La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Statue Luba/ Kanyok
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

collection art africain belge.
Chez les Luba, les représentations féminines se caractérisent par la permanence d'une morphologie aux membres étirés, telle cette sculpture de femme assise jambes et bras tendus, vaquant à une des multiples occupations quotidiennes, comme le pétrissage d'une pâte végétale. Dépourvue des scarifications classiques, elle est cependant figurée coiffée, parmi l'infinie variété des styles de coiffures luba, de cheveux enduits d'huile de palme, coiffés en un édifice de bourrelets superposés, à l'instar des parures capillaires du sous-groupe luba Waholoholo,( Holoholo ), de la région du lac Tanganyika. Les Luba (Baluba en tchiluba) forment un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, d’où le nom ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Pwo Chokwe
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Chokwe

Collection art africain allemande.

Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art africain Chokwe, incarnent un idéal de beauté, Mwana Pwo, ou la femme Pwo et apparaissent de nos jours au cours de cérémonies festives. Joints à leurs pendants masculins, chihongo reconnaissables à leur grande coiffe en forme de plateau, les pwo sont censés apporter fertilité et prospérité à la communauté. La logique culturelle de ces deux icônes développées durant la période précoloniale continue encore de nos jours à inspirer ...


Voir la fiche

160,00

Fétiche Fon Vaudou
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Fon

Collection art africain britannique.
Ce couple de fétiches en bois entrelacés à l'aide de cordelettes et lanières de cuir, dont les traits du visage semblent avoir été érodés par le temps est typique du culte Vaudou. Les nombreuses libations rituelles sont à l'origine de cette patine croûteuse caractéristique de l'ethnie Fon.
La multitude des dieux fon (les vodun), similaires à ceux des Yoruba sous des noms différents, est représentée par des fétiches de toutes formes et de toute nature. On retrouve leurs sanctuaires au Togo, au Dahomey, et dans l'Ouest du Nigéria. Des statuettes incarnant les legba , protecteurs du foyer, leur sont souvent adjointes. Les fidèles leur administrent des offrandes et libations quotidiennes, censées activer leur puissance. Les Fon se trouvent ...


Voir la fiche


Vendu à 110.00 Trouver un objet similaire

Masque Boa Pongdudu Kpongadomba
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Boa

Collection art africain belge.
Censé rendre invulnérable et dans le but de terrifier l'ennemi, le masque d'art africain kpongadomba des boa était commandé par le chef kumu qui l'offrait au plus valeureux guerrier . Il était ensuite conservé dans la case de son épouse. Doté d'oreilles surdimensionnées, perforées comme l'étaient autrefois les pavillons des oreilles des Boa de l'est, le " bavobongo ", et d'une bouche garnie de dents, il conférait un aspect impressionnant à son porteur, accentué par le contraste des couleurs. Proches des Mangbetu et des Zande, les Boa habitent la savane au nord de la République Démocratique du Congo. Certains Boa auraient utilisé ces masques dans un but éducatif auprès des enfants, depuis la pacification de la région de l'Uele.


Voir la fiche

300,00

Pot Ashanti Kuduo
Art africain > Jarres, amphores, pot, matakam > Pot Akan Kuduo

Collection art africain belge.
Les Ashanti , Asante , maîtrisaient l'art de la fonte à la cire perdue, le métal cuivreux étant sacré et jugé inférieur à l'or, afin de produire des objets rituels et de prestige, tels les Kuduo en laiton qui étaient destinés, outre le stockage de poudre d'or, aux cultes domestiques familiaux et royaux. Des sacrifices et des offrandes leur étaient parfois attribués. Ils étaient en outre parfois enterrés avec leur propriétaire. La scénette sur le couvercle de ce kuduo évoque la vie à la cour, des musiciens entourent le roi abrité sous le parasol royal kyiné , ce dernier étant associé à l'arbre protecteur gyedua . Le chef était acompagné de cette ombrelle dans tous ses déplacements. Les motifs décoratifs du pourtour sont toutefois issus des ...


Voir la fiche

200,00

Peigne Luba
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Peigne Luba

Collection art africain portugaise. Les effigies sont représentées en face à face mais les têtes inversées, un long tube annelé les séparant. Elles s'enlacent dans une position atypique, la jambe droite de l'une levée à hauteur de la cuisse de la seconde. Les deux personnages disposent, derrière un bandeau quadrillé, d'une coiffe tirée vers l'arrière, référence aux coiffures élaborées quadrifoliées des dignitaires. Patine sombre huilée, reflets satinés, léger manque au niveau d'une des dents du peigne. L'art tribal d'Afrique nous prouve une nouvelle fois que tout objet usuel peut devenir un support artistique. L'aspect décoratif d'un objet n'est en effet jamais sa fonction intrinsèque. Dans l'art africain, tout objet du quotidien peut se transformer en chef d'oeuvre tout en gardant son ...


Voir la fiche

120,00

Collier traditionnel Himba, Ovahimba
Art africain > Bijoux, ornement > Collier Himba

Collection art africain belge.
Précieux élément de la dot, ce collier des femmes adultes himbas se compose d' un coquillage blanc « Ohumba » ( Conus Betulinus ) symbole de fécondité, et de nombreuses perles en métal, que séparent des brides de cuir, enfilées sur une cordelette. Ce bijou se transmet de mère en fille. Les Himbas sont un peuple bantou de pasteurs semi-nomades, de religion animiste, vivant au nord de la Namibie dans la région de Kaokoland ("terres lointaines"). Les femmes sont réputées pour leur beauté et leurs pesants ornements de colliers et bracelets. Pour se protéger, elles enduisent leurs corps et leurs cheveux tressés d'une préparation à base d’ocre, hématite et graisse animale.


Voir la fiche

490,00

Masquette Toma Bakrogui
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masquette Toma

Ex-collection art africain française.
Version réduite du masque africain rectangulaire toma figurant un visage plat surmonté de cornes, et dont le nez et le bandeau frontal forment les seuls reliefs. Ce masque était associé aux ancêtres, le bakrogui. Au sommet de petits accessoires, plumes et métal, faisant office de talismans. Seuls les membres du Poro étaient autorisés à contempler le masque bakrogui
Hauteur sur socle : 32 cm. Patine sombre lustrée, kaolin écaillé.
Les Toma de Guinée, appelés Loma au Libéria, vivent au sein de la forêt, en altitude. Ils sont réputés pour leurs masques-planches landaï destinés à animer les rites initiatiques de l'association poro qui structure leur société, et qui représentent des esprits de la brousse. Dès l'apparition ...


Voir la fiche

Vendu

Tête commémorative Ifé en bronze
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Tête Yoruba

Collection art africain française.
Elle représente l'Oni, roi d'Ifé ville berceau des Yorubas, avec sa couronne sur la tête, un cône la surplombant. De nos jours le roi d'Ifé porte un semblable insigne de fonction, formé d'un segment vertical tressé et terminé au sommet par un renflement pointu. Une telle tête était fixée au sommet d'une effigie en bois, habillée, pour représenter le roi défunt lors des funérailles, puis enterrée après la cérémonie dans un sanctuaire proche du palais. La cité d'Ifé au Nigéria était au XVe siècle le centre d'un puissant Etat des forêts à l'Ouest du delta du Niger. Le travail du bronze était une prérogative du roi "oni", selon la technique de la cire perdue. Ces objets de prestige incarnant les souverains étaient placés sur les autels royaux pour un ...

Masque Lega Lukwakongo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Les sculptures primitives Lega dans l' art africain . Ce masque qui n'était pas destiné à être porté, mais manipulé au cours des rituels, affiche des orbites sculptées en coeur et des paupières en grain de café, une bouche simplement incisée, lui conférant une expression énigmatique. Patine lisse satinée, dont le centre est enduit de kaolin. Ce masque africain Lega indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades,et que rejoignaient les épouses dont le conjoint avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu . Hauteur totale sur socle : 27 cm.
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, ...


Voir la fiche


Vendu à 190.00 Trouver un objet similaire

Masque Dogon Satimbe
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dogon

Collection art africain italienne.
Les masques africains satimbe des Dogons sont surmontés d'une figure représentant Ya Sigine , femme dont le rôle est d’être le contrepoids de la toute-puissance masculine dans l’ordre social et politique au sein de la société dogon.
Cette figure, Ya Sigine , incarnerait l'ancêtre mythique qui aurait dérobé les masques à des êtres surnaturels, faisant captif un vieillard Albarga initié aux secrets des masques.
La femme initiée à la Ya Sigine est depuis lors la seule femme pouvant participer aux rituels dogon et bénéficiant de funérailles masquées. Dans la louche dont elle dispose serait contenue la puissante nyama . Patine sèche granuleuse, érosions. Restauration indigène.
Les Dogon constituent un peuple renommé par leur ...


Voir la fiche

390,00

Statuette Dogon Bombou-toro
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Dogon

Collection art africain française.
Sculpture acquise dans une galerie d'art parisienne, figurant un être féminin agenouillé, paré de bracelets. Il offre quatre têtes janiformes portant un récipient. Les barbes tubulaires prolongeant les visages reposent sur des épaules cylindriques. Les motifs décoratifs dogon, en lignes brisées, associés aux scarifications traditionnelles, sont gravés sur la surface. Ils renvoient à la cosmogonie dogon. Patine brune abrasée. Fissures de dessication.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes ...


Voir la fiche

Vendu

Couple d ancêtres Dogon Bombou-toro
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue couple Dogon

Ex-collection art tribal africain française.
Ces figures mythiques protectrices évoquent sans doute le couple primordial, associé aux Nommos , à l'origine de la création dogon. Leur style tribal est caractéristique de la partie centrale de la falaise de Bandiagara, bombou-toro. Pièce ancienne, estimée 1ère moitié XX°, acquise par le propriétaire dans une galerie d'Aix en Provence, elle fait partie d'une importante collection d'objets dogon. De petites têtes ovoïdes dotées de cimier se prolongeant sur les visages surmontent des mentonnières discoïdes. Les bras étirés accompagnent un long buste dont la saillie abdominale, et la position des mains sur le bas-ventre, affirme le lignage et la fécondité. Patine sèche, bois érodé. Fissures.

Sculptées pour la plupart sur commande ...

Statuette Metoko  / Lega Kakungu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Les Metoko dans l'art tribal africain.
Cette petite statuette aux volumes ramassés est campée sur de larges pieds digités, les hanches cernées d'un lien de raphia évoquant un pagne. Une arête nasale rejoignant le sommet du front , des pastilles pour les yeux ,une petite bouche dessinée dans le bois.  De nombreuses scarifications, s'inscrivant en lignes parallèles alternées, révèlent le statut du personnage, qui incarnerait un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu. Au creux de ces sillons des pigments de kaolin se sont incrustés, conférant une patine beige claire à l'objet.
Statue cultuelle Katungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , ...


Voir la fiche

150,00

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle de ...

Masque cimier Ekoi Ejagham
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Ekoi

Collection art africain belge.
Cimiers à volutes dans l'art africain des Ejagham/Ekoi
D'une base conique en vannerie s'élève une tête en bois tendue de peau animale. Sa coiffe, généralement composée de cornes en volutes, est ici surmontée de personnages ventrus. Le costume du danseur était quant à lui constitué d'un grand treillis de cordelettes en raphia, et, plus récemment, en tissu de coton. Les masques étaient enduits d'huile de palme avant utilisation, et placés à la lumière du jour afin que leur cuir s'assouplisse et adopte un lustre satisfaisant. Les sociétés du léopard, telles que la société masculine Kpe, Ngbe chez les Aro, utilisaient ce modèle de cimiers pour les cérémonies d'initiation ou les funérailles des membres de l'association, mais aussi au cours de ...


Voir la fiche

490,00

Figurines Yoruba Ibedji
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Couple Ibeji

Collection art africain belge.
Arborant pour seule parure protectrice "abiku" des colliers de perles colorées, ces statuettes-poupées "ere" (statues), évocations de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses. Une spécificité les distingue, la bouche proéminente en forme de bec symbolisant chez les Yoruba la divination et le monde occulte. Surface lustrée brun foncé. Résidus indigo sur la coiffe.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Masque heaume Bembe Echwaboga
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bembe

Ex-collection art africain traditionnel corse.
Ce masque africain était utilisé au cours du rituel tribal de la société masculine Kalunga , Alunga , exerçant un contrôle social sur le clan , et responsable des danses publiques et des cérémonies précédant la chasse. Masque heaume incarnant le dieu Alunga , il dispose de quatre amples orbites concaves d'où jaillit une pupille. Des excroissances , sur lesquelles étaient fixées des plumes, évoquent de petites oreilles ou des cornes. Evocation d'un esprit de la forêt, ce masque était conservé dans les grottes sacrées et c'est lors des fêtes associées à la chasse et aux cultes des ancêtres qu'il était exhibé. Patine mate, discrets rehauts ocre rouge.
L'ethnie Bembe est un embranchement luba qui aurait quitté le Congo ...


Voir la fiche

390,00

Porte Dogon
objet vendu
Art africain > Portes, volets, echelles dogon bois > Porte Dogon

Collection art africain française.
Cette porte ou volet Dogon, munie de sa serrure, est sculptée avec soin de figures en bas-relief anthropomorphes et zoomorphes, et de scénettes évoquant la riche cosmogonie Dogon. Selon la mythologie Dogon, les premiers habitants de la zone de Bandiagara ont traversé le fleuve sur le dos d'un crocodile. Les personnages peuvent symboliser les générations précédentes, les ancêtres mythiques, mais les propriétaires du grenier y figurent aussi fréquemment. La porte est constituée de panneaux verticaux que maintiennent de larges agrafes métalliques. Les motifs présents sur les portes au Mali , en dehors de leur valeur décorative, sont destinés à dissuader l'intru, qu'il soit humain ou animal , à pénétrer. Les serrures, comme les portes, sont taillés ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Guéré Tee Gla
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Guéré

L' art tribal africain de Côte d'Ivoire et ses masques africains fantastiques
Doté de deux paires d'yeux tubulaires,  en référence à l'expression souvent citée en Afrique de l'Ouest "quatre yeux", qualifiant une personne dotée d'un pouvoir de divination, ce masque, sur lequel des attributs animaliers forment une composition disparate, adopte un visage des plus singuliers. Une barbiche de fibres végétales lui confère toutefois un aspect humain. Patine mate granuleuse et veloutée. Rehauts indigo, rouge et blanc.
Les Guéré, sont installés au sud ouest de la Côte d'Ivoire. Leur chef est le bodio , qui vit reclus. Contrairement à la majeure partie des populations d'Afrique de l'Ouest, ils ne sont pas soumis à la société du Poro. Leurs masques dotés d'excroissances ...


Voir la fiche

390,00

Masque Kumu, Komo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Komo

Ex-collection art africain suisse.
Ce masque africain où le spectaculaire jeu de pleins et de vides forme un volume équilibré provient de la forêt de l'Ituri dans le nord Maniema. L'amplitude du nez et la forme ovoïde de la partie supérieure sont valorisées par ces béances géométriques exprimant des émotions ancestrales. Surface satinée irrégulière. Hauteur totale sur socle adapté : 52 cm. Les Kumu , Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique présente en outre de grandes similitudes avec celle des Metoko et des Lengola. ...


Voir la fiche

Vendu