La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain de collection - découvrez notre galerie d'art africain


L’expertise en art africain

Du masque africain à la statue, en passant par le bronze, votre premier avantage et le plus important, est la certitude d’acheter sur notre site, des objets d’art africain de qualité, authentiques. Chaque pièce de notre galerie d’art africain est expertisée par un spécialiste en art africain avant d’être mise en vente, ce qui vous garantit une acquisition de très grande qualité. Certains objets de notre collection d’art africain ont été acquis par des musées de renom.

Les prix

Un simple coup d’œil sur notre site, et vous constaterez que nous proposons les meilleurs prix du marché de l’art africain sans aucune concession sur la qualité des pièces. Et cela grâce au fait qu’étant le pionnier de la vente d’art africain en ligne, nous disposons, entre autres, d’une logistique optimisée qui nous permet de réduire considérablement nos coûts de fonctionnement. Vous en êtes le bénéficiaire.

Notre galerie d’art africain

Présents sur le web depuis 1999, nous sommes aussi une galerie d’art africain physique, n'hésitez pas à venir nous visiter, du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00, le samedi de 10H00 à 19H00 et le dimanche sur rendez-vous, au 73 Rue de Tournai 7333 Tertre en Belgique.
Vous pouvez également nous joindre durant ces mêmes heures au +32 (0)65.529.100

Vous êtes antiquaire, galeriste, revendeur, décorateur, n'hésitez pas à nous contacter.
Vous souhaitez vendre des pièces d'art africain ? Nous achetons des collections d'art africain !

Objets d'art africain ajoutés récemment à notre catalogue

Fétiche Songye Nkishi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Songye Nkishi

Collection art africain belge.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) des Songye, qui dispose d'une tête aux traits du masque kifwebe. L'abdomen proéminent est souligné d'une ceinture suivie d'un pagne en fibre végétal. La charge magique bishimba a vraisemblablement été introduite au sommet de la tête d'où s'élève une corne animale. Une seconde corne, attachée au collier du fétiche, est également parfois chargée d'ingrédients thérapeutiques. Patine lustrée,nuancée de gris. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus ...


Voir la fiche

350,00

Fétiche Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, dont la tête est taillée à l'image du masque kifwebe. L'abdomen, sur lequel reposent les mains, est ceinturé d'un coussinet et de perles, et forme le point central de la morphologie. Une charge magique bishimba était introduite dans la corne au sommet. Fissures de dessication.
Patine brun rouge huilée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille.
Au XVIème ...


Voir la fiche

240,00

Cimier figuratif Ci Wara Bamana
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Bambara

Version figurative du Ti-wara, Ci wara, dans l' art africain . Un animal - génie ayant enseigné aux Bambara à cultiver la terre, ces derniers se remémorent le mythe à travers la représentation le plus souvent stylisée d'une antilope hippotrague, dont l'appellation ci wara signifie "fauve de la terre". Patine brune mate, résidus ocrés.
Les Bambara, Bamana, du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Animistes, ils croient à l'existence d'un dieu créateur Ngala co- existant avec un dieu androgyne appelé Faro. Portés au sommet du crâne et maintenus en place par une sorte de petit panier, les cimiers accompagnaient les danseurs au cours des rituels du tòn , association dédiée aux travaux agricoles. Les masques parcouraient le ...


Voir la fiche

380,00

Marotte Kuyu Kebekebe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Marotte Kouyou

Ex-collection art africain française.
Marionnette africaine emblématique de type Kouyou, destinée à la danse kibe-kibe,ou Ebokita (S.Diakonoff) cette sculpture renvoie à l'ancêtre mythique Oso. Le visage porte des motifs scarifiés, et la bouche dévoile des dents aiguisées.
Patine satinée polychrome. Erosions et fendillements.
Jadis, les Kouyou étaient divisés en deux clans totémiques: à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui du serpent. Une association masculine secrète, Ottoté, jouait un rôle politique important dans la nomination des chefs. L'initiation des jeunes gens se terminait par la révélation du serpent dieu Ebongo représenté sous la forme d'une tête. Les danses Kibe-kibe ou Kebekebe, qui accompagnaient la cérémonie, réactivaient les ...


Voir la fiche

290,00

Figure de maternité Kwere / Luguru
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luguru

Ex-collection art africain belge. Sculpture africaine issue de la zone autour de Dar-es-Salam, sur la côte de la Tanzanie, où vivent les tribus Kaguru, Luguru, Kwéré, Zaramo et Doé. Taillée dans un bois dense, cette figure met en scène un personnage féminin portant dans ses bras un enfant. Les traits réalistes sont légèrement asymétriques, les pupilles profondément enfoncées, et les coiffes sont rejetées vers l'arrière. Les oreilles saillantes, démesurées, sont taillées en oblique. Un bras de l'enfant est manquant. Patine d'usage mate, incrustations résiduelles granuleuses, coulures de libations. Fissures de dessication.


Voir la fiche

680,00

Masque Ibibio heaume
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Igbo

Collection art africain allemande.
Ce masque africain heaume provient de la région Igbo au sud est du Nigeria, autour de Ngwa, région dotée d'une organisation sociale comparable à celle des Ibibio voisins avec lesquels ils sont fréquemment en contact. Les disques accessoirisés de couettes, ornant le cimier de ce masque, renvoient aux coiffures complexes portées par les jeunes filles igbo. Au centre, deux figures en ronde-bosse, placées dos à dos, et entourés de pintades destinées aux sacrifices, incarnent un concept de complémentarité. L'opposition de forces est par contre symbolisé grâce à la dualité des couleurs. Patine sombre croûteuse, kaolin, rehauts de pigments rouges.
La religion des Igbo comporte d'une part le dieu Chuku , créateur suprême, considéré omnipotent, ...


Voir la fiche

280,00

Statuette Luba Mikisi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain française.
Ce type de figure africaine féminine, chez les Luba, était souvent liée aux rituels de fécondité et de fertilité. La posture indiquerait en outre que les secrets de la royauté , bizila, appartiennent aux femmes à la cour luba grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. Les sujets figuratifs féminins représenteraient pour les Lubas l'épouse du devin, d'où son importance dans le processus de divination bilumbu. Selon certains Lubas cependant, bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. ("Luba" Roberts.) Belle patine satinée , érosions et manques.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) forment un ...


Voir la fiche

240,00

Masque double Lega / Shi
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Lega

Ex-collection art africain belge.
Ce masque africain formé de d'un visage dédoublé inversé serait associé aux ancêtres primordiaux. Il est enduit d'une épaisse couche d'argile blanche partiellement écaillée. Patine veloutée grise. Hauteur sur socle : 50 cm.
Installés sur les rives et les îles du lac Kivu, les Bashi, Omushi , ou encore Banyabungu, forment un groupe bantou de l'ouest, auquel vinrent se mêler des Lega, que des populations pastorales du Rwanda rejoignirent ensuite. Ils vivent principalement d'agriculture et d'élevage du bétail. Des cultes de différentes origines sont à la base de leur religion. Ils vénèrent les âmes des disparus : ancêtres familiaux, héros, chefs. Bien que les groupes de cette région ne produisent guère de sculpture, les Shi ont sculpté des ...


Voir la fiche

390,00

Statue Bena Luluwa,Lulua
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > State Lulua

Ex-collection art africain française.
Les différents types de statues africaines Luluwa,Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Cette sculpture exaltant le chef est vouée au culte buanga bua bukalenge. L' abdomen proéminent, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji )et le visage, sont parsemés de motifs scarifiés. Patine sombre aux reflets gris. Fissures de dessication.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des Luba. Ils ont produit ...


Voir la fiche

280,00

Couteau Dogon à manche figuratif
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Couteau Dogon

Ex-collection art africain française.
Couteau dont le manche est sculpté d'une figure anthropomorphe renvoyant aux ancêtres. Le visage est entaillé de hachures figurant barbe et sourcils, le personnage aux mains jointes se tient à califourchon sur le manche que prolonge une lame aux contours érodés.
Patine brun clair satinée, lame oxydée granuleuse.
Les forgerons dogon forment une caste endogame parmi les Dogon appelée irim. Ils produisent aujourd'hui des armes, des outils,et travaillent également le bois. "Maîtres du feu" associés dans la cosmogonie dogon aux êtres primordiaux "Nommo" crées par le dieu Ama, ils sont en outre censés soigner les brûlures. Les petits objets en métal, réalisés selon la technique de la cire perdue, étaient répandus dans la région du ...


Voir la fiche

160,00

Masque Makonde
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Makonde

Art africain Makonde.
Masque facial africain Makonde associé à un esprit ancestral. Cette sculpture africaine se caractérise par un regard profondément enfoncé mettant en valeur le relief des pommettes et des oreilles placées en hauteur. La coiffure forme une double crête. Un labret déforme la lèvre supérieure. Patine sombre satinée.
Hauteur sur socle : 37 cm.

Les Makonde du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie portaient des masques-casques appelés lipiko lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les Makonde vénèrent une ancêtre , ce qui explique l'abondance d'une statuaire féminine naturaliste. Outre les masques faciaux portés au cours des danses mapiko et des cérémonies ngoma qui instruisent les jeunes au sujet des exigences du marriage et ...


Voir la fiche

380,00

Statuette fétiche Ewe
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Ewe

Art africain et culte tribal vodun des populations ewe et fon
Cette sculpture représente une femme agenouillée sur une base circulaire, mains placées sous les seins. La physionomie est frustre. L'ensemble est enduit de pigments sombres croûteux. Fissure de dessication.
Au Togo, les fétiches africains s'inscrivent dans le cadre de rituels suivant les intentions de leur propriétaire. Les féticheurs, suite au rituel de divination du fa employant des noix de palmier, les réalisent sur commande pour offrir des vertus protectrices et médicinales mais en proposent également des versions prêtes à utiliser plus classiques.


Les Ewe, souvent confondus avec les Minas, sont le groupe ethnique le plus important du Togo. On les retrouve également comme minorités au ...


Voir la fiche

280,00

Masque Lulua
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Luluwa

Collection art africain luxembourgeoise.
Ce masque africain facial, coiffé d'un cimier frontal, adopte les canons de la sculpture traditionnelle, ainsi que les motifs curvilignes associés aux scarifications de l'ethnie. Selon Rik Ceyssens dans "Congo Masks" ( p.156 . ed. M.L.Félix) et comme l'attestent les croquis de H.M.Lemme qui accompagnait Frobenius lors de ses déplacements au Congo, ce modèle de scarifications en boucles étaient alors répandus dans différents sous-groupes Luluwa en 1905. Les Bakwa arboraient également ce type de cicatrices tribales. Ces masques sont utilisés au cours des rites de circoncision et aux funérailles de notables. Patine satinée.
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna ...


Voir la fiche

280,00

Figure de pouvoir Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Sculpture Luba

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture africaine plutôt atypique constituait un outil de communication avec les ancêtres utilisé par le devin lors des rituels de divination. Symbole, pour les Luba, de la puissance spirituelle dont disposerait la femme, la figure sculptée adopte la posture "mains sur la poitrine" indiquant son importance au sein de la royauté. Belle patine satinée brun chaud, légers éclats.

Les Luba , ou Baluba en tchiluba, sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo vénéré depuis sous la forme ...


Voir la fiche

290,00

Bâton de commandement Kusu
Art africain > Bâton de commandement, chefferie > Sceptre Kusu

Ex-collection art africain belge.
Ce bâton de prestige, parmi les regalia de chefs, comporte différentes sections sculptées formant un langage iconographique relatif à l'histoire de l'ancêtre ou celle de son clan, tels les kibangos des Lubas. Des colliers de perles sont enroulés autour de la partie centrale, emprisonnés dans un mélange argileux. Patine satinée brune orangée. Manques et fissures de dessication.
Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba . Les Kasongos forment un sous-groupe Kusu, à présent dispersés parmi les Luba, Songye et Hemba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de ...


Voir la fiche

350,00

Statue Songye Nkishi
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain belge.
Fétiche africain Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye dont les pieds surdimensionnés reposent sur un piédestal. Cette sculpture plus réaliste qu' à l'accoutumée a été privée de certains de ses accessoires et talismans rituels, leur emplacement étant encore visible.
Patine tachetée abrasée, rehauts de kaolin.
Fissures de dessication, érosions.
Ces fétiches de protection contre divers maux joueraient le rôle de médiateur entre dieu et les hommes. Les exemplaires de grande taille sont généralement la propriété collective du village, les figures plus modestes étant réservés à un culte individuel.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. ...


Voir la fiche

380,00

Masque Teke Tsaayi Kidumu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Teke

Collection art africain belge.
Les pictogrammes des masques africains Téké du Gabon insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : leur surface s'agrémente de motifs géométriques peints de pigments polychromes. Outre un symbolisme lunaire, ces pictogrammes renvoient aux scarifications corporelles régionales. Il s'agit d' un masque planche que le porteur tenait entre les dents à l'aide d'un ruban tressé. Les perforations servaient à fixer des plumes et des fibres qui venaient parfaire l'harmonie du costume.
Patine mate veloutée, résidus granuleux de kaolin.
Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu ...


Voir la fiche

140,00

Cuillère de prestige Mangbetu
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Mangbetu

Collection art africain française.
Les cuillères anthropomorphes sont récurrentes dans l' art tribal . Celle-ci se distingue par son motif anthropomorphe reprenant les canons classiques qui valorisent la coiffure mythique. Quoique d'usage rituel, la cuillère est aussi très vite devenue un emblème de prestige.
Le royaume Mangbetu, au nord du Congo, a produit des oeuvres architecturales qui ont impressionné les visiteurs européens au 19e siècle. Leur mobilier, armes, parures, objets usuels et statuaire étaient empreints d'une qualité esthétique rare. L'ethnologue G.A. Schweinfurth en 1870 en a décrit la symétrie et le raffinement, tout en témoignant parallèlement des meurtres rituels et des sacrifices humains pratiqués par "le peuple des têtes allongées".
Hauteur sur ...


Voir la fiche

150,00



Voir plus d'objets