La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Kuba:




Masque royal Kuba / Ngeendé
Art africain > Masque africain > Masque Ngeendé

Ex-collection art africain belge.
Les Ngeendé, formant l'une des tribus Kuba vivant dans l'est du territoire, ont produit une variante du spectaculaire masque africain Kuba moshambwooy créé par l'ethnie gouvernante bushoong. Il existe de nombreuses interprétations stylistiques régionales de ce masque tribal Kuba nommé Mukenga ou encore Mukenge, symbolisant le souverain Woot à l'origine du clan, mais la caractéristique du masque demeure invariablement la coiffe en forme de trompe. Confectionné sur une armature en vannerie, le masque de type heaume est entièrement couvert de centaines de perles et de cauris agencés en motifs géométriques. Une épaisse collerette de raphia en garnit les contours. Ce masque incarne la puissance du roi par son symbolisme animalier, l'éléphant étant ...


Voir la fiche

280,00

Corne à boire Kuba Pady anyet
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Kuba

Ex-collection  art tribal française.
Coupes de prestige dans l'art africain kuba Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société. Les Lélé vivent à l 'ouest du royaume kuba et partagent des spécificités culturelles communes avec les Bushoong du pays Kuba. Les deux groupes ornent leurs objets de prestige de motifs analogues.
Portant différents motifs sculptés en reliefs et de visages creusés dans la surface du bois, cette coupe à boire du vin de palme était destinée aux guerriers kuba. Le cordon permettait de les fixer à la taille. Le vin était extrait deux fois par jour de palmiers raphia plantés pour cet usage, et vendu à la coupe. Différentes formes de coupes furent sculptées, souvent dans des cornes de ...

Tapis Kuba Ntcak nsueha Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Etoffe Ntcak

Ex-collection art tribal française.
Tissus de prestige parmi les objets d'art africain Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, principalement, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage. Il ...

Masque cimier Kete Kuba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Masque Kuba

Ex-collection art africain allemande.
Une sculpture de figure humaine en buste, Kamagengu ka Muana s'élève d'une base évidée. La statue est ornée de motifs polychromes soigneusement réalisés et assemblés en différentes zones de couleurs, caractéristiques des productions bushoong du royaume kuba. Ce masque apparaissait lors des clôtures des cérémonies d'initiation des jeunes et aux funérailles de membres importants de la communauté. Abrasions. Les Kete, établis entre les Luba et les Songye, se sont mêlés aux Kuba et aux Tschokwe et tirent leur subsistance de la chasse, de la pêche au filet, et de l'agriculture. Leur société matrilinéaire voue un culte à des esprits de la nature nommés mungitchi par des offrandes et des incantations. Croyant en la réincarnation, ils craignent ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Kuba Bushoong Bwoom
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

Les arts premiers africains chez "le peuple de l'éclair".
Version Ngongo du volumineux et lourd masque royal Bwoom censé être aveugle, représentant le pygmée, l'homme du peuple surnommé Twa. Ces masques étaient le plus souvent empruntés aux groupes Kubas. Selon Joseph Cornet, ce masque aurait été introduit lors du règne d'un roi kuba, le nyim, devenu fou après avoir fait assassiner la progéniture de son prédécesseur. Patine sombre satinée, érosions et fissures. Discrets rehauts polychromes.
Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont aujourd'hui encore dirigés par un roi. Plus de vingt types de masques tribaux sont utilisés chez les Kuba ou " peuple de l'éclair", avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre. Les ...


Voir la fiche

420,00

Masque royal Kuba Mwash a mboy
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque royal Kuba Mwash a mboy

Ce masque kuba est sans doute le plus connu dans l'art africain.

Toujours une riche décoration de cauris et de raffia. Il existe de nombreuses interprétations stylistiques régionales du masque Mwash a moby, mais les caractéristiques les plus marquées du masque sont invariablement le visage dépouillé et la coiffe en forme de trompe.

Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre. Trois types de masques ont été associés à des danses qui ont lieu dans l'enceinte royale : le premier, appelé Moshambwooy, représente Woot, le fondateur de la Bushoong, le héros de la culture. Le second, connu sous le nom Nady Amwaash (Ngaady Un Mwash), incarne la femme / sœur de Woot, un personnage qui aurait ...

Panneau tissé Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Ex-collection art africain belge.
L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui ...

Coupe Kuba / Lele  à vin de palme
Art africain > Masque africain > Coupe Kuba

Ex-collection art africain allemande.

Abondance de sculptures décoratives dans l'art africain kuba.
La coupe anthropomorphe, à l'image du masque bwoom, est gravée de motifs décoratifs géométriques empruntés aux scarifications, également repris sur les textiles en raphia shoowa. Différentes formes de coupes furent sculptées dont l'ornementation cherchait à glorifier les qualités de leurs propriétaires. Patine semi-mate abrasée.

La société kuba extrêmement organisée et hiérarchisée plaçait en son centre un roi ou nyim inspirant la statuaire de l'ethnie.
Celui-ci était considéré comme d'origine divine. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, on lui attribuait des vertus surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres. Il veillait dès ...


Voir la fiche

180,00

Velours Kuba du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au ...


Voir la fiche

Vendu

Etoffe Ntcak Nuseha (Mapel) Bushoong Kuba
Art africain > Textile > Textile Kuba

Tissus de prestige parmi les objets d'art africain Kuba.
Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, principalement, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage. Il avait précédemment initié les ...

Masque Bushoong Kuba Isheen imaalu
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

collection art africain belge.
Les esprits de la nature, les ngesh , étaient censés s'incarner dans les masques Kuba au cours des danses. Les empreintes de pas des danseurs étaient ensuite effacées afin de ne pas "blesser" les femmes s'aventurant sur la zone de danse. Le masque çi-contre apparaissait au cours des cérémonies d'initiation, parfois aux funérailles de notables. Ce masque de guerrier, n'appartenant pas aux masques royaux, nommé Ishyeen imaalu  et également Pwoom itok , appartenait à la société babende. Il dispose de pupilles coniques exorbitées mises en valeur par des sourcils en forme de cornes qui renvoient aux coiffures de guerriers. Pigments naturels, mats, harmonieusement juxtaposés, nombreuses abrasions d'usage, cassure sur le contour supérieur et restaurations ...

Masque Kuba / Nkutshu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

Les rites d'intronisation et de funérailles dans l'art africain
Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre. Les cérémonies rituelles constituaient l'occasion d'exhiber les arts décoratifs et les masques, afin d'honorer l'esprit du défunt ou d'honorer le roi.
Trois types de masques ont été associés à des danses qui ont lieu dans l'enceinte royale: le premier, appelé Moshambwooy, représente Woot, le fondateur de la Bushoong, le héros de la culture. Le second, connu sous le nom Nady Amwaash (Ngaady Un Mwash), incarne la femme / sœur de Woot, un personnage qui aurait été introduit afin de donner plus d'importance au rôle des femmes. Le troisième masque est appelé Bwoom. En tant que ...


Voir la fiche

250,00

Velours Kuba Shoowa du Kasaï
objet vendu
Art africain > Textile > Velours Kuba

L'art africain et le raffinement du tissage Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, sous-groupe Kuba , ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia sur laquelle des fils sont coupés à ras, formant un effet velours accentué par les contrastes de ton. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au ...


Voir la fiche

Vendu

Coupe anthropomorphe Kuba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Kuba

Ex-collection art africain belge.
Parmi les objets de prestige détenus par les membres de la famille royale kuba, ce type de coupe à vin de palme dotée d'une poignée est établie sur une base figurant des jambes. La sculpture présente la coiffure en forme de cornes de bélier de part et d'autre du visage, ce qui fait également référence au fait que seuls le nyim (roi) et son entourage pouvaient posséder des moutons. Le visage rappelle la morphologie des grands masques royaux Kuba. Des gravures en damier complètent l'ornementation . Patine sombre satinée. Les Kuba sont réputés pour le raffinement des objets de prestige créés pour les membres des rangs élevés de leur société. Plusieurs groupes Kuba produisaient en effet des objets anthropomorphes aux motifs raffinés dont des ...

Souhaitez-vous masquer les objets vendus ? si oui, cliquez ICI
Effigie Ndop Bushoong Kuba
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Kuba

Incarnation du roi dans l'art africain Kuba.
D'origine divine pour ses sujets, le roi doté de la coiffure à visière shody est représenté assis en tailleur sur l'estrade royale, ne pouvant toucher le sol. Cette statue considérée comme magique était sculptée dans un bois résistant aux termites. Des symboles ibol associés à son règne, permettant de l'identifier, l'entourent, dont un tambour. Les petites effigies seraient en général des figures d'esclaves. A la fois chef du royaume et de la chefferie bushoong, "nyim", des capacités surnaturelles issues de sorcellerie ou des ancêtres lui étaient attribuées. Il veillait dès lors à la pérénité de ses sujets, que ce soit via les récoltes, la pluie ou la naissance des enfants. Ces attributs magiques n'étaient cependant pas ...


Voir la fiche

Vendu

Masque Kuba Pyaang
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

Ex-collection art africain allemande.

Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont aujourd'hui encore dirigés par un roi. Il constitue le groupe le plus prolifique du Kasaï occidental. Plus de vingt types de masques tribaux sont utilisés chez les Kuba ou " peuple de l'éclair", avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre. Les cérémonies rituelles demeuraient l'occasion de faire étalage des arts décoratifs et des masques, afin d'honorer l'esprit du défunt ou d'honorer le roi. La plupart de ces masques incarnent des esprits de la nature, garants de la fertilité et de la fécondité, nommés les ngesh . Logées sous de profondes arcades sourcilières en coeur, les paupières sont incisées. Au sommet, une petite protubérance ...


Voir la fiche

280,00

Coupe libatoire royale Kuba
objet vendu
Art africain > Objets usuels > Coupe Kuba

Ex-collection art africain suisse.
Parmi les objets de prestige détenus par les membres de la famille royale kuba et des groupes périphériques, Bushoong et Dengese par exemple, cette étonnante coupe à vin de palme, remarquablement réalisée, figure une tête établie sur des jambes galbées. Le visage rappelle la morphologie des grands masques royaux Kuba présentant une coiffure évasée derrière des tempes rasées. Des gravures en damier complètent l'ornementation . Patine sombre satinée. Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par la tribu principale Bushoong qui est aujourd'hui encore dirigée par un roi, et dont la capitale était Nshyeeng ou Mushenge. Plus de vingt types de masques tribaux sont utilisés chez les Kuba ou " peuple de l'éclair", avec des significations et des ...

Masque Kuba Bushoong Nibita
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kuba

Ex-collection art africain luxembourgeoise.

De courtes cornes annelées pointent au sommet de ce masque Bushoong, sous-groupe Kuba. Il arbore des paupières mi-closes, un nez triangulaire souligné d'une nervure en relief, et une bouche dentée protubérante. Des frises de motifs losangiques alternent sur la surface. La découpe de la coiffe illustre également les coiffures kuba partiellement rasées sur les tempes.  Une spécificité : les motifs en reliefs figurant des cornes, qui encadrent le visage. Ce masque est associé aux cérémonies d' initiations.  Patine satinée abrasée. Manque sur l'envers au niveau du contour. Le royaume Kuba fut fondé au XVIe siècle par les Bushoong qui sont aujourd'hui encore dirigés par un roi. Il constitue le groupe le plus prolifique du Kasaï ...


Voir la fiche

Vendu

Grand masque Ngady mwaash Kuba
objet vendu
Art africain > Masque africain > Masque Kubait

Les rites d'intronisation et de funérailles dans l'art africain
Arborant la coiffe des reines Kuba derrière un front rasé, ce masque de très grande dimension s'accompagne de motifs géométriques polychromes, dont certains, obliques, symbolisent les larmes de la soeur répudiée. Des perles incrustées sur de larges bandes soulignent les traits. Autrefois monnaie d'usage, les cauris renvoient à la richesse et au statut social. Une épaisse mentonnière de raphia borde la partie inférieure du visage, tandis qu'un textile de raphia brodé, couvrant la coiffe, revient en panneau sur l'envers du masque.
Plus de vingt types de masques sont utilisés chez les Kuba, avec des significations et des fonctions qui varient d'un groupe à l'autre. Les cérémonies rituelles constituaient l'occasion ...

Etoffe Kuba Ntcak nsueha Bushoong
objet vendu
Art africain > Textile > Textile Kuba

Tissus de prestige parmi les objets d'art africain Kuba Produits au Zaïre par les Shoowa, Bashoowa, principalement, sous-groupe Kuba, ces étoffes formant de véritables tableaux d'art premier, sont constituées d'une base textile en raphia. Les motifs géométriques formés représentent les scarifications corporelles de l'ethnie ou les décorations des sculptures. Ces étoffes raffinées étaient destinées à être utilisées à la cour royale, en tant qu'assise ou de couverture, afin de rehausser son prestige. Elles prenaient dans bien des cas valeur de monnaie, ou suivaient aussi leurs propriétaires dans la tombe en couvrant le corps du défunt. Ce fut le roi Shamba Bolongongo qui aurait introduit au XVIIe siècle au pays Kuba la technique du tissage. Il avait précédemment initié les Kuba à ...