La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Poupée Fanti de fécondité
Art africain > Poupées africaines > Poupée Fanti

L'art africain Fanti s'illustre par ses poupées de fécondité que portent les femmes enceintes, qui ne doivent poser les yeux sur un être difforme, de crainte de concevoir un tel enfant. Par contre, en regardant ces poupées, expressions de la beauté idéalisée, elles sont censées favoriser l'apparence de leur futurs enfants.
Cette statuette dépourvue de membres s'agrémente de fins colliers de perles de verre et dispose d'une patine brun moyen. Ces poupées sculptées chez les Fante ou Fanti, population akan des régions côtières du Ghana, ancienne côte de l'Or, forment une version diffférente de celles des Ashanti. Leur fonction est cependant plus ou moins similaire. La tête adopte ici une forme rectangulaire.


Voir la fiche

180,00

Masque Kumu Nsembu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Collection art africain luxembourgeoise.

Les masques africains nsembu , incarnant l'esprit de la divination, apparaissent en couple lors des rites de la société nkunda , babankunda . Cet exemplaire de faible profondeur dispose de traits minimalistes sous un front légèrement saillant. La bouche quadrangulaire révèle des dents en bois. Belle patine incrustée de résidus de kaolin. Fissures de dessication. Hauteur sur socle : 62 cm.
Les Kumu , Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique présente en outre de grandes ...


Voir la fiche


Vendu à 210.00 Trouver un objet similaire

Statue d ancêtre Luba/Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain française
Œuvre taillée dans un bois dense, cette figure féminine offre des proportions et une posture évoquant la statuaire hemba . La coiffure tressée organisée en larges coques parallèles et les scarifications du buste sont toutefois typiquement zela. Les larges globes abritent des paupières en amande, mi-closes, conférant une expression méditative dans un visage aux traits sereins.
Patine mate granuleuse. Érosions et fissures de dessication.
Les Hemba se sont établis dans le sud-est du Zaïre. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Luba Shankadi Nkisi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba Shankadi

Collection art africain belge.
Cette statue africaine rappelant les fétiches songye est utilisée par différentes sociétés Luba, plus généralement par les membres des sociétés bambuye, ou batambwe. Les devins Mbudye y avaient également recours. Il s'agissait, individuellement ou collectivement, de consulter les esprits des ancêtres par l'intermédiaire de spécialistes. Le visage présente des similitudes avec les Songye, une large tête surmontant un cou prolongant un buste sur lequel les mains viennent se placer. La coiffure étagée est typique des Shankadi, sous-groupe luba. Le bas du corps est occulté par un textile qu' une patine d'usage croûteuse fait adhérer. Légères abrasions d'usage.
Les Lubas (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est ...

Statue d ancêtre Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain belge.
Formes harmonieuses et posture associée à la fécondité et aux secrets royaux pour cette statuette africaine . Cette attitude indique que les secrets de la royauté , bizila,appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. La coiffure était composée de tresses et de fils de cuivre. Les scarifications dites "en épi", "code mnémonique tactile", sont récurrentes. Ce type de figure était également utilisée dans le cadre de rituels de fécondité : les jeunes femmes manquant de lait maternel venaient toucher la poitrine de la statue dans l'espoir d'allaiter plus abondamment.

Patine huilée.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) forment un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus ...


Voir la fiche

120,00

Masque Kwele Pipibudze
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kwele

Collection art africain française.
Masque Kwele Pipibuze, Pipibudze, ("l'homme") symbolisant la lumière et la clairvoyance nécessaires pour lutter contre les forces de sorcellerie. Ce masque est coiffé de cornes enveloppant latéralement le visage dans lequel les arcades sont creusées en coeur. Les attributs zoomorphes évoquent l'antilope ou duinker, principal gibier de la région kwele. Ce type de masque n'étaient pas toujours destiné à être porté, mais ornait les murs des cases. Discrets résidus de kaolin, patine mate poudreuse. Selon la présence de cornes et leur disposition, les masque se nomment pibibudzé, Ekuku zokou, etc...et sont associés aux ancêtres ou aux esprits de la forêt, " ekuk ". Tribu du groupe Kota, les Kwélé, Bakwélé, vivent en forêt sur la frontière nord ...


Voir la fiche

160,00

Masque Chokwe Mwana pwo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Collection art africain française.
Prolongeant un large bandeau ciselé de damiers, des tresses en fibres végétales, puis une cagoule, garnissent ce masque africain des Chokwe que portaient des initiés de grade élevé. Cette parure rappelle la coiffure enduite de terre rouge des femmes Chokwe. Patine lisse brun orangé.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi ou "akixi" (sing : mukishi , indiquant la puissance)d'art tribal Chokwe, sont exclusivement des représentations féminines qui s'accompagnaient d'accessoires et de parures. Joints à leurs ...


Voir la fiche

160,00

Statues Yoruba Ibedji
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Yoruba

Collection art africain française
Ces sculptures de teinte beige doré, incarnant des jumeaux, sont accessoirisées de leurs "abiku" parures protectrices en métal, coquillages et perles. Leurs caractéristiques les relient au style egba. Fissures de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie de la ...


Voir la fiche

140,00

 Sculpture magique Holo Nzambi
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Panneau Holo

Collection art africain belge.
Sculpture africaine vouée aux cultes d'affliction nzaambi, également pratiqués par les Yaka, rituels destinés aux difficultés dont des pratiques divinatoires avaient pu établir la source. Si les Holo s'inspirèrent vraisemblablement de l'iconographie chrétienne, ils honoraient des esprits et non un dieu unique. Souvent destinées à favoriser la chasse, la fécondité ou une bonne santé, ces sculptures devaient être rituellement enduites par l'interessé de différents substances. Patine brun orangé. Erosions et petis accidents. Hauteur sur socle : 32 cm.
Située au Congo Démocratique entre les Yaka et les Tchokwé d'Angola, la petite ethnie Holo a migré de la côte angolaise pour s'installer près des rives de la Kwango. Les Holo ont produit ...

Statue d ancêtre Mossi Nakomse
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mossi Nakomse

Ex collection art africain belge.

Le corps est droit, les bras pendent le long du corps. Le visage porte des scarifications sur son contour. On observe une crète sagittale très fine et gravée de lignes simulant la chevelure. La patine est brute et présente de belles traces de dessication.

La société mossi a été structurée et hiérarchisée par ses envahisseurs dès le XVème siècle. Les deux populations se mélangèrent et eurent descendance au cours des décennies L'appellation Nakomse désigne les descendants des artistocrates cavaliers islamisés parmi lesquels on choisissait toujours les chefs politiques. Les chefs religieux étaient quant à eux toujours issus de descendants des autochtones, aussi appelés Tengabibisi.

Il n'est pas surprenant de retrouver chez ...

Statue Baoulé Asye Usu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé

Collection art africain française
Les "doubles inversés" dans les sculptures d' art tribal africain des Baule
Figure masculine représentant un personnage debout soigneusement détaillé.

Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé,au centre, Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes rituels et les masques sculptés. Deux types de statues sont produites par les Baoulé , Baulé , dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien , ces derniers étant ...


Voir la fiche

210,00

Statue de pouvoir Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain luxembourgeoise.
Proportions équilibrées et symétrie pour cette statuette Nkisi, nkishi (pl. mankishi )dont la corne sommitale est intacte. L'extrémité des pieds, dépassant du pagne de raphia, vient se fondre sur la base circulaire. Dans l'ombilic évidé venait se loger la charge magique bishimba , également présente dans le coussinet attaché sous les aisselles. La puissance du fétiche serait accentuée par la présence de ses accessoires. Patine brun foncé satinée. Le Nkisi, fétiche de protection, joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, les figures plus modestes destinées à un usage individuel ou familial.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région ...

Statue de pouvoir Songye
promo art africain
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain italienne
Statuette africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )au sommet duquel une corne a été insérée par la pointe. La puissance du fétiche, selon les croyances des Songye, serait renforcée par la présence de ses accessoires, métal et, ou, différents ajouts de matières, fibres végétales, peaux animales, fruits séchés, etc... Belle patine brun clair abrasée.
Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur ...


Voir la fiche

150,00  130,00

Masque Lega Idimu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Collection art africain belge.
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, généralement au sommet de collines. Le rôle du chef, kindi, est tenu par le plus vieil homme du clan, qui doit être le plus haut gradé. Comme dans d'autres tribus de la forêt, les hommes chassent et défrichent tandis que les femmes cultivent le manioc. La reconnaissance sociale et l'autorité devaient en outre être gagnées individuellement : le ...


Voir la fiche

110,00

Statue Pende faîtière
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Pende

Collection art africain italienne.

Figure féminine issue de la région de Kangulungu sculptée dans un style naturaliste, dotée du fameux regard féminin mi-clos, "zanze". Représentée nue, doigts joints sur le sternum, elle adopte une expression de recueillement. Ces statues relevaient généralement d'un culte de fécondité et étaient conservées dans une pièce de la maison du chef. Patine mate ocre rouge. Abrasions. Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya, réalistes, produits tous les dix ans, revêtent ...


Voir la fiche

140,00

Statuette fétiche Bwende, Babwende, Nkisi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Bwende

Collection art africain belge.
Statuette africaine d'ancêtre marquée des signes chéloïdiens témoignant des stades successifs de l'initiation à laquelle l'individu a été soumis. Une charge bilongo est fixée au dos. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés d'os. Patine brillante brun orangé.
Établis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Bwende a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le ...

Statuette Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Mangbetu

Collection art africain française.
Figure féminine des Mangbetu disposant de l'illustre coiffe s'achevant en volume évasé et de marques linéaires sur l'ensemble du corps. Patine brun rouge. Fissures de dessication. Le personnage porte les peintures corporelles et les scarifications similaires à celles des pygmées Asua avec lesquels la tribu entretenait des relations, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu, dès le plus jeune âge,  les enfants subissaient en outre une compression de la boîte crânienne maintenue serrée par des liens de raphia.  Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin de faire ressortir les cheveux et de constituer cette coiffe particulière qui accentue l'allongement ...


Voir la fiche

Vendu

Cuillère figurative Fang
objet vendu
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Fang

Collection art africain française.
Cet objet africain illustre la diversité des arts décoratifs des Fang : le motif sculpté, une tête, offre les traits de la statuaire surmontant les paniers reliquaires. Les cuillères-emblèmes anthropomorphes sont récurrentes dans l'art tribal. Quoique rituelle, la cuillère est aussi un emblème de statut social, selon la complexité de ses formes et de ses motifs décoratifs.
Patine brillante huilée.
L'art africain du culte du Byeri s'illustre par diverses sculptures anthropomorphes faisant office de "gardiens" et incarnant l'ancêtre. Les boites recelant les reliques d'illustres ancêtres étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri", ...


Voir la fiche

Vendu

Statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art africain monégasque.
Des pieds extravagants dépassent du promontoire circulaire sur lequel ce fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), sculpté en volumes anguleux, est établi. Les mains mettent en évidence un abdomen saillant, témoin du lignage. Une charge magique rituelle "bishimba", composée d'ingrédients d'origine organique ou végétale, était généralement introduite dans la corne au sommet. Les scarifications en damiers témoignent de l'influence des luba voisins. Patine brun nuancée de gris. Résidus de kaolin.
Les Songyes ont créé des statues impressionnantes aux traits puissants souvent utilisées pendant les cérémonies secrètes, recouvertes d'accessoires comme des plumes, de la peau et une corne pleine de charge magique.
Très présente dans leur ...


Voir la fiche

170,00

Masque Yaka
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yaka

Collection art tribal africain américaine.

Ce masque africain des Yaka septentrionaux, qui présente une poignée, est chapeauté d'un bonnet en vannerie, lequel est drapé d'un textile où des motifs décoratifs colorés s'écaillent partiellement. Le visage est ceint d'une bordure ocre rouge comprenant les oreilles et les narines. Les lignes parallèles tracées sur les joues figurent les larmes des initiés. Les Zombo utilisaient également des masques similaires sculptés par les Yaka. Les initiés pouvaient porter ces masques à plateau unique qui apparaissaient par paires. Hauteur sur socle : 59 cm. Patine polychrome localement abrasée.
Des chants d'initiation accompagnaient l'apparition du masque africain Yaka qui intègre la catégorie des masques de rang élevé grâce à sa ...


Voir la fiche

140,00

Maternité Baule, Baoule
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Baule

Collection art africain française.
Outil de communication avec le monde spirituel ou blolo censée favoriser la fertilité , cette sculpture offre les canons de beauté baoulé, coiffure tressée ramassée en coques, motifs scarifiés en relief, mollets ronds en saillie.
Patine satinée brun bordeaux.
Ces figures recevaient des offrandes et des libations huileuses. Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de ...


Voir la fiche

Vendu