sur tout le territoire : elle est constituée de dialectes qui forment trois familles principales. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui ...


Voir la fiche

Vendu

Poteau Yoruba Opo
objet vendu
Art africain > Poteaux > Poteau Yoruba Opo

Dans l'art africain, tout élément de la vie quotidienne peut devenir un support artistique, comme l'illustre ce poteau de veranda yoruba.
Un personnage féminin porte sur la tête un plateau surmonté d'un cavalier et de sa monture. Tous deux présentent des scarifications en forme de larmes sur les pommettes ainsi que de grands yeux globuleux et des bouches fort marquées.
Comme souvent dans la statuaire yoruba, la patine est constituée de couleurs vives. Cette polychromie a ici très bien été conservée.

La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l'aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuse. Les notables ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Yoruba
promo art africain
Art africain > Statues africaines > Statue Yoruba

Ex-collection art tribal française.
Cette sculpture d'art africain incarne  une image de la fécondité.   Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle à la divinité ses devoirs envers les hommes. Par l'enfant qu'elle porte dans le dos elle symbolise la protection de son peuple et la fertilité. Coiffée de tresses agencées en cimier, elle arbore également les trois chéloïdes profondes des nobles Yoruba sur chacune des joues. Les yeux globuleux, lèvres charnues, sont également des marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba. Un manque est à noter sur une épaule, patine croûteuse polychrome.
Les Yoruba pratiquèrent le commerce d'esclaves avec les européens et en particulier les Portugais avant d'être complètement soumis aux Anglais à la suite d'une longue ...


Voir la fiche

490,00 € 392,00 ( -20,0 %)

Statuette Ere ibeji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Ibedji

Ex-collection art africain française
Sculptées selon les indications de l'Ifa transmises au devin , le babalawo, les statuettes Ibedji jouaient le rôle de substitut au décès de l'enfant. Les statuettes sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit en prendre soin ; elle les oignent d'huile et les nourrissent régulièrement. Si elle disparait c'est le jumeau restant qui prend le relais. Considéré comme bien plus qu'une représentation physique d'un être cher. Les statues ibedji influencent la vie de la famille, c'est pourquoi cette dernière continue à leur adresser des prières et à leur vouer des cultes et libations. Ces statues ibedji font partie des objets d'art les plus connus de l'ethnie Yoruba. En effet, l'occurence de gémellité dans cette ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de statuettes Ibeji Ere Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuettes Ibedji

Ex-collection art tribal française.
Les Ibeji , images de substitution dans l'art africain Colliers de perles multicolores rondes et tubulaires, bracelets de chevilles et larges anneaux d'aluminium ,constituent les "abiku", abondantes parures à la fonction apotropaïque de ces effigies " ere" (statues) de jumeaux. L'espace formé par la position des doigts de la main illustre les traditions esthétiques de l'art africain des Abeokuta dans l'état d'Egba. Les scarifications sont nombreuses sur les visages. Erosions. Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le ...

Statue de cavalier Eshu Yoruba
objet vendu
Art africain > Cavalier > Statue Yoruba

Ex-collection art tribal anglaise.
Art africain et complexité iconographique de la statuaire yoruba Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko). Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare. Cette sculpture de cavalier dont le rôle est de faciliter la communication avec l'au-delà valorise un ancêtre divinisé ou un orisha ,un des 400 dieux du panthéon yoruba. Les figures de guerrier à cheval sont répandues dans l'iconographie yoruba, le cheval étant rare dans ces régions que seuls les rois pouvaient jadis s'autoriser. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la ...

Coupe à offrandes Olumèye Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Coupe à offrandes Olumèye Yoruba

Ex-collection art africain belge.
Les porteuses de coupe dans l'art africain traditionnel du Nigéria. La prêtresse d'Orunmila, coiffée d'un haut cimier, les joues marquées des scarifications en trois griffes verticales "kpélé", est à genoux et présente une coupe que soutiennent cing figures caryatidiques . Le couvercle est orné de deux calaos colorés se faisant face. Les deux oiseaux symboliseraient l'univers occulte, la divination.
Patine polychrome croûteuse. Attaques xylophages stoppées.
La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées davantage ésotériques et religieuses. Les notables se ...