La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque d initiation Lega du Bwami
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Ex-collection art africain belge.
Ce masque africain Lega indiquait le stade que son détenteur avait atteint au sein du Bwami, société d'apprentissage composée de différents grades, ouverte aux hommes et aux femmes, qui organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes.
Hauteur sur socle : 31 cm
Nombreuses érosions, patine mate.
Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Le rôle du chef, kindi, est tenu par le plus vieil homme du clan, qui doit être le plus haut gradé. La reconnaissance sociale et l'autorité devaient en outre être gagnées individuellement: le chef devait sa sélection à son coeur ...


Voir la fiche

240,00

Lamellophone Sanza
Art africain > Tam Tam, Djembe, instruments de musique > Lamellophone Sanza

Ex-collection art africain française.
Très répandu en Afrique centrale, cet instrument de musique traditionnel africain ou sanza se compose d'une tablette de résonance sur laquelle ont été fixées des lames parallèles en métal. Les lamelles, de longueurs variables, sont parfois en bambou. Les pouces des deux mains vont s'appuyer sur la planchette pour faire vibrer les extrémités antérieures des languettes. Au Zaïre cependant, où on utilise tous les doigts comme pour le piano, des groupes d'instruments jouent sur des registres complémentaires. L'instrument accompagnera aussi, parfois, un chanteur.
Ce sanza est sculpté d'un visage et de motifs décoratifs traditionnels.
Sa particularité réside dans un élément supplémenatire formant grelot, fixé dans la partie ...


Voir la fiche

180,00

Statue Songye Nkisi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye

Ex-collection art africain belge.
Singulière sculpture africaine représentant un personnage figé dans une puissante gestuelle, portant un masque songye et dont un bouclier circulaire, au motif du masque Kifwebe, forme le buste. Les boucliers songye/luba, nommés ngabo , étaient conservés dans la case d'entreposage des masques dans laquelle ils étaient symboliquement suspendus aux murs. Certains furent offerts aux chefs songye qui pactisaient avec les Luba.
Une corne rituelle, à présent manquante, s'insérait dans la tête.
Patine satinée. Erosions., petites abrasions.
Trois variantes de ce masque Kifwebe( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts) se distinguent: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête ...


Voir la fiche

340,00

Statue Sapi Nomoli en pierre
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Sapi

Collection art africain française.
Parmi les tribus vivant en Sierra Leone, Mende et Kissi, riziculteurs pour la plupart, vénèrent des statues de pierre datant du royaume Sapi. Ce dernier s'étendit, jusqu'au XVIe siècle, de la Guinée jusqu'au Libéria. Les Temné se sont organisés en chefferies dirigées par un chef suprême. La société ragbenle ou mneke, responsable de la fertilité, intervenait au décès du chef. L'association bundu , quant à elle, préparait les jeunes filles à leur vie adulte. Les Temne et les Bullom ont réalisé quantité d' ivoires "afro-portugais" suite aux commandes européennes. Les "nomoli" des Mendé, placées sur des autels , bénéficiaient de libations afin d'accroître les récoltes. Ces sculptures en pierre, majoritairement en stéatite ou saponite, appelées ...


Voir la fiche

380,00

Figure Senoufo Tugubele
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Senoufo

Collection art africain française.

Cette figure féminine est surmontée d'un récipient à couvercle, sculpté d'un oiseau, symbole de la divination. Patine mouchetée. Bois clair sur lequel subsistent des résidus huileux d'enduit grisâtre. Nombreuses érosions, extrémités des cornes altérées autour de la coupe.
M. Brunel, chimiste de formation, a sillonné l'Afrique : Zaïre, Kenya, Ethiopie, Cameroun, Guinée,... Jusqu'à son décès, il aura accumulé près de 600 pièces. Pièce confiée par ses légataires. Les Senoufos, nom qui leur a été attribué par les colons français, sont majoritairement composés d' agriculteurs qui se sont dispersés entre le Mali, la Côte d'Ivoire, et le Burkina Faso. Les conseils d'anciens, dirigés par un chef élu, administrent les villages senoufo. Régis par ...


Voir la fiche

Vendu

Tambour à fente Zande, Azande
Art africain > Tam Tam, Djembe, instruments de musique > Tambour Zande

Collection art africain allemande
Instrument de musique à percussion des Zande, cet idiophone en bois est sculpté d'un buste humain. Il se prolonge en forme de pirogue aux pieds de laquelle un personnage est représenté assis, mains sur les oreilles. Une longue fente fait office d'ouverture de résonance. Les parois sont gravées de différents motifs décoratifs. Patine satinée.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il ...


Voir la fiche

160,00

Sceptre figuratif Yoruba Osé Sango
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Bâton Yoruba

Ex-collection art africain française
Les objets liturgiques dans l'art africain des Yoruba
Figure d'adepte du dieu Sango, porté de la main gauche au cours des danses tribales rituelles, ce bâton est sculpté d'une figure féminine agenouillée. La physionomie est caractéristique de l'art Yoruba, s'illustrant par les larges yeux en amande et les scarifications jugales. Ces figures sont vouées au dieu du tonnerre et de la jeunesse Shango, ou Sango, selon la religion Yoruba. Ce dernier serait l'ancêtre mythique des rois d'Oyo. Il était par ailleurs le protecteur des jumeaux, dont l'occurence était très fréquente dans la région. Il s'agit d'une divinité crainte pour son imprévisibilité, et vénèrée car elle apporterait aux cultures des pluies bienfaisantes. C'est également à elle ...


Voir la fiche

330,00

Sceptre figuratif Luba
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Baluba

Cet objet d'art africain, provenant d'une collection privée anversoise, est formé d'un aplat rectangulaire, prolongé d'un bâton gravé en sa partie haute de lignes parallèles agencées en triangles , puis d'une figure féminine en ronde-bosse. Le personnage est doté, limitée par un bandeau en damiers, d'une coiffure tressée étagée dite "en cascade", à la façon des coiffes féminines Luba à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, en témoignent les photographies prises à l'époque. De larges orbites évidées abritent des paupières étirées et closes, et une petite bouche se dessine dans un menton prognathe. La saillie de l'abdomen est mise en évidence par la position de mains digitées, la figuration réaliste des organes sexuels accentuant en outre la référence à la maternité et la fertilité. Le ...


Voir la fiche

195,00

Tête commémorative Bénin Uhunmwun elao
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Bénin

Ex-collection art africain suisse.
Ce bronze africain tardif de type Benin, réalisé à partir d'une oeuvre qui fut réalisée au décès de la reine, figure une reine mère de Bénin nommée l' Iyoba, dont le cou est cerclé de multiples colliers de perles de corail. Sa haute coiffure incurvée était également constituée d'une résille de perles retombant de part et d'autre du visage. Après la naissance du futur roi, la reine était "écartée" du pouvoir et ne pouvait plus engendrer. Mais à la fin du XVe siècle l'Oba Esigie refusa de se conformer à cette pratique et voulut attribuer la ville d'Uselu à sa mère. Elle reçut également un palais et de nombreux privilèges. En reconnaissance elle leva une armée pour aller combattre les Igala du Nord. L'Oba fit couler une tête à son effigie, ...

Sifflet talisman Pende
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Sifflet Pende

Ex-collection art africain belge.
Ce type d'objet-talisman, porté en pendentif, était utilisé lors des chasses collectives, afin d'alerter son équipe ou son chien, afin de diriger la proie vers un but. Le sifflement était modulé grâce à l'appendice latéral. Le succès des chasses était en effet assuré par des spécialistes grâce à une large diversité d'objets rituels.
Patine sombre huilée.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya, réalistes, produits tous les dix ans, revêtent une fonction ...


Voir la fiche

240,00

Statuette fétiche Lega
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Lega

Ex-collection art africain belge.
Chez les Lega, les membres du grade le plus élevé du Bwami, le Kindi, conservaient les fétiches à l'abri du regard. Cet exemplaire sous l'aspect d'une tête, d'un phallus et de hautes jambes, est évidé en son centre et rempli de matières composites.
Hauteur sur socle : 19 cm.
Patine brun sombre satinée.
L' art tribal des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue principalement par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destinés aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et ...


Voir la fiche

150,00

Figure de cavalier Bénin Bini Edo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Cavalier Bénin

Ex-collection art tribal française.
L'art africain du Bénin est décrit comme un art de cour car il est étroitement associé au roi, connu sous le nom d'Oba. La tradition des objets de cours en bronze du royaume Benin remonte au 14ème siècle. Les nombreuses têtes et statues en laiton créées par les artistes du Bénin étaient réservées à l'usage exclusif des habitants du palais royal et, le plus souvent, placées sur des autels consacrés par chaque nouvel Oba. Ces autels de forme rectangulaires étaient surmontés de têtes, de statues, de défenses d'ivoire sculptées, de cloches et de bâtons. Ils servaient à commémorer un oba et à entrer en contact avec son esprit. Les artisans de Bénin ont également produit des figures de cavaliers à cheval, représentant selon les interprétations, soit un ...

Masque Punu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Punu

Ex-collection art tribal allemande.
Ce masque africain, inusuel, constitue l'une des variantes stylistiques des masques blancs du Gabon , itengi , (pl. bitengi)offrant un modelé subtil.  Dans l'art premier, ce masque tribal du Gabon était associé aux différentes sociétés secrètes du Gabon, dont le Bwiti , Bwete , et le Mwiri ("diriger"), cette dernière s' échelonnant en plusieurs niveaux d'initiation, à laquelle appartenaient tous les hommes Punu , et dont l'emblème était le caïman.  Les punu ne faisaient intervenir aucun masque dans les rituels du Bwiti, dédiés aux ancêtres , contrairement aux Tsogo .  Ces puissantes sociétés secrètes,  qui avaient également une fonction judiciaire,  comportaient plusieurs danses,  dont la danse du léopard, l' Esomba , la Mukuyi , ...


Voir la fiche

Vendu

Petit masque Hemba Ibombo ya soho
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Hemba

Collection art africain suisse.
Les Hemba forment un sous-groupe de l'ethnie Luba vivant dans le sud-est de la R. D. Congo, à l'est de la rivière Lualaba. Ils sont surtout réputés pour leur statuaire représentant des chefs. Les pièces dénommées soko mutu , suku muntu , (du Swahili," frère d'homme", et du KiHemba, ibombo ya soho : "face de singe") appartenaient au culte des ancêtres et existaient sous deux formes : d'une part de larges masques utilisés au cours de danses rituelles, et d'autre part, de petits masques ou statuettes servant de cadeaux, étaient pendus dans les cases en guise d'amulettes de protection. Ces masques ont été récemment renommés mwisi gwa so'o , ce qui exprime un concept selon lequel c'est un esprit de chimpanzé qui s'incarnerait dans le masque. Les yeux ...

Statue d ancêtre Buyu, Mizimu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Boyo

Ex-collection art africain traditionnel belge.
Effigie d'un ancêtre royal, cette sculpture africaine agrémentée de motifs décoratifs, était disposée, accompagnée d'une statuette féminine, à l'abri dans une petite hutte funéraire. Patine satinée brun orangé, éclats minimes.
Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui aurait émigré avec ses frères. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Buyu, Boyo / Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Boyo

Ex-collection art africain française.
Ce type de figure d'ancêtre royal (mizi, pl. mizimu) était conservée à l'abri dans une petite hutte funéraire.
Patine brune satinée, abrasions.
Selon les récits, les Boyos seraient d'ascendance luba, par une ancêtre qui aurait émigré avec ses frères. Des flux migratoires ont mêlé au sein de mêmes territoires des Bembe, Lega, Buyu (Buye) ou Boyo, Binji et Bangubangu. Les Basikasingo , considérés par certains comme un sous-clan Buyu, ne sont cependant pas d'origine bembe, les travaux de Biebuyck ayant permis de retracer leur histoire. Organisés en lignages, ils ont emprunté l'association du Bwami aux Lega. Les traditions tribales bembé et boyo sont relativement similaires : ils vénèrent les esprits de la nature, de l'eau ...


Voir la fiche

180,00

Masque Lega Lukungu
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Ex-collection art africain belge.
Les masques africains lega lukungu , tel cet exemplaire formé d'une carapace de tortue, étaient portés au bras. La surface présente des motifs en "point de cercle". La bordure tressée en fibres végétales est agrémentée de graines séchées. La tortue, chez les Lega, évoque la sagesse et la prudence découlant de l'expérience. Ce masque était réservé aux initiés de rang élevé, celui du kindi, l'un des différents grades du Bwami. Au décès de l'initié, le masque était placé sur sa tombe puis transmis à son neveu. Lien de suspension au sommet.
("Art of the Lega" E.L.Cameron).
Au sein des Lega, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun ...


Voir la fiche

Vendu

Tête reliquaire Byeri Angokh Nlo Fang
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Tête Fang

Ex-collection art africain française
Art africain et rites funéraires
Cette imposante tête Fang présente la moue caractéristiques de ces figures d'ancêtres. Le cou était introduit dans le panier reliquaire. Patine brune satinée, fissures et accidents. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant ...

Paire de jumeaux Ibedji Yoruba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Yoruba

Ex-collection art africain française
Ces sculptures de teinte beige doré, incarnant des jumeaux, sont accessoirisées de leurs "abiku" parures protectrices en métal, coquillages et perles. Leurs caractéristiques les relient au style egba. Fissures de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie de ...


Voir la fiche

150,00

Oracle de divination Katatora Tabwa
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Oracle Tabwa

Ex-collection art africain belge.
Parmi les outils de divination utilisés par le nganga, cette sculpture était agrippée par le cadre central pour glisser d'avant en arrière en réponse aux questions posées aux ancêtres. L'impulsion du mouvement, que l'on imputait aux esprits, était censée faire découvrir au consultant la source de ses problèmes afin d'y apporter une solution. Les Luba, liés aux Songye par l'intermédiaire d'ancêtres communs, utilisaient également ce type d'objets dans le cadre de leurs cérémonies de divination.
Belle patine brun clair nuancée. Petites érosions.
Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ...


Voir la fiche

180,00

Poupée de fécondité Kwéré Mwana hiti
Art africain > Poupées africaines > Statuette Kwéré

Art africain de l'Afrique de l'Est
Les Zaramo et les tribus qui les entourent, Kwéré, Doé, ont conçu des poupées à peine différenciables généralement associées à la fécondité, mais auxquelles d'autres vertus seraient attribuées. Leur rôle premier se joue au cours de la période de réclusion de la jeune initiée zaramo. La novice se comportera à l'égard de l'objet comme avec un enfant, et dansera avec lui lors des cérémonies de clôture de l'initiation. Dans le cas où la jeune femme ne concevrait pas, elle adoptera l'"enfant". Chez les Zaramo, ce motif sculpté est repris au sommet des cannes, décore des objets rituels et apparaît même sur des poteaux de sépulture. La forme est récurrente, une tête stylisée, coiffée d'une double ou unique  crête  surmontant un buste tubulaire dépourvu ...