La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines : fetiche tribal, maternité:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Figure Dan Lü Me - Côte d Ivoire
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Dan

Ex-collection art africain française.
La figure féminine, représentée assise, présente une cuillère dont le manche forme une tête de nourrisson. Ces cuillères rituelles étaient des emblèmes offerts aux femmes hospitalières. Patine hétérogène, granuleuse, résidus incrustés de kaolin, abrasions. Pour les Dan de Côte d'Ivoire, appelés également Yacouba , deux univers bien distincts s'opposent : celui du village, composé de ses habitants, de ses animaux, et celui de la forêt , sa végétation et les animaux et les esprits qui la peuplent. Pour que ces esprits s'établissent, une zone spécifique de la forêt est désignée et toujours préservée à l'extérieur des villages dan. Des sacrifices sont en outre requis afin de communiquer par le biais de ces esprits. Des dons de femmes, de ...

Statuette Metoko  / Lega Kakungu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Metoko

Les Metoko dans l'art tribal africain.
Cette petite statuette aux volumes ramassés est campée sur de larges pieds digités, les hanches cernées d'un lien de raphia évoquant un pagne. Une arête nasale rejoignant le sommet du front , des pastilles pour les yeux ,une petite bouche dessinée dans le bois.  De nombreuses scarifications, s'inscrivant en lignes parallèles alternées, révèlent le statut du personnage, qui incarnerait un digne vieillard ayant été victime de sorcellerie, kakungu. Au creux de ces sillons des pigments de kaolin se sont incrustés, conférant une patine beige claire à l'objet.
Statue cultuelle Katungu appartenant aux Metoko et Lengola, peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société , le Bukota , ...


Voir la fiche

150,00

Grande statue Luba
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luba

Cette figure féminine d'art africain, à l'allure élancée et sereine est dotée d'un visage fin et symétrique, il s'agit d'une statue Luba. Les yeux en grains de café son mi clos. La coiffe finement ciselée est tirée en arrière et classiquement divisée en quatre parties.
Les bras fléchis amènent les mains à se poser sur l'abdomen proéminent.

Les Luba ( Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière Lubu, ainsi le nom (Baluba, qui veut dire « les Lubas »). Ils sont nés d’une sécession de l’ethnie Songhoy, sous la direction d’Ilunga Kalala qui fit mourir le vieux roi Kongolo vénéré depuis sous la forme d’un python. Au XVIème siècle ils créèrent un état, organisé ...


Voir la fiche


Vendu à 180,00 Trouver un objet similaire

Maternité Lulua
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Maternité Luluwa

Des motifs en relief, scarifications saillantes érogènes et symboliques, agrémentent cette maternité africaine. Cette figure féminine qui enlace un enfant présente une patine brun grisé. Ces statuettes étaient censées protéger l'enfant et sa mère. Fissures et légers manques.
Les différents types de statues Luluwa,Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité, la fécondité et la figure féminine. Cet art sculptural a été soumis aux influences des ethnies voisines ( Chokwe, Luba, Kuba, ...)
C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua, en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des Luba. Ils ...


Voir la fiche

150,00

Crucifix Kongo Nkangi kiditu
objet vendu
Art africain > Objets usels, poulies,boîtes, métier à tisser,awale > Crucifix Kongo

Ex-collection art tribal africain belge.
Chez les Kongo à la fin du XIX et au début du XXe siècle, le crucifix tenait lieu, parmi les regalia cheffaux, de symbole de pouvoir légitimant l'autorité. Une cérémonie lors de l'investiture du chef exigeait que le futur dirigeant recoive des mains d'un dignitaire, lors d'un rituel codifié, un nkangi kiditu . Cet insigne de pouvoir, inspiré d'anciens crucifix chrétiens importés par les Portugais au XVIe siècle, pouvait également revêtir une fonction thérapeutique, et, outre des usages variés, être brandi lors de cérémonies funéraires au cours desquelles l'objet était soumis à des libations d'huile ou de vin de palme. La croix ne serait pas un motif spécifique au monde chrétien, les Kongo considérant que les quatre branches renvoient au cycle de ...

Statuette Luluwa Bwa cibola
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lulua Buanga

Ex-collection art africain monégasque.
Les différents types de statues Luluwa, Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Les figures telles que celle présentée relèvent du culte Buanga bua cibola, et seraient censées,  selon la croyance du groupe,  protéger les enfants et la femme enceinte. Par la position des mains en effet, ce personnage met en évidence un abdomen proéminent, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji ) Des scarifications saillantes ornent son front. Patine brun foncé plutôt mate. C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance ...

Statue Ngbandi Ngbirondo
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Ngbandi

Ex-collection art africain belge.

Parmi les nombreux objets sculptés relatifs à la chasse et à la magie, cette statuette féminine protectrice, stylisée, pourrait représenter l'esprit Ngbirondo agissant en tant que gardien du village. Des statues funéraires étaient également utilisées, et des sculptures de couple yangba et sa soeur, équivalents aux ancêtres Seto et Nabo des Ngbaka.
Le menton en pointe et la scarification sur l'arête du nez sont caractéristiques de l'ethnie. Epaisse patine sombre,incrustée, grumeleuse et craqueléeLes Ngbaka forment un peuple homogène du nord ouest de la R.D.C, au sud de l'Ubangui. Les Ngbandi vivent à l'est ( sur la rive gauche de l'Oubangui) et les Ngombe au sud. L'initiation des jeunes, "gaza" ou "ganza" (qui donne la force) chez les ...


Voir la fiche

395,00

Figure de maternité Yoruba polychrome
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Yoruba

Cette sculpture d' art tribal africain était vouée à trôner sur un autel. Facilitant la communication avec le sacré, elle rappelle à la divinité ses devoirs envers les hommes. L'enfant qu'elle tient sur les genoux symbolise la protection et la fécondité. Coiffée d'un haut cimier, elle arbore les chéloïdes des nobles Yoruba. Les yeux globuleux, lèvres charnues, sont également des marqueurs distinctifs de la statuaire tribale Yoruba. Manques sur la base. Patine croûteuse localement écaillée. Fissures de dessication.
Les Yoruba pratiquèrent le commerce d'esclaves avec les européens et en particulier les Portugais avant d'être complètement soumis aux Anglais à la suite d'une longue période de luttes intestines entre les différents rois ou oba en place. Les principaux cultes Yoruba ...

Statuette Lega Kakulu ka Mpito
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega Kakulu

L'art africain des Lega, Balega, ou encore Warega, se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destinés aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était subdivisée en étapes initiatiques, la plus élevée étant le Kindi. Les statuettes étaient utilisées au fur et à mesure de l'initation des aspirants. Chacune est une représentation disposant d'une forme et d'une signification particulière dont découle toujours une morale ou un dogme. La particularité des Lega, contrairement à d'autres ...

Figure de maternité Koulango
Art africain > Maternité, statues, bronze, bois > Statue Kulango

Ex-collection art africain française.
Figure féminine aux traits délicats, associée à la fécondité, elle dispose d'un cou annelé et d'une coiffure en chignon, témoin de son rang élevé. Assise sur un tabouret royal ashanti, elle allaite son enfant. De multiples colliers de perles blanches ceignent ses hanches. Patine noirâtre lustrée.
br>Nommés Pakhalla par les Dioula, les Koulango formaient les Loron dans le territoire voltaïque. Les chefs Dagomba du royaume de Bouna les auraient ensuite qualifiés de " Koulam " (singulier : koulango , sujet, vassal). Leur histoire complexe a engendré une culture non moins complexe. C'est entre le Burkina Faso et le Comoé, au nord est de la Côte d'Ivoire, que s'étend leur territoire. De religion fétichiste animiste, ils ...


Voir la fiche

380,00

Appuie-nuque Luba / Zela, Zula
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Appui-tête Luba

Ex-collection art africain belge.
Les Luba sont célèbres en particulier pour leurs appuie-nuques et tabourets constitués d'une figure cariatidique. Les appui-nuques protégeant les coiffures pendant la nuit étaient également utilisés pour soutenir la tête des défunts, et parfois, selon Albert Maesen, enterrés à leur place. Une figure féminine accroupie jambes largement écartées (style Zula), soutenant l'appui incurvé, forme le "réceptacle d'un chef souverain défunt"( Luba, Roberts). L'efffigie incarnant l'esprit d'un ancêtre, vidiye est coiffée de tresses tirées vers l'arrière. Patine huilée localement abrasée, reflets orangés, incrustations résiduelles ocrées. Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique Centrale. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région ...

Statuette fétiche Kusu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Kusu

Ex-collection art africain belge.
Les figures de protection individuelle tel notre exemplaire, utilisées par les Hemba et les Kusu, ont été inspirés des fétiches songye. La charge magique, composée d'ingrédients d'origines diverses, est dans ce cas insérée dans la cavité au sommet de la tête. Patine satinée, abrasions et fissures. Les Kusu établis sur la rive gauche de la Lualaba ont emprunté les traditions artistiques des Luba et des Hemba et possèdent un système de caste similaire à celui des Luba. 
Les Hemba quant à eux se sont établis dans le sud-est du Zaïre, sur la rive droite de la Lualaba. Autrefois sous la domination des Luba, ces agriculteurs et chasseurs pratiquent le culte des ancêtres au moyen d 'effigies longtemps attribuées aux Luba. Les statues ...


Voir la fiche

190,00

Figure de léopard Bénin
objet vendu
Art africain > Bronze, leopard, messager, guerrier, statue, pirogues > Bronze Bénin

Ex-collection art tribal africain corse.
Avant la destruction du palais du royaume de Bénin en 1897 , le caractère divin des rois, les Oba , s'illustrait par de multiples oeuvres célébrant leur puissance. Des scènes guerrières étaient reproduites sur des plaques narratives, en bronze, et apposées sur les murs. Somptueux autels en bronze, figures commémoratives de chefs décédés,lourds bracelets , chevillères et récades étaient produits en quantité dans de nombreux ateliers de fondeurs selon la technique de la fonte à la cire perdue.
Le léopard, figurant le pouvoir royal, dispose d'une place centrale dans la culture du royaume bénin car cet animal apparaît dans le mythe fondateur dont le roi Ewuare est le héros. Selon la légende, celui-ci se réveille après avoir passé une ...


Voir la fiche

Vendu

Figure masculine Lulua, Bena Luluwa
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Lulua

Ex-collection art tribal africain Belge.
Les différents types de statues Luluwa,Lulua, ou encore Béna Lulua, présentant de multiples scarifications, glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Cette figure de prestige est associée au culte buanga bua bukalenge . L' abdomen proéminent, strié, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji )et le visage, sont parsemés de losanges, scarifications saillantes érogènes et symboliques, de cercles et de rectangles en damiers. Un appendice sommital conique représentant une haute tresse s'élève au niveau de la fontanelle.
Patine granuleuse grise dont les érosions localisées révèlent un bois clair. C'est dans le sud de la République Démocratique du ...


Voir la fiche

230,00

Figure de prestige Bena Lulua
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Luluwa

Ex-collection art tribal britannique.
Utilisée lors des rites associés au culte buanga bua bukalenge , cette figure masculine représentant un ancêtre arbore d'abondantes scarifications faciales et corporelles, pratique courante à la fin du XIXe siècle en Afrique centrale. Ces marques constituaient des signes de beauté à valeur symbolique, révélateurs de qualité physiques et morales hors du commun. Les cercles concentriques suggèrent non seulement les grands astres, mais aussi l'espoir. " Ces statues de guerriers, dont la position des bras en angle droit serait associée à la vigueur, participaient aux investitures et funérailles des chefs. Patine veloutée brun noir. Restauration indigène à l'aide d'agrafes au sommet. Lulua est un terme générique, qui se réfère à un grand ...


Voir la fiche

450,00

Statue Baoulé Asie usu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Baoulé

Collection art africain traditionnel française.
La main droite reposant sur l'abdomen, quand la gauche caresse délicatement la barbe de cette statue Asie Usu dotée d'une patine croûteuse. De nombreuses scarifications visibles sur le dos, le visage et le cou. Cette oeuvre évoque l'être de la terre (Asié Usu) et fait partie d'un ensemble de statues destinées à être utilisées dans un cadre médiumnique par les devins komien sélectionnés par les esprits Asye Usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà.
Une soixantaine de groupes ethniques peuplent la Côte d'Ivoire, dont les Baoulé, au centre, les Akans venus du Ghana, peuple de la savane, pratiquant la chasse et l'agriculture tout comme les Gouro dont ils ont emprunté les cultes et les masques. L'unité de base est le ...


Voir la fiche

220,00

Statue Baoulé Asie usu
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Ancêtre Baoulé

Ex-collection art tribal française.
Les cultes Akan dans l'art africain Cette figure "Waka -Sona", "être de bois en baoulé", est patinée par les onctions d'huile. De nombreuses scarifications parcourent l'anatomie de l'effigie. Les deux mains reposent dans la région ombilicale. Ce geste de vie évoque le lien avec la descendance, la protection de l'ancêtre. Bois dense, surface satinée. Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou, être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de statues destinées à être utilisées en tant qu'outil médium par les devins komien, ces derniers étant sélectionnés par les esprits asye usu afin de communiquer les révélations de l'au-delà. Le second type de statues sont les ...


Voir la fiche


Vendu à 220,00 Trouver un objet similaire

Statue coupe figurative Gbene Koro
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Koro

Ex-collection art africain traditionnel française.
Sculpture anthropomorphe composée d'une figure d'ancêtre en position frontale et dont l'abdomen forme un récipient pour de la bière ou du vin de palme à l'occasion des cérémonies rituelles. Le visage qui semble casqué est inusuel. Enduite d'une patine noirâtre veloutée, une cassure au niveau d'un bras a dû être restaurée. Erosions.
Selon certains auteurs, deux personnes y buvaient en même temps.( Arts du Nigéria, A. Lebas)
C'est dans la partie nord de l'intérieur du Nigéria que se sont installés les Koro , aux côtés des Waja, Mama, Hausa, et Dakakari. Surtout réputés pour leurs masques ornés de graines rouges d'abrus incarnant les ancêtres, ils utilisent également ce type de coupes à offrandes rituelles lors de ...


Voir la fiche

390,00

Statue d ancêtre Hemba Singiti
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statue Hemba

Ex-collection art africain française.
Symbolisant un chef local, cette effigie Hemba, dont les caractéristiques étaient autrefois attribuées aux Luba, a été sculptée afin de créer un lien avec les esprits tutélaires. Les chefs de clan Hemba disposaient de plusieurs statues d'ancêtres qu'ils vénéraient et auxquelles ils consacraient des offrandes afin d'assoir leur légitimité. La position est classique, mains valorisant un abdomen en saillie, symbole du lignage. La coiffe sophistiquée est délimitée par un diadème. Patine brun noir. Surface satinée. Base fendillée.
Les Luba (Baluba en tchiluba) sont un peuple d’Afrique centrale, établi dans le sud-est de la R.D.C, sur des plaines cernées de cours d'eau. Leur berceau est le Katanga, plus précisément la région de la rivière ...

Statue Lega
objet vendu
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Lega

Ex-collection art africain allemande.

Symbole sculpté illustrant un proverbe, destiné à un initié de la société initiatique du Bwami, cette figure possède un visage s'apparentant aux masques de l'ethnie. Les "jambes" prennent la forme d'un tabouret circulaire à quatre montants. Patine beige, résidus de kaolin. Fissures de dessication. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le futur initié devait deviner la signification plus ou moins complexe de ces métaphores, ces dernières se référant largement à des proverbes et dictons. Ceux qui n'étaient pas autorisés à voir l'objet, afin d'en être protégés, devaient se soumettre à de coûteuses cérémonies, et parfois même rejoindre le grade ...


Voir la fiche


Vendu à 180,00 Trouver un objet similaire

Statue Bambara Nyeleni
Art africain > Statues africaines : fetiche tribal, maternité > Statuette Nyeleni

Collection art africain française.
Sculpture nommée "petite préférée", Nyeleni en Bambara, représentée frontalement, paumes vers l'avant, seins en "obus" sur un buste étroit s'élargissant vers un large fessier proéminent. Les jambes à demi-fléchies sont proportionnellement réduites. Le visage est coiffé d'une crête striée dont les nattes latérales encadrent des oreilles "en fer à cheval ". La pièce, striée d'encoches et de rainures parallèles, présente une patine mate brun-clair avec incrustations poudreuses beige ocré. Fissures de dessication. Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence ...


Voir la fiche

240,00