La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Objets d'art africain :


Les réalisations d’art africain fascinèrent nombre d’artistes et collectionneurs européens au XXe siècle. D’André Breton à Picasso, tous furent saisis d’une fièvre acheteuse qui s’est rapidement répandue dans le milieu. Si ces sculptures revêtent davantage une dimension artistique pour les occidentaux, c’est néanmoins au travers de leur sacralisation rituelle qu’elles se révèlent pour les peuples africains. Leur rôle cérémoniel leur confère en effet une puissance unique qui les distingue des autres formes d’art ethnique. Ces œuvres furent acquises (vendues ou offertes par les autochtones) tout au long du XXe siècle par des ethnologues en mission ou des coopérants coloniaux afin d’être exposées dans les musées, ou intégrées dans des collections privées prestigieuses. C’est l’histoire de ces pièces que nous vous proposons de découvrir à travers notre galerie et notre site web.

Masque Songye Kifwebe Kikashi
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Songye

Parmi les sculptures emblématiques de l' art tribal africain , ce masque africain Songye, le kikashi, incarne une force positive. Les fentes palpébrales, mi-closes, sont étirées vers les tempes, le nez et la bouche en saillie rectangulaire. La crête naso-frontale plate indique qu'il s'agit d'un masque féminin. Des stries parallèles sont gravées sur la surface pigmentée de blanc.


Trois variantes de ce masque Kifwebe ( pl. Bifwebe) ou "chasser la mort"(Roberts),de la société du même nom, se distinguent :  le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, le féminin (kikashi) avec une crête très basse voir absente, et enfin le plus grand incarnant la puissance (kia ndoshi). Ce type de masque, encore utilisé de nos jours, semble provenir de la zone limitrophe entre ...


Voir la fiche

Vendu

Figure Lobi en fer noir
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Fer Lobi

Minimalisme pour cette figure anthropomorphe en fer noir. Les membres filiformes, écartés, et le long cou gracile, confèrent une allure quelque peu gauche à cette silhouette. Patine tachetée croûteuse.
Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu, auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil, ces derniers étant censés les protéger, avec ...


Voir la fiche

Vendu

Boite à pharmacopée Dogon
objet vendu
Art africain > Jarres, amphores, pot, matakam > Boite Dogon

Décorée de figures en bas-relief, cette sculpture d' art africain , boite munie de deux volets mobiles, établie sur trois pieds, a probablement été conçue pour conserver des préparations médicinales actives préparées d'après les conseils des anciens qui avaient été initiés à la science des arbres ou " jiridon ". Les figures de "nommos", ancêtres primordiaux , et symboles animaux sont censés activer la puissance de guérison des actifs. Patine brune satinée.
Les Dogon constituent un peuple renommé par leur cosmogonie, leur ésotérisme, leurs mythes et légendes. Leur population est estimée à environ 300 000 âmes vivant au sud-ouest de la boucle du Niger dans la région de Mopti au Mali (Bandiagara, Koro, Banka), près de Douentza et une partie du Nord du Burkina (nord-ouest de ...


Voir la fiche

Vendu

Buste fétiche Songye
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Buste Songye

Ex-collection art africain belge.
Statuette-fétiche Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) mettant en scène un personnage en buste, masqué. Patine noire lustrée. Légers manques, fissures de dessication.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, alors que les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille. Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire ...


Voir la fiche

125,00

Buste Lega/Zimba  du Bwami
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Buste Lega

Ex-collection art tribal africain belge.
L'art africain chez les Lega
Parmi les nombreuses autres utilisées au fil des initiations, cette sculpture africaine figurant une tête portée par un cou conique appartenait à un initié du Bwami.

Patine claire veloutée.
L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe des métaphores évoquées par les sculptures, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade inférieur du Bwami, le ...


Voir la fiche

125,00

Masque Igbo Mgbedike
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Igbo

La distorsion Igbo-Afikpo dans l' art africain

Ces masques africains nommés "le temps des braves", parfois sous l'apparence de superstructures élaborées, réunissent des cornes, des pointes, et des éléments zoomorphes afin de personnifier la bravoure. Le masque çi-contre arbore en outre des seins surmontés de cornes. L'ensemble porte des rehauts d'argile fluviale, un kaolin blanc en relation avec les ancêtres, en opposition avec la patine gris sombre croûteuse.
Ces masques agressifs, accompagnés d'un attirail hétéroclite de piquants, de raphia, de feuilles de palmier et d'armes,se produisent au cours de festivals spectaculaires lors de la saison sèche , la plus célèbre étant l' okumkpa , et de certaines funérailles. Les plus volumineux sont portés par les hommes ...


Voir la fiche

480,00

Masque Fang du Ngil
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Fang

Ex-collection art africain française.
Dans la catégorie des grands masques africains , les masques fang du Gabon, généralement enduits de kaolin (la couleur blanche évoque le pouvoir des ancêtres), intervenaient au milieu de la nuit, leur apparition suscitant l'effroi. Ils étaient utilisés par la société masculine ngil qui n'existe plus de nos jours. Cette société secrète était chargée des initiations et luttait contre la sorcellerie. Le ngil consistait en un rite du feu purificateur symbolisé par le gorille.
Patine mate et veloutée, dorée.
Les Fang,autrefois nommés Pahouins, se répartissent en plusieurs sous-ensembles dans trois pays, Cameroun, Gabn, et la partie continentale de la Guinée-Equatoriale. Principalement chasseurs, ils pratiquent également ...


Voir la fiche

390,00

Boîte tressée Kuba
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Panier Kuba

Boite circulaire réalisée en vannerie, disposant d'un couvercle qui s’emboîte. Le tressage dense, élaboré, reprend certains motifs géométriques empruntés aux scarifications, également visibles sur les textiles en raphia shoowa. Manque sur la bordure interne du couvercle.

Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société. Les Lélé vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Les deux groupes ornent leurs objets de prestige de motifs analogues.
La société kuba extrêmement organisée et hiérarchisée plaçait en son centre un roi ou nyim inspirant la statuaire de l'ethnie.
.
Source : Kuba, ed. 5continents, Binkley et ...


Voir la fiche

150,00

Appui-nuque Luba Shankadi
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie-tête Luba

Ex-collection art africain belge.

Les Shankadis appartiennent au groupe luba, et disposent des mêmes associations et structures. Leur statuaire majoritairement réaliste se caractérise par de spectaculaires coiffures, une surface lisse, des membres inférieurs de moindre dimension. La coiffure "en cascade" illustre l'une des différentes compositions tressées à la mode au Zaïre dans les années 1800, mettant en valeur le statut social de celui qui la porte. L'effigie féminine symbolise la royauté luba et le rôle majeur de la femme au sein de celle-ci. Les appui-nuques étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Patine huilée brun foncé localement abrasée. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple ...


Voir la fiche

150,00

Appuie nuque Luba Shankadi
objet vendu
Art africain > Appuie nuque, repose tête > Appuie tête Luba

Ex-collection art africain allemande.

Les Luba sont renommés pour leur statuaire raffinée et célèbres en particulier pour leurs appuie-nuques et tabourets constitués d'une figure cariatidique. Les figures assises, enlacées, l'une d'elle s'appuyant sur les genoux de la seconde, symbolisent la royauté luba. Les appui-nuques protégeant les coiffures pendant la nuit étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Les personnages incarnent l'esprit d'un ancêtre, vidiye et sont dotés d'une coiffure agencée en cascade de style Shankadi. Patine brun chaud, incrustations résiduelles ocrées. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de ...

Statue rituelle Lega
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Collection art africain belge.
L'art tribal des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initiation des aspirants. Chacune est une représentation disposant d'une forme et d'une signification particulière dont découle toujours une morale ou un dogme. La ...


Voir la fiche

120,00

Figure masculine Zande
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Zande

Ex-collection art africain belge.
Les Zande ont principalement sculpté deux types de statues, les Kudu, d'une hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Cette statuette dont le visage au menton plat forme une avancée, offre des bras réduits et des membres inférieurs trapus et écartés. Patine beige incrustée de kaolin. Fissures de dessication et érosions.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande , Azandé , se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Masque Yaka Kholuka
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Yaka Kholuka

Ex collection art africain belge.

Masque Yaka Kholuka de circoncision et d'initiation des jeunes garçons, marquant la fin de la période de réclusion.
Ces masques représentent les divers degrés de la hiérarchie des initiés, et comme l'imagination personnelle peut s'y exprimer librement, ils sont très variés.
L'ensemble a bien conservé sa polychromie.
La représentation du nez retroussé est tout à fait caractéristique de l'ethnie Yaka. La coiffe est quant à elle surmontée d'un reptile en tissu.

La société yaka est extrêmement hiérarchisée et autoritaire. Le chef de lignage a en effet le droit de vie et de mort sur ses sujets. Comme souvent, le courant artistique de l'ethnie a été influencé par les populations voisines. Pour les Yaka, ...


Voir la fiche

Vendu

Couteau Ngombe
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Couteau Ngombe

Ex-collection art africain traditionnel portugaise.
Au nord-ouest du Zaïre, au sud de l'Oubangui,vivent les 6000 Moswea-Ngombe de langue bantoue. Leurs voisins sont les Ngbandi et les Ngbaka et différents groupes banda . Ils ne connaissaient pas de dieu mais attendaient des faveurs de la part de leurs ancêtres, parmi lesquelles la santé et la prospérité. Leurs couteaux de jet utilisés pour la chasse ont été utilisés comme monnaies. Ce couteau-faucille, comparable à ceux des Mangbetu, doté d'un manche gainé d'un fil de cuivre, présente une lame revêtue d'une patine oxydée rougeâtre.
En Afrique, avant la période coloniale, les paiements n'étaient jamais effectués en pièces de monnaies .Les transactions se faisaient au moyen de cauris, perles, bétail, noix de kola, ...


Voir la fiche

150,00

Statue fétiche Teke
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Téké

Ex-collection art africain allemande.
Le buste de cette statuette est sphérique, rituellement chargé des ingrédients magiques nommée " Bonga " ou encore "bilongo", drapée de différents textiles sur lequel un épais enduit croûteux s'agglomère. Le visage est traditionnellement strié de scarifications. Patine brune nuancée.
Établis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant ...


Voir la fiche

95,00

Statue féticheTeke
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Fétiche Teke

Figure à la morphologie singulière, bel objet de décoration dépourvu de bras et doté d'un buste en tonneau annelé. Elle est portée par d'épaisse jambes dont les pieds sont endommagés. Ces fétiches étaient en général toujours chargés rituellement d'éléments magiques, ce qui n'est pas le cas ici. Patine brun noir satinée.
Etablis entre la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chefs de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié ,conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier guérisseur ...


Voir la fiche


Vendu à 95.00 Trouver un objet similaire

Figure équestre Lobi
objet vendu
Art africain > Cavalier bronze, cavalier bois, dogon, yoruba > Cavaliers Lobi

Minimalisme et stylisation pour cette figure d'art tribal africain enduite d'une patine ocre rouille. Chevauchant un équidé, ce couple est muni d'une houe, symbolisant le travail de la terre, mais aussi d'un bouclier, lié au statut de guerrier. Les populations d'une même région culturelle, regroupées sous la dénomination " lobi ", forment un cinquième des habitants du Burkina Faso. Peu nombreux au Ghana, ils se sont également établis au nord de la Côte d'Ivoire. C'est à la fin du XVIIIe siècle que les Lobi , venant du Nord-Ghana, se sont établis parmi les Thuna et Puguli autochtones, les Dagara , les Dian , les Gan et les Birifor . Les Lobi croient en un Dieu créateur nommé Thangba Thu , auquel ils s'adressent à travers le culte de nombreux esprits intermédiaires, les Thil ...


Voir la fiche


Vendu à 95.00 Trouver un objet similaire

Statuette Mbole Ofika du Lilwa
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mbole

Ex-collection art africain allemande.
L'attitude de cette figure africaine sculptée renvoie à la peine du condamné du Lilwa. La position est caractéristique: les jambes fléchies, bras pliés de façon non naturelle, mains posées sur les cuisses.
Intéressante patine noirâtre, révélant partiellement un bois clair doré sous-jaçent. Abrasions et fissures.
Socle en plexi sur demande ( voir "produit associé" ) à 20 euros.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck, des pendus, nommées ofika. Le lilwa, association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles ...


Voir la fiche

380,00

Figurine zoomorphe Dogon en fer
Art africain > Objets en fer noir, masques en fer noir > Fer Dogon

Collection art africain belge.
Ce fer dogon a été récolté dans les années 1950 par Monsieur Arnaud, accompagnant Alain Bilot,
collectionneur réputé de l'art Dogon, lors de séjours d'étude au Mali.

Les forgerons dogon forment une caste endogame parmi les Dogon appelée irim. Ils produisent aujourd'hui des armes, des outils,et travaillent également le bois. "Maîtres du feu" associés dans la cosmogonie dogon aux êtres primordiaux "Nommo" crées par le dieu Ama, ils sont en outre censés soigner les brûlures. Les petits objets en métal, réalisés selon la technique de la cire perdue, étaient répandus ...


Voir la fiche

95,00

Masque Lega Lukwakongo
objet vendu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Collection art africain allemande.
Une forme plane sur lequel des arêtes dessinent des traits sévères pour ce masque africain Lega. Il n'était pas porté devant le visage mais disposé sur une claie avec d'autres masques de différents formats, attaché sur le bras,la nuque, ou maintenu à la main. Ce masque africain Lega formait un emblème du kongabulumbu , stade inférieur du Bwami ( Exemplaire similaire dans "Trésors d'Afrique" ed. C.De Vries - Brouwers, p.239). Cette société d'apprentissage, composée de différents grades, était rejoint par les épouses dont les conjoints avait accédé au troisième niveau, celui du ngandu . Hauteur sur socle : 37 cm.
Au sein des Léga, la société du Bwami ouverte aux hommes et aux femmes,organisait la vie sociale et politique. Il existait ...


Voir la fiche


Vendu à 150.00 Trouver un objet similaire

Statue de pouvoir Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Collection art tribal africain française.

Cette sculpture dotée de formes anguleuses est le fruit de la coopération entre le nganga, l'artisan et le client. Traitée d'après les indications du prêtre rituel, la figure destinée au client est ensuite chargée des éléments bishimba destinés à contrer toute force malfaisante. Dans le cas du fétiche ci-contre, l'abdomen évidé en est dépourvu. Le visage est constellé de clous tapissiers. Dans la culture africaine, le métal est doté de propriétés magiques, thérapeutiques et apotropaïques. La physionomie qui adopte les traits d'un homme d'âge mur rappelle à la fois le masque kifwebe. Patine brun noir satinée. Le fétiche Songye , sculpture magique Nkisi , nkishi (pl. mankishi ) , joue le rôle de médiateur entre dieux et ...


Voir la fiche

280,00