La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Figure Dan Lü Me - Côte d Ivoire
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dan

Ex-collection art africain française.
La figure féminine, représentée assise, présente une cuillère dont le manche forme une tête de nourrisson. Ces cuillères rituelles étaient des emblèmes offerts aux femmes hospitalières. Patine hétérogène, granuleuse, résidus incrustés de kaolin, abrasions. Pour les Dan de Côte d'Ivoire, appelés également Yacouba , deux univers bien distincts s'opposent : celui du village, composé de ses habitants, de ses animaux, et celui de la forêt , sa végétation et les animaux et les esprits qui la peuplent. Pour que ces esprits s'établissent, une zone spécifique de la forêt est désignée et toujours préservée à l'extérieur des villages dan. Des sacrifices sont en outre requis afin de communiquer par le biais de ces esprits. Des dons de femmes, de ...

Masque cimier Dogon
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Dogon

Ex-collection art africain française.

Ce masque africain des Dogon est aménagé de hautes dépressions rectangulaires, percées de cavités géométriques pour la vision. La bouche, enduite d'ocre rouge, est étrangement placée sur le front. Au sommet s'élève une figure féminine dotée d'une tête géométrique. Surface mate, croûteuse. Marcel Griaule ne dénombra pas moins de 78 types de masques dogon au cours de ses enquêtes de terrain. Cette pièce, aux traits stylisés, est caractéristique des créations dogon. Ces derniers, influencés par leurs prédécesseurs dans la région de Bandiagara, les Tellem, ont conservé cette verticalité dans leurs pièces. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé, relatif à la fertilité, ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Boa Pongdudu Kpongadomba
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Boa

Collection art africain belge.
Censé rendre invulnérable et dans le but de terrifier l'ennemi, le masque d'art africain kpongadomba des boa était commandé par le chef kumu qui l'offrait au plus valeureux guerrier . Il était ensuite conservé dans la case de son épouse. Doté d'oreilles surdimensionnées, perforées comme l'étaient autrefois les pavillons des oreilles des Boa de l'est, le " bavobongo ", et d'une bouche garnie de dents, il conférait un aspect impressionnant à son porteur, accentué par le contraste des couleurs. Proches des Mangbetu et des Zande, les Boa habitent la savane au nord de la République Démocratique du Congo. Certains Boa auraient utilisé ces masques dans un but éducatif auprès des enfants, depuis la pacification de la région de l'Uele.


Voir la fiche

320,00

Boîte Dogon en bronze
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Dogon

Ex-collection art africain française.

Les fréquentes représentations de cavalier, dans l'art africain des Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. L'un des Nommos, ancêtres des hommes, ressuscité par le dieu créateur Amma, est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. Les parois sont ornées de motifs décoratifs allégoriques, tels que des frises de vaguelettes et des motifs en feuilles. L'ensemble de cette boite est doté d'une patine brun doré. ( Dogon, Huib Blom) La mission Dakar-Djibouti de 1931, dirigée par Marcel Griaule, a été chargée d'étudier en profondeur les rites de cette population établie dans la région des falaises de Bandiagara. Les Dogon seraient composés de plusieurs peuples y ayant trouvé ...


Voir la fiche

210,00

Statuette Metoko  / Lega Kakungu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Les Metoko dans l'art tribal africain.
Cette petite statuette aux volumes ramassés est campée sur de larges pieds digités, les hanches cernées d'un lien de raphia évoquant un pagne. Une arête nasale rejoignant le sommet du front , des pastilles pour les yeux ,une petite bouche dessinée dans le bois.  De nombreuses scarifications, s'inscrivant en lignes parallèles alternées, révèlent le statut du personnage, qui incarnerait un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu. Au creux de ces sillons des pigments de kaolin se sont incrustés, conférant une patine beige claire à l'objet.
Statue cultuelle Katungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , ...


Voir la fiche

150,00

Peigne Luba
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Peigne Luba

Ex-collection art africain portugaise. Les effigies sont représentées en face à face mais les têtes inversées, un long tube annelé les séparant. Elles s'enlacent dans une position atypique, la jambe droite de l'une levée à hauteur de la cuisse de la seconde. Les deux personnages disposent, derrière un bandeau quadrillé, d'une coiffe tirée vers l'arrière, référence aux coiffures élaborées quadrifoliées des dignitaires. Patine sombre huilée, reflets satinés, léger manque au niveau d'une des dents du peigne. L'art tribal d'Afrique nous prouve une nouvelle fois que tout objet usuel peut devenir un support artistique. L'aspect décoratif d'un objet n'est en effet jamais sa fonction intrinsèque. Dans l'art africain, tout objet du quotidien peut se transformer en chef d'oeuvre tout en gardant ...


Voir la fiche

120,00

Grande statue Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Cette figure féminine d'art africain, à l'allure élancée et sereine est dotée d'un visage fin et symétrique, il s'agit d'une statue Luba. Les yeux en grains de café son mi clos. La coiffe finement ciselée est tirée en arrière et classiquement divisée en quatre parties.
Les bras fléchis amènent les mains à se poser sur l'abdomen proéminent.

Les Luba ( Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo vénéré depuis sous la forme d’un python. Au XVIème siècle ils créèrent un état, organisé ...


Voir la fiche


Vendu à 180,00 Trouver un objet similaire

Maternité Lulua
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Luluwa

Des motifs en relief, scarifications saillantes érogènes et symboliques, agrémentent cette maternité africaine. Cette figure féminine qui enlace un enfant présente une patine brun grisé. Ces statuettes étaient censées protéger l'enfant et sa mère. Fissures et légers manques.
Les différents types de statues Luluwa,Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité, la fécondité et la figure féminine. Cet art sculptural a été soumis aux influences des ethnies voisines ( Chokwe, Luba, Kuba, ...)
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua, en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des Luba. Ils ...


Voir la fiche

150,00

Crucifix Kongo Nkangi Kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Collection art africain traditionnel française.
Chez les chefs Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. Hauteur sur socle : 29 cm.
La croix ne serait ...

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle de ...

Masque Songye Kalebwe
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kifwebe

Ex-collection art africain traditionnel corse.
Spécificité de la région kalebwe, au centre du pays songye, ce masque africain du kifwebe porte d'étonnantes pupilles protubérantes, galbées, de part et d'autre d'une large crête sagittale. Les motifs striés sur la surface sont enduits de pigments bordeaux, noirs, et crème. Patine mate, érosions des contours et fissures de dessication.
 Trois types de masques africains Kifwebe sont répertoriés: le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) présenterait une crête plus modeste voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon ...


Voir la fiche

450,00

Masque Yela
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yela

Ce masque africain plane et circulaire était conservé dans un panier de la loge appartenant à la société secrète ekanga . Patine d'usage empreinte de résidus d'un badigeon végétal. Petite restauration à l'aide d'osier. Fissures. Hauteur sur socle : 46 cm.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole et les Yela sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient ...


Voir la fiche

200,00

Masque cimier Ejagham Ekoi
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque cimier Ejagham

Ex collection art africain anglaise.
Ce masque africain a été estimé en vente aux enchères à 750 euros.
D'une base conique en vannerie tressée s'élève une tête en bois gainée de peau animale, d'antilope généralement, idéal de beauté féminine chez les Ejagham. Cette coiffure extravagante composée de quatre excroissances en volutes,garnies de cuir elles-aussi, représenteraient les extensions capillaires des jeunes filles à la fin de leur période de réclusion initiatique. La bouche évidée dispose de dents. Le tout a été enduit d'huile, veloutant la patine brune. Les paupières étirées s'entrouvrent sur des globes blanchis. Le costume du danseur était quant à lui constitué d'un grand treillis de cordelettes en raphia, et, plus récemment, en tissu de coton. Les masques étaient enduits ...

Masque cimier Ekoi Ejagham
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Ekoi

Collection art africain belge.
Cimiers à volutes dans l'art africain des Ejagham/Ekoi
D'une base conique en vannerie s'élève une tête en bois tendue de peau animale. Sa coiffe, généralement composée de cornes en volutes, est ici surmontée de personnages ventrus. Le costume du danseur était quant à lui constitué d'un grand treillis de cordelettes en raphia, et, plus récemment, en tissu de coton. Les masques étaient enduits d'huile de palme avant utilisation, et placés à la lumière du jour afin que leur cuir s'assouplisse et adopte un lustre satisfaisant. Les sociétés du léopard, telles que la société masculine Kpe, Ngbe chez les Aro, utilisaient ce modèle de cimiers pour les cérémonies d'initiation ou les funérailles des membres de l'association, mais aussi au cours de ...


Voir la fiche

490,00

Statuette Luluwa Bwa cibola
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lulua Buanga

Ex-collection art africain monégasque.
Les différents types de statues Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Les figures telles que celle présentée relèvent du culte Buanga bua cibola, et seraient censées,  selon la croyance du groupe,  protéger les enfants et la femme enceinte. Par la position des mains en effet, ce personnage met en évidence un abdomen proéminent, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Des scarifications saillantes ornent son front. Patine brun foncé plutôt mate. C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance ...

Statue Ngbandi Ngbirondo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Ngbandi

Ex-collection art africain belge.

Parmi les nombreux objets sculptés relatifs à la chasse et à la magie, cette statuette féminine protectrice, stylisée, pourrait représenter l'esprit Ngbirondo agissant en tant que gardien du village. Des statues funéraires étaient également utilisées, et des sculptures de couple yangba et sa soeur, équivalents aux ancêtres Seto et Nabo des Ngbaka.
Le menton en pointe et la scarification sur l'arête du nez sont caractéristiques de l'ethnie. Epaisse patine sombre,incrustée, grumeleuse et craqueléeLes Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngbandi vivent à l'est ( sur la rive gauche de l'Oubangui) et les Ngombe au sud. L'initiation des jeunes, "gaza" ou "ganza" (qui donne la force) chez les ...


Voir la fiche

395,00

Cuillère Lega
objet vendu
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Lega

Ex-collection art africain belge.
Si les aspirants au Bwami sont symboliquement nourris au cours des cérémonies d'initiation, l'usage des cuillères africaines s'étend aussi aux rites de circoncision. L'instructeur les place dans la bouche du circoncis afin qu'il la morde au cours de l'opération. Les cuillères en os ou en ivoire kalukili ,ou kakili , étaient cependant l'apanage des plus hauts gradés du Bwami. Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes, organisait la vie sociale et politique. Il existait jusqu'à sept niveaux d'initiation, chacun associé à des emblèmes. Suite à leur exode d'Ouganda au cours du XVIIe siècle, les Lega se sont installés sur la rive ouest de la rivière Lualaba, en RDC. Appelés aussi Warega, ces individus vivent dans des ...


Voir la fiche


Vendu à 150,00 Trouver un objet similaire

Cuillère figurative Tabwa
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Tabwa

Ex-collection art africain allemande.

Les Tabwa ("scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe, vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, Les Tabwa se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de statues mais également de masques. Les Tabwa pratiquaient le culte des ancêtres et y dédiaient certaines de leurs statues. Animistes, leurs croyances sont ancrées autour des ngulu, esprits de la nature présents dans les plantes et ...


Voir la fiche

150,00

Masque Wé Guéré
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Guéré

Ex-collection art tribal française.

Le masque africain Guéré est réputé pour être une pièce complexe tant en termes de formes que, souvent, également, de matériaux. Il est ici constitué d'une combinaison d'excroissances globulaires, tubulaires, hérissés de crocs, autour desquels des fibres de bois, du cuir et du textile s'agglutinent dans un enduit croûteux. Avant les années 60, les masques, dont l'élaboration était inspirée par les visites des esprits au cours de songes, accompagnaient la plupart des activités telles que la guerre, la danse, le chant, la chasse. Chacun de ces masques portait un nom associé à sa fonction. Il demeurait la propriété du lignage du danseur. Si ce masque est investi d'une fonction sociale, comme lorsqu'il est requis par le chef pour ordonner ...


Voir la fiche


Vendu à 240,00 Trouver un objet similaire

Masque Guéré/Bété
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Guere

Ex-collection art tribal africain française.

Masque africain de Côte d'Ivoire censé provoquer l'effroi, il se distingue grâce à des crochets latéraux, des dents apparentes en métal, et un front semblable à un casque. Il est également affublé d'une longue moustache en crin emprisonnée dans une masse résineuse. Patine croûteuse polychrome. C'est principalement dans l'Ouest de la Côte-d'Ivoire que les Bété emploient des masques liés au culte du bagnon . Le style de leurs masques de danse a été influencé par les populations Wobé et Guéré , ensemble dénommé Wé ou "les hommes qui pardonnent facilement", lui-même appartenant au groupe culturel Krou , ces traditions leur ayant été transmises et enseignées par les Nyabwa. D'origine guerrière mais participant également à la ...


Voir la fiche

250,00

Figure de maternité Yoruba polychrome
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Cette sculpture d' art tribal africain était vouée à trôner sur un autel. Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle à la divinité ses devoirs envers les hommes. L'enfant qu'elle tient sur les genoux symbolise la protection et la fécondité. Coiffée d'un haut cimier, elle arbore les chéloïdes des nobles Yoruba. Les yeux globuleux, lèvres charnues, sont également des marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba. Manques sur la base. Patine croûteuse localement écaillée. Fissures de dessication.
Les Yoruba pratiquèrent le commerce d'esclaves avec les européens et en particulier les Portugais avant d'être complètement soumis aux Anglais à la suite d'une longue période de luttes intestines entre les différents rois ou oba en place. Les principaux cultes Yoruba ...