La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif

Art africain de collection - découvrez notre galerie d'art africain


L’expertise en art africain

Du masque africain à la statue, en passant par le bronze, votre premier avantage et le plus important, est la certitude d’acheter sur notre site, des objets d’art africain de qualité, authentiques. Chaque pièce de notre galerie d’art africain est expertisée par un spécialiste en art africain avant d’être mise en vente, ce qui vous garantit une acquisition de très grande qualité. Certains objets de notre collection d’art africain ont été acquis par des musées de renom.

Les prix

Un simple coup d’œil sur notre site, et vous constaterez que nous proposons les meilleurs prix du marché de l’art africain sans aucune concession sur la qualité des pièces. Et cela grâce au fait qu’étant le pionnier de la vente d’art africain en ligne, nous disposons, entre autres, d’une logistique optimisée qui nous permet de réduire considérablement nos coûts de fonctionnement. Vous en êtes le bénéficiaire.

Notre galerie d’art africain

Présents sur le web depuis 1999, nous sommes aussi une galerie d’art africain physique, n'hésitez pas à venir nous visiter, du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00, le samedi de 10H00 à 19H00 et le dimanche sur rendez-vous, au 73 Rue de Tournai 7333 Tertre en Belgique.
Vous pouvez également nous joindre durant ces mêmes heures au +32 (0)65.529.100

Vous êtes antiquaire, galeriste, revendeur, décorateur, n'hésitez pas à nous contacter.
Vous souhaitez vendre des pièces d'art africain ? Nous achetons des collections d'art africain !

Objets d'art africain ajoutés récemment à notre catalogue

Masque Guro Côte d Ivoire
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Guro

Ex-collection art africain française
Traité dans le style du fameux "maître de Bouafle" ce masque africain est fendu de longues paupières obliques. Le nez fin domine une étroite bouche aux lèvres serrées. Naissant sous de minuscules oreilles, une barbe ciselée contourne le visage. La coiffure tressée, pouvant symboliser des cornes, forme un diadème au sommet. Patine noire brilante, abrasions minimes.
br>Parmi le groupe des Mande du sud, au centre de la Côte d'Ivoire, sur les rives du Bandama, les Gouro sont organisés en lignages, et constituent les voisins occidentaux des Baoulé qui ont emprunté plusieurs caractéristiques de leurs créations. Animistes,ils utilisent depuis les années 50 une famille de masques associés à la danse Zaouli . Prêtre et devin se ...


Voir la fiche

380,00

Statue Lumbu / Punu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lumbu

Ex-collection art africain française
Figure africaine portant une coiffe trilobée du même type que celle des Punu voisins. La sculpture figure une femme de constitution solide aux formes arrondies, posant les mains sur un abdomen de parturiente, et établie sur des jambes semi-fléchies. Les statues Punu et Lumbu sont toujours féminines. Patine croûteuse de kaolin. Erosions.
Les Punu sont un peuple bantou d'Afrique centrale établi principalement au sud du Gabon, également en République du Congo dans la région du Niari. Ils vivent dans des villages indépendants divisés en clans et en familles. La cohésion sociale est assurée par la société Moukouji, dont le rôle essentiel est de subjuguer les esprits malfaisants de la forêt. Au sein de ce même groupe prénommé Shira, les ...


Voir la fiche

280,00

Poupée Fanti de fécondité
Art africain > Poupées africaines > Poupée Fanti

L'art africain Fanti s'illustre par ses poupées de fécondité que portent les femmes enceintes, qui ne doivent poser les yeux sur un être difforme, de crainte de concevoir un tel enfant. Par contre, en regardant ces poupées, expressions de la beauté idéalisée, elles sont censées favoriser l'apparence de leur futurs enfants.
Cette statuette dépourvue de membres s'agrémente de fins colliers de perles de verre et dispose d'une patine brun moyen. Ces poupées sculptées chez les Fante ou Fanti, population akan des régions côtières du Ghana, ancienne côte de l'Or, forment une version diffférente de celles des Ashanti. Leur fonction est cependant plus ou moins similaire. La tête adopte ici une forme rectangulaire.


Voir la fiche

180,00

Masque Kumu Nsembu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kumu

Ex-collection art africain traditionnel allemande.
Parmi les masques d'art premier , ce masque africain nommé Nsembu se produisait par paire masculin-féminin, et était utilisé par la société de devins Nkunda au sein des clans vivant au nord de la région de l'Uituri.
Regard largement évidé et bouche dentée béante, aménagés dans un volume quasi plane, composent ce masque agrémenté de motifs polychromes.
Patine mate.
Hauteur sur socle : 51 cm.
Les Kumu, Bakumu, Komo, vivent principalement au Nord-Est et au centre en République démocratique du Congo. Leur langue bantoue est le komo ou kikomo . Plusieurs ethnies sont étroitement imbriquées, dotées d'associations similaires : les Mbole, les Yela, les Lengola, et les Metoko. Leur production artistique ...


Voir la fiche

340,00

Effigie de colon Bini Edo
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Colon Bénin

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture africaine figurant un soldat portugais, réalisée selon le procédé de fonte à la cire perdue, dispose d'un boutefeu . Richement vêtu, il porte une tunique traditionnelle, un poignard à la hanche, un casque, et des bracelets de chevilles. Patine grise nuancée. Les Portugais arrivèrent au XVe siècle à Bénin, dotés d'un arsenal militaire qui suscita un grand intérêt chez les rois. La puissance des armes à feu fut alors naturellement associée à la capacité de défense occulte contre les ennemis invisibles. Au XVIème siècle, les Européens jouèrent un rôle majeur à la cour de l'Oba : ils y importaient des coraux et des perles de verre, des manilles également, très convoitées par le roi et ses courtisans.
Parallèlement, leurs ...


Voir la fiche

350,00

Masque Kongo Yombe/Vili Ngobudi
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kongo

Ex-collection art africain belge.
Attribut du nganga,, prêtre-devin, ce masque africain offre des pupilles évidées soulignant les capacités médiumniques que les Kongo pensaient favoriser grâce à la prise de substances hallucinogènes. Ce type de masques portaient le nom de ngobudi en référence à une chose effroyable, terrorisante. Patine mate abrasée, rehauts indigo, érosions.
Ces masques médiateurs, également présents dans les processus initiatiques, étaient utilisés par les féticheurs au cours de rituels de guérison. Parallèlement, ils servaient aussi à identifier les individus qui, par leurs agissements, pouvaient perturber l'harmonie de la communauté. Au XIIIème siècle, le peuple Kongo, conduit par son roi Ne Kongo , s'installa dans une région à la croisée des ...


Voir la fiche

240,00

Masque Guro/Bété
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Guro

Ex-collection art africain française.
Masque africain dont le front est partagé d'une arête verticale. Il s'agit d'une caractéristique marquante de la statuaire issue de la zone située entre les Guro et les Bétés.  La coiffure est soigneusement représentée par des stries parallèles. Ce masque, dont la fonction demeure peu documentée, symboliserait la force masculine, et peut-être également un puissant notable nommé "migone". Patine sombre lustrée, fissure de dessication.
Les Bété forment une peuplade établie sur la rive gauche du fleuve Sassandra au sud-ouest de la Côté d'Ivoire. Proches des Kouya et des Niabwa , la facture de leurs masques, ainsi que leur fonction, comportent de grandes similarités .

Les Bété sont divisés en quatre-vingt-treize groupes ...


Voir la fiche

340,00

Statue d ancêtre Luba/Hemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain française
Œuvre taillée dans un bois dense, cette figure féminine offre des proportions et une posture évoquant la statuaire hemba . La coiffure tressée organisée en larges coques parallèles et les scarifications du buste sont toutefois typiquement zela. Les larges globes abritent des paupières en amande, mi-closes, conférant une expression méditative dans un visage aux traits sereins.
Patine mate granuleuse. Érosions et fissures de dessication.
Les Hemba se sont établis dans le sud-est du Zaïre. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues singiti étaient conservées par le fumu mwalo et honorées au cours de cérémonies durant ...


Voir la fiche

180,00

Statue d ancêtre Luba Shankadi Nkisi
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba Shankadi

Collection art africain belge.
Cette statue africaine rappelant les fétiches songye est utilisée par différentes sociétés Luba, plus généralement par les membres des sociétés bambuye, ou batambwe. Les devins Mbudye y avaient également recours. Il s'agissait, individuellement ou collectivement, de consulter les esprits des ancêtres par l'intermédiaire de spécialistes. Le visage présente des similitudes avec les Songye, une large tête surmontant un cou prolongant un buste sur lequel les mains viennent se placer. La coiffure étagée est typique des Shankadi, sous-groupe luba. Le bas du corps est occulté par un textile qu' une patine d'usage croûteuse fait adhérer. Légères abrasions d'usage.
Les Lubas (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est ...

Statue d ancêtre Luba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Collection art africain belge.
Formes harmonieuses et posture associée à la fécondité et aux secrets royaux pour cette statuette africaine . Cette attitude indique que les secrets de la royauté , bizila,appartiennent aux femmes grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. La coiffure était composée de tresses et de fils de cuivre. Les scarifications dites "en épi", "code mnémonique tactile", sont récurrentes. Ce type de figure était également utilisée dans le cadre de rituels de fécondité : les jeunes femmes manquant de lait maternel venaient toucher la poitrine de la statue dans l'espoir d'allaiter plus abondamment.

Patine huilée.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) forment un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus ...


Voir la fiche

120,00

Petit masque Teke Tsaayi Kidumu
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Teke

Ex-collection art africain française.
Les pictogrammes des masques africains Téké du Gabon insistent sur des oppositions symbolisant la dualité dans l'univers : leur surface s'agrémente de motifs géométriques peints de pigments polychromes. Outre un symbolisme lunaire, ces pictogrammes renvoient aux scarifications corporelles régionales. Il s'agit d' un masque planche que le porteur tenait entre les dents à l'aide d'un ruban tressé. Les perforations servaient à fixer des plumes et des fibres qui venaient parfaire l'harmonie du costume. Seuls les Tsaayi, parmi les sous-groupes Téké du Gabon, ont produit des masques en bois dès le mi-XXe. Ils étaient utilisés par les membres de la confrérie secrète masculine kidumu ( le kidumu est le nom de la société, de la danse, et du ...


Voir la fiche

280,00

Figure féminine OviMbundu Nyaneka
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue OviMbundu

Ex-collection art africain italienne.
Sculpture africaine de jeune femme OviMbundu dépourvue de marques scarifiées, le corps est nu, dressé frontalement, bras écartés du buste. Ce type de statue africaine pourrait avoir été associée aux rituels initiatiques féminins, de fertilité, ou aux rites divinatoires. La coiffe opulente évoque celle, façonnée à l'aide d'huile et d'ocre rouge, des jeunes filles nyaneka à la suite du rituel efuko . Patine chaude semi-mate, fissures de dessication.
C'est sur le plateau de Benguéla en Angola que sont établis depuis plusieurs siècles les Ovimbudu , Ovimbundu , composés d'agriculteurs et d'éleveurs. Formant le groupe ethnique le plus large d'Angola,ils appartiennent aux locuteurs bantous, comme les Nyaneka , les Handa , ...


Voir la fiche

380,00

Masque Akan, Attié
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Akyé

Ex-collection art africain française.
Arborant un double chignon conique, ce masque figurant un visage plein porte des traits singulièrement fins. Patine claire mouchetée, résidus granuleux.
Les populations lagunaires de l'Est de la Côte d'Ivoire comprennent majoritairement les Attié, Akyé, les Ebrié et les Abouré. Leurs sculptures offrent de nombreuses similarités. Ces royaumes disposèrent des premiers établissements commerciaux proposant de l'or, de l'ivoire, des esclaves et du poivre aux Occidentaux.Leur histoire est marquée par leurs relations houleuses avec les colons portugais, hollandais et anglais dans cette région côtière où se déroulait un intense commerce d'or et d'esclaves. Parmi le groupe des Akan, les Attié, d'Akye-Fo, "les détenteurs de la lame", ...


Voir la fiche

240,00

Masque Kwele
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kwele

Ex-collection art africain belge
Ces masques africains du Gabon au visage en coeur, présentent des yeux en amande et un nez triangulaire. Selon la présence de cornes et leur disposition, les masque se nomment pipibudzé , Ekuku zokou , etc...et sont associés aux ancêtres ou aux esprits de la forêt, " ekuk ". Tribu du groupe Kota, les Kwélé , Bakwélé , vivent en forêt sur la frontière nord de la République du Congo. Ils vivent de chasse, d'agriculture et de la métallurgie. Pratiquant le culte nommé Bwété emprunté aux Ngwyes , qui était accompagné de rites initiatiques obligatoires, ils utilisaient à la fin des cérémonies les masques ekuk évoquant l'antilope dont les cornes se rejoignent en boucle sous le menton. Le sang de l'antilope était en outre utilisé chez les Kwélé à des ...


Voir la fiche

280,00

Masque Kwele Pipibudze
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Kwele

Collection art africain française.
Masque Kwele Pipibuze, Pipibudze, ("l'homme") symbolisant la lumière et la clairvoyance nécessaires pour lutter contre les forces de sorcellerie. Ce masque est coiffé de cornes enveloppant latéralement le visage dans lequel les arcades sont creusées en coeur. Les attributs zoomorphes évoquent l'antilope ou duinker, principal gibier de la région kwele. Ce type de masque n'étaient pas toujours destiné à être porté, mais ornait les murs des cases. Discrets résidus de kaolin, patine mate poudreuse. Selon la présence de cornes et leur disposition, les masque se nomment pibibudzé, Ekuku zokou, etc...et sont associés aux ancêtres ou aux esprits de la forêt, " ekuk ". Tribu du groupe Kota, les Kwélé, Bakwélé, vivent en forêt sur la frontière nord ...


Voir la fiche

160,00

Panneau de case Songye Kifwebe
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Songye

Ex-collection art africain belge.
Reprenant en miniature un masque africain de la société kifwebe, cette sculpture ornait la case de son détenteur. Patine mate écaillée.
Hauteur sur socle : 46 cm.
Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent de la région du Shaba pour s'établir sur la rive gauche de la Lualaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Très présente dans leur société, la divination permettait de découvrir les sorciers et d'apporter des éclaircissements sur les causes des malheurs qui frappaient les individus.  Trois types de masques africains Kifwebe se distinguent : le masculin (kilume) généralement avec une haute crête, ...


Voir la fiche

340,00

Masque Chokwe Mwana pwo
Art africain > Masque africain, art tribal, art premier primitif > Masque Tschokwe

Collection art africain française.
Prolongeant un large bandeau ciselé de damiers, des tresses en fibres végétales, puis une cagoule, garnissent ce masque africain des Chokwe que portaient des initiés de grade élevé. Cette parure rappelle la coiffure enduite de terre rouge des femmes Chokwe. Patine lisse brun orangé.
Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Les masques africains Chokwe pwo, parmi les nombreux masques akishi ou "akixi" (sing : mukishi , indiquant la puissance)d'art tribal Chokwe, sont exclusivement des représentations féminines qui s'accompagnaient d'accessoires et de parures. Joints à leurs ...


Voir la fiche

160,00

Statues Yoruba Ibedji
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Yoruba

Collection art africain française
Ces sculptures de teinte beige doré, incarnant des jumeaux, sont accessoirisées de leurs "abiku" parures protectrices en métal, coquillages et perles. Leurs caractéristiques les relient au style egba. Fissures de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du jumeau, l'ibeji influence la vie de la ...


Voir la fiche

140,00



Voir plus d'objets