La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Objets usuels:

Les objets usuels africains sont devenus de véritables oeuvres d'art pour les occidentaux. Utilisés à des fins rituelles, cérémonielles, ou purement usuelles sur le continent africain. Ils n'ont jamais connus l'attrait artistique européen, au sein de la population africaine.


Poulie de métier à tisser Senoufo
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Poulie Senufo

Ex-collection art africain française.
En Côte d'Ivoire,les sculptures destinées à un usage quotidien , et à priori les plus ordinaires, devaient répondre à des critères d'ordre esthétique. Mobilier, parures, ustensiles,tissus, sont prétexte à une expression artistique raffinée de la part des sculpteurs. Ces objets n'étant pas destinés à un usage rituel, le choix des sujets demeurait varié. Cette poulie est ornée d'une figure féminine coiffée de nattes tirées en arrière autour d'un cimier central. La poitrine affaissée est associée à la maternité, la fertilité. Le long cou est orné de stries parallèles. Patine brun foncé satinée, résidus ocrés. Du fil demeure sur la bobine.
Principalement agriculteurs, le groupe Senoufo habite une région de savanes qui couvre le sud du ...

Manche de chasse-mouche Beembé
Art africain > Statues africaines > Statuette Beembé

Ex-collection art africain belge.

Petite figure minutieusement sculptée, dotée de larges mains digitées placées devant le buste, et sous lequelles une pastille indique l'ombilic. Les jambes charnues, serrées, sont à demi-fléchies. Le visage aux traits stylisés semble méditatif. Patine satinée aux incrusatations résiduelles granuleuses.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville,et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe Babembé,Béembé, a été influencé par les rites et culture Téké, mais surtout par celle des Kongo.Installés dans l'actuelle République du Congo, les Béembé formaient à l'origine le royaume du Kongo, avec les Vili, Yombé, Bwendé et Woyo. Ils étaient sous la tutelle du roi ntotela ...


Voir la fiche

150,00

Grande cuillère Dan Wakémia
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Dan

Les objets usuels dans l'art africain.
Cuilère Wakémia dont le manche, agrémenté de frises de cauris, s'achève en un élégant motif en cornes. Patine granuleuse, satinée.
Hauteur sur socle : 54 cm.
L'art tribal des dan produit également des objets d'usage quotidien, dont les fameuses cuillères en bois sculpté, Wakémia , utilisées au cours de cérémonies festives, et accordées par les villageois à une femme particulièrement généreuse et hospitalière. La femme s'en servira pour servir le repas et la brandira joyeusement lors des "danses de la femme hospitalière". Pour les Dan de Côte d'Ivoire, appelés également Yacouba, deux univers bien distincts s'opposent : celui du village, composé de ses habitants, de ses animaux, et celui de la forêt , sa végétation et les ...


Voir la fiche

240,00

Corne à boire Kuba Pady anyet
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Kuba

Ex-collection  art tribal française.
Coupes de prestige dans l'art africain kuba Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société. Les Lélé vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Les deux groupes ornent leurs objets de prestige de motifs analogues.
Portant différents motifs sculptés en reliefs et de visages creusés dans la surface du bois, cette coupe à boire du vin de palme était destinée aux guerriers kuba. Le cordon permettait de les fixer à la taille. Le vin était extrait deux fois par jour de palmiers raphia plantés pour cet usage, et vendu à la coupe. Différentes formes de coupes furent sculptées, souvent dans des cornes de ...

Tapis Kuba Ntcak nsueha Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Etoffe Ntcak

Ex-collection art tribal française.
Tissus de prestige parmi les objets d'art africain Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, principalement, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage. Il ...

Hochet rituel Luba / Hemba Kabwelulu
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Fétiche Kabwelulu

Collection art africain belge.
Objet rituel utilisé lors de séances de divination, composé de trois petites calebasses superposées surmontées d'une figure de buste masculin évoquant l'esprit médiateur. Des graines et des éléments nommés bijimba aux vertus magiques, ont été introduits dans les fruits séchés, produisant un son lorsque l'objet est secoué. Ces sculptures bankishi (sing. nkishi ) étaient utilisées dans le cadre du bugabo , société vouée à la chasse, la guérison et la guerre. Patine sombre satinée. Les Hemba ont longtemps été soumis à l'empire luba voisin qui a eu sur leur culture, leur religion et leur art une influence certaine. Le culte des ancêtres est central dans la société hemba. La généalogie est en effet garante des privilèges et de la répartition des ...

Appui-nuque Luba Shankadi
Art africain > appuie nuque > Appuie-tête Luba

Ex-collection art africain belge.

Les Shankadis appartiennent au groupe luba, et disposent des mêmes associations et structures. Leur statuaire majoritairement réaliste se caractérise par de spectaculaires coiffures, une surface lisse, des membres inférieurs de moindre dimension. La coiffure "en cascade" illustre l'une des différentes compositions tressées à la mode au Zaïre dans les années 1800, mettant en valeur le statut social de celui qui la porte. L'effigie féminine symbolise la royauté luba et le rôle majeur de la femme au sein de celle-ci. Les appui-nuques étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Patine huilée brun foncé localement abrasée. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple ...


Voir la fiche

150,00

Tabouret  caryatidique Zande
objet vendu
Art africain > Tabourets, chaises, trônes > Tabouret Zande

Ex-collection art africain française.
Autrefois désignés sous l'appellation " Niam-Niam " car considérées comme anthropophages, les tribus regroupées sous le nom de Zande, Azandé, se sont installées, en provenance du Tchad, à la frontière de la R.D.C.(Zaïre), du Soudan et de la République centrafricaine. D'après leurs croyances l'homme serait doté de deux âmes dont l'une se transforme à son décès en animal-totem du clan auquel il appartient. Un personnage assis soutient une assise circulaire lustrée par l'usage. Cette figure d'art tribal africain, aux yeux cerclés de kaolin, dispose d'un abdomen bombé, et d'un corps aux caractéristiques quelque peu zoomorphes. Des clous de laiton soulignent le buste et les jambes. Une large base circulaire supporte le tout. L'art tribal africain ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe cérémonielle Dogon
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Coupe Dogon

Art africain chez les Dogon.
Les fréquentes représentations de cavalier, dans l'art africain des Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. C'est le cas pour cette coupe cérémonielle dotée d'un couvercle sur lequel le cavalier hermaphrodite tient sa monture à l'aide d'une bride voilant les yeux de l'animal. L'objet est intégralement revêtu d'un enduit sacrificiel croûteux. Légers manques et fissures de dessication. L'un des Nommos, ancêtres des hommes, ressuscité par le dieu créateur Amma, est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. En outre,la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon, paradait sur sa monture lors de son intronisation car selon la coutume il ne devait pas poser le pied à ...


Voir la fiche

Vendu

Boite Chokwe, Tschokwe
Art africain > Objets usuels > Boîte Tschokwe

Ex-collection art tribal africain italienne.
Parmi les regalia africains, cet objet de prestige invoque la protection des esprits des ancêtres grâce aux figures sculptées. Supportée par une caryatide animale, une boîte rectangulaire obturée par un volet est surmontée d'un personnage assis. Patine brun noir frottée d'ocre. Fissures de dessication. Les Tschokwe, de culture bantoue, s'étaient établis dans l'est de l'Angola, mais également au Congo et en Zambie. Suite à différentes alliances, ils se mêlèrent aux Lunda qui leur enseignèrent la chasse. Leur organisation sociale a déteint en outre sur la société Tschokwe. Les Tschokwe finirent cependant par dominer sur les Lunda dont le royaume fut démantelé à la fin du XIXe siècle. Les éléphants de la région étaient chassés pour la ...


Voir la fiche

390,00

Cuillère Dan Wakemia
objet vendu
Art africain > Cuillères, louches > Cuillère Dan

Les objets usuels dans l'art africain.
L'art tribal des Dan produit également des objets d'usage quotidien, dont les fameuses cuillères en bois sculpté, Wakemia , utilisées au cours de cérémonies festives, et accordées par les villageois à une femme particulièrement généreuse et hospitalière. La femme s'en servira pour servir le repas et la brandira joyeusement lors des "danses de la femme hospitalière". Comme dans bien des cas, cette cuillère dispose d'un manche anthropomorphe, ici un corps masculin aux muscles galbés, établi sur de larges pieds digités, et orné des scarifications corporelles traditionnelles. Patine brune, brillante.
Manque sur le pourtour du cuilleron.
Pour les Dan de Côte d'Ivoire, appelés également Yacouba, deux univers bien distincts ...


Voir la fiche

Vendu

Oracle de divination Luba / Songye Katatora
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Oracle Songye

Ex-collection art tribal africain italienne.
Cette sculpture africaine est un outil qui était utilisé par le devin lors des rituels de divination afin d'établir, selon lui, le contact avec les ancêtres. Intégrant la catégorie des objets nkisi, nkishi , il est censé être doté d'une puissance secrète, réceptacle d'une énergie spirituelle. Les Luba, comme leurs voisins Songye, utilisent ce type d'objets liée à la divination kashekesheke nommés katatora et lubuko. Selon François Neyt, l'objet était sculpté dans un bois ( kibekwasa )aux propriétés magiques. Lors de l'entretien, l'anneau était attrapé par le devin et son client, qui le faisaient glisser sur une natte ou un appuie-tête en réponse aux questions posées ( produisant le son "kashekesheke", "extraction de la vérité"). Le ...

Récade Pendé
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Hache Pende

Ex-collection art tribal africain belge.
Les Pende occidentaux vivent sur les rives du Kwilu, tandis que les orientaux se sont établis sur les rives du Kasaï en aval de Tshikapa. L'influences des ethnies voisines, Mbla, Suku, Wongo, Leele, Kuba et Salempasu s'est imprimée sur leur large sculpture d'art tribal. Au sein de cette diversité les masques Mbuya , réalistes ,produits tous les dix ans, revêtent une fonction festive , et incarnent différents caractères, dont le chef, le devin et son épouse, la prostituée, le possédé, etc... Les masques d'initiation et ceux de pouvoir , les minganji , représentent quant à eux les ancêtres et se produisent successivement au cours des mêmes cérémonies , fêtes agricoles, rituels d'initiation et de circoncision mukanda , intronisation du ...


Voir la fiche


Vendu à 300,00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Boite figurative Dogon
Art africain > Objets usuels > Boite Dogon

Ex-collection art africain française.
Décorée de motifs en bas-relief et de têtes de chevaux, cette sculpture d'art africain a probablement été conçue pour conserver des préparations médicinales actives préparées d'après les conseils des anciens qui avaient été initiés à la science des arbres ou " jiridon ". Les figures de "nommos", ancêtres primordiaux, et symboles animaux sont censés activer la puissance de guérison des actifs. L'un des Nommos, ancêtres des hommes, ressuscité par le dieu créateur Amma, est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. En outre,la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon, paradait sur sa monture lors de son intronisation car selon la coutume il ne devait pas poser le pied à terre. Dans la région des ...


Voir la fiche

240,00

Oracle de divination Luba/Songye Katatora
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Oracle Songye

Ex-collection art africain italienne.
Cette sculpture africaine est un outil utilisé par le devin lors des rituels de divination afin de communiquer avec les ancêtres. Intégrant la catégorie des objets nkisi , nkishi , il est censé être doté d'une puissance secrète, réceptacle d'une énergie spirituelle. Les Luba , comme leurs voisins Songye, utilisent ce type d'objets liée à la divination kashekesheke nommés katatora et lubuko . Selon François Neyt, l'objet était sculpté dans un bois ( kibekwasa )aux propriétés magiques. Lors de l'entretien, l'anneau était attrapé par le devin et son client, qui le faisaient glisser sur une natte ou un appuie-tête en réponse aux questions posées ( produisant le son "kashekesheke", "extraction de la vérité"). Le motif figuratif est ici formé ...

Coupe Yaka Koopha
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Yaka

Ex-collection art africain britannique.
La consommation rituelle de vin de palme dans une coupe individuelle, Kopa , Koopha , constituait la prérogative du responsable de lignage ou du chef suprême matrilinéaire lors de certaines cérémonies, telles qu'un mariage. Elle se transmettait ensuite à la génération suivante. Cette large coupe offre une poignée figurative, les flancs sont gravés de motifs formant des damiers. Ce type d'objet intégrait le trésor des régalia, objets de prestige symbolisant le statut et réservés à la chefferie. Ce genre de coupe était aussi utilisé chez les Suku. (Fig.6 p.17 dans "Yaka" ed. 5Continents.) Patine brun noir satinée, empreintes d'usage, contours érodés. Les ethnies Suku et Yaka, établies dans une région entre les fleuves Kwango et Kwilu, dans ...


Voir la fiche

Vendu

Cloche rituelle Tikar
objet vendu
Art africain > bronze africain > Bronze Tikar

Ex-collection art africain allemande.
Les chefs des Grasslands camerounais, les Fon , réputés détenir des trésors d'oeuvres d'art,dont des bracelets, colliers, statues,cloches, valorisaient les fondeurs et les sculpteurs au service du royaume. Ces productions, sans lesquelles le chef perdait son prestige, visaient à magnifier le rôle du fon. La technique employée était la fonte à la cire perdue, les décorations variant selon le statut du destinataire auquel le roi désirait octroyer une récompense. Les Bamoun achetait parfois des oeuvres aux Tikar, également doués dans le travail des métaux. A partir de 1920 les fondeurs n'exercèrent plus exclusivement pour la cour. Située dans la région frontalière du Nigeria, la province du Nord-Ouest du Cameroun, le Grassland  est constituée ...


Voir la fiche

Vendu

Calebasse Senoufo
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Calebasse Senoufo

L'art africain, esthétique de l'utilitaire
Objet d'usage quotidien collecté au Mali par Jacques Anquetil , président des Métiers d'Art français, lors de son étude liée au chapitre "les calebasses et leurs usages" (page 114 à 125) pour son ouvrage "Afrique, les mains du monde" aux Editions Solar. Ce récipient végétal sphérique est doté d'un couvercle s'emboitant dans le corps de l'étui. Les différents éléments composant cet objet africain sont cousus à l'aide d'un fil d'acier, une cordelette tressée en fibres végétales en constitue la courroie de transport. Destiné au stockage d'herbes médicinales, de graines, de miel ou de lait. Surface graissée lustrée. Les Senoufo, nom qui leur a été attribué ...


Voir la fiche

Vendu

Grand pot anthropomorphe Chokwe
objet vendu
Art africain > Pots, jarres, callebasses, urnes > Pot Tschokwe

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Ce récipient anthropomorphe représente le chef, héros mythique Chibinda Ilunga, portant une coiffe à ailettes d'une certaine envergure, chipangula ou encore cipenya mutwe . Ces coiffures étaient constituées de divers matériaux, plus précisément une armature d'osier recouverte de tissu,laiton, cuir, perles. Le chef avait appris à son peuple l'art de la chasse. Les chefs avaient une fonction majeure dans les rites de propitiation destinés à la chasse et à la fécondité des femmes, les objets étant ornés de cette figure ayant donc, vraisemblablement, une fonction protectrice. Le buste forme un profond récipient dont le couvercle circulaire figure la tête du personnage. Patine brun grisé, fissures de dessication et ...

Monnaie primitive Kirdi Matakam
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Monnaie Matakam

Art africain et armes de jet
Les Matakam aussi appelés Mafa, du groupe nommé Kirdi ou "païens" par les peuples islamisés,sont une population d'Afrique centrale, surtout présente à l'extrême nord du Cameroun, également au Nigeria. Les Kirdi englobent les Matakam, Kapsiki, Margui, Mofou, Massa, Toupouri, Fali, Namchi, Bata, Do ayo... Ils vivent d'agriculture, de pêche et d'élevage. Les Matakam sont connus pour avoir été les premiers en contact avec les colons allemands. Monothéistes, ils croient un "dieu des humains" nommé Jigilé dont l'orthographe peut varier. Néanmoins, ils restent animistes et de ce fait, veillent à s'attirer et conserver la bienveillance des forces de la nature. Les ancêtres étant les médiateurs entre le monde des vivants et Jigilé, les Matakam pratiquent de ce ...

Coiffe Chapeau Bamileke /Juju Hat
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coiffe Bamileke

Art africain Bamileke.
Les Somptueuses coiffes Bamileke dans l'art africain traditionnel. Spécimen jaune vif pour cette éclatante parure africaine de prestige, portée par les notables. C'est à l'occasion de la danse de l'éléphant, tso ,que les membres de la société Kuosi , Kwosi , arboraient ces impressionnantes coiffes. Elles étaient portées au-dessus d'un costume multicolore constitué d'un grand masque perlé doté de larges oreilles circulaires , mbap mteng ,d'une étoffe de tissu, ndop , ornée de fourrure de singe et d'une ceinture en léopard. Ces danses se produisaient au cours de cérémonies festives et de funérailles. Les chapeaux étaient autrefois confectionnés avec des plumes de perroquet,aujourd'hui de pintades sauvages, dont la rareté entraînait un coût élevé. Les plumes sont ...