Profitez momentanément de la livraison offerte en Europe - liste des pays
La Porte Dogon, galerie d'art africain, le site de vente en ligne d'Essentiel Galerie: Art premier, art tribal, art primitif
...
Options de recherche




Voir nos objets d'exception

Art africain - Statues africaines:

Souvent l'oeuvre des forgerons qui travaillent sur des bois tendres, la statuaire africaine regroupe des statues d'ancêtres, des poupées, des statuettes de jumeaux. Toutes ces statues offrent des formes géométriques aux contours anguleux, aux traits allongés, parfois une expression sévère. Les bras peuvent être collés au corps, ou à contrario ils s'en écartent. On y retrouve des personnages assis ou debout, les bras et les genoux fléchis ou comme chez les Dogons Tellem les bras levés vers le ciel implorant pour la venue de la pluie. Les statues peuvent aussi être utilisées en tant que fétiches pour toute sorte de pratiques animistes, principalement au Congo. Certaines sont en bronze comme au royaume Bénin. Pour l'africain traditionnel leur fonction consiste à rendre visibles les réalités invisibles.


Statue Mbole Ofika
Art africain > Statues africaines > Statue Mbole

Ex-collection art africain allemande.
La province du Lualaba comptait plusieurs ethnies proches disposant d'associations similaires. Les Mbole sont connus pour leurs statues incarnant, selon D. Biebuck ,des pendus, nommées ofika . Le lilwa , association aux rites initiatiques dogmatiques avait pour coutume de juger et de condamner à la pendaison les coupables d'infractions aux règles imposées. Ces infractions allaient du meurtre à l'adultère en passant par la rupture du secret encerclant le lilwa . Déshonorés, les corps de condamnés ne jouissaient d'aucune funérailles et étaient enterrés dans la forêt. C'est au cours des cérémonies de fin d'initation, présidées par un notable isoya , qu'étaient exhibées ces statues, présentées couchées sur une litière. Le sculpteur a doté son ...


Voir la fiche

280,00

Couple Ibeji Ilorin Oyo
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Couple Ibeji Ilorin Oyo

Les ibedji dans l'art africain.

Dans la langue du peuple Yoruba, ibeji signifie jumeau: ibi pour né et eji pour deux. Ils représentent la figure d'un jumeau décédé.
Cette statue commémorative est alors traîtée comme l'aurait été l'enfant disparu. C'est la mère qui doit s'occuper de lui; elle peut le laver et le nourrir régulièrement. Si elle meurt, c'est le jumeau restant qui prend le relais.
Considéré comme bien plus qu'une représentation physique d'un être cher, l'ibeji influence la vie de la famille, c'est pourquoi cette dernière continue à lui adresser des prières et à lui vouer des cultes et libations.

Ces pièces font partie des objets d'art les plus connus de l'ethnie Yoruba. En effet, l'occurrence de gémellité dans cette ethnie est plus forte ...


Voir la fiche

Vendu

Figure masculine Tabwa
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Tabwa

Ex-collection art africain allemande.
Les Tabwa ( "scarifier" et "écrire") constituent une ethnie présente au Sud-Est de la RDC, autour du lac Tanganyika. Les tribus de cette région, tels les Tumbwe , vouent un culte aux ancêtres mipasi grâce à des sculptures détenues par les chefs ou les sorciers. Une charge magique ( dawa )était introduite au sommet de la tête des statues. Les devins- guérisseurs utilisaient ce type d'objets afin de dévoiler la sorcellerie et protéger contre les esprits malveillants. Patine dorée abrasée.
Simples cultivateurs sans pouvoir centralisé, Les Tabwa se fédérèrent autour de chefs tribaux après avoir subi l'influence des Luba. C'est principalement pendant cette période que leur courant artistique s'exprima principalement au travers de ...


Voir la fiche

Vendu

Figure de couple Lega Iginga
Art africain > Statues africaines > Couple Lega

Ex-collection art africain allemande.

Représentées accroupies dos à dos, mains sur les genoux, et offrant un visage figurant un masque lega, ces figures anthropomorphes seraient associées à un dicton connu des futurs initiés du Bwami. Patine brun sombre satinée, résidus granuleux de kaolin. Abrasions. L'art africain des Lega , Balega, ou encore Warega , se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette organisation était ...


Voir la fiche

390,00

Statue de reliquaire Mabea
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Mabea

Ex-collection art africain française.
L'ethnie Fang, établie dans une région s'étendant de Yaoundé au Cameroun jusqu'à Ogooué au Gabon, a fortement influencé les Mabea du sud du Cameroun qui ont absorbé une grande part de leur rites tels le so et le ngil. Les statues de reliquaire, sculptées par les Mabea , sont cependant généralement plus grandes que celles des Fang et parées de divers atours. La coiffure est en outre bien distincte, partagée en deux coques, contrairement à la crête des Fang. Cette figure d'ancêtre féminin, à la patine acajou, est représentée classiquement, mains posées sur les jambes à demi-fléchies. Elle arbore des colliers de perles tubulaires et des boucles composées de cauris et de pièces de monnaie. Très légères fissures. Chez les Fang du Cameroun et ...


Voir la fiche

Vendu

Statue Baule Blolo bia
Art africain > Statues africaines > Figure Baoulé

Collection art africain belge.
Formes élancées, gracieuses, pour cette sculpture "Waka -Sona"("être de bois" en baoulé) figurant un personnage nu disposant d'une tête oblongue naissant d'un long cou. Le visage aux caractéristiques féminines, aux larges yeux saillants, est couronné d'une coiffure tressée en diadème. L'absence d'accessoires met en valeur la pureté des formes. Les deux mains du personnage reposent sur l'abdomen renflé. Ce geste de vie renvoie à la filiation. Longue fissure de dessication sur le buste. Patine d'usage noire, satinée, incrustée de résidus de kaolin.
Deux types de statues Waka- Sona sont produites par les baoulé dans le cadre rituel : celles qui évoquent un assiè oussou , être de la terre, et qui font partie d'un ensemble de statues destinées à ...


Voir la fiche

370,00

Statuette d ancêtre Chokwe
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Chokwe

Ex-collection art africain française.
Cette petite sculpture détaillée met en scène une figure masculine, assise et fumant la pipe. L'usage de tabac était répandu parmi les Chokwe, et la fumée faisait partie intégrante des offrandes aux esprits ajimu . L'application répêtée d'huile de ricin et de décoctions végétales colorantes a doté la sculpture d'une patine noire. (B. Wastiau) Paisiblement installés en Angola oriental jusqu'au XVIème siècle, les Chokwé ont ensuite été soumis à l'empire lunda dont ils ont hérité un nouveau système hiérarchique et la sacralité du pouvoir. Néanmoins, les Chokwé n'adoptèrent jamais entièrement ces nouveaux apports sociaux et politiques. Trois siècles plus tard, ceux-ci finirent d'ailleurs par s'emparer de la capitale des Lunda affaiblis par ...


Voir la fiche

Vendu

Figure féminine Lulua, Luluwa
Art africain > Statues africaines > Statue Lulua

L'art africain du Congo
Les différents types de statues Luluwa,Lulua, ou encore Béna Lulua, présentent de multiples scarifications,et glorifient les chefs locaux, la maternité , la fécondité et la figure féminine. Ce personnage associé à la maternité et protégeant ls enfants dispose d' un buste strié, centre du corps et "objet de toutes les sollicitudes" ( La puissance du sacré , M. Faïk-Nzuji) . Des scarifications saillantes érogènes et symboliques, des cercles et des damiers embellissent des parties stratégiques de son anatomie. Patine brun moyen semi-satinée.br> C'est dans le sud de la République Démocratique du Congo que se sont installés les Lulua , ou Béna Lulua ,en provenance d'Afrique occidentale. Leur structure sociale, fondée sur les castes, est similaire à celle des ...


Voir la fiche

350,00

Figure de fécondité Salampasu
Art africain > Statues africaines > Statuette Salampasu

Ex-collection art tribal africain allemande.
Cette figure féminine en position semi-fléchie, mains placées de part et d'autre de l'abdomen, incarne une ancêtre. Elle est représentée portant un masque de l'ethnie. Cette statuette était vouée aux rites de fécondité et de fertilité. Fissures de dessication. Patine semi-satinée.
Vivant de chasse et d'agriculture, peuple guerrier,les Salampasu forment une tribu du groupe Lulua et sont installés entre la République Démocratique du Congo et l'Angola, à l'Est du fleuve Kasaï. Ils sont entourés à l'ouest et au sud des Tschokwe et des Lunda, et au nord et à l'est des Kete et des Lwalwa. Une hiérarchie de masques, simples masques en bois kasangu et masques couverts de cuivre mukinka , était associée à la société des guerriers ...


Voir la fiche

180,00

Figure d ancêtre Singiti Hemba/Luba
Art africain > Statues africaines > Statuette Hemba

Cette statue d'art africain, Hemba ou Kusu, personnifie un ancêtre masculin. Porté par d'ample pieds établis sur une base circulaire, il est représenté frontalement dans une attitude assurée. Le sexe apparent marque la valeur du lignage et les mains sont classiquement positionnées de part et d'autre de l'abdomen saillant nommé difu, soit "segment de lignage". ...


Voir la fiche

290,00

Statue Ibubi Metoko
Art africain > Statues africaines > Statue Metoko

Ex-collection art tribal africain italienne.
Cette statue masculine nommée Ibubi , appartenant au Nkumi , ancien du Bukota , était utilisée comme la figure kakungu pour des rites initiatiques de la société masculine et jouait également un rôle au cours des médiations lors de litiges. Patine huilée brun acajou, vestiges de kaolin et d'ocre rouge.
Les Metoko et les Lengola, dont les sculptures rituelles sont très proches, sont des peuples de la forêt primaire dédiées au culte d'un Dieu unique, monothéisme rare en Afrique. Leur société comprenant trois grades, le Bukota, structurait la vie quotidienne et accueillait à la fois des hommes et des femmes. Elle représente l'équivalent de l'association Bwami des Lega. Les sculptures jouaient un rôle au cours des cérémonies ...


Voir la fiche

490,00

Statue rituelle Kiteke Suku
Art africain > Statues africaines > Statue Suku

Ex-collection art africain italienne.
Ces statues tribales assurant une protection contre les ennemis étaient réalisées suivant les instructions du Nganga ngoombu et du commanditaire de l'objet. Cette sculpture d'art tribal était ensuite activée à l'aide de rituels et de formules incantatoires. Accroupi, soutenant de ses mains une imposante tête au nez retroussé et affichant un rictus dévoilant sa dentition, le personnage incarne un esprit maléfique, nommé kiteke. Chez les clans Kongo voisins, la posture nue, accroupie, sondama , évoque une action d'urgence, en attaquant les ennemis d'une façon surnaturelle. Patine granuleuse, mate, résidus incrustés de kaolin. Fissures de dessication. Les ethnies Suku et Yaka , très proches géographiquement dans le sud-ouest de la République ...


Voir la fiche

480,00

Statue Bamileke perlée
Art africain > Statues africaines > Statue Bamoun

Couleurs et chefferies dans l'art africain.
Cette ancienne statuette d'ancêtre, caractérisée par des volumes arrondis, tassés, a d'abord été sculptée dans le bois pour ensuite être recouverte d'une toile de rabane incrustée de perles multicolores importées, à dominante rouge . Elle arbore une coiffure en cimier s'achevant dans la nuque. Le personnage qui pourrait représenter une épouse royale serre contre son buste des attributs de la royauté, des pipes royales qui étaient en laiton et en bois, en bronze et perles pour les plus raffinées. Dans le cadre des rites agraires cependant, la femme Bamileke, en charge du travail de la terre, fumait également la pipe sur le lieu du défrichement. Altérations d'un des pieds, perles manquantes.
Les Bamiléké , sous-groupe d'une ...


Voir la fiche

350,00

Statuette Nkisi Kongo
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statuette Kongo

Collection art africain belge.
Statuette tribale consacrée par le prêtre nganga , ce fétiche des Kongo dispose d'une charge magique logée sur l'abdomen, dans une gangue résineuse cylindrique, et dans le dos, dissimulée dans une sacoche en textile. Cet amalgame ou bilongo se composait de divers ingrédients issus de l'environnement naturel dont de l'argile rouge, de la poudre de bois rouge tukula , de l'argile blanche pembe... , mais éventuellement de fragments humains tels que dents, ongles, cheveux. Ce fétiche de conjuration était donc censé influer sur la santé, la prospérité, les ennemis de son détenteur. Les cavités orbitaires évidées étaient fréquemment scellées par du verre. La bouche est béante, révélant les dents. Le personnage est représenté agenouillé, les mains ...


Voir la fiche

Vendu

Statuette Mulima des Lega
Art africain > Statues africaines > Statuette Nkumba

Ex-collection art africain belge.
Ce type de statuettes d'initiation, en forme de "z", sont nommées nkumba ou mulima . " Nkuma " serait, selon E.L. Cameron, le nom de la coiffe portée par les femmes haut gradées du Bwami. Patine brune nuancée. Incrustations résiduelles de kaolin. Fines fissures de dessication.
L'art africain des Lega , Balega, ou encore Warega , se distingue par ses statuettes d'initiation, également réalisées dans de l'ivoire, dont certaines était conservées dans un panier destiné aux plus hauts gradés du Bwami de différentes communautés. Ce type de statuette d'art tribal Iginga ( Maginga au pluriel), était la propriété des hauts gradés du Bwami , société secrète admettant les hommes et leurs épouses , et régissant la vie sociale . Cette ...


Voir la fiche

240,00

Statuette fétiche Nkisi des Songye
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Fétiche Songye

Ex-collection art africain française.

Statue-fétiche Nkisi, nkishi (pl. mankishi ) anthropomorphe sans accessoires, représenté dans une attitude classique. La particularité de ces objets réside généralement dans le traitement anguleux de la forme, l'imposant visage triangulaire dont le menton se fond dans la barbe, les commissures de la bouche relevées en rictus, et l'attitude déportée vers l'avant du ventre bombé. Les pieds sur-dimensionnés forment également un détail récurrent. Absence de la corne sommitale. Patine claire satinée. Fissures de dessication et abrasions du bois.

Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Le Nkisi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes. Les exemplaires de grande taille sont ...

Figure féminine Tiv Atsuku
objet vendu
Art africain > Statues africaines > Statue Tiv

Collection art africain française.
Des formes douces, pleines et arrondies, caractérisent cette figure féminine dont le visage rond dispose de traits finement sculptés et arbore les scarifications en usage dans l'ethnie. La coiffure est assemblée en fines tresses autour du cimier central.
Plaqués le long du buste aux formes généreuses évoquant la fertilité, les bras soutiennent l'abdomen dont la saillie est soulignée de chéloïdes circulaires. Les pieds reposent sur un socle fortement érodé. Exemplaire du même type nommé ihambe dans "Arts du Nigeria dans les collections françaises" (planche 144)p.281. Selon certains auteurs, ces statues n'auraient plus été sculptées à partir du début du XXe siècle. Selon Christine Mullen Kreamer dans "Art of Sub-saharan Africa" (p.33)ces ...

Statue Lega Sakimatwematwe
Art africain > Statues africaines > Figure Lega

Ex-collection art africain française.
Associée à une notion de clairvoyance, cette sculpture africaine Sakimatwematwe (Multi-têtes) forme un symbole destiné à un initié du Bwami. Quatre épaisses jambes mi-fléchies supportent un tronc sur lequel s'agglutinent, séparés par un anneau central, douze visages blanchis dont les regards fixent des directions opposées. Relative à un proverbe Lega, dotée de deux têtes ou plusieurs, cette statuette illustrerait toujours la nécessité d'une vision globale des évènements, et donc la prudence, la sagesse et l'impartialité qui devraient en découler.(Biebuyck 1973) Patine granuleuse. Fissures de dessication. L'enseignant guidait l'aspirant dans un lieu où étaient exposés masques et statuettes, et c'est à travers une observation attentive que le ...


Voir la fiche

380,00

Figure Dan Lü Me - Côte d Ivoire
Art africain > Statues africaines > Statue Dan

Ex-collection art africain française.
La figure féminine, représentée assise, présente une cuillère dont le manche forme une tête de nourrisson. Ces cuillères rituelles étaient des emblèmes offerts aux femmes hospitalières. Patine hétérogène, granuleuse, résidus incrustés de kaolin, abrasions. Pour les Dan de Côte d'Ivoire, appelés également Yacouba , deux univers bien distincts s'opposent : celui du village, composé de ses habitants, de ses animaux, et celui de la forêt , sa végétation et les animaux et les esprits qui la peuplent. Pour que ces esprits s'établissent, une zone spécifique de la forêt est désignée et toujours préservée à l'extérieur des villages dan. Des sacrifices sont en outre requis afin de communiquer par le biais de ces esprits. Des dons de femmes, de ...


Voir la fiche

380,00

Statue Nebeli Mangbetu
Art africain > Statues africaines > Statue Mangbetu

Ex-collection art africain suisse.
Les motifs inscrits sur le visage et le corps de cette figure féminine gravide figurent les peintures traditionnelles de l'ethnie, inspirées des tatouages des pygmées voisins Asua, et qui variaient selon les circonstances. Chez les Mangbetu dès le plus jeune âge, les enfants des classes supérieures subissaient une compression de la boîte crânienne, maintenue serrée par des liens de raphia. Plus tard, les cheveux étaient «tricotés» sur des brins d'osier et un bandeau enserrait le front afin de faire ressortir les cheveux et constituer cette coiffe majestueuse accentuant l'élongation du crâne. Les anciens nomment beli les figures anthropomorphes incarnant des ancêtres, stockées à l'abri du regard, et comparables à celles appartenant à leur société ...


Voir la fiche

390,00

Maternité Koulango
objet vendu
Art africain > Maternité > Statue Koulango

Ex-collection art africain allemande.
Nommés Pakhalla par les Dioula, les Koulango formaient les Loron dans le territoire voltaïque. Les chefs Dagomba du royaume de Bouna les auraient ensuite qualifiés de " Koulam " (singulier : koulango , sujet, vassal). Leur histoire complexe a engendré une culture non moins complexe. C'est entre le Burkina Faso et le Comoé, au nord est de la Côte d'Ivoire, que s'étend leur territoire. De religion fétichiste animiste, ils s'adressent à leurs ancêtres et aux esprits de la nature par l'intermédiaire de sculptures dans lesquelles l'âme de ces esprits est censée résider. Figure féminine de fertilité représentée assise sur un tabouret royal, elle dispose d'un cou annelé et d'un cimier à écailles colorées en forme de vase. Un nourrisson tête ...


Voir la fiche

Vendu