La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Maternité, statues, bronze, bois:

La maternité est un thème récurrent dans l'art africain. La symbolique est toujours la même, que l'enfant soit porté au dos, dans les bras, qu'il prenne le sein, qu'il repose sur les genoux, elle est hiératique. La maternité n'est pas l'expression affective entre l'enfant et sa mère, mais elle est signe de fertilité et révèle une source intarissable de significations allant du noyau familial à la politique en passant par la religion.


Figurine Baoulé Asie usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Collection art africain française.
Propriété du devin komienfoué, intervenant souvent dans les pratiques divinatoires du Mbra , cette effigie féminine évoquant un assié oussou , un "génie de la nature", liée à la fécondité, est figurée debout, son enfant au dos. Une coiffe agencée en multiples coques, des scarifications en damier, des parures de perles, et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé.
Fissures de dessication. Patine polychrome, localement abrasée.
Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona , " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou , être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant ...


Voir la fiche

Vendu

Maternité Mangbetu Beli
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statuette Mangbetu

Ex-collection art africain belge.
Les motifs linéaires parcourant cette statuette africaine renvoient aux peintures traditionnelles de l'ethnie, inspirées des tatouages des pygmées voisins Asua et qui évoluaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu dès le plus jeune âge, les enfants des classes supérieures subissaient par ailleurs une compression de la boîte crânienne, maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les cheveux étaient «tricotés» sur des brins d'osier et un bandeau enserrait le front afin de faire ressortir les cheveux et constituer cette coiffe majestueuse accentuant l'élongation du crâne. Les anciens nomment beli les figures anthropomorphes incarnant des ancêtres, stockées à l'abri du regard, et comparables à celles appartenant à leur société ...


Voir la fiche

290,00

Sculpture de maternité Baga
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Baga

Ex-collection art africain française.
Figures africaines de facture réaliste sculptées d'après les canons traditionnels baga. Agenouillée, la mère présente une jeune initiée dont la coiffure est similaire à la sienne.
Patine satinée, nuancée de bruns, abrasions et fendillements de dessication.
Mêlés aux Nalu et aux Landuman , les Baga vivent le long des côtes de la Guinée-Bissau dans des régions de marécages inondées six mois par an. Ces groupes Baga installés sur le littoral et vivant de la riziculture sont formés de sept sous-groupes, dont les Baga Kalum, Bulongic, Baga sitem, Baga Mandori, etc... Ils croient en un dieu créateur appelé Nagu, Naku, qu'ils ne représentent pas. Parallèlement à l'extinction des initiations masculines depuis les années 50, les ...


Voir la fiche

350,00

Maternité Dogon assise
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dogon

Ex-collection art africain belge.
Portées sur la tête lors des funérailles de femmes, ce type de statues africaines pouvaient être vues du public. En dehors des cérémonies, elles demeuraient sous la garde de la doyenne des femmes. Caractérisée par ses formes longilines, allaitant son enfant en position assise, cette figure évoque l'ancêtre féminin et est invoquée dans un but de fécondité. Des libations ont laissé sur cette pièce une patine sombre mate, abrasée par endroits. Fissures de dessication.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille, les statues Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute la communauté lorsqu'elles commémorent, par exemple, la fondation du village. Leurs fonctions demeurent cependant peu connues. ...


Voir la fiche

490,00

Maternité assise Bambara du Do
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Bambara

Art africain Bambara
Siégeant sur une assise, cette figure africaine sculptée intègre un culte de fertilité associé au Djo, ou Do, répandu dans le centre du Mali. Longtemps nommées "Reine", ce type de statues participaient tous les sept ans à des cérémonies au cours desquelles elles étaient présentées aux femmes sans enfants. Ces dernières lavaient les sculptures puis les oignaient de karité.
Une natte de la coiffe est manquante, fissures de dessication, petits accidents.
Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a ...

Statue Baoule Asie Usu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoule

Collection art africain française.
Effigie africaine féminine d'un "génie de la nature", représentée par cette maternité dans une position assise. Une coiffe agencée en multiples coques, des scarifications parsemées sur le corps, des bracelets, colliers de fines perles, et la vigueur de mollets adaptés au travail agricole, font partie des traits de la statuaire baoulé. Deux types de statues sont produites par les Baoulé dans le cadre rituel: Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues ...


Voir la fiche

130,00

Miniature Kongo Pfemba
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Kongo

Ex-collection art africain belge
Petite statuette sculptée dans le style Kongo, associée à l'ancêtre du clan, figure médiatrice. L'enfant incarnerait la transmission matrilinéaire du pouvoir. Ces effigies formaient fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs. Patine brun foncé lustrée.
Fissure de dessication. Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Chez les Kongo , le nganga se chargeait des rituels en activant une force spirituelle avec un nkondi (pl. nkissi). Le terme de nkisi fut ensuite employé pour désigner les notions de "sacré" ou "divin". La ...


Voir la fiche

290,00

Maternité Baule, Baoule
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Baule

Collection art africain française.
Outil de communication avec le monde spirituel ou blolo censée favoriser la fertilité , cette sculpture offre les canons de beauté baoulé, coiffure tressée ramassée en coques, motifs scarifiés en relief, mollets ronds en saillie.
Patine satinée brun bordeaux.
Ces figures recevaient des offrandes et des libations huileuses. Deux types de statues sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : Les statues Waka-Sona, " être de bois " en baoulé, évoquent un assié oussou, être de la terre. Elle font partie d'un type de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de ...


Voir la fiche

Faire offre

280,00

Figure de maternité Makonde Lisinamu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Makonde

Ex-collection art africain belge.
Figure féminine africaine que le poids d'un enfant, au dos, semble incliner. Le visage présente la traditionnelle déformation des lèvres due au labret. Les tatouages étaient tracés à la cire d'abeille, et des motifs scarifiés étaient également réalisés dans un but esthétique. Ces statues symbolisant un ancêtre se réfèreraient à la création, selon laquelle le premier homme makonde aurait sculpté une image féminine qui devint la mère de ses enfants et qui est vénérée depuis. Patine noire érodée, fissures de dessication et manques.
Les Makonde, population Bantou matrilinéaire du nord du Mozambique et du sud de la Tanzanie, portaient des masques-casques appelés lipiko, mapiko , lors des cérémonies d'initiation des jeunes gens. Les ...

Statue d ancêtre Dogon
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Maternité Dogon

Cette statuette d' art africain dogon, sculptée dans un bois dense, incarnerait un ancêtre féminin présentant un nourrisson. Témoin de l'influence de l'islam dans la région, son collier d'amulettes, ou korte
Patine granuleuse beige grisée. Fissures de dessication.

Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé , relatif à la fertilité, sous l'autorité spirituelle du Hogon ,le Wagem , culte des ancêtres sous l'autorité du patriarche, le Binou invoquant le monde des esprits et dirigé par le prêtre du Binou, et la société des ...


Voir la fiche

340,00

Statuette de maternité Kongo Pfemba
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statuette Pfemba

Ex-collection art africain belge.
Sculpture africaine tradionnelle des Kongo , cette statuette incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice, en témoignent les scarifications du buste. L'enfant incarnerait la transmission matrilinéaire du pouvoir.
Les Yombe ornaient leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche dévoile des dents limées, le regard indique la capacité de l'aïeule à discerner les choses occultes. L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Elles formaient fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs. Patine noire satinée. Petites abrasions.
Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la ...


Voir la fiche

280,00

Statue d ancêtre Dogon
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Dogon

Cette sculpture d'art africain dogon, taillée dans un bois dense, personnifie un ancêtre féminin. Elle siège sur un tabouret, un enfant sur les genoux. Le collier d'amulettes, ou korte , qu'elle porte autour du  cou  et qui renferme des versets du coran, témoigne de l'influence de l'islam dans la région. Belle patine mate. Surface granuleuse, abrasée. Fissures de dessication. Acquise après 1950 par le propriétaire dans une galerie allemande.

Ces statues, incarnant parfois le nyama du défunt, sont placées sur des autels d'ancêtres et participent aux différents rituels dont ceux des périodes de semences et de récoltes. Parallèlement à l'islam, les rites religieux dogon s'organisent autour de quatre cultes principaux : le Lébé , relatif à la fertilité, sous l'autorité ...


Voir la fiche

320,00

Figure de maternité Idoma
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Idoma

Ex-collection art africain luxembourgeoise.
Figure africaine d'autel relevant d'un culte très répandu chez les Idoma animistes de même que chez les Igala et les Yoruba du Sud, censé favoriser la fécondité et protéger la descendance. Ces statues qui bénéficiaient d'offrandes étaient conservées dans des sanctuaires. Le buste porte les motifs associés aux scarifications et tatouages tribaux traditionnels.
Polychromie granuleuse mate.
Les Idoma habitent au confluent de la Bénué et du Niger. Au nombre de 500 000, ce sont des agriculteurs et des commerçants. On trouve dans leur art et leurs coutumes des influences Igbo, de la Cross River et Igala et il est souvent difficile de les distinguer de leurs voisins. Les membres de lignage royal de leur société oglinye, ...


Voir la fiche

390,00

Maternité Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Cette sculpture d' art tribal africain était vouée à trôner sur un autel. Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle à la divinité ses devoirs envers les hommes. L'enfant qu'elle tient sur les genoux symbolise la protection et la fécondité. Coiffée d'un haut cimier, elle arbore les chéloïdes des nobles Yoruba. Les yeux globuleux, lèvres charnues, sont également des marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba. Manques sur la base. Patine croûteuse localement écaillée. Fissures de dessication.
Les Yoruba pratiquèrent le commerce d'esclaves avec les européens et en particulier les Portugais avant d'être complètement soumis aux Anglais à la suite d'une longue période de luttes intestines entre les différents rois ou oba en place. Les principaux cultes Yoruba ...


Voir la fiche


Vendu à 190.00 Trouver un objet similaire

Maternité Yoruba polychrome
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Maternité Yoruba

Ex-collection art africain française.
Cette sculpture d'art tribal africain féminine d'autel dispose d'une polychromie bien conservée. Elle est représentée assise sur un siège lui-même sur un socle circulaire. Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle à la divinité ses devoirs envers les hommes. Par l'enfant qu'elle tient sur les genoux, elle symbolise la protection de son peuple et la fertilité. Coiffée d'un haut cimier, elle arbore également les trois chéloïdes profondes des nobles Yoruba sur chacune des joues. Les yeux globuleux, lèvres charnues, sont également des marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba. Ses atours, collier et bracelets, reflètent son rang social.
Des manques sont à noter, une patine mate et granuleuse recouvre le bois dont les ...

Statuette de maternité Pfemba Yombe
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Kongo

Ex-collection art africain belge.
Miniature sculptée des Kongo , cette effigie africaine féminine incarne l'ancêtre du clan, figure médiatrice. L'enfant incarnerait la transmission matrilinéaire du pouvoir. Les Yombe ornaient leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. Ces effigies formaient fréquemment le motif sculpté au sommet des cannes de chefs. Patine brun foncé lustrée.
Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. L'usage de ce type de sculptures demeure méconnu. Chez les Kongo , le nganga se chargeait des rituels en activant une ...


Voir la fiche

180,00

Figure de maternité Dengese Etotoshi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Ndengese

Ex-collection art africain belge.
La mère incarnant l' ancêtre africain du clan est représentée agenouillée. La coiffure évasée, surmontée d'une corne sommitale, forme un attribut distinctif des coiffures acquises par les chefs Totshi appartenant à l'association ikoho et évoque des proverbes particuliers . Elle symbolise le respect, l'intelligence et la maturité. Un réseau intriqué de scarifications, correspondant à un graphisme symbolique, et d'autres purement décoratives, s'inscrivent en relief sur le corps. Patine veloutée, mate, de couleur brune. Erosions et fissures de dessication.br />
Peuple d'Afrique centrale établi au Kasaï, voisin des Kuba, les Ndengese ou Dengese forment l'un des clans issus d'un ancêtre commun Mongo , certains d'entre eux étant ...

Figure de maternité Chokwe / Lwena
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Chokwe

Ex-collection art africain espagnole.
Statue associée au culte thérapeutique de type Hamba , cette sculpture Chokwe ou Lwena incarne un ancêtre féminin censé garantir la fécondité ou la guérison. Ces figures étaient disposées autour de l'autel muyombo , arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis. Des sculptures telles que des figures réalisées dans des bâtons ou poteaux (Mbunji   ou  mbanji ), plantés dans le sol, y étaient également associées. Les ethnies apparentées disposaient de ce même type d'autel, témoin devant lequel les rituels, les serments et les transactions importantes étaient conclus.
Le personnage qui illustre également la seconde épouse du chef mythique Chibinda Ilunga arbore une coiffure bombée telle un casque et des ...

Statue de maternité Chokwe
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Chokwe

Collection art africain espagnole.
Statue africaine associée au culte thérapeutique de type Hamba , cette sculpture africaine Chokwe ou Lwena incarne un ancêtre féminin censé garantir la fécondité ou la guérison. Ces figures étaient disposées autour de l'autel muyombo , arbre au pied duquel des sacrifices et des offrandes étaient autrefois accomplis. Les ethnies apparentées disposaient de ce même type d'autel, témoin devant lequel les rituels, les serments et les transactions importantes étaient conclus.
Le personnage illustrerait également la seconde épouse du chef mythique Chibinda Ilunga
Patine lisse acajou doré. Fissures localisées à la base. Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue de maternité Chockwe Luena
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Luena

Ex-collection art africain belge.
Figure féminine associée à l'ancêtre mythique féminin, et qui interviendrait sur la fécondité humaine et la fertilité des terres. Le visage forme une réplique miniature du puissant masque mukishi wa pwo nyi cijingo ca tangwa coiffé de la kambu ja tota. ("Chokwe and Their Bantu Neighbours" Rodrigues de Areia.) br> Patine claire dorée. Eclat sur la bouche. br>D'origine Lunda, les Lwena , Luena, émigrèrent d'Angola vers le Zaïre au XIXe siècle, repoussés par les Chokwe. Quand certains devinrent marchands d'esclaves, d'autres, les Lovale, trouvèrent refuge en Zambie. Leur société est matrilinéaire, exogame et polygame. Les Lwena se sont fait connaître pour leurs sculptures incarnant des figures d'ancêtres et de chefs décédés, et leurs masques ...

Maternité Kongo Pfemba
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Phemba

Ex-collection art africain italienne.

Sculpture Kongo de type réaliste, nommée Phemba ou Pfemba, elle incarne l'ancêtre du clan, figure féminine médiatrice. Les enfants incarneraient la transmission matrilinéaire du pouvoir. Des scarifications parsèment son buste. Les Yombe ornaient en effet leurs textiles, nattes et pagnes, de losanges en relation avec des proverbes glorifiant le travail et l'unité sociale. La bouche dévoile des dents traditionnellement limées, le regard évoque la capacité de l'aïeule à discerner les choses occultes. Patine lisse noire aux reflets grenats.
Clan du groupe Kongo , les Yombe sont établis sur la côte occidentale africaine, dans le sud-ouest de la République du Congo et en Angola. Leur statuaire comporte de remarquables maternités. L'usage de ...


Voir la fiche

Vendu