La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Tête de reliquaire Fang Nlo Byeri
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Tête Fang

Collection art africain française.
Cette figure africaine sculptée de tête Fang offre un visage marqué de la moue austère caractéristique de ces sculptures d'ancêtres. Le cou était introduit dans le panier reliquaire. Patine granuleuse, résidus résineux, restauration indigène.
Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient ...


Voir la fiche

280,00

Statue Zande
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Statuette africaine de conception très structurée, affichant entre des oreilles en cylindre une tête étroite traversée d'une profonde rainure. Des matières fétiches sont incrustées dans le creux ombilical.
Patine brune satinée.
Légères érosions.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. Les Zande, ou "ceux qui possèdent beaucoup de terres", utilisent deux types de statues : Les statues Kudu d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres. Il existe aussi des statues dites Yanda de ...


Voir la fiche

150,00

Statue Zande Nazeze
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge
Un buste en capsule, ponctué d'un cauri, établi sur deux pattes, le tout surmonté d'une tête volumineuse, aveugle, où l'ampleur des pavillons d'oreilles interpelle...le tout s'articule avec créativité pour cette statuette du culte Mani-Yanda. Patine satinée.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérés comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Leurs sculptures sont liées à leur société secrète depuis le début du XXe ...


Voir la fiche

160,00

Sifflet Chokwe
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Sifflet Chokwé

Collection art africain Jan Putteneers.

Objet usuel mais également d'apparat, il accompagnait les Chokwe qui le portaient en pendentif, ce qui contribuait à polir sa surface. La tête sculptée pourrait représenter un chef coiffé de la couronne chipangula. Deux petits orifices latéraux ont été aménagés pour le son.
Joués à plusieurs, les sifflets, produits en grand nombre, étaient utilisés non seulement au cours de la  danse mais également à la chasse pour appeler les chiens mais aussi à la guerre. Grâce aux quelques sons qu'ils émettaient, des informations étaient échangées d'un endroit à l'autre.
Les Chokwé se sont surtout fait connaître dans le monde occidental par leurs oeuvres d'art très appréciées dans le cadre général de l'art africain.
On reconnait ...


Voir la fiche

Vendu

Sifflet de chasse Mossi
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Sifflet Mossi

Ce sifflet adoptant une forme stylisée de silhouette humaine était utilisé pour la chasse. Belle patine lustrée brun doré.
Les Mossi sont un peuple originaire du Burkina Faso ainsi que des régions limitrophes des pays environnants. Plus de cinq millions de personnes se considèrent mossi, l'appartenance à cette communauté ethnique étant fondée sur la pratique du moré et sur la pratique d'un certain nombre de traditions. Ils constituèrent, aux XVe siècle et au XVIe siècle, des grands royaumes dont les deux principaux (Yatenga et Ouagadougou) restèrent indépendants jusqu'à la pénétration européenne et ne furent soumis qu'avec difficulté par les colonisateurs français. Animistes, les Mossi vénèrent un dieu créateur du nom de Wendé . Chaque individu serait doté d'une âme, sigha , ...


Voir la fiche


Vendu à 35.00 Trouver un objet similaire

Statue Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Collection art africain française.
Dans l'art tribal africain, ce type de sculpture illustre fréquemment la transmission du pouvoir. Chez les Dogon cependant, sa signification demeure inconnue, mais pourrait évoquer une anecdote liée aux mythes de la création.
Patine grasse noire.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé, relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon, le Wagem, culte des ancêtres sous l'autorité du patriarche, le Binou invoquant le monde des esprits et dirigé par le ...


Voir la fiche

210,00

Masque Teke Tsaye Kidumu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Batéké

Collection art tribal française.
Ce type de masque africain, issu de la collection d'art africain Jacques Anquetil , est utilisé par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu lors des funérailles de notables du village ou lors des mariages et autres cérémonies importantes.
Ils apparaissent de plus en plus souvent aux fêtes de réjouissance. Ce masque est un masque planche : le porteur du masque tenait celui-ci entre les dents à l'aide d'un ruban tressé. Les perforations servaient à fixer des plumes et des fibres qui venaient parfaire l'harmonie du costume.
Les formes et décors des masque Téké insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : circulaires, ils ...


Voir la fiche

Vendu

Paire de jumeaux ibedji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Ere Ibedji

Collection art africain britannique.
Dotés de nombreuses parures et accessoires protecteurs "abiku", ces statuettes-poupées "ere" (statues), incarnation de jumeaux, disposent d'une coiffure conique formée de tresses, teintée d'indigo. Les enfilades de cauris symbolisent des valeurs de richesse et fécondité. Patine lustrée acajou.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse dans l'espoir d'une ...

Masque Yaure/Baule
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Baoule

Collection art africain française.
Masque africain figurant un visage masculin portant les cicatrices en relief nommées "ngole" surmonté d'une majestueuse coiffure tressée. Ce masque incarnerait le pouvoir spirituel.
Patine brun clair abrasée.

Element manquant sur une coque bordant le visage.
Les Yaouré forment un sous-groupe de la peuplade Akan présente en Côte d'Ivoire et au Ghana. Géographiquement proche des Baoulé et des Gouros , l'art yaouré a été marqué par l'influence de ces ethnies au travers du souci du détail et de l'esthétique. Les masques d'art africain Yaouré , ou Yauré , dont les Baoulé ou Baule possèdent des modèles analogues, se divisent en deux groupes difficilement différenciables, les je , avec parfois adjonction ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Punu Okuyi
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Punu

Collection art africain française.
Les masques africains blancs du Gabon, itengi , (pl. bitengi) se distinguent généralement grâce à leur coiffure en coques et leurs scarifications en damier, mabinda, teintées d'ocre rouge. Ces marques, ici linéaires, sont attribuées aux Tsengi et Ndzébi de la région punu-bakaya. Une mentonnière valorise les contours du visage.
Patine mate abrasée.
Dans l'art premier, ce masque tribal du Gabon était associé aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti, Bwete, et le Mwiri ("diriger"),cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu, et dont l'emblème était le caïman. Les punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti, ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Panneau d étoffe Ntcak Nuseha (Mapel) Bushoong
Art africain > Les textiles, velours Kuba, Ncak nsueha Bushoong > Textile Kuba

Tissus de prestige parmi les objets d' art africain Kuba.
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, principalement, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage. Il avait précédemment initié les ...

Tête commémorative Bénin
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Tête Bénin

L' art africain du Bénin est décrit comme un art de cour car il est étroitement associé au roi, connu sous le nom d'Oba. La tradition des objets de cours en bronze du royaume Benin remonte au 14ème siècle. Les autels du palais étaient surmontés de têtes, de statues, de défenses d'ivoire sculptées, de cloches et de bâtons. Ils servaient à commémorer un oba et à entrer en contact avec son esprit. Cette sculpture tardive, rappelant celles qui étaient réalisées au décès de la reine, figure une reine mère de Bénin nommée l' Iyoba , dont le cou est cerclé de multiples colliers de perles de corail. Sa haute coiffure était également constituée d'une résille de perles retombant de part et d'autre du visage. Après la naissance du futur roi, la reine était "écartée" du pouvoir et ne pouvait plus ...

Masque zoomorphe Luba / Zela
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Zela

Collection art africain française.
Dans la région sud-est du Katanga, autour des années 1960, les Zela , longtemps soumis aux Lubas dont ils empruntèrent les coutumes et les rites, ont sculpté des masques animaliers, à l'instar des Lubas et des Kundas. En 1970 en effet, la société kifwebe fut soumise à une transformation qui s'accompagna de masques inédits. Dans les groupes Zela et Kundas cependant, ce type de masque se manifestait lors de cérémonies théâtrales profanes mettant en scène des contes. Patine granuleuse mate. Anciennes restaurations d'une oreille et du contour.
Jadis soumis aux Luba, puis aux Lundas, les Zela ont adopté une grande partie de leurs usages et traditions. Etablis entre la rivière Luvua et le lac Kisalé, ils sont aujourd'hui organisés en quatre ...


Voir la fiche

175,00

Peigne figuratif Luba
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Peigne Luba

Collection art africain belge.
L' art tribal africain nous prouve une nouvelle fois que tout objet usuel peut devenir un support artistique. L'aspect décoratif d'un objet n'est en effet jamais sa fonction intrinsèque. Dans l'art africain, tout objet du quotidien peut se transformer en chef d'oeuvre tout en gardant son utilité. Le rôle majeur tenu par les femmes dans la vie politique du royaume s'illustre par la récurrence du motif féminin dans l'art Luba. Ce dernier, qui se démarquait par son prestige et sa qualité, influa donc grandement les groupes voisins. Ce peigne est surmonté d'une effigie protectrice incarnant une intermédiaire politique et spirituelle, rôle détenu par la femme dans la royauté luba. Sa coiffe, derrière un large bandeau découvrant un front rasé, évoque ...


Voir la fiche

90,00

Masque Igbo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Igbo

Collection art africain française.
Sobre version du masque africain igbo asocié à l'esprit d'une jeune fille. La coiffe est composée de trois tresses en bouquet vertical. Les scarifications sont ici discrètes, en épi, et en hachures sur le front. Léger manque sur le contour, abrasions.
Les Igbo vivent dans la forêt au sud-est du Nigeria. Ils ont réussi à associer un profond sens de l'individualité à un sentiment tout aussi fort d'appartenance au groupe.
Le village constitue l'unité sociale la plus importante, la plus petite étant la famille élargie. Chaque village dispose d'un haut degré d'autonomie et est placé sous l'autorité du plus ancien chef de lignée.
La religion des Igbo comporte d'une part le dieu Chuku, créateur suprême, considéré omnipotent, ...


Voir la fiche

150,00

Masque Ogbodo enyi Igbo-Izzi
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Igbo

Collection art africain française.
Ce type de masque africain hybride appelé ogbodo enyi qui signifie "esprit de l'éléphant", se réfère à la force et l'endurance du majestueux pachyderme. Grâce à ses caractéristiques exceptionnelles, l'éléphant est associé à une symbolique de pouvoir politique et spirituel.
Ces masques sont reconnaissables à leurs formes atypiques en projection. Le sommet du masque dispose d'une tête sculptée.
Patine bicolore. Fissures de dessication.
Au nord-est de la région Igbo, ces masques étaient portés uniquement par les hommes au cours de festivités annuelles, dont la fête du nouvel igname, qui les portaient sur la tête et les agitaient sur des danses solitaires rapides.


Voir la fiche

390,00

Statue Kissi pierre sculptée
Art africain > Monolithe, mégalithe, cross river, nkoro, art africain > Pierre Kissi

Ex.collection art africain Jacques Anquetil " Afrique, les mains du monde" de J.Anquetil, ed. Solar ) par Jacques Anquetil , collectionneur d'art africain, comédien à l'origine, puis initié au tissage chez les Dogon, auteur de plusieurs ouvrages.
Parmi les tribus vivant en Sierra Leone, Mende et Kissi, riziculteurs pour la plupart, vénèrent des statues de pierre datant du royaume Sapi. Ce dernier s'étendit, jusqu'au XVIe siècle, de la Guinée jusqu'au Libéria.
Les Temné se sont organisés en chefferies dirigées par un chef suprême. La société ragbenle ou mneke, responsable de la ...


Voir la fiche

390,00

Ancêtre Mangbetu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mangbetu

Art africain Mangbetu.
Des peintures corporelles et des scarifications, évoquées par des tracés géométriques, parcourent le visage et le corps de ce personnage d'art premier. De très larges oreilles sont à noter, ainsi qu'une extrusion des pupilles en lien probable avec la transe suscitée par les invocations médiumniques. La coiffure tribale en éventail est caractéristique de celle des femmes Mangbetu : dès le plus jeune âge, les enfants subissaient une compression de la boîte crânienne au moyen de  liens de raphia. Plus tard, les jeunes femmes «tricotaient» leurs cheveux sur des brins d'osier et appliquaient un bandeau sur le front afin d'extraire les cheveux et de produire cette coiffe particulière qui accentue l'allongement de la tête. Les anciens nomment beli ces figures ...


Voir la fiche

Vendu

Tabouret Luba de prestige
Art africain > Chaise, siège à palabres, trône, tabouret > Tabouret Luba

Collection art africain britannique.
Sacralité des assises sculptées, regalia de prestige, dans l'art tribal africain. Une figure  africaine féminine accroupie jambes largement écartées (style Zula), soutenant le plateau d'une assise circulaire, forme le "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts). Les scarifications saillantes convergeant vers l'ombilic, "centre du monde" associé au lignage, témoignent de notions de fécondité. Ce tabouret nommé lupona ,ou kioni, kipona, kiona, selon les sources, constitue le point de rencontre du souverain, son peuple, et des esprits et ancêtres protecteurs, où se mêlent symboliquement et spirituellement passé et présent. Il formait jadis l'assise sur laquelle était intronisé le roi. Les sièges étaient disposés sur des peaux de ...


Voir la fiche

150,00

Statue Zande Azande
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Structure stylisée, géométrique, pour cette figure Yanda portée par des jambes écartées. Patine claire mate.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Suku Kiteke de pouvoir
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Suku

Collection art africain britannique.

Une posture accroupie pour ce personnage soutenant de ses mains une imposante tête dotée d'un épais "museau" retroussé, évoquant un esprit maléfique nommé kiteke. Les étranges oreilles cylindriques forment également une caractéristique notable. Chez les clans Kongo voisins, la posture nue, accroupie, sondama, évoque une action d'urgence, en attaquant les ennemis de façon surnaturelle. Patine lustrée. Fissures de dessication. Manques sur un pied. Les ethnies Suku et Yaka, très proches géographiquement dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, disposent de la même structure sociale et politique ainsi que de pratiques culturelles similaires. Ils ne peuvent être différenciés que par leurs variations stylistiques. ...


Voir la fiche

150,00