La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Cavalier:

Les cavaliers sont généralement réalisés en bronze, mais nombres de ceux ci sont réalisés en bois. Veritables chefs d'oeuvres de l'art Dogon, Sao, Bamoun, Yoruba


Figure de cavalier Bénin en bronze
Art africain > Bronze art africain > Statue Yoruba

Ex-collection art africain allemande.
Ce personnage sur sa monture est coiffé de la toque en fibres tressées réservée aux dignitaires de la cour Bénin. L'épée cérémonielle, ou eben , dont il est muni, représentant l'autorité royale, indique par ailleurs son statut de chef. Patine croûteuse ponctuée de pigments blancs. Pièce issue de la collection de l'artiste peintre Karl Heinz Engstfeld et Ruth Engstfeld-Schremper , artiste vitrailliste.
L'art de Bénin est décrit comme un art de cour car il est étroitement associé au roi, connu sous le nom d' oba . La tradition des objets de cours en bronze d' Ifè remonte au 14ème siècle. Avant la ...


Voir la fiche

650,00

Coupe Cavalier Yoruba
Art africain > Objets usuels > Coupe Yorouba

L'iconographie complexe de l'art africain Yoruba
Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà , la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko)dont de nombreuses statues. Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare . Cette statue de cavalier yoruba supporte une coupe à offrandes dont le couvercle est ornée d'une scène zoomorphe. Des résidus d'huile tapissent les parois du réceptacle. Patine mate. La société yoruba est très organisée et dispose de plusieurs associations dont les rôles varient. Alors que la société masculine egbe renforce les normes sociales, l' aro fédère les agriculteurs. Le gelede a des visées ...


Voir la fiche

490,00

Statuette de cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Cavalier > Guerrier Yoruba

Ex-collection art africain belge.
C'est dans une statuette sculptée destinée à figurer sur un autel yoruba que s'incarne ici un ancêtre divinisé. A moins qu'il ne s'agisse d'un des multiples dieux orisa ,comparables aux saints chrétiens, qui animent le panthéon des yoruba. L'équidé, rare dans la région, constituait un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains.
Cette sculpture présente certains éléments et caractéristiques constantes telles une monture aux proportions différentes de celles du cavalier. Le cheval juché sur un socle présente en effet une taille réduite. Le personnage au faciès typiquement yoruba dispose de trois incisions sur chacune des joues, d'une corne à offrandes et d'une lance. Patine brun acajou nuancée de noir . Résidus de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure équestre Dogon en bronze
objet vendu
Art africain > Cavalier > Cavalier Dogon

Ex-collection art africain française.
Les fréquentes représentations de cavaliers, chez les Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. En effet, l'un des Nommos , ancêtres des hommes , ressuscité par le dieu créateur Amma , est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. De plus, la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon , paradait sur sa monture lors de son intronisation car la coutume voulait qu'il ne pose pas le pied à terre. Dans la région des falaises de Sangha, inaccessibles à cheval, les prêtres le portaient , tout en hennissant en référence à l'ancêtre mythique Nommo . Les personnages sont représentés nus, chevauchant à cru, l'homme coiffé du bonnet hogon saisissant la bride d'une ...

Cavalier Sao Sokoto Putchu Guinadji
objet vendu
Art africain > Cavalier > Nouveau produit

Ex-collection art africain française.
Utilisé comme une amulette créditée de vertus apotropaïques, cette petite sculpture en bronze constitue, pour les Sao, un talisman censé les protéger de la folie. Il est donc porté en permanence. Le génie qui possèderait le fou est représenté par le cavalier, le cheval figurant la victime. Ce cavalier coiffé d'un chèche chevauche un équidé qui constituait un rare attribut de prestige dans ces régions du Sahel. Accompagné d'un socle en plexi. Patine dorée cuivrée. Les Sao, ancêtres des Kotoko, étaient établis,entre le XIIe et le XIVe siècle dans une zone géographique s'étendant sur les frontières entre le Tchad, le nord Cameroun et le Nigeria. Ils se sont établis sur des collines , ce qui leur permettait de repousser les envahisseurs. La ...

Figure de cavalier Yoruba Sango
Art africain > Statues statuettes > Cavalier Yoruba

Ex-collection art africain anglaise.
C'est dans une figure sculptée, destinée à figurer sur un autel yoruba, que s'incarne ici un ancêtre divinisé. A moins qu'il ne s'agisse d'un des multiples dieux orisa ,comparables aux saints chrétiens, qui animent le panthéon des yoruba. L'équidé, rare dans la région, constituait en outre un attribut de prestige qui était réservé à la noblesse et aux souverains. Cette sculpture présente certains éléments et caractéristiques constantes telles une monture aux proportions différentes de celles du cavalier. Le cheval juché sur un socle présente en effet une taille réduite. Le personnage au faciès typiquement yoruba dispose de trois incisions sur chacune des joues, d'yeux sertis de perles. Un personnage est juché à l'avant sur la selle, un ...


Voir la fiche

Momentanément indisponible

Statue de cavalier Eshu Yoruba
Art africain > Cavalier > Statue Yoruba

Ex-collection art tribal anglaise.
Art africain et complexité iconographique de la statuaire yoruba Centrée sur la vénération de ses dieux, ou orisà, la religion yoruba s'appuie sur des sculptures artistiques dotées de messages codés (aroko). Elles sont conçues par les sculpteurs à la demande des adeptes, devins et leurs clients.Ces esprits sont censés intercéder auprès du dieu suprême Olodumare. Cette sculpture de cavalier dont le rôle est de faciliter la communication avec l'au-delà valorise un ancêtre divinisé ou un orisha ,un des 400 dieux du panthéon yoruba. Les figures de guerrier à cheval sont répandues dans l'iconographie yoruba, le cheval étant rare dans ces régions que seuls les rois pouvaient jadis s'autoriser. Les royaumes d' Oyo et Ijebu sont nés suite à la ...


Voir la fiche

550,00

Figure de cavalier Baoulé
objet vendu
Art africain > Cavalier > Statue Baule

Naturalisme de l'art africain Baoulé
Cette effigie masculine de cavalier nu représenterait un chef baoulé de façon idéalisée, ces derniers étant les seuls à posséder des chevaux. Le visage ovoïde aux traits réguliers est paré d'une barbe tressée dont les anciens prenaient grand soin grâce à des onctions de beurre de karité. Le corps présente de nombreuses scarifications. Cette sculpture incarnant un asye usu, esprit de la nature, ou résidence temporelle d'un "Blolo bian" époux de l'au-delà, faisait probablement partie des objets appartenant au devin komien . Lors des séances de divination "Mbra", ces objets étaient enveloppés d'un linge blanc afin de revêtir une fonction d'intermédiaires entre le monde temporel et les esprits. Les représentations d'époux célestes étaient par ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Cavalier > Cavalier Yoruba

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

C'est donc ce ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de cavalier Dogon en bronze
objet vendu
Art africain > Cavalier > Cavalier Dogon

Ex-collection art africain italienne.
Les artistes forgerons Dogon forment une caste endogame parmi les Dogon appelée irim .Ils produisent aujourd'hui des armes, des outils,et travaillent également le bois. "Maîtres du feu", ils sont en outre censés soigner les brûlures (Huib Blom). Le cavalier non armé pourrait représenter un chef religieux chevauchant un animal mythique. Il s'appuie sur une selle formant une tablette face à lui. Patine brun doré. Les fréquentes représentations de cavalier, chez les Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. En effet, l'un des Nommos , ancêtres des hommes , ressuscité par le dieu créateur Amma , est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. De plus, la plus haute autorité ...

Cavalier Yoruba Sango
Art africain > Statues statuettes > Statue Yoruba

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

C'est ...


Voir la fiche

380,00

Cavalier Bamana
Art africain > Cavalier > Cavalier Bambara

Ex-collection art africain française.
Les Bambara du Mali central et méridional appartiennent au grand groupe Mande, comme les Soninke et les Malinke. Ils croient à l'existence d'un dieu créateur génériquement appelé Ngala et qui maintient l'ordre de l'univers. Son existence coexiste avec un autre dieu androgyne appelé Faro, qui a donné toutes les qualités aux hommes et qui fait pousser les fruits de la terre. De grandes fêtes masquées cloturent les rites d'initiation de l'association dyo et le rituel du gwan des bambara dans le sud du pays bambara. Etalées sur une période de sept ans en ce qui concerne les hommes, elles sont moins astreignantes pour les femmes. Les nouveaux initiés fêtent alors, en groupes, de village en village, leur renaissance symbolique . Ce sont les fils des ...


Voir la fiche

480,00

Cavalier Yoruba Elesin Sango
objet vendu
Art africain > Cavalier > Cavalier Yoruba Elesin Sango

Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi".
Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de hautes attentes.

C'est ...


Voir la fiche

Vendu

Cavaliers Sao Kotoko
objet vendu
Art africain > Bronze art africain > Cavalier Sao

Ex-collection art tribal française.
Les Sao, au sud du lac Tchad, sont les ancêtres des Kotoko, dont l'art est prisé par les amateurs d'art africain. Ils se sont établis sur des collines , ce qui leur permettait de repousser les envahisseurs. Ces cavaliers coiffés d'un chèche chevauchent une monture qui constituait un rare attribut de prestige dans ces régions du Sahel. Utilisé comme une amulette créditée de vertus apotropaïques, cet objet à valeur de talisman était porté durant les crises de possession. Les Sao étaient établis,entre le XIIe et le XIVe siècle,dans une zone géographique s'étendant sur les frontières entre le Tchad, le Cameroun et le Nigeria. La fonte à la cire perdue était déjà couramment pratiquée dès le XIIe siècle par cette ethnie africaine, qui produisait ...


Voir la fiche


Vendu à 95,00 Trouver un objet similaire

Cavalier Baoulé
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Baoule

Ex-collection art tribal française, estimé en salle de vente à 500 euros.
Naturalisme de l'art africain Baoulé Cette effigie masculine de cavalier représenterait un chef baoulé de façon idéalisée,ces derniers étant les seuls à posséder des chevaux. Le visage ovoïde porte des traits délicats, des paupières cernées de kaolin (pour la clairvoyance), et la classique coiffure tressée relevée en trois coques sommitales. Le personnage dispose d'un oeuf, indiquant une volonté de prodécer à une offrande sacrificielle. Cette sculpture incarnant un asye usu, esprit de la nature, faisait probablement partie des objets appartenant au devin komien . Lors des séances de divination "Mbra", ces objets étaient enveloppés d'un linge blanc afin de revêtir une fonction d'intermédiaires entre le monde ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Cavalier Yoruba
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Cavalier Yorouba

Ex-collection art tribal anglaise.
Les représentations de cavaliers sont très fréquentes dans l'art africain yoruba, et pour cause, il s'agit du thème central de l'histoire nommée "La mort et le cavalier du roi". Cette fiction raconte les funérailles du défunt roi d'Oyo, ancien état africain fondé au XVème siècle, voisin du royaume de Dahomey, et la tradition selon laquelle son cavalier, Elesin, doit se suicider dans les trente jours suivant le décès du roi afin de suivre en bonne et due forme le dogme religieux yoruba. La mort du cavalier est en effet destinée à garantir au roi un sauf conduit vers sa nouvelle demeure.
Elesin, un homme simple profitant de la vie, se voit investi d'une mission dont il ne veut pas et finit par décevoir le peuple yoruba qui place en lui de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de cavalier Bamoun
Art africain > Soufflets > Statue Bamoun

Ex-collection art africain Française.
Ce cavalier Bamoun maîtrisant un cheval cabré représenterait le roi N'Doya dans sa victoire sur les Peuls, au XIXe siècle. Armé d'une épée portée dans un fourreau en bandoulière,il dispose également d'un sabre. Un cuir brun foncé habille les formes du personnage et de sa monture,un cuir plus clair gaine les sabots. Le roi est vêtu d'une pagne en toile, les Haoussa ayant introduit les transformations vestimentaires chez les Bamoun, il porte des étriers de cuir reliés par une tige d'osier rigide . Les différents éléments décoratifs et matériaux forment ici une oeuvre exceptionnelle. Les Bamun habitent une région à la fois pleine de reliefs boisés mais aussi de savanes. Ce grand territoire du nom de Grassland situé au sud-ouest du ...


Voir la fiche

1250,00

Grand cavalier Dogon
Art africain > Cavalier > Cavalier Dogon

Sculptures de prestige dans l'art africain du Mali
Les fréquentes représentations de cavalier, chez les Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. En effet, l'un des Nommos , ancêtres des hommes , ressuscité par le dieu créateur Amma , est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. De plus, la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon , paradait sur sa monture lors de son intronisation car selon la coutume il ne devait pas poser le pied à terre. Dans la région des falaises de Sangha, inaccessibles à cheval, les prêtres le portaient , tout en hennissant en référence à l'ancêtre mythique Nommo . La mission Dakar-Djibouti de 1931, dirigée par Marcel Griaule , a été chargée d'étudier en ...


Voir la fiche

1500,00

 Figure équestre Hogon Dogon Cavalier Dogon
objet vendu
Art africain > Cavalier > Figure équestre Hogon Dogon Cavalier Dogon

Ce très ancien cavalier Dogon provient de la collection d'art africain du père de S.E. M. Lamine Aidara.
Les fréquentes représentations de cavalier, chez les Dogon du Mali, font référence à leur cosmogonie et leurs mythes religieux complexes. En effet, l'un des Nommos , ancêtres des hommes , ressuscité par le dieu créateur Amma , est descendu sur la terre porté par une arche métamorphosée en cheval. De plus, la plus haute autorité du peuple Dogon, le chef religieux nommé Hogon , paradait sur sa monture lors de son intronisation car la coutume voulait qu'il ne pose pas le pied à terre. Dans la région des falaises de Sangha, inaccessibles à cheval, les prêtres le portaient , tout en hennissant en référence à l'ancêtre mythique Nommo .
La mission Dakar-Djibouti de ...

Cavalier Sao Sokoto
objet vendu
Art africain > Bronze art africain > Cavalier Sao

Les Sao, au sud du lac Tchad, sont les ancêtres des Kotoko, dont l'art est fort prisé par les amateurs d'art africain. Ils se sont établis sur des collines , ce qui leur permettait de repousser les envahisseurs. Petit cavalier à la patine foncée laissant apparaître des traces cuivrées, coiffé d'un chèche, un bouclier dans la main droite, une lance dans la main gauche, il chevauche une monture parée de décorations tribales. Utilisé comme une amulette créditée de vertus apotropaïques, elle était portée durant les crises de possession. Les Sao étaient établis,entre le XIIe et le XIVe siècle,dans une zone géographique s'étendant sur les frontières entre le Tchad, le Cameroun et le Nigeria. La fonte à la cire perdue était déjà couramment pratiquée dès le XIIe siècle par cette ethnie ...


Voir la fiche

Vendu

Cavalier Bamoun
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Cavalier Bamoun

Art africain chez les Bamoun.
Ce cavalier Bamoun maîtrisant un cheval cabré représenterait le roi N'Doya dans sa victoire sur les Peuls, au XIXe siècle. Armé d'une épée dans un fourreau porté en bandoulière,il disposait d'une lance qui est manquante. Un cuir brun foncé recouvre la sculpture du personnage et du cheval, un cuir plus clair gaine les sabots. Le roi est habillé d'une toile épousant les formes sous-jacentes, les Haoussa ayant introduit les transformations vestimentaires chez les Bamoun. Sa selle est composée d'une toile frangée de laine violine. La qualité de la réalisation, les détails apportés, les différents matériaux, composent une oeuvre d'art africain bamoun d'exception.
Les Bamun habitent une région à la fois pleine de reliefs boisés mais aussi de ...


Voir la fiche

Vendu





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook