La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Bushoong Kuba Isheen imaalu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

collection art africain belge.
Les esprits de la nature, les ngesh , étaient censés s'incarner dans les masques Kuba au cours des danses. Les empreintes de pas des danseurs étaient ensuite effacées afin de ne pas "blesser" les femmes s'aventurant sur la zone de danse. Le masque çi-contre apparaissait au cours des cérémonies d'initiation, parfois aux funérailles de notables. Ce masque de guerrier, n'appartenant pas aux masques royaux, nommé Ishyeen imaalu  et également Pwoom itok , appartenait à la société babende. Il dispose de pupilles coniques exorbitées mises en valeur par des sourcils en forme de cornes qui renvoient aux coiffures de guerriers. Pigments naturels, mats, harmonieusement juxtaposés, nombreuses abrasions d'usage, cassure sur le contour supérieur et restaurations ...


Voir la fiche

280,00

Statuette Kuba
Art africain > Statues africaines > Statuette Kuba

Au sein de l'art africain kuba, ces statuettes jouaient un rôle dans le cadre de cérémonies autour de l'initiation des jeunes. Pigments résiduels ocrés de poudre de tukula, qui permettaient, mêlés à de l'huile de palme, de modeler les cheveux afin de réaliser le type de coiffure que porte notre personnage. Fissures.
Plusieurs tribus composent le groupe Kuba, dont le nom signifie " éclair, établi entre les rivières Sankuru et Kasaï : Bushoong, Ngeendé, Binji, Wongo, Kété, etc...Chacune d'elle a produit une variété de sculptures associées à la royauté, statues, objets de prestige, masques,fréquemment ornés de motifs géométriques. Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont aujourd'hui encore dirigés par un roi. Il constitue le groupe le plus prolifique du ...


Voir la fiche

180,00

Grande statue d ancêtre Singiti Hemba
Art africain > Statues africaines > Statue Hemba

Cette statue d'art africain Hemba dont les caractéristiques sont proches des créations Luba, personnifie un ancêtre masculin. Campé sur des membres inférieurs courts et trapus, en position écartées, il est représenté debout sur un socle circulaire. Position d'attente, de puissance, il émane une force certaine du personnage. Témoin du lignage, le sexe est mis en évidence, les mains sont classiquement positionnées de part et d'autre de l'abdomen saillant nommé difu, soit "segment de lignage". ...

Velours Shoowa du Kasaï
Art africain > Textile > Textile Kuba

Collection art tribal africain belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba.
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba ...


Voir la fiche

110,00

Grande statue Baoulé Aboya / Mbotumbo
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Baoulé

Collection art africain française.
Cette sculpture de singe cynocéphale, exceptionnelle par sa taille, dont les mains réunies présentent une coupe présente des membres inférieurs entremêlés à demi fléchis. Figé dans une attitude de supplication, il dispose en outre d'une ceinture en fibres végétales munie d'une seconde coupe ronde pour les offrandes. Souvent liés aux culte Mbra de divination et de possession, ils appartiennent au groupe des "êtres-force" ou amwin , intermédiaires entre Dieu et les hommes et donnés aux Baoulé par leur Créateur, tout comme les masques sacrés dont ils partagent la large mâchoire béante. Il s'agirait également d'une divinité mineure du nom d' aboya . A visée propitiatoire, ces sculptures devaient constituer l'habitacle des esprits auxquels des ...

Statue Deblé Senoufo
Art africain > Statues africaines > Statue Deblé

Collection art africain française.
Les statues deble , utilisées par les devins, figurent des esprits de la brousse sous une forme humaine, telle cette figure féminine au corps cambré dont les jambes musclées s'élèvent d'un socle cylindrique. Le visage à la mâchoire effilée, porté par un cou gracile, surmonte une poitrine de jeune fille et un abdomen doucement arrondi symbolisant la fécondité. Les scarifications sont soigneusement représentées, se répondant avec rythme. La patine huileuse, dense, offre une profonde teinte noire satinée. Le socle présente une abrasion d'usage, à l'instar de la poignée au sommet. Les Senoufo, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et ...


Voir la fiche

1200,00

Couple de statuettes ibedji Yoruba
Art africain > Poupées > Couple Ibeji

Collection art africain belge.
Arborant pour seule parure protectrice "abiku" des colliers de perles colorées, ces statuettes-poupées "ere" (statues), évocations de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses. Une spécificité les distingue, la bouche proéminente en forme de bec symbolisant chez les Yoruba la divination et le monde occulte. Surface lustrée brun foncé. Résidus indigo sur la coiffe.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait ...


Voir la fiche

350,00

Petit Masque Chihongo Chokwe
Art africain > Masque africain > Masque Tschokwe

Collection art africain suisse.
Parmi les nombreux masques africains akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art tribal africain Chokwe, le puissant pendant masculin du masque Mwana Pwo est le cihongo . Il est ici auréolé de plumes. Les motifs caractéristiques présents sur le front, et parfois sur les pommettes, font partie des canons esthétiques chokwe mais servaient également de marqueurs publics d'identité ethnique. Ce motif frontal cruciforme récurrent comporterait par ailleurs une signification cosmogonique. Toujours porté par des danseurs de sang royal, ce masque incarnant un esprit symbolise la puissance et la richesse. Il intervenait en outre, parfois, à l'occasion jugements. Les masques des clans Chokwe, Luda, Luvale/Lwena, Luchazi et Mbunda sont nommés en ...


Voir la fiche

220,00

Grand Masque Luluwa, Lulua
Art africain > Masque africain > Masque Luluwa

Collection art africain monégasque.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des Luba. Ils ont produit peu de masques, mais surtout des statues d'ancêtres représentant le guerrier idéal, mulalenga wa nkashaama, ainsi que le chef de la société du Léopard et des statuettes mbulenga liées aux esprits de la nature. Malgré la tentative de Kalamba Mukwenge , à la fin du XIXe siècle, d'éradiquer les cultes traditionnels en recourant aux autodafés, le système religieux se maintint, tel le culte de fécondité tshibola . Le visage aux yeux saillants caractéristiques des Luluwa s'accompagne de la coiffe du guerrier et ...


Voir la fiche

380,00

Statuette fétiche Yanda Zandé, Azande
objet vendu
Art africain > Fétiches > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Structure stylisée, géométrique, pour cette figure Yanda dépourvue de bras, portée par des jambes écartées, semi-fléchies. Des cauris incrustés, une arête nasale hachurée de scarifications, de larges boucles d'oreilles, composent un visage féminin.
Patine claire mate. br> Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont ...

Statuette porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines > Statuette Luba

Collection art africain suisse.
Agenouillée afin de présenter la calebasse évidée mboko que l'on remplissait de kaolin symbolisant la pureté et le monde spirituel, dont les visiteurs du roi s'enduisaient par respect, cette figure féminine offre une physionomie au délicat modelé.  Selon P.Nooter,  ces figures représentaient l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu.
Les guérisseurs de la société Buhabo et les devins Mbudye y avaient également recours.
Selon certains Luba cependant bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. Patine mate.

Les Luba (Baluba en ...


Voir la fiche

180,00

Masque Teke - Tsaayi Kidumu
Art africain > Masque africain > Masque Teke

Collection art africain belge.
Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu est le nom de la société, de la danse, et du masque),  lors des funérailles de notables du village ou lors des mariages et autres cérémonies importantes. Ils apparaissent de plus en plus, depuis l'indépendance du Congo, aux fêtes de réjouissance. Cette sculpture reprenant le modèle du masque planche n'est pas aménagée de perforations pour les yeux et pourrait constituer un masque de case. Les pictogrammes des masque Téké insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : circulaires, ils sont divisés horizontalement par une bande et ...


Voir la fiche

280,00

Masque Bena Lulua polychrome
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Lulua

Collection art africain monégasque.
Ce masque africain facial coiffé d'un cimier frontal adopte les canons de la statuaire traditionnelle, ainsi que les motifs curvilignes associés aux scarifications de l'ethnie. Selon Rik Ceyssens dans "Congo Masks" ( p.156 . ed. M.L.Félix) et comme l'attestent les croquis de H.M.Lemme qui accompagnait Frobenius lors de ses déplacements au Congo, ce modèle de scarifications en boucles étaient alors répandus dans différents sous-groupes Luluwa en 1905. Les Bakwa arboraient également ce type de cicatrices tribales. Un manche devait en faciliter l'utilisation. Ces masques sont utilisés au cours des rites de circoncision et aux funérailles de notables. Abrasions de la patine mate.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Pende Mbangu
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Pende

Collection art africain belge.
Les masques africains "de maladie" Pende Mbangu (bouche déformée) ou Bwala-Bwala , illustrent, par leurs traits outrés, le malade en crise d'épilepsie ou le résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu , une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Ce masque des Pende établis dans le haut-Kwango se distingue par son nez coudé et une bouche déformée. Des zones de couleurs contrastées divisent son visage. Abrasions. Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont ...


Voir la fiche

Vendu

Couple de fétiches Losso du Togo
Art africain > Fétiches > Fétiches Losso

Collection art africain française.
Au nord du Togo, près des Ewé de culture vaudou, vivent les Losso ou Nawdba, qui se servent de fétiches anthropomorphes de structure sommaire dans le but de se protéger de multiples nuisances. Ils les déposent parfois dans leurs greniers à grains ou encore dans les poulaillers. On décèle sur les bustes cylindriques, massifs, des motifs géométriques vraisemblablement associés aux scarifications tribales. Ils forment des hachures parallèles sur un fétiche et en V sur le second. Les traits sont figurés par des encoches incisées sur les visages et les pupilles sont percées.


Voir la fiche

440,00

Masque Punu de danse Okuyi
Art africain > Masque africain > Masque Punu

Ex-collection art africain française.

Expression intériorisée et paisible pour cette version réduite du fameux masque punu sur lequel s'inscrivent en relief les motifs en neuf écailles associés aux scarifications tribales traditionnelles ; une unique coque tressée coiffe la tête. Ces coiffures se déclinant sous différentes formes illustrent la mode féminine au cours du XIXème siècle au Gabon. Une patine blanche, abrasée, recouvre le visage en contraste avec le rouge brun dont sont teints les chéloïdes et les lèvres. Les contours ont été endommagés par les conditions d'entreposage. Erosions. Le blanc, couleur du deuil, établit un lien avec le monde des esprits et des ancêtres auxquels étaient attribués des vertus protectrices et bénéfiques. Les masques okuyi étaient exhibés ...


Voir la fiche

350,00

Masque Dan Gunye gei
Art africain > Masque africain > Masque Dan

Collection art africain belge.
Ce masque africain de Côte d'Ivoire est un masque de course aux volumes naturalistes soigneusement galbés, doté d'yeux ronds évidés. Il était maintenu contre le visage à l'aide de bandes de coton fixées aux perforations des contours et nouées derrière la tête . Patine brun noir satinée, nombreuses érosions, contours endommagés. La tradition voulait que son porteur soit poursuivi par un coureur non masqué ; s'il était rattrapé, il devait passer le masque au vainqueur, qui à son tour était poursuivi par un autre coureur. Ces courses avaient autrefois pour but d'entrainer les hommes à la course et aux combats. Ce type d'épreuve est maintenant très souvent lié aux fêtes annonçant le début de la saison sèche et celles liées à l' initiation des jeunes ...


Voir la fiche

180,00

Statuette Kuba
Art africain > Statues africaines > Statuette Kuba

Version réduite s'apparentant aux statues de souverains Ndop, elle figure une notable de la cour kuba, épouse ou ancêtre de sang royal, en position agenouillée. Les motifs scarifiés, s'inscrivant en relief sur son visage, rappellent les dessins ornant certains masques kuba associés et à la mythologie du groupe. Ces masques se produisent au cours de danses accompagnant les cérémonies funéraires destinées aux initiés décédés. Pièce acquise en galerie par le propriétaire en 1980 .
Patine lustrée caramel. Un des pieds est manquant. Orifice au dos dans un but rituel ?
Plusieurs tribus composent le groupe Kuba, dont le nom signifie " éclair, établi entre les rivières Sankuru et Kasaï : Bushoong, Ngeendé, Binji, Wongo, Kété, etc...Chacune d'elle a produit une variété de ...


Voir la fiche

380,00

Grand masque Okua Idoma
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Idoma

Collection art africain française.
Ce masque africain de type Okua des Idoma du sud, recouvert de kaolin, arbore une somptueuse parure colorée composée de cauris et de perles sur une structure de vannerie. Un bouquet de plumes s'élève au sommet du visage aux traits naturalistes. Si les scarifications en damier sont discrètes sur les tempes, le visage demeure classiquement balafré de marques tribales en diagonale de part et d'autre de la bouche.
Les Idoma vivent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye, ...


Voir la fiche

Vendu

Reine Bambara et son enfant
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Reine Bambara et son enfant

Collection art africain française.
La fécondité à l'honneur dans cette statue d'art africain. Belle maternité Bambara portant sur le corps les affres du temps : érosion, dessications, attaques xylophages stoppées, etc... Ces statues féminines du nom de Gunadoudou étaient entourées par des statues représentant leurs serviteurs, présentant des coupes à offrandes ou soutenant leur poitrine. Les forgerons de la société Dyo les utilisaient au cours des cérémonies marquant la fin de l'initiation.

Ce personnage assis arbore la coiffure distinctive des Bambara, une crête et deux nattes latérales, des scarifications abdominales et jugulaires, et tient fermement son enfant  au-dessus de son ventre proéminent. La sculpture étonne par le contraste entre le long buste et les petites ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Eléphant  Kuba Ngeendé
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

Collection art premier française.
Les Ngeendé, formant l'une des tribus Kuba, ont produit une variante du spectaculaire masque africain Kuba moshambwooy créé par l'ethnie gouvernante bushoong. Il existe de nombreuses interprétations stylistiques régionales de ce masque tribal Kuba nommé Mukenga symbolisant le souverain, mais la caractéristique du masque demeure invariablement la coiffe en forme de trompe. Confectionné sur une armature d'osier, le masque présente un visage tendu de peau animale où subsistent, épars, des poils de fourrure, et des centaines de perles tubulaires et de cauris sont cousus sur une toile de raphia garnissant l'ensemble. La base est soulignée d'une épaisse collerette de raphia et de franges de cotons. Ce masque incarne la puissance du roi par son ...