La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Poupée Mossi Biga
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Poupée Mossi

Collection art africain française.
Poupée de fécondité anthropomorphe schématisée, dont l'aspect de la tête varie selon les régions, elle représente un esprit avec lequel une relation s'établit.
Le buste tubulaire, légèrement renflé au niveau de l'abdomen, est doté d'une poitrine. La tête anguleuse, stylisée, évoque la coiffure féminine en cimier,les incisions parallèles les scarifications et les tresses de l'ethnie.
Belle patine noire satinée.
L'utilisation de poupées, par les jeunes femmes africaines, ne se fait pas exclusivement au sein du contexte initiatique. Lorsque la menstruation fait son apparition, la jeune fille est considérée comme une mère potentielle. Chez de nombreuses ethnies, la recherche de la fécondité se fait alors au moyen de rites ...


Voir la fiche

Vendu

Buste fétiche Teke janiforme
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Teke

Ex-collection art africain allemande.
Le buste de cette statuette africaine janiforme, cylindrique, était généralement chargé des ingrédients magiques nommée " Bonga " ou encore "bilongo". Divers accessoires symboliques et rituels complètent le tout. Le visage est traditionnellement strié de scarifications. Patine mate..
Établis entre la République démocratique du Congo, la République du Congo et le Gabon, les Téké étaient organisés en chefferies dont le chef était souvent choisi parmi les forgerons. Le chef de famille, mfumu , avait droit de vie ou de mort sur sa famille dont l'importance déterminait son prestige. Le chef du clan, ngantsié , conservait quant à lui le grand fétiche protecteur tar mantsié qui supervisait toutes les cérémonies. C'est le puissant sorcier ...


Voir la fiche

240,00  192,00

Fétiche Songye Nkishi
objet vendu
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Songye

Ex-collection art africain espagnole.
Statue africaine Nkisi, nkishi (pl. mankishi )des Songye, dont la tête est taillée à l'image du masque kifwebe. L'abdomen, sur lequel reposent les mains, est ceinturé d'un coussinet et de perles, et forme le point central de la morphologie. Une charge magique bishimba était introduite dans la corne au sommet. Fissures de dessication.
Patine brun rouge huilée.
Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieu et les hommes, chargé de protéger contre différents maux. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, et les figures plus réduites appartiennent à un individu ou une famille.
Au XVIème ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée de fécondité Kwéré Mwana hiti
objet vendu
Art africain > Poupées africaines > Statuette Kwéré

Art africain de l'Afrique de l'Est
Les Zaramo et les tribus qui les entourent, Kwéré, Doé, ont conçu des poupées à peine différenciables généralement associées à la fécondité, mais auxquelles d'autres vertus seraient attribuées. Leur rôle premier se joue au cours de la période de réclusion de la jeune initiée zaramo. La novice se comportera à l'égard de l'objet comme avec un enfant, et dansera avec lui lors des cérémonies de clôture de l'initiation. Dans le cas où la jeune femme ne concevrait pas, elle adoptera l'"enfant". Chez les Zaramo, ce motif sculpté est repris au sommet des cannes, décore des objets rituels et apparaît même sur des poteaux de sépulture. La forme est récurrente, une tête stylisée, coiffée d'une double ou unique  crête  surmontant un buste tubulaire dépourvu ...

Statuette d ancêtre Byeri Fang
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Fang

Ex-collection art africain française
Toujours d'une taille oscillant entre 45 et 60 cm de haut, les statues relatives au culte Byeri s'illustrent par diverses sculptures anthropomorphes faisant office de "gardiens" et incarnant l'ancêtre.
Celle-ci forme incarne un ancêtre féminin. Portée par de puissantes jambes mi-fléchies dont le modelé contraste avec une poitrine réduite, elle offre par ailleurs une large tête incrustée de pupilles métalliques exorbitées. Patine brillante, érosions.
Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou ...


Voir la fiche


Vendu à 290,00 € 232,00 ( -20,0 %) Trouver un objet similaire

Statue Mambila Tadep
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Mambila

Ex-collection art africain française.
Surmontée d'une tête animale, cette figure au visage constellé de perforations, très expressionniste, dotée de pupilles exorbitées, adopte l'attitude classique de la statuaire mambila : la main posée sur le menton. Les jambes massives crénelées reprennent le volume anguleux de l'abdomen.
Patine granuleuse, résidus de kaolin et rehauts ocrés. Restauration sur un pied. Malgré leur petit nombre, les trente mille Mambila (ou Mambilla, Mambere, Nor, Torbi, Lagubi, Tagbo, Tongbo, Bang, Ble, Juli, Bea)(les " hommes" , en fulani), installés au nord ouest du Cameroun, ont créé un grand nombre de masques et de statues facilement identifiables par leur visage en forme de coeur. Bien que les Mambila croient en un dieu créateur nommé Chang ou ...


Voir la fiche


Vendu à 280.00 Trouver un objet similaire

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Statue Pende bicéphale Mbangu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Pende

Ex-collection art africain belge
La difformité dans l' art tribal africain .
Cette figure présente deux têtes aux visages caractéristiques du masque de "maladie" Pende Mbangu . Ce dernier se réfère au malade en crise d'épilepsie ou au résultat d'une paralysie faciale causée par des rituels de sorcellerie. Au sein de nombreuses cultures tribales, l'épilepsie serait pourtant perçue comme un sceau divin sur un individu apte à communiquer de cette façon avec le monde spirituel.
Le danseur qui porte ce masque de comédie est coiffé d'un chapeau en plumes gifuatu de pintade, de coucal ou de touraco, ou du lumbandu , une couronne de feuilles. Il est également souvent équipé d'une bosse sur le dos, exagérant alors l'aspect handicapé du personnage. Un chapeau composé d' une ...

Statuette Zande
Art africain > Le fétiche, cet objet emblématique de l'art primitif > Fétiche Zande

Collection art africain belge.
Cette sculpture Zande, d'aspect vaguement animalier, se caractérise par sa tête ovoïde, coiffée d'un toupet de plumes, et offrant des traits minimalistes encadrés de larges oreilles rhombiques. Le buste porte de petits bras stylisés surmontant un abdomen protubérant. Des incisions parallèles renverraient aux scarifications traditionnelles. Patine granuleuse brun rougeâtre, poudreuse, érosions.
L'art africain dénombre deux types de statues Azande : Les statues Kudu , d'un hauteur comprise entre 30 et 50 cm représentent des ancêtres, et les statues Yanda de 10 à 20 cm, de forme animale ou humaine, ayant un rôle apotropaïque, exposées durant les rites divinatoires au cours des rituels de la société Mani . Autrefois désignés sous ...


Voir la fiche

190,00

Statuette votive Bariba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Bariba

Ex-collection art africain italienne.
Les statues africaines des Bariba (Baatonu), groupe vivant dans la région de Borgou dans le nord du Bénin, sont peu fréquentes.
Il s'agit d'une statue féminine en position agenouillée, attitude marquant la dévotion. Les traits rappellent les figures de jumeaux Vinavi des Ewe. Outre les cicatrices faciales, des incisions soigneusement tracées au dos forment des motifs géométriques figurant les scarifications traditionnelles.
Patine lisse, claire, résultant de fréquentes libations rituelles composées d'huile de Karité et de kaolin. On retrouve une décoration de qualité, d'anciennes perles de verre.
Pièce collectée "in situ" en 1980 et datant des années 1970. Fissures de dessication.


Voir la fiche

Vendu

Figure de couple Beembe Lemba
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statues Beembe

Les Beembé sont appréciés dans l' art africain pour le soin et les finitions apportées aux sculptures d'ancêtres.
Couple de statues africaines figurées côte à côte. Des tatouages chéloïdiens intriqués se dessinent en relief de la poitrine au pubis. Ces scarifications témoignent des stades successifs de l'initiation à laquelle un individu a été soumis. Parfois sertis d'ivoire ou de faïence, les yeux en amande sont incrustés de corne. Ce type de sculpture formait un support destiné aux rituels de la société Lemba, en vue de guérison par exemple. Patine satinée dorée, rehauts sombres, profondes érosions.
Etablis sur les plateaux de la République populaire du Congo ex.Brazzaville, et à ne pas confondre avec le groupe Bembé du nord du lac Tanganinyika, le petit groupe ...


Voir la fiche

490,00  392,00

Statue Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kongo

Ex collection art africain belge.

Cette pièce monoxyle singulière est composée d'un personnage dont les pieds sont issus d'une base circulaire le maintenant en équilibre. Le personnage enserré au niveau du cou et des chevilles est adossé à une large planche.
Les traits faciaux imposants et expressifs, en particulier la bouche charnue entrouverte laissant apparaître d'épaisses dents, forment les caractéristiques naturalistes de la statuaire produite par ces groupes. Cette statue pourrait représenter un condamné lors d'une cérémonie judiciaire, ou un sorcier symboliquement entravé. Son usage demeure méconnu, mais il s'agit probablement d'une oeuvre rituelle à visée protectrice.

Les Vili, les Lâri, les Sûndi, les Woyo, les Bembé, les Bwende, les Yombé et Les Kôngo ...


Voir la fiche

Vendu

Statues de jumeaux Yoruba Ibeji
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuettes Ibedji

Collection art africain belge
Les Ibeji , images de substitution dans l'art africain.
Traditionnellement sculptés dans l'iroko, dont les racines et les feuilles sont également utilisées dans un but rituel, ces figures " ere" (statues) de jumeaux se présentent sous la forme de figures de couple. Les pièces sont reliées par des cauris, constituant, au même titre que le métal et les perles, les "abiku", parures protectrices.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traîté comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. ...

Figure de maternité Yoruba
objet vendu
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Yoruba

Cette sculpture d' art africain était vouée à trôner sur un autel. Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle symboliquement à la divinité ses devoirs envers les hommes. Coiffée d'un chignon natté, elle arbore les chéloïdes des nobles Yoruba, marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba. Patine lisse brun grisé. Fissures de dessication.
Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango , toujours actives, qui vénèrent leurs dieux, les Orisa , à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.

Les principaux cultes Yoruba ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Yaka / Zombo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yaka

Collection art africain d'un galeriste belge dont le nom sera communiqué à l'acheteur
Ces statues africaines sculptées selon les normes formelles yaka, étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Cette statue se démarque par la qualité de sa structure équilibrée et par son visage reproduisant les masques du groupe, dotés d'un nez identifiable en trompette. Patine noire-grenat lustrée. Fissures de dessication, abrasions.

Hiérarchique et autoritaire, composée de redoutables guerriers, la société Yaka était gouvernée par des chefs de lignage disposant du droit de vie et de mort sur leurs sujets. La chasse et le prestige qui en découle sont l'occasion de nos jours, pour les Yaka, d'invoquer les ancêtres et de recourir ...


Voir la fiche

250,00

Statuette Luba Mikisi
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Ex-collection art africain française.
Ce type de figure africaine féminine, chez les Luba, était souvent liée aux rituels de fécondité et de fertilité. La posture indiquerait en outre que les secrets de la royauté , bizila, appartiennent aux femmes à la cour luba grâce à leur rôle d'intermédiaire politique et spirituel. Les sujets figuratifs féminins représenteraient pour les Lubas l'épouse du devin, d'où son importance dans le processus de divination bilumbu. Selon certains Lubas cependant, bien que femme, elle représenterait le premier devin Luba, et serait aussi une allégorie de la royauté liée à la puissante société du Mbudye associée au pouvoir royal. ("Luba" Roberts.) Belle patine satinée , érosions et manques.
Les Luba ( Baluba en tchiluba) forment un ...


Voir la fiche

240,00  192,00

Marotte Kuyu Kebekebe
promo art africain
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Marotte Kouyou

Ex-collection art africain française.
Marionnette africaine emblématique de type Kouyou, destinée à la danse kibe-kibe,ou Ebokita (S.Diakonoff) cette sculpture renvoie à l'ancêtre mythique Oso. Le visage porte des motifs scarifiés, et la bouche dévoile des dents aiguisées.
Patine satinée polychrome. Erosions et fendillements.
Jadis, les Kouyou étaient divisés en deux clans totémiques: à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui du serpent. Une association masculine secrète, Ottoté, jouait un rôle politique important dans la nomination des chefs. L'initiation des jeunes gens se terminait par la révélation du serpent dieu Ebongo représenté sous la forme d'une tête. Les danses Kibe-kibe ou Kebekebe, qui accompagnaient la cérémonie, réactivaient les ...


Voir la fiche

290,00  232,00

Statue Dogon "Nommo Shicouroulé"
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Niongom

Ex-collection art africain française.
Nommée "Nommo shicouroulé" par les Niongom, ce type de figure africaine épousant la forme naturelle d'une branche incarnerait l'homme primordial crée par le dieu Ama, censé inspirer le chef religieux Hogon. Le buste incliné, de longues mains plaquées sur les cuisses, le personnage offre son profil. Les scarifications faciales et corporelles linéaires en pointillés continus se prolongent sur le bonnet et le petit dôme sur lequel la figure est juchée.
Patine mate veloutée, enduit noirâtre localement abrasé. Petites érosions.
Sculptées pour la plupart sur commande passée par une famille et dans ce cas disposées sur l'autel familial Tiré Kabou , les statues tribales Dogon peuvent aussi être l'objet de cultes de la part de toute ...

Grande Statue Kouyou
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Grande Statue Kouyou

Les statues en terre cuite kouyou se distinguent dans l'art africain par les couleurs vives dont leur patine est ornée.
On retrouve des personnages assis ou debout comme c'est le cas ici, bras toujours le long du corps. La tête est quasi-sphérique et très expressive, les yeux tombants et la bouche ouverte. Des motifs polychromes recourbés décorent l'ensemble de la pièce.

Jadis, les Kuyu étaient divisés en deux clans totémiques : à l'Ouest celui de la panthère, et à l'Est celui du serpent.
Une association masculine secrète, Ottoté, jouait un rôle politique important dans la nomination des chefs.
L'initiation des jeunes gens se terminait par la révélation du serpent dieu Ebongo représenté sous la forme d'une tête.
Les danses qui accompagnaient la ...


Voir la fiche

Vendu

Poupée de fécondité Biga Mossi
promo art africain
Art africain > Poupées africaines > Poupée Mossi

Ex-collection art africain française
Cette figure anthropomorphe schématisée, dont l'aspect de la tête varie selon les régions, représente un esprit avec lequel une relation s'établit. Le buste en colonne porte des seins affaissés, attribut de fécondité et symbole de maternité. La tête stylisée évoque la coiffure féminine en cimier, dotée d'une tresse retombant devant le visage pour les jeunes filles, les motifs parallèles les scarifications.
Patine d'usage lustrée.
La Haute-Volta, le Burkina Faso depuis l'indépendance, est composée des descendants des envahisseurs, cavaliers venus du Ghana au XVe siècle, nommés Nakomse , et des Tengabibisi , descendants des autochtones. Le pouvoir politique est aux mains des Nakomsé,qui affirment leur pouvoir par l'intermédiaire ...


Voir la fiche

190,00  152,00

Statuette Ere Ibeji Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Yoruba

Les Ibeji , images de substitution dans l' art africain .
Traditionnellement sculptée dans de l'iroko, dont les racines et les feuilles sont également utilisées dans un but rituel, cette figure " ere" (statue) de jumeau porte des parures en métal. Patine semi-satinée acajou. Fissure de dessication.
Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau : ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé. Cet ibedji est alors traité comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui ; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais. Il arrivait également qu'un homme fasse sculpter des ibeji pour son épouse afin de susciter la grossesse. Support de l'âme du ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Nyamwezi
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Nyamwezi

Ex-collection art africain belge
Statuette offrant un buste féminin incliné, que les bras enserrent, et des jambes disproportionnées. L'amplitude des oreilles se démarque aux côtés du visage aveugle. Ce type de statues, parmi la grande variété de la production tribale de cette région, participait au culte des ancêtres, et certaines jouaient un rôle dans des activités traditionnelles de sourcier. Patine grasse noire, résidus granuleux. Abrasions, infimes manques. br> Les Nyamwézi sont formés de tribus d'origines diverses composant le plus grand groupe du centre de la Tanzanie , et partageant cependant de même traits culturels. Ils furent impliqués au XIXe siècle dans le commerce caravanier qui traversait leur territoire l' Unyamwézi . Ils furent donc amenés à voyager du ...


Voir la fiche

Vendu