La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Figure féminine Metoko Itea (N° 19533)

Ex-collection art africain belge.
C'est au cours de rites initiatiques qu'apparaissait cette figure accompagnée de son complément masculin Ntanda. Elles acceuillaient de surcroît les âmes des récents défunts avant leur départ vers l'au-delà, puis étaient ensuite abandonnées en forêt. Des motifs en pastille ponctuent la surface mate. Erosions et fissures.
Les Metoko et les Lengola, dont les sculptures rituelles sont très proches, sont des peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société comprenant trois grades, le Bukota, structurait la vie quotidienne et accueillait à la fois des hommes et des femmes. Elle représente l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Les sculptures jouaient un rôle au cours des cérémonies d'initiation, et étaient ensuite placées sur la tombe des initiés de grade élevé. Kakungu tout particulièrement était entouré d'autres objets sculptés, dont des figures de couple Ntanda et Itea , en rapport avec les rites initiatiques et la circoncision. La plupart de ces figures disposait d'un nom, à l'instar des traditions lega.  

Regarder la vidéo

390,00 € 312,00 ( -20,0 %) 
Possibilité de paiement en 2x (2x 156,0 €)

Pièce accompagnée de son certificat d'authenticité

Estimation des frais de port ...





Provenanceex-collection belge
EthnieMetoko
Paysrdc ex zaire
MatériauxBois
Hauteur cm52
Largeur11 cm
Poids1,99 Kg
Datation estiméeMi-XX°
Socle inclusOui

Vous pourriez aussi être intéressé par ces objets
Statue TschokweStatuette KoulangoStatue FangStatue DogonStatuette Pende

Vous devez être connecté pour accéder aux options suivantes
   Me prévenir si un objet similaire est ajouté au catalogue.
   Me prévenir si le prix de cet objet diminue.
Gérer mes alertes


Des questions sur cet objet ? contactez-nous