La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue rituelle Lega
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Collection art africain belge.
L'art tribal des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initiation des aspirants. Chacune est une représentation disposant d'une forme et d'une signification particulière dont découle toujours une morale ou un dogme. La ...


Voir la fiche

120,00

Masque Yaka Kholuka
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yaka Kholuka

Ex collection art africain belge.

Masque Yaka Kholuka de circoncision et d'initiation des jeunes garçons, marquant la fin de la période de réclusion.
Ces masques représentent les divers degrés de la hiérarchie des initiés, et comme l'imagination personnelle peut s'y exprimer librement, ils sont très variés.
L'ensemble a bien conservé sa polychromie.
La représentation du nez retroussé est tout à fait caractéristique de l'ethnie Yaka. La coiffe est quant à elle surmontée d'un reptile en tissu.

La société yaka est extrêmement hiérarchisée et autoritaire. Le chef de lignage a en effet le droit de vie et de mort sur ses sujets. Comme souvent, le courant artistique de l'ethnie a été influencé par les populations voisines. Pour les Yaka, ...


Voir la fiche

Vendu

Figurine zoomorphe Dogon en fer
Art africain > Objets en fer noir, masques en fer noir > Fer Dogon

Collection art africain belge.
Ce fer dogon a été récolté dans les années 1950 par Monsieur Arnaud, accompagnant Alain Bilot,
collectionneur réputé de l'art Dogon, lors de séjours d'étude au Mali.

Les forgerons dogon forment une caste endogame parmi les Dogon appelée irim. Ils produisent aujourd'hui des armes, des outils,et travaillent également le bois. "Maîtres du feu" associés dans la cosmogonie dogon aux êtres primordiaux "Nommo" crées par le dieu Ama, ils sont en outre censés soigner les brûlures. Les petits objets en métal, réalisés selon la technique de la cire perdue, étaient répandus ...


Voir la fiche

95,00

Masque Lega Lukwakongo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Collection art africain allemande.
Une forme plane sur lequel des arêtes dessinent des traits sévères pour ce masque africain Lega. Il n'était pas porté devant le visage mais disposé sur une claie avec d'autres masques de différents formats, attaché sur le bras,la nuque, ou maintenu à la main. Ce masque africain Lega formait un emblème du kongabulumbu , stade inférieur du Bwami ( Exemplaire similaire dans "Trésors d'Afrique" ed. C.De Vries - Brouwers, p.239). Cette société d'apprentissage, composée de différents grades, était rejoint par les épouses dont les conjoints avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu . Hauteur sur socle : 37 cm.
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art tribal africain française.

Cette sculpture dotée de formes anguleuses est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Dans le cas du fétiche ci-contre, l'abdomen évidé en est dépourvu. Le visage est constellé de clous tapissiers. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe. Patine brun noir satinée. Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et ...


Voir la fiche

280,00

Statue Kongo Yombe Pfemba
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Maternité Kongo

Collection art africain belge.
Figurine africaine sculptée des Kongo , cette effigie féminine incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice.
L'enfant incarne la transmission matrilinéaire du pouvoir.
La bouche dévoile des dents traditionnellement limées, les yeux semblent exorbités, soulignant la capacité de l'aïeule à discerner les choses occultes.
L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Elles formaient cependant fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs.
Patine brun clair. Fissures et abrasions.
Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. Chez les Kongo , le ...


Voir la fiche

110,00

Sceptre Luba
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Baluba

Cet objet d'art africain, provenant d'une collection privée anversoise, est formé d'un aplat rectangulaire, prolongé d'un bâton gravé en sa partie haute de lignes parallèles agencées en triangles , puis d'une figure féminine en ronde-bosse. Le personnage est doté, limitée par un bandeau en damiers, d'une coiffure tressée étagée dite "en cascade", à la façon des coiffes féminines Luba à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, en témoignent les photographies prises à l'époque. De larges orbites évidées abritent des paupières étirées et closes, et une petite bouche se dessine dans un menton prognathe. La saillie de l'abdomen est mise en évidence par la position de mains digitées, la figuration réaliste des organes sexuels accentuant en outre la référence à la maternité et la fertilité. Le ...


Voir la fiche

195,00

Masque Ituri -  Kumu, Komo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Collection art tribal africain allemande.
Parmi les masques d' art premier , ce masque africain nommé Nsembu se produisait par paire masculin-féminin, et était utilisé par la société de devins Nkunda au sein des clans vivant au nord de la région de l'Ituri.
La surface est enduite d'un pointillage polychrome, allusion au monde animal, et aux pigments de couleur qui ornent les corps à l'occasion des rites initiatiques.
Patine mate.
Manques sur les contours et fissures de dessication.
Hauteur sur socle adapté : 36 cm.
Les Kumu, Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations ...


Voir la fiche

150,00

Statue de femme Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain luxembourgeoise.
Les Luba considèrent le degré d'efficacité de leurs objets sculptés selon le raffinement de ces derniers. Chez les Lubas du Kasaï, la production es objets rituels a été grandement influencée par les ethnies voisines, Songye, ou Chokwe. Cette statuette en effet porte des scarifications particulières, en damiers, et une coiffure rappelant celle des Punus.
Patine noire satinée. Petite érosion et fissure minime.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo ...


Voir la fiche

160,00

Collier traditionnel Himba en cuivre
Art africain > Bijoux, ornement > Parure Himba

Collection art africain belge.
Précieux élément de la dot, ce collier des femmes adultes himbas se compose de plusieurs rangs de fils de cuivre Ce bijou se transmet de mère en fille. Les Himbas sont un peuple bantou de pasteurs semi-nomades, de religion animiste, vivant au nord de la Namibie dans la région de Kaokoland ("terres lointaines"). Les femmes sont réputées pour leur beauté et leurs pesants ornements de colliers et bracelets. Pour se protéger, elles enduisent leurs corps et leurs cheveux tressés d'une préparation à base d’ocre, hématite et graisse animale.


Voir la fiche

295,00

Statuette de Pendu Ofika Mbole
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mbole

Collection art tribal africain belge.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient enterrés dans la forêt. C'est au cours des cérémonies de fin d'initation, présidées par un notable isoya , qu'étaient exhibées ces statues , présentées couchées sur une litière. Le sculpteur a doté son ...


Voir la fiche

190,00

Masque de la société du Do des Ligbi
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Ligbi

Collection art tribal africain française.
Les masques africains et l'influence musulmane.
Un visage énigmatique aux paupières scarifiées est surmonté de cornes planes incurvées. Les cornes rappellent le masque-buffle siginkuru-ayna évoquant le boeuf sacrificiel associé à l'image de l'"ancien musulman" Horingyo.
Etablis en Côte d'ivoire, mais aussi au Ghana, les Ligbi, islamisés, ont cependant subi l'influence de la sculpture tribale Senoufo, puisqu'ils chargeaient des Senoufo ou des Mandé de sculpter leurs masques. Les Djimini, quant à eux, sont des Sénoufo habitant la région de Dabakala. C'est la raison pour laquelle leurs masques liés à la société du do dont les danses étaient généralement supervisés par les Ligbi sont empreints de ces influences ...

Statue Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collection art africain française.
Une tête en ogive au visage aveugle, strié, un cou emprisonné dans des excroissances anguleuses, des épaules et des hanches en forme de disque surplombant des jambes tassées, arrondies, ces éléments se marient pour composer cette sculpture dogon.
Patine mate veloutée, fendillements et légères abrasions.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des ...


Voir la fiche

250,00

Masque Chokwe Pwo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chokwe

Collection art africain allemande.

Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art africain Chokwe, incarnent un idéal de beauté, Mwana Pwo, ou la femme Pwo et apparaissent de nos jours au cours de cérémonies festives. Joints à leurs pendants masculins, chihongo reconnaissables à leur grande coiffe en forme de plateau, les pwo sont censés apporter fertilité et prospérité à la communauté. La logique culturelle de ces deux icônes développées durant la période précoloniale continue encore de nos jours à inspirer ...


Voir la fiche


Vendu à 160.00 Trouver un objet similaire

Statue Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon Dege

L'art africain et la mythologie dogon
Sculpture tribale dont le buste s'agence en différents volumes losangiques reliés par des bras interminables se rejoignant au-dessus du sexe protubérant, cette statue africaine Dogon arbore des motifs décoratifs en damiers et un ombilic quadrangulaire stylisé. Une forme de goitre supporte une tête aux traits aïgus, dotée de larges oreilles circulaires. Des colliers et bracelets sont tracés sur les bras. Des agrafes métalliques maîtrisent les fissures apparues au fil du temps. La surface est mate, granuleuse et sèche. Selon Geneviève Calame-Griaule, ces statues, associées à la fécondité, la maternité, nommées dege constituaient des intermédiaires entre les hommes et les esprits ou génies. Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, ...


Voir la fiche

250,00

Masque Lega du Bwami
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Collection art africain française.
Une forme longiligne et des traits épurés pour ce masque africain Lega qui n'était pas porté devant le visage mais disposé sur une claie avec d'autres masques de différents formats, attaché sur le bras,la nuque, ou maintenu à la main. L'arcade sourcilière est striée de hachures associées aux scarifications traditionnelles. Une longue barbe de raphia accompagne ce masque tribal. Patine claire, résidus granuleux de kaolin. Ce masque africain Lega indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades,et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu . Masque avec la barbe: 44 cm Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux ...


Voir la fiche

100,00

Masque Lega du Bwami
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Collection art africain suisse.

Ce masque africain est utilisé lors des rites d´initiation de la société Bwami. Celle-ci est ouverte aux hommes et aux femmes. Le passage d'un grade indiquait l´acquisition d'une certaine sagesse et morale individuelle. Patine brun foncé abrasée. Résidus de kaolin. Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des villages autonomes entourés de palissades, généralement au sommet de collines. Le rôle du chef, kindi, est tenu ...


Voir la fiche

100,00

Paire de jumeaux ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Ere Ibedji

Collection art africain britannique.
Dotés de nombreuses parures et accessoires protecteurs "abiku", ces statuettes-poupées "ere" (statues), incarnation de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses, teintée d'indigo. Les enfilades de cauris symbolisent des valeurs de richesse et fécondité. SPatine lustrée acajou.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse dans l'espoir d'une ...


Voir la fiche

230,00

Statue Pende Kakulungu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Pende

Collection art africain italienne.

Figure féminine issue de la région de Kangulungu sculptée dans un style naturaliste, dotée du fameux regard féminin mi-clos, "zanze". Représentée nue, doigts joints sur le sternum, elle adopte une expression de recueillement. Ces statues relevaient généralement d'un culte de fécondité et étaient conservées dans une pièce de la maison du chef. Patine mate ocre rouge. Abrasions. Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya, réalistes, produits tous les dix ans, revêtent ...


Voir la fiche

140,00

Masque Chokwe Mwana pwo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Collection art africain corse.
Un casque en vannerie, sur lequel des bandelettes en textile noués forment les boucles d'une coiffure dense rappelle celle, enduite de terre rouge, des femmes Chokwe. Les traits harmonieux du visage sont finement ciselés, rehaussés des motifs traditionnels scarifiés. Patine lisse satinée brun orangé. Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent d'ailleurs par s'emparer de la capitale des Lunda affaiblis par des conflits internes, contribuant ainsi au ...


Voir la fiche


Vendu à 120.00 Trouver un objet similaire

Statue Mambila Tadep
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mambila

Collection art africain belge.
Réalisées selon des canons récurrents, ces statues censées incarner les ancêtres disposent fréquemment de petits tenons sur la tête en guise de coiffure, telle cette sculpture légèrement décentrée. Elle figure un personnage corpulent, dont la tête est engoncée dans de larges épaules arrondies.
Les mains se rejoignent sous le visage qui semble se prolonger d'une barbe, tandis que le regard halluciné pourrait suggèrer la transe.
Les jambes massives crénelées reproduisent le volume anguleux de l'abdomen.
Patine mate ocrée croûteuse, localement écaillée. Fissures.


Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea)(les " hommes" , en fulani), ...


Voir la fiche

350,00