La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche


Art africain - Reliquaires:

En Afrique, les reliquaires sont les gardiens des ancêtres ensevelis. Ils peuvent garder des ossements, ou les crânes de dignitaires, chefs, guerriers, décédés et gardés dans des concessions sacrées. Les reliquaires sont aussi des réceptacles souvent des paniers d'osier de forme cylindrique prévus pour la préservation des reliques, celle-ci étant une pratique répandue en Afrique Centrale chez les Kota, les Fang, les Tsogho. Certains reliquaires comme les Ambete sont des statues munies d'un réceptacle placé dans le dos.


Figure de reliquaire Kota Mbulu-Ngulu
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Kota

Art africain des Kota
Coiffé d'amples coques latérales en aplat s'achevant en deux pendeloques obliques, ce singulier visage concave surplombé d'un front ovoïde est plaqué de bandes de cuivre rouge contrastant avec le métal doré garnissant le reste de la sculpture. De fines agrafes , ainsi que des clous tapissiers, fixent le tout sur l'âme de bois. Les Kota de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des ...

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Figure de reliquaire Kota

Cette pièce d'art africain de style obamba (région de Franceville) symbolise la dualité entre le monde des vivants et celui des morts. Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures bien spécifiques jouant en quelque sorte le rôle de gardiens des reliques nommés ngulu. La pièce se distingue par sa tête coiffée d'un cimier en croissant et de coques latérales porteuses de cabochons aux extrémités. Sous un haut front bombé, deux yeux circulaires aux pupilles marquées, un nez droit et acéré, une bouche absente. Plaquée de lamelles de cuivre et de laiton de couleurs contrastées, la pièce est gravée de lignes parallèles formant des triangles, et d'un galon soulignant les contours de la coiffe. ...


Voir la fiche

Vendu

Grande figure de reliquaire Kota Obamba
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Ex-collection art africain française.
Cette figure stylisée d'ancêtre provient des Obamba du Haut-Ogooué. Des feuilles et lamelles de cuivre et de laiton offrent un contraste de couleurs dorées et cuivrées sur une face, l'envers n'ayant pour seule ornementation qu'un volume sculpté en losange. Le cimier et les coques latérales sont ornés de motifs géométriques gravés au repoussé et sertis de clous tapissiers. Des fils de cuivre forment un tressage sur le piètement dont la base est érodée. Les yeux, au sein d'une face concave striée et ornée de cabochons évoquant une tête de mort, sont formés de croissants sculptés dans de l'os, qu'animent des pupilles de laiton. Des excroissances métalliques, malgré le sourire gravé sur le visage, figurent des larmes. Ce type d'effigie avait ...

Reliquaire Fang du Byeri
Art africain > Reliquaires > Statue Fang

Ex-collection art tribal française.
Sculpture pahouine dans l'art africain Propriété d'un lignage Fang, ce réceptacle à hautes parois cylindriques en écorce, muni de deux petites anses , contenait les reliques des ancêtres, dont l'esprit est figuré par les figures représentées assises sur le couvercle. L'un des gardiens présente solennellement une corne à offrandes. Les attributs tels que la capsule ventrale en saillie, la coiffe en cimier, les multiples colliers , et la fréquente ornementation de clous de laiton, distinguent la statuaire tribale des Fang. Des prélèvement du bois ont été réalisé dans un but rituel. Patine brillante brun acajou. Chez les Fang du Cameroun et ceux du Gabon, chaque famille dispose d'un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ...


Voir la fiche

480,00

Figure de reliquaire Fang du Byeri
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Ex-collection art africain française.
Figure anthropomorphe gardienne du reliquaire contenant les ossements des défunt, sur lequel elle était fichée par le pédoncule postérieur. Cette statue au visage concave dispose d' un buste étiré dans lequel l'ombilic se distingue et de membres atrophiés. Son long cou est cerclé d'un torque métallique, aux vertus apotropaïques. La pastille ombilicale et la représentation géométrique du sexe sont associés à la filiation. Les orbites évidées confèrent un regard médiumnique à la figure. La patine brun noir ,lisse et huilée, se mâtifie localement.
Une inquiétante réputation de cannibales a accompagné le peuple Fang , soigneusement étudié par l'ethnologue Louis Perrois. Les rituels et cérémonies liées au culte du Byéri comprenaient en ...


Voir la fiche

480,00

Figure d ancêtre Fang Ntumu tricéphale
Art africain > Statues statuettes > Statue du Byeri

Ex-collection art africain française.
Coiffées d'un bouquet de plumes, ces trois visages creusés en coeur, dotés d'une mince bouche formant une moue, affichent les caractéristiques du style des Ntumu des régions situées entre le Gabon, le Cameroun et la Guinée-Equatoriale. Du rotin torsadé et huilé forme ici un collier, des bracelets de bras, et une ceinture au personnage. Des dépôts granuleux sont apparents sur la surface lmsse et satinée. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci ...

Grande figure de reliquaire Kota Mbulu-ngulu
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Art africain Kota.
Spectaculaire reliquaire Kota décoré de lamelles de cuivre et de laiton au contraste de couleurs dorées et cuivrées , apparenté au style Kota de la vallée de la Sébé, affluent de la rive droite de l' Ogooué. Le cimier et les coques latérales sont bordées de rangées de pointillés gravés au repoussé et d'une bande centrale de traits parallèles horizontaux. La particularité de cet objet réside dans le front bombé contrastant avec la face concave, symbolisant une tête de mort. Les yeux circulaires sont en cabochon et la bouche absente. Des fils de cuivre sont enroulés sur le piètement, accompagnés de larges anneaux de métal.L'envers de la sculpture présente un bois brut fortement érodé. Cette sculpture preestigieuse symbolise le lien entre le monde des vivants et celui ...

Figure de reliquaire Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Plusieurs variantes des statues Fang Byeri composent l'art africain Byeri. Chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade. Cette pièce destinée à être fichée dans un panier-reliquaire par le pédoncule ...

Figure de reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Kota

Art  africain sculptural des Kota.
Cette effigie gardienne de reliquaire, évoquant les ancêtres, adopte la coiffure traditionnelle : une coiffe sommitale dotée de coques en aplat s'achevant en deux couettes . Le visage présente un haut front bombé, un arc sourcilier en coeur sous lequel s'inscrivent des fentes palpébrales étirées mi-closes. L'ensemble est plaqué d'un réseau de lamelles métalliques bicolores, savamment agencées, qu'un fin cloutage fixe à l'armature de bois. . Ce type de sculpture jouait le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur les descendants. Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , symbolisant l'aspect masculin et féminin à la fois. Ce type de pièces servaient en effet lors de la conservation de restes mortuaires ...


Voir la fiche


Vendu à 350,00 Trouver un objet similaire

Tête reliquaire Fang
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Tête Fang

Ex-collection art premier française.

Art africain et rites funéraires
Cette sculpture offre la face concave distinctive du style Betsi, avec un regard hypnotique formé de deux têtes de clous tapissier. La coiffure soigneusement nattée se divise pour se réunir ensuite dans la nuque. Une moue caractérise généralement ces figures d'ancêtre, comme c'est le cas pour cet exemplaire. La poignée qui était introduite dans le panier reliquaire est partiellement érodée. Patine brun noir satinée et granuleuse. Chez les Fang du Cameroun et au Gabon, chaque famille possède un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boites étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une ...


Voir la fiche

Vendu

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Reliquaire Fang Byéri
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Reliquaire Fang Byéri

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.
Chez les Fang du Cameroun et ceux du Gabon, chaque famille dispose d'un "Byeri", ou boîte reliquaire, dans laquelle les ossements des ancêtres sont conservés. Ces boîtes étaient gardées par le plus vieil homme du village, l'"esa". Les boîtes reliquaires étaient surmontées d'une statue ou d'une tête qui agissait comme gardien des boîtes "byeri". Celles-ci étaient conservées dans un coin sombre de la case, et étaient destinées à détourner vers quelqu'un d'autre les influences maléfiques. Elles étaient également utilisées durant les cérémonies d'initiation des jeunes gens liés à la société "So". Pendant les fêtes, les statues étaient séparées de leurs boîtes et portées en parade.
Cette boite est surmontée d'un ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de reliquaire Kota Mbulu-ngulu
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Reliquaire Kota

Art sculptural africain des Kota
Cette effigie gardienne de reliquaire, évoquant les ancêtres, adopte la coiffure traditionnelle : une coiffe sommitale dotée de coques arrondies en aplat s'achevant en deux courtes pendeloques. Le visage est doté d'une face concave au front volumineux en surplomb ,d'un arc sourcilier en coeur, de cabochons pour les yeux, le tout évoquant une tête de mort. L'ensemble est plaqué d'une alternance de feuilles de cuivre et de laiton, qu'un fin cloutage fixe à l'armature de bois. Les Kota Obamba de la vallée de la Sébé, situés au Gabon mais aussi au Congo, ont produit ce type de sculpture qui jouaient le rôle de "médium" entre les vivants et les morts et continuaient à veiller sur leurs descendants.Elles sont parfois bifaces,les mbulu-viti , ...

Reliquaire Kota
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Reliquaire Kota

Ex collection privée française d'art africain.

Spectaculaire reliquaire plaqué de cuivre et de laiton à motifs gravés. Le cimier et les coques latérales de la coiffe sont ornés de cabochons et présentent un décor de pointillés en galon sur leurs pourtours.Le visage ovale porte un front bombé surmontant de grands yeux enfoncés en amande, la bouche quant à elle se résume en un cercle évidé. Cette pièce, concave, symbolise un ancêtre mâle, en lien avec la dualité entre le monde des vivants et celui des morts. Ce type de reliquaire servait lors de la conservation de restes mortuaires des ancêtres de haute lignée dans des paniers surmontés de sculptures jouant en quelque sorte le rôle de gardiens des reliques nommés ngulu.

En la présence exclusive d’initiés, les grandes ...


Voir la fiche


Vendu à 130,00 Trouver un objet similaire

Figure masculine Fang Byéri
Art africain > Statues statuettes > Statue Fang

Les Ntoumou dans l'art africain du Gabon
Cet exemplaire de statue fang disposant encore de son reliquaire présente des spécificités propres à la statuaire de l'art tribal africain du Nord Gabon ; il dispose en outre, logés dans le reliquaire en écorce, de fragments osseux, vraisemblablement crâniens, de l'ancêtre auquel était voué ce reliquaire. Les proportions et la qualité du modelé de cette sculpture pahouine sont à noter. Les ossements des défunts fang étaient conservés dans des boites surmontées d'une sculpture censée veiller sur les reliques. Présentant de divers types régionaux , elles sont cependant conçues selon un principe invariable, une figure au visage "en coeur", avec adjonction fréquente de métal cuivreux ou de laiton, les mains jointes avec une coupe ou non, ...


Voir la fiche

1200,00

Panier reliquaire Songye
Art africain > Reliquaires > Panier reliquaire Songye

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Au centre de la pièce, on retrouve une statuette songye au faciès rappelant les masques Kifwebe. Ce faciès est aussi similaire à celui très géométrique de certains fétiches Nkisi de protection.
La statuette est attachée à une petite vasque en terre cuite elle-même posée parmi une multitude d'offrandes et de libations accompagnant un enchevêtrement de matières et de cordes.

Les Songyes ont créé des statues impressionnantes aux traits puissants sont souvent utilisées pendant les cérémonies secrètes, recouvertes d'accessoires comme des plumes, de la peau et une corne pleine de charge magique.
Très présente dans leur société, la divination permettait de découvrir les sorciers et d'apporter ...


Voir la fiche

650,00

Figure d ancêtre Fang Byeri
objet vendu
Art africain > Statues statuettes > Figure d'ancêtre Fang Byeri

Gardiens de reliquaire dans l'art africain du Gabon
Cette figure masculine illustre la puissance des ancêtres à travers les attributs du chef et du chasseur. Le personnage est coiffé d'une majestueuse coiffe composée de plumes. Forte présence, contraste éclatant des lamelles de cuivre sur le bois brillant, collier de perles tubulaires, cette sculpture tribale, conservée par l' esa , le plus vieil homme de la famille, était vraisemblablement destinée à un reliquaire dans lequel étaient conservés les ossements des ancêtres. Patine lisse et brillante, acajou. Ce type d'objet était placé dans un coin sombre de la case. Les reliques des ancêtres les plus remarquables étaient conservées dans des boites cylindriques en écorce près de la couche du chef de lignage, initié du culte familial du ...


Voir la fiche

Vendu

Autel Yoruba
objet vendu
Art africain > Reliquaires > Autel Yoruba

La statuaire Yoruba au sein de l'art africain

Oyo et Ijebu sont nés suite à la disparition de la civilisation Ifé et sont toujours à la base de la structure politique des Yoruba. Les Oyo créèrent deux cultes centrés sur les sociétés Egungun et Sango, toujours actives, qui vénèrent leurs dieux à travers des cérémonies faisant appel à des masques, statuettes, sceptres et supports de divination.

Lorsque les masques ne sont pas portés, ils sont placés sur des autels où ils recoivent des libations et des prières.
Sur une base creuse ornée des visages d'Orunmila dieu de la divination mais aussi peut-être du messager divin Esu, un groupe de personnages est sculpté en ronde-bosse. Une femme enceinte est assise sur une chaise devant un second personnage féminin en ...


Voir la fiche

Vendu

Autel Gelede
Art africain > Reliquaires > Autel Gelede

L'art africain chez les Gelede.
Sculpté selon le principe du masque cimier Gelede, mais en miniature, cet objet présente une tête dotée des yeux globuleux et des scarifications coutumières Yoruba, supportant une base circulaire sur laquelle s'èlève un petit auvent où officient deux adeptes. L'un est agenouillé et présente une offrande, le second ,positionné dans une direction opposée , se tient debout. Une frise de losanges rouges et verts décorent la base de l'autel, ces mêmes couleurs étant reprises sur le visage et le toit. Une patine usagée croûteuse et veloutée revêt le tout. l'Unesco l' a inscrit au PCI ( Patrimoine Culturel Immatériel de l'humanité) en 2008 .
 
Concernant ...


Voir la fiche

350,00

Statue reliquaire Ambete
Art africain > Reliquaires > Statue reliquaire Ambete

Ex collection privée belge d'art africain Jan Putteneers.

Les Mbete sont réputés pour leurs statues dotées d'un creux dorsal destiné à recevoir des substances magiques ou des reliques d'ancêtres.
Le front est massif et les arcades sourcilières qui le sous-tendent surplombent la partie inférieure du visage. Les yeux sont petits et circulaires. La bouche est béante et ornée de clous.
Le personnage a les épaules rejetées en arrière et les bras fléchis, mains posées sur l'abdomen.

Un revêtement métallique finement travaillé couvre l'ensemble de la pièce et est maintenu à l'aide de clous. Les yeux sont composés de cauris.
Certains reliquaires disposent parfois d'une petite porte destinée à fermer la cavité dorsale mais ce n'est pas le cas ...


Voir la fiche

1760,00

Panier reliquaire Losso
Art africain > Reliquaires > Panier reliquaire Losso

Dans l'art africain, on retrouve chez plusieurs ethnies cette tendance à la création de paniers reliquaires, ainsi il n'est pas rare d'en retrouver des version tantôt évasées comme chez les Luba et Songye, ou des versions plus verticales comme celle-ci.
Dans le panier s'enchevêtrent des éléments de diverses matières. Ici, une statuette anthropomorphe au visage simpliste et à la patine brute partage l'espace avec un morceau de crâne doté de petites cornes et d'autres morceaux de bois et cordages.

Les Losso pratiquaient le culte des ancêtres, il était de bon augure de les honorer afin d'attirer sur soi leur bienveillance. Les pièces losso sont extrêmement rares.


Voir la fiche

340,00

Tête Byeri Nlo Angokh Fang
Art africain > Reliquaires > Tête Byeri Nlo Angokh Fang

Cette pièce exceptionnelle provient de la collection d'art africain belge du Docteur Maere, Laethem-Saint-Martin. Estimée à plus d'un siècle, cette tête Fang est posée sur un socle en bois qui lui même date des années 1910-20.

Les têtes Byeri Nlo sont plus rares que les statuettes Byeri. Il s'agit d'ailleurs de pièces typiques du Nord du Gabon.
Celle-ci présente des caractéristiques classiques telles que le visage incurvé dont le menton est doté d'une petite bouche simple. Le nez prend une place importante et se projette en avant tandis que les yeux sont composés de petits clous en laiton accompagnés de rondelles métalliques, leur apportant un aspect circulaire.
Le bois présente de belles veines et un beau vieillissement naturel. Les fissures participent à la ...


Voir la fiche

Faire offre

32000,00





Derniers objets que vous avez consultés :
Art africain - Paris - Bruxelles - Londres

© 2019 - Digital Consult SPRL

Essentiel Galerie SPRL
73 Rue de Tournai - 7333 Tertre - Belgique
+32 (0)65.529.100
rss    facebook