La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Lwalwa Mvondo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lwalwa

Collection art africain belge.
Les masques africains Mfondo et Nkaki , au profil nasal légèrement dissemblable, sont difficilement différenciables. Le Nkaki posséderait un nez se perdant dans la coiffure, se prolongeant parfois en crête. Le Mvondo possède en effet un nez plus court, ici surmonté d'une coiffure triangulaire reproduisant le front anguleux. Patine ocre rouge, légère érosion et fissure localisée sur un côté.
Hauteur sur socle : 46 cm.
C'est près de la rivière Kasaï que vivent les Lwalwa, entre l'Angola et le Zaïre. Disposant historiquement d'une société matrilinéaire, les Lwalwa après avoir subi l'influence luba et songye, adoptèrent un système patrilinéaire au sein de leur organisation politique et sociale rudimentaire. Le masque masculin ...


Voir la fiche


Vendu à 210.00 Trouver un objet similaire

Porteuse de coupe Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain française.
Figure féminine en position assise, présentant la coupe mboko, calebasse que l'on remplissait de kaolin, symbolisant la pureté et le monde spirituel, et dont les visiteurs du roi s'enduisaient par respect. Sur le buste s'inscrivent en damiers les scarifications en usage. Selon P. Nooter ces figures représentaient l'épouse du devin, ce qui souligne son importance dans le processus de divination bilumbu. Patine mate, veloutée, ocre rose. Abrasions.

Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui ...


Voir la fiche

125,00

Tête de reliquaire Bwende
Art africain > Marionnettes, poupées > Tête Bwende

Collection art africain belge
Cette tête aux allures de marionnette enfantine forme une réduction du fameux niombo , "paquet" anthropomorphe funéraire, de format parfois géant, représentant le défunt chez les Bwende. Le niombo était enterré lors de funérailles au cours des cultes d'ancêtres. Il est constitué d'une ossature en vannerie, emmaillotée de textile, et était conservé dans la maison de chefs.
Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo constituaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur ...


Voir la fiche

65,00

Cuillère Kongo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Cuillère Kongo

Collection art africain belge.
Les cuillères anthropomorphes sont récurrentes dans l' art tribal . Celle-ci se distingue par la qualité et la finesse de la figure sculptée juchée sur le cuilleron. On retrouve les canons de l'art Kongo. Quoique rituelle, la cuillère est aussi très vite devenue un signe extérieur de richesse et de prestige.

Les Vili , les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo formaient le groupe Kôngo , dirigé par le roi ntotela . Leur royaume connut son apogée au XVIe siècle avec le commerce de l'ivoire, du cuivre et la traite des esclaves. De même croyances et traditions, ils produisirent une statuaire dotée d'une gestuelle codifiée en rapport avec leur vision du monde.


Voir la fiche

150,00

Peigne figuratif Kongo
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Peigne Kongo

Collection art tribal africain belge.
Ce peigne africain de prestige équipé d'un manche à motif anthropomorphe était utilisé pour la mise en forme des coiffures tressées de son propriétaire. Ce type de parure capillaire s'élaborait patiemment autour d'une structure, ce qui devait requérir de longues heures. Les peignes figuratifs, reprenant des figures et des motifs associés au cosmos et aux mythes du clan, sont en effet répandus à travers l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale, où l'art du coiffage prend tout son sens. Ces coiffures cérémonielles ou plus simplement celles du quotidien mettent en valeur la tête, siège de l'intelligence, de la sagesse et de la méditation. Patine d'usage veloutée. Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les ...


Voir la fiche

Vendu

Appui-nuque Luba Shankadi
objet vendu
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-tête Luba

Collection art africain belge.

Les Shankadis appartiennent au groupe luba, et disposent des mêmes associations et structures. Leur statuaire majoritairement réaliste se caractérise par de spectaculaires coiffures, une surface lisse, des membres inférieurs de moindre dimension. La coiffure "en cascade" illustre l'une des différentes compositions tressées à la mode au Zaïre dans les années 1800, mettant en valeur le statut social de celui qui la porte. L'effigie féminine symbolise la royauté luba et le rôle majeur de la femme au sein de celle-ci. Les appui-nuques étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Patine huilée brun foncé localement abrasée. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple ...


Voir la fiche


Vendu à 100.00 Trouver un objet similaire

Masque Dan Gunyeya "de course"
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dan

Collection art africain française
Acteur de l'ordre social, le masque africain Dan serait, selon Eberhard Fisher, de type féminin ou masculin. Le visage en amande, enduit d'une patine noire, est percé d'orifices circulaires cerclés de métal. Une somptueuse coiffe en raphia, et une petite barbe, viennent agrémenter l'ensemble. Patine lisse satinée.
Les masques équipés d'orbites rondes ( nommé gunyeya ou gunye ge ), facilitant la vision, font partie de l'ensemble des masques des Dan septentrionaux et sont utilisés pour les épreuves de courses lors de la saison sèche. Les zapkei ge

Figures de couple Lobi en bronze
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Couple Lobi

Ex-collection art africain belge
Couple figuré debout. La gracieuse élongation du cou contraste avec les bustes pleins de ces personnages nus, simplement parés de bijoux.
Patine brune kaki.
Socles plats : 8/8 cm.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Paire de jumeaux Ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupées Ibeji

Collection art africain belge.

Statuettes Ibeji, incarnation de l'enfant disparu dans l'art africain Yoruba. De larges yeux en amande, de profondes scarifications sur les visages, des tresses réunies en un cimier et des physionomies identiques qui illustrent les traditions esthétiques dans l'art africain Yoruba. Solidement campés sur des supports circulaires ces jumeaux arborent des parures de perles et de cauris, et de larges anneaux de métal, ces éléments étant associés au sacré. Patine chocolat, incrustations mates.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau: ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Ces statuettes africaines nommées ibeji sont alors traitées comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui ...

Masque Dan Kran Kaoglé
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dan

Collection art africain française.
Chez les Dan, les esprits se manifesteraient à travers les rêves afin d'être honorés. Ils indiquent alors les détails des masques à réaliser. Les masques africains Dan, de facture variée, se produisent en général au cours de fêtes de divertissement très théâtrales où les femmes jouent un rôle prépondérant. Chacun des masque porte un nom lié à sa fonction. Le masque kagle , kaoglé , aux reliefs triangulaires, s'exhibait en évolutions joyeuses pendant lesquelles le danseur lançait des bâtons au public. Les Dan sculptent également, toujours selon les indications du devin,des masques miniatures sur le modèle des grands masques. Ils sont portés en amulettes par les enfants. La patine foncée, lustrée, des masques africains des Dan, s'obtenait ...


Voir la fiche

490,00

Peigne figuratif Luba
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Peigne Luba

Collection art africain belge.
L' art tribal africain nous prouve une nouvelle fois que tout objet usuel peut devenir un support artistique. L'aspect décoratif d'un objet n'est en effet jamais sa fonction intrinsèque. Dans l'art africain, tout objet du quotidien peut se transformer en chef d'oeuvre tout en gardant son utilité. Le rôle majeur tenu par les femmes dans la vie politique du royaume s'illustre par la récurrence du motif féminin dans l'art Luba. Ce dernier, qui se démarquait par son prestige et sa qualité, influa donc grandement les groupes voisins. Ce peigne est surmonté d'une effigie protectrice incarnant une intermédiaire politique et spirituelle, rôle détenu par la femme dans la royauté luba. Sa coiffe, derrière un large bandeau découvrant un front rasé, évoque ...


Voir la fiche


Vendu à 90.00 Trouver un objet similaire

Masque Lele
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lele

Collection art africain française.
Peu profond, les traits taillés en faible relief, ce masque africain Lele se distingue par ses yeux et sa bouche surlignés et son nez en pointe. Sa surface douce et lustrée porte une patine brun rougeâtre, plus sombre par endroits. Erosions.
Les Lélé , proches des Tschokwe et des Pende, vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Les deux groupes ornent leurs objets de prestige de motifs analogues. Leur société dirigée par un roi " nymi ", comprend trois classes, celle des Tundu ou chefs de guerre, les Batshwa ("ceux qui rejettent l'autorite Tundu") et les Wongo appelés du nom de l'ethnie voisine. Les cérémonies rituelles sont sous l'autorité des plus ...


Voir la fiche

340,00

Statuette Kongo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Kongo

Collection art africain française.
Evoquant l'ancêtre du clan en tant que figure médiatrice, ce personnage africain présente des scarifications corporelles associées à son rang et soutient symboliquement sa poitrine. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de ce type de motifs losangiques en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. Les yeux vitrés soulignent la capacité de l'aïeule à percevoir l'au-delà, à discerner les choses cachées.
Patine lustrée, incrustations résiduelles ocrées. Erosions sur la base.
Appartenant au groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables ...


Voir la fiche

140,00

Masque Panya Ngombe
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Pende

Collection art africain française.
Le masque africain panya ngombe serait associé, pour les Pende, au buffle sauvage.
Les exemplaires les plus volumineux étaient destinés à être suspendus dans la case du chef.
Triangulaire, offrant de longues paupières fendues logées sous des sourcils en coeur, ce masque dispose d'oreilles en oblique accentuant sa forme en "V". Les motifs décoratifs triangulaires forment une récurrence dans les oeuvres sculptées des Pende.
Patine polychrome mate, petits accidents, érosions.
Hauteur sur socle : 41 cm.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et ...


Voir la fiche

210,00

Masque Gela Dan Bassa
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bassa

Collection art africain française.
Front en saillie marqué d'une nervure rejoignant l'arête nasale, paupières plates et horizontales, incisées, et fines dents s'entrecroisant sur des lèvres pleines. Le regard est ponctué de séries de petites perforations. Il s'agit ici d'une variante du masque africain nommé Gela , Geh-Naw , du groupe Bassa au Libéria. Ancienne patine mouchetée.
Le groupe Bassa du Libéria est établi sur la région côtière, plus particulièrement autour de Grand-Bassa. Sa culture et sa production artistique ont subi l'influence des Dan et des Kpellé voisins, de langue mandé. Les Bassa disposent de sociétés d'initiation féminine et masculine, dont le chu-den-zo qui a donné naissance à ce type de réalisations sculpturales. Le masque geh-naw , ou ...


Voir la fiche

380,00

Masque cimier Idoma
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Idoma

Collection art africain belge.
Masque africain taillé dans un bois dense, en forme de cloche aux épaisses parois. Les motifs en relief inscrits sur les tempes sont caractéristiques des groupes de la Cross River, et du nord-est du pays igbo. Différentes influences se mêlent cependant, comme les marques parallèles qui distinguent le style Yoruba. Ces masques étaient utilisés pour contrôler l'ordre social. Pièce similaire dans "l'Art africain" ed. Mazenod (p.406, pl. 488).

Epaisse patine croûteuse, érosions, fissures minimes.
Les Idoma se sont établis au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ils se composent d'agriculteurs et de commerçants. Le voisinage et donc les influences des Igbo, celles des ethnies de la Cross River et Igala ont ...


Voir la fiche

370,00

Statue Mumuye Iagalagana
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mumuye

Collection art africain française.
De conception très inventive, cette statue africaine inspirée des masques d'épaule mumuye est représentative de la sculpture du centre du Nigéria. Les oreilles qui étaient distendues par des labrets sont figurées par d'amples cupules, tandis que la tête porte des traits expressifs. Une minuscule poitrine accrochée au buste tubulaire indique le genre féminin . Patine huilée, mouchetée. Fissures.
La statuaire émanant de la région nord-ouest de la moyenne Benoué, des Kona Jukun, aux Mumuye et jusqu'aux populations Wurkun se démarque par une relative absence d'ornementations et une stylisation épurée. Les 100 000 locuteurs de langue Adamawa forment un groupe appelé Mumuye et sont regroupés en villages , dola ,divisés en deux groupes : ...


Voir la fiche

100,00

Masque Chokwe Pwo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Collection art africain luxembourgeoise.
Toujours portés par des initiés de grade supérieur, ces masques africains incarnant un ancêtre féminin mwana pwo étaient souvent affublés de boutons et accessoires d'origine européenne. Ce sobre exemplaire reprend les critères esthétiques féminins en usage, finesse des traits, chéloïdes en relief, dents limées. Fissures, patine noire lustrée.
Hauteur sur socle : 31 cm.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi (sing : mukishi, indiquant la puissance) d'art africain Chokwe, incarnent un idéal de ...


Voir la fiche

140,00

Statue Baoule Asie Usu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Collection art africain française.
Effigie africaine féminine d'un "génie de la nature", représentée par cette maternité dans une position assise. Une coiffe agencée en multiples coques, des scarifications parsemées sur le corps, des bracelets, colliers de fines perles, et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé. Deux types de statues sont produites par les Baoulé dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues ...


Voir la fiche

130,00

Appui-nuque Luba
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-tête Luba

Collection art africain luxembourgeoise.
Les Luba sont renommés pour le raffinement de leurs appuie-nuques africains et assises, constitués de motifs sculptés cariatidiques.
Les appui-nuques protégeant les coiffures pendant la nuit étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Ces figures féminines incarnant l'esprit d'un ancêtre, vidiye, accroupies jambes largement écartées (style Zula), et dont les têtes suportent l'appui incurvé, forment le "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts).
Patine brune abrasée.

Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, d’où le nom ...


Voir la fiche

110,00

Appuie-nuque Luba
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-nuque Luba

Collection art africain belge
Les Luba sont renommés pour leur statuaire et en particulier leurs appuie-nuques et tabourets constitués d'une figure cariatidique. Les figures ornant cet appui-nuque devant préserver la coiffe complexe de son propriétaire se réfèrent à la royauté luba. Mais les appui-nuques étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Patine brune satinée, résidus pigments clairs.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, d’où le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo ...


Voir la fiche

110,00