Joyeuses Pâques (- 20%) du 12 au 26/04/19
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Kuba:



Masque Pwoom Itok Ishyeenmaal Kuba
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Pwoom Itok Ishyeenmaal Kuba

Ex-collection art tribal belge.
Les rites d'intronisation et de funérailles dans l'art africain Cet exemplaire destiné selon Cornet aux cérémonies d'initiation des jeunes ne rentre pas dans la catégorie des masques africain royaux. Torday et Joyce indiquent que les Ngongo de la société secrète babende utilisaient ce masque en compagnie du bundu et du gore moashi . Appelé Ishyeenmaal , Ishendemale ou encore Pwoom itok , il dispose de cornes , aussi présentes sur les coupes à vin de palme, et rappellant l'ancienne coiffure des guerriers Kuba arborée depuis par les chefs. Elle était constituée de deux nattes symbolisant les cornes du buffle. Les yeux coniques en projection peuvent faire référence au caméléon. Le front évoque quant à lui les coiffures caractéristiques des ...

Etoffe Ncak nsueha Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Ncak nsueha

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Kuba
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Kuba

Ex-collection art premier française.
"Le peuple de l'éclair" et l'art africain Ce masque africain plane, de forme ovale, est coiffé d'un somptueux chapeau triangulaire orné des mêmes matériaux que ceux garnissant les grands masques royaux Kuba. Les cauris et les perles offrent une riche alternance de couleurs sur une armature d'osier recouverte de toile. Au sommet, une touffe de raphia teint en rouge rappelle les plumes de perroquet qui constituaient l'insigne des chefs. Les esprits de la nature, les ngesh , étaient en outre censés s'incarner dans les masques au cours des danses. Les empreintes de pas des danseurs étaient ensuite effacées afin de ne pas "blesser" les femmes s'aventurant sur la zone de danse. Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba / Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Etoffe Ncak nsueha Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Ncak

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba / Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Velours Kuba / Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu

Masque heaume Kuba / Kété
promo art africain
Art africain > Masque Africain > Masque Kuba

"Le peuple de l'éclair" et l'art tribal africain
Malgré la présence de critères rappelant les grands masque royaux Kuba, ce masque africain est doté de cornes qui permettrait de l'identifier comme une variante des masques Ngulungu (antilope). Il apparaissait à l'occasion de la fin des rites d'initiation masculine, afin de célébrer le retour des jeunes au sein de la communauté. Des motifs linéaires polychromes percent sous une patine noirâtre, le masque ayant été visiblement repeint pour un nouveau rituel. Un galon brodé de cauris borde la base de l'objet. Patine mate, surface irrégulière. Manque sur l'extrémité d'une corne. Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont aujourd'hui encore dirigés par un roi. Plus de vingt types de masques tribaux sont utilisés ...


Voir la fiche

240,00 € 192,00 ( -20,0 %)

Velours Kuba / Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe ...

Pipe Kuba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Pipe Kuba

Objets d'ostentation dans l'art africain kuba
Objet de prestige, cette pipe est composée d'un fourneau céphalomorphe dont l'intérieur est tapissé de feuilles de métal. Deux jambes,de part et d'autre, équilibrent l'objet. Un petit embout en bois achève le large tuyau. De fins clous en laiton soulignent le contour de la tête et le sommet de l'arête nasale, évoquant le raffinement des masques Kuba. Au début du XVIIe siècle, la culture et l'usage du tabac auraient été introduits en Afrique centrale par les Portugais. Selon Frobenius, les hommes du sous-groupe pyaang chez les Kuba attachaient une grand importance à ces objets décorés qui accompagnaient leurs déplacements et dont les femmes Kuba faisaient également grand usage. La société kuba extrêmement organisée et hiérarchisée ...


Voir la fiche

Vendu

Effigie royale Kuba Ndop
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Ndop

Sophistication de l'art africain Kuba
D'origine divine pour ses sujets, le roi Kuba est représenté assis en tailleur sur un socle, ne pouvant toucher le sol. Cet objet considéré comme magique était sculpté dans un bois résistant aux termites. Des symboles associés à son règne lui sont attribués (ibol), en l'occurence le tambour royal et un jeu,le lywl ,permettant de le distinguer de ses prédécesseurs. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong,"nyim", des capacités surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres lui étaient attribuées. Il veillait dès lors à la pérénnité de ses sujets, que ce soit via les récoltes, la pluie ou la naissance des enfants. Ces attributs magiques n'étaient cependant pas héréditaires.
Un parallèle entre les ndop et les ibedji ...


Voir la fiche

Vendu

 Kuba Ikul
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Couteau Kuba

Art africain et travail du fer chez les Kuba
Plusieurs tribus composent le groupe Kuba,établi entre les rivières Sankuru et Kasaï : Bushoong,Ngeendé, Binji,Wongo,Kété, etc...Chacune d'elle a produit une variété de sculptures, statues, objets de prestige, masques,fréquemment ornés de motifs géométriques. Les Kuba, dont le nom signifie " éclair " produisaient également des outils et des armes africaines, dont les couteaux de jet, qui sont par la suite devenus des valeurs de transaction, et de lourdes épées de guerre, Ilwoon . Attribut masculin, le couteau Ikula ("de la paix") n'est pas une arme mais un symbole de son statut social. Ce symbole d'autorité n'était d'ailleurs que très peu aiguisé. Les forgerons Kuba ont pu s'inspirer des couteaux du Bénin, dont la forme est similaire, ...


Voir la fiche

Vendu

Velours du Kasaï
promo art africain
Art africain > Objets usuels > Velours Kasaï

Art africain du Kasaï.
Produits au Zaïre par les Shoowa ,Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage du ...


Voir la fiche

150,00 € 120,00 ( -20,0 %)

Coupe Kuba / Lele
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Kuba

Objets d'ostentation dans l'art africain kuba
Ornée d'un visage rappelant les masques africains de l'ethnie Kuba, cette coupe à boire du vin de palme est gravée de motifs décoratifs associés aux scarifications, également repris sur les textiles en raphia shoowa. Le vin était extrait deux fois par jour de palmiers raphia plantés pour cet usage, et vendu à la coupe. Différentes formes de coupes furent sculptées dont l'ornemention cherchait à glorifier les qualités de leurs propriétaires. Patine foncée satinée.
La société kuba extrêmement organisée et hiérarchisée plaçait en son centre un roi ou nyim inspirant la statuaire de l'ethnie.
Celui-ci était considéré comme d'origine divine. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, on lui attribuait des vertus ...


Voir la fiche


Vendu à 200,00 Trouver un objet similaire

Velours Kuba du Kasaï
Art africain > Objets usuels > Velours Kasaï

Parures tribales royales dans l'art africain
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

70,00

Masque heaume Kuba
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Kuba

Apparenté au masque africain Bwoom, cet exemplaire présente deux cornes de bélier derrière des oreilles zoomorphes. Sa surface est agrémentée de motifs géométriques peints ton sur ton, tandis qu'un placage métallique orne son front. Des clous tapissier , des perles et des cauris composent une riche décoration que des plumes parachèvent sur la coiffe au sommet. La base circulaire est également garnie d'une juxtaposition de perles contrastées, de cauris et d'un liseré de poils. La vision était possible au travers des perforations des pommettes. Ces masques principalement liés aux rites d'initiation babende participaient en outre aux rites des funérailles censés apaiser l'esprit du mort ,"mween" .
Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des ...


Voir la fiche

Vendu

Instrument de divination Kuba Itoom
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Fétiche Kuba

L'art africain et les supports de divination Kuba
Les oracles à frottement Itoom, évoquant les esprits de la nature ,les ngesh , se présentent la plupart du temps sous des formes zoomorphes variées dont le dos est doté d'un poussoir en bois maintenu par une cordelette. Ce petit élément en bois était frotté sur le dos de l'animal au cours de rituels de divination. Le poussoir est absent sur notre exemplaire. Des motifs géométriques sont finement gravés sur ses flancs. La pièce était tenue par la queue, face à l'interlocuteur. Les mouvements du poussoir ou ses arrêts brusques témoignaient de la véracité des propos de ce dernier et permettaient au devin ngwoom l'interprétation de ces signes.
Outre leur utilité en tant que détecteurs de mensonges, les oracles Itoom , ...

Masque Kuba Moshambwooy
objet vendu
Art africain > Masque Africain > Masque Kuba

Ex collection art africain belge.
Bien qu'il existe de nombreuses variations stylistiques du masque africain Moshambwooy, les caractéristiques les plus marquées de celui-ci sont invariablement le visage dépouillé mais surtout une coiffe faite de cheveux humains et l'usage intensif de cauris.
Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre. Trois types de masques ont été associés à des danses qui ont lieu dans l'enceinte royale : le premier, appelé Moshambwooy, représente Woot, le fondateur de la Bushoong, le héros de la culture. Le second, connu sous le nom Nady Amwaash (Ngaady Un Mwash), incarne la femme / sœur de Woot, un personnage qui aurait été introduit en vue de donner plus ...


Voir la fiche

Vendu

Velours du Kasaï
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Velours du Kasaï

Parures tribales royales dans l'art africain
Produits au Zaïre par les Shoowa ,Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces tissus formant de véritables tableaux sont constitués d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la ...


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook